GEORGE MICHAEL - LISTEN WITHOUT PREJUDICE !! ( Livret part 3 )

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - LISTEN WITHOUT PREJUDICE !! ( Livret part 3 )

Comme " Faith ", le suivant sera auto-produit, auto-arrangé et auto-écrit en dehors d'une version envoûtante et spartiate de " They Won't Go When I Go " de Stevie Wonder. ( Une grande chose à aborder, il a fallu beaucoup de force ) et un clin d'oeil à Mick Jagger et Keith Richards. Quand " Waiting For That Day's " s'est terminé avec l'acceptation que : " Vous ne pouvez pas toujours obtenir ce que vous voulez " Vous ne pouvez jamais sciemment sous-travaillé.

George à joué la plupart des claviers, guitares, basses et percussions. Dans un simple plaidoyer pour que cela soit entendu comme un album de George Michael, son créateur l'a baptisé " Listen Without Prejudice Vol 1 ". " Tout ce que j'essayais de dire, c'est qu'il n'y avait pas d'idées préconçues. "

Il a été terminé en fin de l'année 1989, George n'a été finalement satisfait qu'en juillet 1990

" C'est le premier album que j'ai vraiment aimé "   George Michael

Son label l'a tellement aimé qu'il a prolongé son contrat.

Prenant une approche aussi courageuse que révolutionnaire, confondant toutes les attentes de ce qu'une pop star était censée faire George expliqua qu'il ne ferait pas de promotion, mis à part quelques interviews choisies. De plus, il ne figurerait dans aucune  vidéo de " Listen Without Préjudice Vol 1 " et il ne ferait pas de tournée conventionnelle de l'album.

Les dirigeants de Sony ont souri et acquiescé , pour l'instant.

" Je ne suis pas stupide, il y a de fortes chances que je ne vende pas autant de disques, mais il est important de vendre du disques, mais ce qui est important c'est de faire de la meilleure musique, mais je vais perdre d'une autre façon. "

Les dés ont été lancé avec le pré-album " Praying For Time ", une déclaration d'intention vis-à-vis de la musique de George et comment il allait le présenter. Somptueusement produit, il était glorieusement addictif mais lyriquement c'était nouveau. Un George troublé, énonçant le fossé grandissant entre les pauvres et les riches.

Un George plus intéressé par un monde plus large, et sa place dans ce monde bien plus qu'auparavant.... " C'est ma façon d'essayer de comprendre pourquoi il est si difficile pour les gens d'être bons pour chacun. " a-t-il expliqué. Ces paroles presque apocalyptiques étaient la vidéo dirigée par Michael Borofsky, où elles apparaissaient sur un écran noir, parfois vacillant. George prouvait qu'il serait fidèle à sa parole aussi bien qu'à son coeur.

La chaleur d'un des mois d'août le plus chaud, de mémoire, a Londres à disparu, souvenez-vous que " Listen Without Prejudice Vol 1 "  a été libéré le 3 septembre 1990 quelques jours après que le panel intergouvernemental sur le changement climatique ait publié un rapport confirmant l'alerte mondiale, six mois après que Nelson Mandela ait été libéré de la prison de Victor Verster, à 40 milles du Cap. Un mois après l'invasion du Koweït par les troupes irakiennes de Saddam Hussein et deux mois avant la démission de Margaret Thatcher du poste de Premier ministre britannique.

Si la musique à l'intérieur aurait pu être l'oeuvre d'un seul homme, il n'y avait aucune écriture et aucune image de l'artiste sur la pochette. Au lieu de cela, c'était une version fortement recadrée de photographie prise le 22 juillet 1940 d'une plage de Coney Island un dimanche après midi d'été prise par New York Street photographe ( il a été plus tard le collaborateur de Stanley Kubrick ) Arthur "Weegee" Felling a photographié cette joyeuse foule humaine. Caché à l'arrière du CD une photo de George sans veste en cuir.

Par ailleurs, George a partagé son périple sur "Freedom!90"... "

" J'étais la fierté et la joie de chaque petite écolière affamée.... mais aujourd'hui le jeu n'est pas le même, pas moyen."  Ce n'était pas George (bien qu'il était sur le plateau) dans la vidéo réalisée par David Fincher, mais il y avait le feu symbolique du blouson "Faith" et un quintette de mannequins, il y avait Naomi Campbell, Cindy Crawford, Linda Evangelista, Tatjana Patitz et Christy Turlington. La vidéo sera nominée pour cinq MTV Video Music Awards.

L'année suivante quatre d'entre eux reprennent " Freedom!90 " sur le podium de Versace. Et en 2009 Noami Campbell sychronise la chanson pour Dolce & Gabbana. La vidéo a été vu sur youtube ( juste 26 millions de fois ) et le titre a clôturé les jeux olympiques de 2012 à Londres.

A suivre ....

Publié dans George Michael, LWP 25

Commenter cet article

val 07/01/2018 17:58

merci de ces traductions. shirley avait décrit george comme opiniatre, ça revient souvent et c'est une qualité rare.comme la personne qu'est george.

Georgiafan 07/01/2018 18:28

Bonsoir Val, merci à toi de passer ici....Exactement George était vraiment une personne rare...

Flo 05/01/2018 09:45

Bonjour que du bonheur de lire et relire les motivations de George et comment il voyait les choses. Il était précurseur avant l heure et ne jamais contourner l obstacle, il était maitre de lui même tellement peu de personnes arrivent à cela, quelle belle personne. Lovelie un jour lovelie toujours.

Georgiafan 05/01/2018 12:58

Oh oui Flo le livret n'est que du bonheur.... Avec George c'est pour la vie...

Laurence 04/01/2018 20:27

De nouveau merci pour cette traduction Christiane! Je passe toujours «chez toi» avec plaisir!

Georgiafan 05/01/2018 06:25

Merci a toi Laurence, une fidèle du blog, cela me fait toujours plaisir de lire tes commentaires..