GEORGE MICHAEL - UNE INTERVIEW DE 1998 A LA TELEVISION NEERLANDAISE !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - UNE INTERVIEW DE 1998 A LA TELEVISION NEERLANDAISE !!

 Je reviens sur cette interview de 1998 à la TV Néerlandaise Tros par Ivo Niehe, avec quelques morceaux choisis et traduits ...

 

-  Je dis Monsieur Michael ou George ?

GM  -  " George c'est bien...

-  Pouvons - nous commencer ?

GM  -  " Ou votre Altesse Royale ... ( rires )

-  Ce qui me surprend, c'est que vous faites une très bonne impression. Parce que quand je vois les photos qui viennent avec votre album, par exemple, il n'y a qu'une photo où vous souriez et les autres sont tristes..

GM  -  " C'est juste parce que je n'aime pas me voir sourire.

-  C'est la seule raison ? ...

GM  -  " C'est la seule raison. Je n'essaie pas de laisser tout le monde penser que je suis vraiment misérable. Tout le monde...Parce que je ne fais aucune interview depuis une dizaine d'années. Je veux dire, pour être juste, j'ai été très misérable. Les cinq dernières années de ma vie ont été très misérables. J'ai perdu mon partenaire et ma mère, successivement, vous savez. Alors...ça a été dur. Je suppose que la musique reflète ces temps. Je suis heureux maintenant. Les gens pensent que je suis heureux parce que je suis soudainement "Sorti", que cela a changé soudainement ma vie et mes habitudes. Je suis heureux parce que personne n'est mort dans ma vie depuis dix-huit mois. Vous savez, c'est assez maintenant pour moi. Je n'ai pas à m'inquiéter à propos de la santé de quiconque. Je pense que j'ai eu le pire des chagrins avec ma mère. Et cela me donne généralement une sensation de lumière. "

-  Votre mère était très importante pour vous, n'est-ce pas ?

GM  -  " Oh oui, beaucoup, beaucoup."

 Pouvez-vous dire à quel égard ?

GM  -  " Et bien, elle était juste une mère formidable. Et elle était importante pour moi, tout comme une mère est importante pour son enfant, en particulier pour son fils. "

-  C'est la décennie où les stars de la scène disent souvent que le succès ne veut rien dire. Mais le succès doit vous avoir rendu heureux à un moment donné. Quand nous revenons au début de votre carrière. Je vous ai vu sur un vidéo clip et vous étiez très heureux. Vous sembliez vous amuser énormément.

GM  -  " Le succès m'a rendu heureux, mais pour être parfaitement honnête, il y a eu une période de temps...qui a cessé de me rendre heureux. J'étais très seul. Et puis quand cela s'est produit, j'ai décidé d'arrêter de faire certaines choses. J'ai décidé que je ne voulais pas travailler en tant que professionnel George Michael 365 jours par an. Parce que j'étais malheureux et seul. Et j'avais besoin de vivre ma vie. Et les choses qui m'ont rendu malheureux dans ma vie n'ont rien à voir avec mon travail. C'était juste des choses que je ne pouvais pas contrôler. "

-  Mais d'un autre côté, vous avez commencé à détester, disons ce personnage que vous avez créé vous-même, le personnage de George Michael.

GM  -  " Pas vraiment, je veux dire que je ne l'ai jamais détesté. J"ai eu deux forces motrices très fortes et l'une d'elles était pure, je pense, et c'est ma musique. C'est un pur désir de faire de la meilleure musique, de continuer à faire de la musique et de plaire aux gens avec. L'autre force motrice a été mon ego, qui était très fragile et très instable. Et c'est la raison pour laquelle je voulais être célèbre. Toute célébrité qui vous dit qu'elle est entrée dans ce milieu en tant que personne en sécurité est en train de mentir. "

-  Mais il y a ce paradoxe, parce que vous avez créé George Michael parce qu'il devait remplir toutes les ambitions que Georgios Panos était peut-être impossible de prendre conscience, mais d'autre part, à la fin de votre livre par exemple vous dites : " J'aime m'éloigner autant que possible de George Michael.

GM  -  " La personne que j'étais à l'origine n'avait pas eu le temps de se développer ou de se former correctement. Je venais de sortir de l'école et de me lancer dans le monde de la musique. Neuf mois plus tard, j'avais un contrat d'enregistrement et un an après mon départ de l'école, j'ai eu un album à succès. "

-  Vous deviez avoir ce contrat ou votre père vous aurait mis à la porte ?

GM  -  " Combien de personnes ont la capacité de résister à la célébrité ? Si vous pensez que vous êtes potentiellement en train d'écrire des chansons à succès et que vous pouvez les chanter... Je devrais être une sorte de surhumain de dix-neuf ans... Age pour prendre une décision différente, n'est-ce pas ? "

-  La politique est une affaire plus compliquée que le showbusiness ?

GM  -  " Oui, je pense qu'il y a toutes sortes de considération  là dedans. Et encore une fois, tout revient à la même chose. L'honnêteté est la meilleure des politiques. En fin de compte, tout se résume à l'honnêteté. Je pense que la vie privée est absolument bonne. Et je ne pense pas qu'il y ait une raison pour que ma vie sexuelle fasse partie de ma carrière de cette façon, ayant fait l'erreur que j'ai faite et m'ouvrir à cette situation...Evidemment vous devez le gérer correctement dans une situation médiatique. En fin de compte vous n'êtes plus autorisé à divulguer des secrets. Je suppose qu'il y a une leçon à tirer de ma petite fable, à savoir que si vous êtes une célébrité, ne créé pas de problème pour votre vie privée. Je pense que j'avais raison. Je pense que ce n'était l'affaire de personne... Si vous vous attendez à être une célébrité respectueuse de la vie privée et de la dignité qui vous entoure pour le prochain siècle, oubliez cela. Le personnage que je montre lorsque je fais des vidéos par exemple, semble toujours incroyablement confiant et arrogant presque. C'est l'opposé de tout ce qu'on m'a appris à être. Comme je suis très réticent à diffuser mes opinions sur les choses concernant ma musique. Parce que j'estime que ce sont mes opinions et ce ne sont que les miennes et que je ne devrais pas essayer de leur donner cette importance. Cela ressemble beaucoup à ma mère. Mais le chose intéressante est que l'interprète est complètement le contraire. L'interprète a l'air d'avoir couru dans la maison en criant à l'âge de trois ans et personne ne lui a jamais dit de se taire, ce qui n'était vraiment pas moi. Je venais d'un vrai milieu où les enfants étaient calmes parce que papa était endormi..."

- Alors encore les deux personnages ?

GM  -  " Oui, mais de moins en moins. "

-  Merci beaucoup George

GM  -  " Merci . "

 

Commenter cet article

CrazyFuriosa (Feriel) 03/03/2019 20:23

Bonsoir Christiane !
En lisant cette interview, il est comme en conflit entre son statut de STAR et sa vie privée, j'ai l'impression qu'il essaye de ''survivre'', de chercher ses repères, en même temps cette interview date de 1998 et les années 90 ont étés une succession de terribles épreuves pour George notamment la perte de son partenaire Anselmo, ensuite la perte de sa mère Lesley qui était son pilier à quelques années d'intervalles, c'est vraiment douloureux de vivre dans la peur du prochain deuil c'est inimaginable comme sentiment, puis la ''presse-poubelle'' qui en rajoutait une couche depuis son coming out en le harcelant sans cesse, il y a de quoi péter les plombs..., normal qu'il fuit les ''médias-cafards'' qui n'ont jamais su poser de véritables questions intéressantes sur sa carrière car c'est ça le plus important.
C'est encore plus poignant quand on connaît à quel point il était généreux, il méritait vraiment d'être heureux.

Georgiafan 03/03/2019 20:38

Bonsoir Feriel, je pense qu'en fait George a toujours été en conflit avec sa vie d'artiste et sa vie privée. Il a payé très cher son statut de Star, bien qu'il l'ait voulu, cela devait être dur à supporter au quotidien... C'est sûr qu'après son coming out, les journaux a scandales s'intéressaient bien plus à cela qu'à sa carrière, et pourtant pour les fans et son large public seul sa carrière nous passionnait.... Oui, très généreux, sans doute même trop....

Pascaline 01/03/2019 15:53

Bonjour Christiane, bonjour à toutes,
J'avais transmis un commentaire concernant la période Kathy Jeung et celui-ci n'est pas arrivé .. certainement encore mon ordi et une coupure de réseau.
Merci Christiane pour ce travail de mémoire... Cette interview est intéressante et pour une fois ne dévie pas sur des questions trop indiscrètes. Notre George adoré explique bien comment il lui a été vital de se réapproprier du temps pour vivre sa vie d'homme.
C'est complément vrai il avait la hantise de perdre des proches, des amis, ... cela le rongeait.
L'autre jour je suis tombée sur You Tube sur une vidéo où notre George était invité à l'émission Champs Elysées de M. Drucker et George dit quelques mots en français, c'était tellement attendrissant ...
Comme sa présence, ses créations nous manquent ...
Bises à toutes et à bientôt

Georgiafan 01/03/2019 18:38

Très joli, et oui une chrysalide qui est devenu un magnifique papillon, avec toutes les qualités que l'on connaît.... Bonne soirée.
PS. Je voulais te dire qu'avant de poster les interviews , ce que je fais à chaque fois, je lis, relis et poste que ce qui est nécessaire de savoir, ....

Pascaline 01/03/2019 17:39

Merci de ta réponse Christiane j'aurai du me douter que tu avais "édulcoré" cette interview cela m'a toujours choqué cette indiscrétion à l'encontre de George ce qui importait c'était son oeuvre, son talent, le reste ...
A un moment George évoque le fait qu'à peine sorti de l'adolescence il est rentré dans le star système ... pour moi je compare George - à ce moment de sa vie - à une chrysalide devenu un magnifique, un exceptionnel Papillon ... Bonne soirée à toi.

Georgiafan 01/03/2019 16:45

Bonjour Pascaline, quel dommage que ton commentaire ne soit pas arrivé, mais tu peux toujours le mettre. Tu sais dans l'interview il y a des passages que je n'ai pas mis, lorsque l'on parle un peu de sa vie privée avec des questions pas toujours appropriées, bien que George y répond avec beaucoup d'honnêteté , je n'en parle pas, je fais une sélection.... Dans sa vie privée il a perdu bien des personnes chères à son coeur, il croyait d'ailleurs que cela ne s'arrêterait jamais... Pauvre George il a tellement souffert de ces disparitions.... Oui Pascaline, à l'émission de Drucker il avait dit quelques mots en Français, il était tellement touchant, heureusement que nous avons toutes ces vidéos que nous pouvons regarder encore et encore sans jamais nous lasser... Bises à toi

Clara 01/03/2019 13:51

Bonjour Christiane .
Nous pouvons lire combien George a souffert des décès de ses proches puisqu'il compte le temps qui passe et qu'il s'aperçoit que personne n'est mort.... sa hantise de la mort d'un être cher toujours présente. Le succès l'a rendu heureux et malheureux a la fois , c'est mon impression . Il voulait être connu et reconnu mais était- Il prêt a avoir ce succès rapide et mondial . Je pense aussi que l'éducation qu'il a reçu l'a desservi psychologiquement ., elle me parle....
Il y a l'homme public et l'homme privé , deux comportements opposés et indissociables en même temps , l'homme public ne doit pas faire d'erreur pour entacher la vie privée , pas facile .
Bonne après midi , bise

Georgiafan 01/03/2019 15:35

Bonjour Clara, il faut dire que George a perdu des proches et des amis, il a beaucoup souffert de ces pertes, et 'il était heureux lorsque autour de lui personne ne disparaissait. Il a été très affecté par tout cela.... Il a vite compris également qu'il ne fallait pas mélanger vie privée et sa vie d'artiste, une vie pas si facile en fait... Bonne après midi, bises

Christine Guyot 28/02/2019 20:18

Cc georgiafan merci merci beaucoup tous les messages sur notre GEORGE regretté comme il me manque .
Merci beaucoup

Georgiafan 01/03/2019 07:25

Hello Christine, c'est toujours un réel plaisir de parler de George. Il nous manque et il en sera toujours ainsi....

Laurence 28/02/2019 17:48

Bonjour Christiane, toujours ce même conflit pour George, entre célébrité et vie privée. Comme cela a dû être pénible pour lui!

Georgiafan 28/02/2019 18:29

Bonjour Laurence, je pense qu'en effet cela a été le combat de toute sa vie. Comment vivre normalement en combattant sans cesse et être heureux ??...