GEORGE MICHAEL - POUR GEORGE ELVIS N'ETAIT PAS LE SEUL ROCKER BLANC A AVOIR TOUS LES BONS COUPS!!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - POUR GEORGE ELVIS N'ETAIT PAS LE SEUL ROCKER BLANC A AVOIR TOUS LES BONS COUPS!!

Remontons dans le temps, en 1988, avec George et cette interview avec des morceaux choisis et traduits par moi-même !!

En octobre 1988, dans le magazine Interview, " Souled Out " écrit par Joseph Perkins.

George Michael est sur la route depuis près de sept mois maintenant, il est sur le point de donner trois concerts à guichets fermés au Madison Square Garden à New York. Je rattrape la pop star Britannique lors de sa tournée pour une interview. L'année dernière il a sorti son premier album, Faith, qui est devenu une sensation immédiate. 

Ce qui plaît le plus à George Michael dans son premier album, c'est qu'il a fait taire les critiques qui remettaient en cause son intégrité musicale. Le disque a été universellement loué pour sa provocité, son âme et sa profondeur. La foi, dit George n'est que le reflet du processus de maturation qu'il a connu en tant qu'artiste et en tant que personne. Son meilleur travail, dit-il, est toujours devant lui.

* - Faith a donné quatre singles numéro un : " I want your sex ", " Father Figure ", " One More Try ", "Monkey ". Dans votre rêve le plus fou, imaginiez-vous avoir autant de numéro 1 ?

GM  -  " Je ne pensais pas vraiment que ce serait aussi simple que cela. Je croyais que l'album avait une chance, parce que je pensais que le matériau était assez fort, mais les choses se sont déroulées comme sur des roulettes, c'est incroyable. "

* - Vous êtes maintenant un homme de la renaissance musicale. Vous écrivez toutes vos chansons, vous les chantez, vous jouez la plupart des instruments de votre album, vous produisez cet album, sans oubliez que vous réalisez et éditez vos propres vidéos. Est-ce une indication que vous tenez vraiment à avoir le contrôle de votre travail ?

GM  -  " Oui, je suis fondamentalement un maniaque du contrôle. Ce n'est pas parce que je veux être, je ne suis pas du tout dans le jeu de puissance qui en découle. Je suis un perfectionniste. C'est assez lourd et cela prend beaucoup de temps, mais ça va vraiment bien et je dois faire mes propres choses. En fait, cette dernière vidéo est la première vidéo en trois ans que je n'ai pas pu éditer. Je n'avais tout simplement pas le temps à cause de la tournée. "

* - Les chansons de Faith ont évidemment un aspect plus chaud que celui de votre précédent travail avec Wham! et la musique, certaines sont couvrantes, d'autres évoquent simplement des images que personne ne vous avait associées auparavant. Etait-ce toujours caché juste sous la surface ?

GM  -  " C'est un processus de croissance. Une partie était déjà là. Les choses que j'écrivais pour Wham! étaient une indication forte de ce que serait mon futur album. Mais la plupart des gens se sont tellement perdus dans notre image et l'ont trouvée assez répugnante. Pourtant, la musique était toujours là et la capacité lyrique menaçait toujours de montrer sa tête. "

* -  " Careless Whisper ", une chanson à laquelle vous allez toujours être associé, tout comme Led Zeppelin est toujours associé à " Stairway to Heaven ". Vous n'aimez pas beaucoup " Careless Whisper ", vous pensez que " One More Try " est une chanson plus forte ? "

GM  -  " Je sens juste que " One More Try " est mieux niveau lyrique. " Careless Whsiper ", comme je l'avais écrit quand j'avais 17 ans, et comme je n'avais jamais vécu une expérience aussi forte de ma vie, c'était donc un peu précoce. Pourtant cela semblait se connecter avec les gens, ce qui est une chose merveilleuse et une merveilleuse coïncidence, vous savez. Mais au fond, je vois cette chanson comme une série d'images que j'ai assemblées pour illustrer le fait qu'à l'époque, je voyais une fille et que j'ai commencé à en voir une autre, c'était la culpabilité entre ces deux périodes. Les ballades que j'ai écrites depuis ont porté sur des choses qui me faisaient vraiment mal. "

* -  Y a-t-il un thème à la foi ?

GM  -  " Pas vraiment, sauf que ça concerne ma vie, je repense à une période de ma vie où j'ai été gravement blessé, puis à un autre moment où j'ai senti que j'avais encore des ennuis, alors je suppose qu'il y a un thème . "

* -  Craignez-vous que votre futur travail sera toujours comparé à Faith, qui a eu un tel succès commercial et critique ?

GM  -  " Non, je ne doute pas que la musique que je publierai sera meilleure. J'ai 25 ans, je ne peux pas croire que j'ai écrit mon meilleur travail pour le moment. Si je le croyais, je ne prendrais plus la peine de publier de la musique. Je pense aussi que je pourrais probablement répéter le succès commercial. Que je le veuille ou non, c'est une autre affaire. Je pense qu'il y a toujours un meilleur travail en moi. "

* -  Comment as-tu commencé dans le monde de la musique ?

GM  -  " Et bien, c'est une série d'incidents très chanceux qui ont conduit à Wham!, obtenir un contrat d'enregistrement, même si nous n'étions pas Wham!, quand nous avons eu le contrat. Nous n'étions rien, nous étions juste deux amis qui avaient écrit quelques chansons. Andrew et moi avions fait une démonstration de certaines de nos chansons à très bon marché, et nous ne nous attendions pas à un quelconque contrat d'enregistrement. Nous nous sommes promener avec notre cassette de démonstration, en essayant de trouver quelqu'un pour nous donner l'argent nécessaire à la démonstration. Au lieu de cela; nous avons eu un contrat. Ce fut juste une pause incroyablement chanceuse. "

* -  Comment la météorite de Wham! est-elle passée de l'anonymat virtuel à la célébrité mondiale qui a affecté votre vie ?

GM  -  " Cela a totalement changé ma vie. Il serait très difficile de savoir comment cela m'a changé en tant que personne, vous auriez à demander à d'autres personnes . Evidemment, cela m'a rendu beaucoup plus confortable en tant que musicien. J'étais très confiant de devenir un musicien à succès, mais je ne savais pas que je deviendrais une célébrité. Je ne m'attendais pas à entrer dans des anecdotes de tabloïd ou quelque chose de ce genre. Je soupçonne donc que mon point de vue et beaucoup de mes idées ont changé de manière assez radicale. C'était aussi assez déroutant. "

* -  Quel était l'inconvénient de la célébrité ?

GM  -  " Le principal inconvénient était que cela s'était passé si vite et que je n'avais pas le temps de déterminer quel genre de personne je voulais être. Vous savez, les années entre la fin de l'école et le passage à l'âge adulte sont des années très importantes. Vous faîtes beaucoup de choix quand au type de vie que vous voulez mener et au type de personne que vous voulez être. Il y avait tellement de gens qui avaient des opinions sur moi, beaucoup d'entre eux très peu flatteurs, qu'il était difficile de décider de qui j'étais supposé être. "

* -  Selon vous, quelle est l'idée fausse la plus commune sur vous-même ?

GM  -  " L'idée fausse la plus répandue dans le passé concerne mon propre contrôle et le calcul de ma carrière. Ma musique fait partie de la musique la plus honnête qui soit parue au cours des quatre ou cinq dernières années, et je pense que c'est pourquoi les gens l'achètent. Quand j'ouvre la bouche et chante, la vérité se dégage. Quand j'écris, la vérité est révélée. Je ne peux pas mentir. C'est, je pense, l'un des éléments les plus forts de la musique. Quand les gens parlent de mon écriture comme si je le faisait du point de vue d'un comptable, ça me fait vraiment chier. "

* -  Vous avez fait des duos avec Aretha Franklin et Elton John, je sais que vous les admirez tous les deux énormément. Y a-t-il quelqu'un d'autre avec lequel vous aimeriez travailler à ce stade ?

GM  -  " Pas vraiment. Je ne suis pas un grand collaborateur à vrai dire. Plusieurs personnes différentes m'ont abordé à maintes reprises et la plupart d'entre elles veulent faire quelque chose que j'écris et que je produit, et je ne suis tout simplement pas dans cela. Quand j'écris et produit quelque chose, je sais exactement comment je veux que ça sonne et j'en ai une très bonne interprétation. Je ne peux pas vraiment penser à quelqu'un en ce moment avec lequel j'aimerais particulièrement jouer en duo. Vous ne savez jamais cependant.... Je pourrais recevoir une offre demain et dire : " Ouais, ce serait génial "... Mais ce n'est pas quelque chose qui me préoccupe. "

* -  Avec toute l'hystérie qui accompagne les tournées de concerts, y a-t-il déjà eu un moment effrayant pour vous ?

GM  -  " Pas vraiment. Je veux dire, les gens courent sur et en dehors de la scène, mais d'habitude, ils sont enlevés avant de m'atteindre. Ce n'est pas vraiment effrayant. Il y a toujours la possibilité que quelqu'un vienne vous prendre, vous prenez ce risque lorsque vous vous produisez devant des milliers de personnes. " 

* -  Votre père était-il quelque peu inquiet au sujet de votre carrière musicale au début ? 

GM  -  " Il était plus que craintif. Il ne pensait pas que j'avais une chance. Il n'avait aucune confiance en moi et était convaincu que j'allais lui demander de l'argent à 40 ans. Nous nous disputions constamment à ce sujet. Puis, à un certain âge, j'ai juste cessé de me disputer. Je me suis rendu compte qu'il ne pouvait pas le voir, car pour qu'il approuve ce que je faisais, il devait croire en moi en tant que musicien. Et il n'était pas un homme de musique. Je m'entends vraiment très bien avec lui maintenant, mais j'ai passé des moments terribles avec lui à l'adolescence. Tout ce que nous faisions était de nous crier dessus, et quand nous ne le faisions pas, nous ne voulions tout simplement pas nous parler. "

* -  Vous n'auriez pas fait de Chirurgie esthétique ?

GM  -  " Oh non, je ne toucherais jamais à rien. Je pense qu'il est imprudent de jouer avec le visage qui vous a été donné. Je pense qu'avoir une petite pince ou une petite frimousse est tout à fait obscène. "

* -  Vous sentez-vous obligé de souffrir d'une manière ou d'une autre est -ce que cela fait partie de votre art ? Allez-vous pour l'inaccessible ?

GM  -  " Cela fait partie de mon art. Il  a peu de temps, quelqu'un m'a dit qu'il me semble que tout ce qui a de la valeur dans la vie doit être difficile à atteindre. Et c'est définitivement mon attitude. Je ne pense pas vraiment que je mérite quelque chose si je n'ai pas eu me battre pour l'obtenir. Ce n'est pas une attitude consciente, c'est stupide et faux. Parfois, vous méritez des choses sans avoir a endurer l'agonie. "

* -  Avez-vous fait quelque chose que vous auriez fait différemment dans votre carrière si vous en aviez la chance ?

GM  -  " Je pense avoir obtenu tout ce que je souhaitais au cours des cinq dernières années et j'ai toujours le sentiment d'avoir beaucoup d'options à ma disposition. Je ne pouvais rien changer sans changer la position finale et je suis parfaitement heureux maintenant. Donc, tout ce que je pense d'une certaine manière peut avoir été une erreur dans le passé, d'une autre manière, ce n'est pas une erreur, car cela m'a laissé ici. "

* -  Vous avez évidemment réalisé la plupart, sinon toutes, de vos ambitions. Reste-t-il des fantasmes ?

GM  -  " Je ne suis pas vraiment sûr. Pas de fantasmes, je ne pense pas. La plupart de mes fantasmes ont déjà été réalisés. Je suppose que romantiquement certains fantasmes peuvent encore être réalisés. Mais pas professionnellement. J'espère juste que je resterai musicalement aussi longtemps que possible. J'adorerais penser que je continuerai à me satisfaire et à satisfaire les autres en tant que musicien jusqu'au jour de ma mort."

 

Commenter cet article

Laurence 21/07/2019 22:15

Bonjour tout le monde ! Ce qui m'a frappée dans cette interview c'est le fait que George n'était pas dans un jeu de puissance mais dans une option de perfectionnisme. Cette phrase m'a rappelé -s'il en était besoin- combien il était humble et intègre tout au long de sa vie et, depuis son plus jeune âge il a suivi le même chemin, avec les mêmes valeurs, sans jamais les abandonner. Et pour cela chapeau Mr. George, peu de personnalités à ce niveau pourraient se vanter d'avoir une telle maturité!

Georgiafan 22/07/2019 06:44

Bonjour Laurence, tu as bien résumé, George a toujours été perfectionniste, il aimait que les choses soient faites comme il le voulait, sans défaut dans la plus grande perfection. Son intégrité il la possèdait dès son plus jeune âge et il en a toujours été ainsi, tout comme sa grande générosité. Des qualités qui ont fait de lui l'homme que l'on connaît et que l'on aime....

Pascaline 21/07/2019 18:45

Bonjour Christiane Bonjour Sissi
George notre idole savait ce qu il voulait!!! Je suis toujours étonnée par sa maturité, dans ses propos, ses créations...oui cette phase prémonitoire m'attriste... le paragraphe sur sa relation avec son père m'apprend quelquechose..et toujours cette humour Cher George comme tu nous manques.
J'ai regardé sur arte un film consacré à amy Winhouse j'ai fait un parallèle avec George le succès detruit...comment supporter toute cette frénésie George a eu raison à un moment donné de dire stop...ne sommes nous pas responsables ns ses lovelies de ce trop plein d'amour??
George avait raison de vivre normalement loin de ce tumulte si il avait eu cette relation avec anselmo il serait encore parmi nous...trop injuste.
Bonne fin de dimanche Christiane

Georgiafan 21/07/2019 19:47

Bonsoir Pascaline, je n'ai pas regardé le film sur Amy Winehouse, je pense qu'il devait être bien, et oui des similitudes avec George, nous savons que George a toujours voulu être une star, mais parfois tout ce qu'il en découle détruit, nous lui avons donné beaucoup d'amour, mais comment faire autrement?? Nous l'aimions peut-être trop ?? Je pense que de perdre Anselmo à été très cruel pour George, pour lui c'était l' Amour avec un grand A, mais la vie a été trop injuste elle lui a enlevé, et maintenant c'est à notre tour de dire que George nous a été enlevé, quelle injustice..... Bonne fin de journée Pascaline

Sissi 21/07/2019 16:57

Cc les lovelies jusqu'au jour de ma mort ça me donne des frissons en lisant cela notre George ne savait pas du tout quand disant ça il partirai si vite il avait tellement de choses à accomplir encore c est cruel ma peine ne s'atténue pas car il est inoubliable inégalable

Georgiafan 21/07/2019 17:38

Bonjour sissi, j'ai eu la même réaction que moi, George n'avait que 25 ans à l'époque, mais il ne savait pas malheureusement que sa carrière serait brisée si jeune encore, cela fait mal et la peine ne s'atténue pas, il en sera toujours ainsi. George inoubliable, irremplaçable....