GEORGE MICHAEL - INTERVIEW ATTITUDE 2004 - PARTIE 1 !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - INTERVIEW ATTITUDE 2004 - PARTIE 1 !!

Après des années de déclarations créatives, de tragédie personnelle et de dérision des médias, George Michael, est revenu avec l'album le plus intensément personnel et émotionnellement complexe de sa carrière. Attitude a rencontré la superstar qui n'a pas le temps pour autre chose que la vérité...

" Je vous en ai dit plus que ce j'ai dit à mon thérapeute dans une décennie. "    George Michael.

Je reviens sur cette interview !!

ATTITUDE  -  C'est génial que vous soyez de retour, en parlant à nouveau aux médias. Il y a toujours eu cette contradiction étrange avec vous, d'un côté, vous êtes vu comme cette figure solitaire qui ne va jamais aux célébrités et se cache de la presse, et pourtant vous faîtes : Qui veut être millionnaire avec Ronan Keating. Comment cela s'est-il passé ?

George Michael  -  " J'aime bien ça. Fondamentalement je fais juste ce que je veux faire. Je n'aime pas être à la télé, mais j'ai toujours voulu être sur ( Who Wants To Be A Millionnaire ). Je pensais que ce serait amusant et je l'ai souvent dit quand je suis assis à regarder avec Kenny. Je dînais avec Ronan, que je connais depuis un moment, quand j'ai décidé de le faire. Nous avons tous deux perdu nos mamans la même année et il le faisait pour l'association de charité de sa mère. Alors j'ai proposé de le rejoindre et Kenny a failli s'étouffer avec son steak. Je pensais que c'était une excuse parfaite et ça ne me ferait pas de mal non plus. Mon manager m'a dit : ' Qu'est-ce que tu fais ? ', mais je savais que les gens verraient cela de la bonne façon."

ATTITUDE  -  Cela fait-il partie de votre nouvelle liberté ?

George Michael  -  " Je ne peux pas être plus distant. Je pense qu'être éloigné m'a très bien servi, surtout à cette époque où ma vie était un véritable cauchemar, quand Anselmo était malade, et que ma mère était morte. Plus maintenant. "

ATTITUDE  -  Vous êtes encore très éloigné de toute la culture Heat celeb d'aujourd'hui .

George Michael  -  " Je ne pense pas que j'aurais jamais fait partie de ça. J'ai toujours voulu être célèbre pour être bon dans quelque chose. Je voulais être si bon dans quelque chose que je serais intouchable. La plupart des stars ont commencé comme des enfants qui se sentaient hors de contrôle ou opprimés et voulaient montrer au monde et à leurs parents qu'ils valaient quelque chose. Il y a tellement de gens qui sont prêts à vendre leur vie pour se faire connaître, ce qui les rend complètement vulnérables. Je ne dis pas que c'est vrai ou faux, je ne comprends tout simplement pas. "

ATTITUDE  -  Votre chant est vraiment fort sur PATIENCE

George Michael  -  " Il y a quelque chose à propos du chant sur cet album qui est beaucoup plus confiant, plus sûr. Bien que j'adore Songs From The Last Century et Older, il y a un niveau d'énergie dans ce disque que je n'avais pas vu avant que toute la m....e ne commence, avant que je rencontre et que je perde Anselmo et que ma mère soit décédée. Si vous pensez à l'énergie de la liberté sur Listen Without Préjudice, je ne pense pas avoir eu cette énergie à redonner jusqu'à l'année dernière. C'est pourquoi Amazing me rappelle Wham!, plus que tout ce que j'ai fait. Le travail que j'ai effectué au cours des douze dernières années pourrait avoir une certaine intensité ou profondeur, mais rien n'a eu l'énergie des travaux antérieurs. Je pense que c'est venu avec le soulagement de se sentir bien à nouveau . "

ATTITUDE  -  Ceci est le premier album de toutes les nouvelles chansons que vous avez sorti depuis votre sortie. Etait-ce une pression, le besoin d'être plus honnête ?

George Michael  -  " Non, ça ne semblait pas différent, vraiment. Parce que si tu penses à la façon dont j'ai écrit certaines des chansons avant... Je suis désolé, mais Jésus est un terme masculin : ( Tu me souris comme Jésus à un enfant ), vous parlez d'un homme pour l'amour de merde! La façon dont j'ai écrit était spécifique au genre dans quelques cas. Et quelques-unes des couvertures que j'ai crées pour les hommes, avec qui je rigolais, vraiment, je n'y ai pas vraiment pensé. Comme Américan Angel dans le nouvel album. Il m'a semblé par la suite que c'était tout au long de cette chanson et je me suis dit : ' Oh mon dieu Sony aura probablement un problème avec ça. '. Bon vas-y, alors ça ne peut pas être simple. Je ne vais certainement pas le changer. "

ATTITUDE  -  Je pensais que OLDER était sur le deuil et la perte, PATIENCE est plus sur la rédemption, sortant des ténèbres et essayant de donner un sens au passé. Il y a encore beaucoup de ténèbres.

George Michael  -  " C'est un peu très léger et très sombre en même temps. Il y a des proclamations d'amour que je n'ai jamais faîtes auparavant, certainement depuis Wham!, et puis il y a aller plus loin dans la vérité en même temps, comme sur My Mother Had A Brother ou Through, ils essaient de se rapprocher de la vérité. "

ATTITUDE  -  Je pense que cette chanson My Mother Had A Brother, doit être parmi les meilleures que vous ayez écrites. Cette chanson est une fiction ?

George Michael  -  " Ce n'est pas du tout fictif. Je ne connaissais pas l'existence du frère le plus proche de ma mère avant l'âge de 16 ou 17 ans, car il s'est tué... Il s'est suicidé dans les 24 heures qui ont suivi ma naissance et la tragédie de cela, l'idée de vouloir quitter ce monde et de ne pas vouloir parce que cela gâcherait la grossesse de votre soeur...c'est horrible, au-delà de l'horrible. Et ma mère m'a dit qu'elle pensait qu'il était gay. Ils ont eu une enfance très difficile, une enfance sombre et, pour une raison quelconque, elle ne pensait pas qu'il était approprié de nous en parler avant d'avoir atteint un certain âge. C'est une histoire tragique à propos de la difficulté de devenir un homme gay dans les années 1950. S'il s'était accroché et battu sa dépression assez longtemps, il aurait vu les changements de vie qui auraient fait de lui un homme heureux . "

ATTITUDE  -  Pensez-vous que cela a affecté la relation de votre mère avec vous et votre sexualité ?

George Michael  -  " Cela a du le faire. Comment ne pas s'inquiéter de ma sexualité si la sexualité de son frère le tue ? Lorsque vous rassemblez votre arbre généalogique,  vous comprenez beaucoup plus qui vous êtes. Parfois je pensais que ma mère me faisait sentir que je n'étais pas assez viril, ou que son garçon était trop jeune, alors que ma mère était si grande et si libérale dans ses attitudes. Et cette chanson est déguisée en demandant à ma mère de dire à mon oncle à quel point la vie a changé et que je vis une vie heureuse en tant qu'homme ouvertement gay et que je fais beaucoup de rencontres et que c'est génial. Mais en fait, je pense que j'essaie de lui dire que je lui pardonne. "

ATTITUDE  -  Vous l'avez révélé à votre mère relativement tard .

George Michael  -  " Je l'ai révélé à ma mère et mon père quand Anselmo est mort. Bien que ma mère ait toujours su.

ATTITUDE  -  Parce qu'elle l'avait rencontré, non ?

George Michael  -  " Euh!, elle ne l'a jamais rencontré ? Non, elle ne l'a jamais rencontré. J'ai confondu avec quelqu' un d'autre qu'elle a rencontré et dont j'étais amoureux. Je me souviens de lui me disant : ' Comme ta mère me regardait, elle le sait absolument '. Parce ce que c'était un genre de look ( ne pas le blesser ). Et comme c'est arrivé, ce type m'a vraiment fait mal. Mais je savais qu'elle savait, parce que les deux années où je vivais à Los Angeles avec Anselmo, elle ne m'a jamais téléphoné une seule fois. Et que pour elle cela signifiait ' Bien, s'il veut me dire il le fera, mais je ne veux pas que quelqu'un d'autre décroche le téléphone de l'autre côté et prétend ensuite que je pense pas que cela soit étrange. C'est quelque chose d'autre qui est très important pour mon histoire... Je n'irai pas plus loin que de dire qu'au sein de ma famille je ne craignais pas mon père, je vais être honnête avec vous , même si je m'en foutais, cela n'aurait pas été un facteur décisif. Peut-être que j'en fichais pas mal. Ma relation avec mon père n'est pas comme ça. En toute honnêteté, il s'agissait d'être le premier membre de la famille a être ouvertement véridique. Et c'était explosif, mais ça n'avait rien à voir avec ma sexualité. Tout le monde devait grandir et faire face à ce qui s'était réellement passé dans mon enfance. Je ne le regretterai jamais, même si cela a gâché des années de ma vie à certaines égards, je n'ai pas eu tort. J'avais très peur pour certaines raisons et ça s'est avéré que j'avais raison. Mais cela explique dans une certaine mesure pourquoi je devrais être enclin à laisser entendre au public que je suis gay sans le dire. Et votre désir d'être célèbre était lié à ce qui s'est passé dans votre enfance ? Mon enfance était oppressante, c'est pourquoi je voulais le faire, bien sûr. C'est un vieux cliché, mais les enfants qui ne se sentent pas entendu veulent toujours chanter, jouer ou faire quelque chose qui leur donne le droit d'exister. Je suppose qu'étant opprimé par ma vie de famille, puis par ma propre réponse à ma sexualité et ensuite par la réponse des médias à ma sexualité, j'en ai tellement marre de tout ce qui est ' garde la bouche fermée '. Avoir une grande gueule peut rendre les choses difficiles, mais cela ne complique pas les choses. "

A SUIVRE....

 

Commenter cet article

Françoise 15/09/2019 10:19

superbe article et superbe George,physiquement et moralement,c'est émouvant de lire ce qu'il a dit,ses tourments intérieurs lui ont parfois gâché des moments de sa vie,merci pour cet article,je viendrai voir la suite,bisous

Georgiafan 15/09/2019 13:12

Bonjour Françoise, toujours un plaisir de lire ou relire les interviews de George. Il a toujours parlé avec beaucoup de franchise et d'honnêtété.... A bientôt pour toi lire la suite (partie2). Bon dimanche, bisous

Flo 17/09/2018 11:31

Bonjour, magnifique interview que je connaissais déjà, mais qui m’a fortement marquée la première fois, Gustave Flaubert écrivait « Bien des choses s’éclaireraient si nous connaissions notre propre généalogie » peut être que George a lu Flaubert, je pense qu’il n’était pas insensible à l’histoire de ses ancêtres et ce qu’ils pouvaient révéler. Encore une fois, son honnêteté et son intégrité le rendent touchant et émouvant, le désespoir a envahi l’enfant puis l’homme pendant toute ses années, la charge émotionnelle a été si lourde dans tous les domaines. C’était une bataille de tous les instants. L’intensité avec laquelle George interprète « my mother had a brother » est révélatrice du message qu’il voulait faire passer. J’aimerais croire que tout là haut il « ressent » cette belle émulation de tendresse et d’amour que nous continuons à lui témoigner.

Georgiafan 17/09/2018 12:59

Bonjour Flo, j'ai pris plaisir à relire les interviews que George avait accordé à Attitude, j'avais d'ailleurs oublié certaines chose, des petits détails qui malgré tout ont une grande importance... Il est en effet, très touchant dans cette interview, et comme tu le précise Flo la chanson "My mother had a brother" interprété par George laisse passé beaucoup de choses, des choses qu'il a ressenti ....J'espère moi aussi qu'il peut de là haut voir tout cet amour ici bas pour lui...

Clara 14/09/2018 08:49

Bonjour Christiane. George , je pense , a eu une éducation où les non dit étaient présents , où, il l'a dit lui même, il ne fallait pas faire de compliments sur l'apparence , où peut-être aussi on ne posait pas de questions . Suite aux différents récits et propos de George , il était pour moi , un être tourmenté. Il a gardé des blessures ouvertes toute sa vie . Tout
cela ne l'a pas aidé à avoir une vie saine et nous en connaissons l'issue..... helas.
Bonne journée

Georgiafan 14/09/2018 09:35

Bonjour Clara, comme nous pouvons le remarquer sur certaines photos George n'est pas toujours souriant, ok, apparemment d'après lui il n'aimait pas trop cela, malheureusement lorsque l'on est une Star c'est difficile d'éviter ça. Mais sans doute y avait-il une autre raison, je me pose toujours cette question : " George était-il vraiment heureux ", il a tellement souffert dans sa vie, dans sa jeunesse et dans celle d'adulte, espérons que désormais il a trouvé le repos et la paix.... Bonne journée

sissi 14/09/2018 08:19

que c'est dur de lire ce texte,George à part certains moments de sa vie George a toujours été malheureux une bonne partie de sa vie et ça fait mal ,il ne méritait pas du tout ça

Georgiafan 14/09/2018 09:36

En effet Sissi, lui l'homme au grand coeur méritait d'être heureux, ce qui a mon avis n'a pas toujours été le cas...

Laurence 13/09/2018 23:29

Quelle tristesse pour George quand sa maman ne l'a pas contacté pendant 2ans! Comme le mentalités/préjugés sont lents à disparaître! George n'a certainement pas eu une enfance idéale d'après ses dires!

Georgiafan 14/09/2018 06:38

Bonjour Laurence, je pense en effet que sa jeunesse n 'a pas été toute 'rose', je crois qu'il a du souffrir en étant jeune comme à l'âge adulte , cela fait mal de lire cette interview....

Cassandre 13/09/2018 21:27

Bonsoir Christiane, un grand merci pour cette interview que je ne connaissais pas, et qui donne certains éclaircissements sur la personnalité profonde de George et ce qui l'a traumatisé....même s'il ne dit pas tout. C'est très fort et touchant. Cela donne aussi une lecture plus claire des morceaux de "Patience", un album décidemment si intéressant et superbement écrit. On attend d'autres traductions avec impatience. Bises et bonsoir à tous

Georgiafan 14/09/2018 06:43

Bonjour Cassandre, une interview qui fait mal lorsque nous lisons ce que George a dit et ce qu'il ressentait, beaucoup de tristesse s'en dégage, à lire la suite Cassandre....Bonne journée, bises