Les fans anonymes endeuillés de George Michael !!

Publié le par Georgiafan

Les fans anonymes endeuillés de George Michael !!

" Dans 1 semaine, le dimanche 25 juin ce sera l'anniversaire de notre cher George Michael.... Triste anniversaire en fait car George n'est plus... Désormais le 25 juin sera une date qui fera couler les larmes, un jour de tristesse, comme c'est le cas depuis le terrible 25 décembre 2016.... J'ai lu dernièrement un article que j'ai trouvé touchant et j'ai voulu le partager sur le blog avec vous tous. "

On les imagine les yeux cernés et bouffis, trainant entre le canapé et le lit, sirotant une tasse de camomille avec un Prozac à portée de main. Rassurons-nous tout de suite : ils ne vont pas si mal.

 

Mais, ils ont perdu « leur » artiste phare dans une année 2016 particulièrement noire : David Bowie en janvier (bonne année), Prince en avril (joyeuses Pâques), George Michael en décembre (et joyeux Noël bien sûr). Quelques hommages sur les ondes ou à la télévision, diffusion de deux chansons et trois clips, et puis s’en va.

 

Cela paraîtra secondaire au commun des mortels. Sauf pour eux, ces milliers de fans qui traversent en fait une véritable période de deuil.
« C'était mon pilier et mon compagnon », résume David, fan de George Michael depuis 1984, dont la musique l’a aidé à traverser une longue période d’hospitalisation il y a quelques années.
« On a eu le sentiment de perdre non seulement notre artiste préféré, mais pratiquement un membre de la famille, et tous les amis qui vont avec », abonde Laurent, qui écoutait Prince depuis 1984, tout comme Linda, qui parle de «la perte d'un grand frère qui l'a accompagnée toute sa vie ».

 

Du coup, lancer un appel aux fans sur Facebook, c’est un peu comme assister à sa première réunion des Alcooliques anonymes : les voilà qui se signalent, souvent intrigués, parfois maladroits, et presque jamais convaincus d’avoir quelque chose d’intéressant à raconter.
Et pourtant. Ils ont assisté à des dizaines de concerts, ont pu croiser leur idole voire échanger quelques mots ou sourires avec elle, ont traversé leurs joies et leurs peines avec sa musique, se sont construits en l’écoutant.
On en serait presque prêts à s’asseoir en cercle, et les applaudir respectueusement quand ils commencent par « Je m’appelle Jean, et je suis fan d’un artiste mort ».

 

DES ACTIONS CHEZ KLEENEX

Ils ont 25, 35, 45 ans et, depuis quelques mois, ont pris des actions chez Kleenex ou ont consommé leur poids en chocolat noir.
Ils se rappellent tous du moment fatidique de l’annonce funeste, et de leur réaction : les larmes dans le lit au réveil pour Océane, groupie de Bowie depuis ses 12 ans, la course vers les toilettes les plus proches pour pleurer discrètement en pleine journée de travail pour Rachel, fan de Prince, les proches tentant de cacher pour quelques heures la nouvelle à Myriam, fan de George Michael, en pleine réunion familiale post-Noël. « C’est un peu comme le 11 septembre, on se souvient tous d'où on était quand on a appris sa mort », résume Frédéric, aficionado de Prince depuis 1991.

 

Les réactions varient ensuite. Il y a ceux qui ont écouté frénétiquement chacun des albums de « leur » star, et ceux qui ont préféré chausser œillères et boules Quies pour échapper à la moindre note.
S’il y avait eu un abri atomique disponible, cela aurait visiblement arrangé quelques personnes. « J’ai eu une dépression assez nette qui a duré plusieurs semaines pendant lesquelles il m’était impossible d'écouter, de regarder ou de lire quoi que ce soit à son sujet », explique une fan de Prince sous le pseudo Thembgitw.
« Je préférais faire comme s'il n'avait jamais existé et me focaliser sur d'autres choses. Aujourd'hui s'il m'est redevenu facile d'écouter certains concerts auxquels je n'ai pas participé car trop loin ou trop anciens, ceux pour lesquels j'ai un attachement tout particulier me restent inaccessibles », dit Laurent.
Même chose pour Linda, qui a passé 10 ans dans l’entourage de Prince, et qui se dit « incapable d'entendre sa voix parlée ».

 

Mais show must go on, et le temps fait son œuvre, chacun ayant son exutoire pour faire son deuil.
« J'ai chanté en public il y a un an lors d'une soirée que j'ai organisé pour lui rendre hommage, "Space oddity" et "Lazarus", ce que je n'ai jamais osé faire de ma vie. Ce sera sans doute la dernière fois aussi », explique Loïc, fan de Bowie depuis ses 9 ans, parlant d’un « besoin de marquer le coup pour faire mon deuil, de faire quelque chose pour le remercier pour ce qu'il m'avait apporté ».
Thembgitw s’est mise à la basse et développe de nouveaux projets artistiques, tandis que Linda s’est lancée dans l’écriture d’un livre pour « partager ses anecdotes avec ses frères et sœurs de deuil ».
Ecriture aussi pour Raphaël Melki, fondateur et responsable de Schkopi, communauté des fans de Prince en France, qui publiera en mars prochain le livre « Purple Fam » (Renaissance du Livre). Et pour Yace, auteur de « Mémoire Pourpre », en autoédition.

 

SURMONTER SON DÉNI

D’autres cherchent encore le moyen de tourner la page, de marquer la fin d’une histoire et le commencement d’une autre façon de vivre sa passion.
« Il est plus difficile d'honorer la mémoire et la carrière d'un artiste mort, car on est forcément dans la nostalgie et la répétition de choses que l'on a déjà raconté mille fois. Comme il n'y a plus de nouveauté, on est donc dans un espace-temps restreint qui a un début et une fin », explique Laurent. S’il dit avoir « surmonté son deuil avec le temps », cet inconditionnel de Prince reconnait aussi qu’il est « toujours compliqué de comprendre qu'il ne se passera plus rien avec lui et que nous ne vivrons plus ces moments merveilleux d'extase et de frénésie ».
Mêmes regrets pour David, près de deux mois après la mort de George Michael. « J'aurais eu besoin de quelque chose de collectif. Qu'on entende ses chansons quelque part dans la rue, sortir d'un appareil ou d'une voiture. Qu'il y ait des gens qui chantent ou dansent. Ça n'arrivera plus, c'est comme s'il fallait faire le deuil de ça aussi », explique-t-il.

 

Face à ce manque, d’autres préfèrent continuer à honorer leur artiste comme pour défier l’histoire.
« Je n'ai pas envie de passer à autre chose, ça me fait du bien de ne pas oublier, comme une sorte de respect pour son œuvre et sa générosité » dit Frédéric, tout comme Linda assume de « refuser de s’en remettre ». « Comme tous les fans, m'étant habituée au mystère et aux absences de Prince, je me console en me disant qu'il est à Minneapolis, à la retraite, qu'il se repose... c'est plus facile même si je sais qu'il est parti pour toujours », ajoute-t-elle.

 

Parfois, le choc des premiers jours laisse aussi place à une tristesse plus diffuse. « Je ne peux pas dire que je suis encore très affecté au quotidien. Simplement : c'est là », dit ainsi David. Alors que l’artiste justement, ne l’est plus. Quoique.
La nature ayant horreur du vide, les fans comblent l’absence comme ils peuvent : musique, objets dérivés, visionnage compulsif de vidéos… ou nouvelle compagnie. Océane a ainsi déjà prévu d’appeler son deuxième chat Ziggy… ou Bowie.

 

Sarah Benayoun

Publié dans George Michael

Commenter cet article

val 21/06/2017 11:42

mots a demi vrais.perso jai investi dans du chocolat noir, pour le gout le fondant qui reste en bouche et memoire.perso jai tjr été attirée par les choses anciennes, les vieilles pierres, le passé, les histoires déterrées, donc ce fond musical ne me déplait pas au moins je le connais mais ces nouveaux "artistes" qui espèrent un bout du gateau ne m'inspirent pas ou peu attisent mon ouïe.oui je fais partie de ce temps que les moins de 30 ans ne peuvent pas connaitre...

Flo 19/06/2017 18:31

Qu’est-ce qu’une rumeur ? bruit qui se répand et dont la véracité est douteuse, Hermes, merci de faire abstraction de ce genre de bêtises, je ne suis pas contre toi juste que les gens arrêtent de spéculer des âneries aussi grosses qu’eux. Je rappelle que George a toujours sa famille qu’il faut la respecter.
Merci pour cet article, sur les fans endeuillés, qui parle à bon nombre d’entre nous, pour ma part la mort de David Bowie m’a rendu très triste, un artiste tellement accompli et qui a partagé tant de fois la scène avec George, je suis allée dans le quartier de Brixton me recueillir sur le mur à son effigie, lors de mon passage vers Highgate, c’était très émouvant. Tout comme Prince ceux sont ces artistes avec lesquels j’ai grandi et oui c’est perturbant quand on est fan, la douleur est là. Mais le must reste George, bien plus que de grandir ensemble, il reste mon artiste adoré et un homme magnifique, une belle personne, que jamais j’oublierai. Mais j’aimerai qu’il soit encore là et paradoxalement je sais qu’il est bien auprès de sa maman chérie, pour lui et pour vous les lovelies :
« Nous sommes un champ semé par ceux que l’on aime. Leur éloignement nous force à faire germer ce qu’ils ont déposé en nous, à notre insu … ne forcez rien, soyez simple, faites le choix de la joie malgré tout » prenez soin de vous et des autres comme l’a fait George.

Georgiafan 19/06/2017 18:49

Jamais nous ne pourrons arrêter les rumeurs Flo, et puis lorsque ces rumeurs sont écrites ça fait vendre.... Les fans de George sont assez intelligents, je pense, pour ne pas faire attention à de telles choses...Nous savons tous et toutes que George n'a pas choisi de laisser ses fans dans la tristesse, malheureusement la vie a décidé pour lui, j'espère de tout coeur qu'il est heureux là haut près de sa maman tant aimé...

hermes 18/06/2017 23:41

c est terrible,je me prend a esperer ou plutot a souhaiter que les rumeurs,selon lesquelles Georges serait vivant,soient bien reelles,!!!!!et pourtant je m estime bien terre a terre,mais je suis certaine que la plupart des fans ressentent cela.autre chose il y a t il une personne qui connait quel parfum utilisait georges,merci

Georgiafan 19/06/2017 06:23

Depuis le décès de George beaucoup de rumeurs circulent, malheureusement il est réellement parti, loin de nos yeux, mais il est et restera à jamais dans le coeur de ses "lovelies", il ne sera jamais oublié.... Son parfum, pour ma part je pense qu'il devait en utiliser plusieurs mais je ne sais lesquels....

Laurence 18/06/2017 21:00

Oui, tout est mort, je suis malade à l'idée que le 25 juin approche comme je suis malade chaque fois que je vois une «nouvelle» photo de George

Georgiafan 19/06/2017 06:25

En effet Laurence, le 25 juin approche a grand pas, encore une journée de tristesse, premier anniversaire sans George, et puis 6 mois plus tard ce sera une autre date....plus rien ne sera pareil, les larmes vont continuer de couler....