GEORGE MICHAEL - INTERVIEW DE 1996 TV AUSTRALIENNE - EMISSION EXPOSED AND UNPLUGGED !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - INTERVIEW DE 1996 TV AUSTRALIENNE - EMISSION EXPOSED AND UNPLUGGED !!

George Michael rencontre Richard Wilkins a la TV Australienne pour une interview en 1996 dans l'émission : " Exposed and Unplugged ".

Une interview exclusive pour un rare aperçu de " L'homme derrière la musique ".

Morceaux choisis et traduits !!....

George sous un nouveau label sort son nouvel album " Older ". Album dédié à Anselmo, surtout la chanson déchirante de " Jésus to a Child ", écrite à l'automne 1994. Les paroles évoquent la perte de l'être aimé, qui était aussi attentionné que Jésus Christ avec les enfants.

-  RW  -  Vous n'avez pas parlé publiquement aux médias depuis un certain temps.

-  GM  -  "  C'est vrai, très vrai "

-  RW  -  Pourquoi est-ce maintenant le bon moment ?

-  GM  -  "  Et bien, l'une des dernières choses que j'ai jamais dites publiquement, c'est que je ne dirais plus rien pendant un moment, à moins d'avoir vraiment quelque chose à dire. Et quand j'ai fait ces déclarations, premièrement, je ne savais pas que j'allais être hors de combat aussi longtemps que je l'ai été, mais deuxièmement, vraiment, je devais juste dire ' MERCI ' aux gens. A la fin de la journée, cela fait six ans depuis mon dernier album, et " Older " a connu un succès incroyable. Je veux dire, je pensais que mon public resterait avec moi, mais je ne pensais pas que mon public grandirait comme il l'a fait. Et je pense juste que, même si je n'ai pas l'intention de refaire le tour et de faire tout comme je l'ai fait dans les années 80, je pensais qu'il était important de prendre au moins un peu de temps pour dire : " MERCI ", aux gens qui sont restés avec moi. "

RW  -  Même si vous avez fait le single de l'album Red Hop and Dance pour le single de Freddie Mercury, ça fait longtemps entre les albums. Craigniez-vous que votre public ne soit pas là avec vous cette fois ?

-  GM  -  "  C'est important, vous savez, et en tant qu'adulte, j'aime toujours faire de la musique pop. Je ne veux pas être vu comme quelqu'un qui ne fait rien d'ésotérique comme ça. Et je ne pense pas que le public s'en va, vous savez. Ils grandissent juste avec toi. "

-  RW  -  CBS, qui était la maison de disques à laquelle vous aviez signé lorsque vous aviez 18 ans, a été vendue au conglomérat japonais Sony. Etait-ce simplement un cas où vous avez constaté que vous aviez différents maîtres ou que le tout était trop restrictif ?

-  GM  -  "  Ahhh... ce que c'était vraiment était simplement le fait que j'ai eu une carrière très réussie. Tout s'était déroulé exactement comme prévu pour moi et pour la maison de disques pendant de nombreuses années. Ce n'est que lorsque les choses ont mal tourné que j'ai réalisé que je n'avais vraiment aucun contrôle sur ma carrière. En fait, au moment où les choses ont mal tourné, je n'ai pas eu mon mot à dire, ce qui bien sûr vous fermez les yeux quand tout se déroule de façon fantastique. Mais quand une sorte de réalité arrive à la maison et qu'il y a des problèmes, vous réalisez soudainement quelle est votre position réelle. Et ma vraie position était que peu importait le nombre de disques que j'avais vendus et le succès que j'avais. Je n'avais aucune liberté . "

-  RW  -  Esclavage professionnel, qu'est-ce que cela signifie ?

-  GM  -  "  Le mot " Esclavage" applique que vous n'avez aucune liberté". J'ai signé un morceau de papier quand j'avais 18 ans et j'étais toujours légalement lié par celui-ci quand j'avais 30 ans, 31 ans. Et je n'ai pas vu comment c'était vrai. L'esclavage Professionnel je l'ai inventé le matin où je savais que j'avais perdu le boîtier et je savais que ce serait une bonne bande sonore alors je l'ai jeté là-dedans... C'est vrai...finalement, peu importe si vous êtes riche ou pauvre, si vous m'êtes pas autorisé à quitter votre lieu de travail, vous êtes un esclave. "

-  RW  -  La période où vous avez décidé de vous retirer des vidéos et d'utiliser les mannequins et tout ça, qu'essayiez-vous de faire ?

-  GM  -  "  Je me sentais très mal à l'aise, alors j'ai pensé que parce que j'étais très confiant dans mes capacités musicales, j'ai décidé que j'allais rester loin du point de vue visuel pendant un certain temps. Je savais que je perdrais beaucoup de mon public, et donc évidemment beaucoup de ventes, mais je sentais que c'était moins dangereux que d'essayer de faire un autre album dans l'atmosphère que j'ai fait  " Faith ", et d'essayer de passer à travers un nombre d'années à vivre ce style de vie. Je ne pensais tout simplement pas que c'était possible. "

-  RW  -  Vous êtes vraiment une énigme. Vous ne faîtes pas cela tous les jours de la semaine. Vous ne parlez pas souvent aux médias, à vos fans. Les gens n'ont aucune idée de ce qui fait vibrer George Michael. Pouvez-vous nous donner un petit aperçu ? Qui est le vrai George Michael ?

-  GM  -  "  Si je le savais, je ne serais probablement pas là, non ? "

-  RW  -  Est-il vraiment différent du personnage public ?

-  GM  -  "  Il est très différent. Il est très différent. Je suis content qu'il y ait un personnage qui prend la place du vrai moi. Parce que ce personnage que la presse....autant que je déteste beaucoup de choses qui sont dans la presse et aussi que je n'aime pas les choses qu'ils ont dit de moi. Au bout du compte, la presse fait partie intégrante de ma carrière. Et ils l'ont... parce que j'étais absent d'une certaine manière, ils ont crée leur propre personnage, ce qui est très différent du personnage qu'ils avaient de moi il y a 10 ans. Et c'est très inexact, mais j'en suis parfaitement satisfait. J'en suis parfaitement satisfait car cela signifie qu'il fonctionne tout seul, vous savez. Donc, au bout du compte, l'image que les gens se font de moi n'est pas... Assez drôle, s'ils écoutent ce que je chante, l'image est tout à fait juste... Mais, en termes de me connaître, je ne pense pas qu'ils aient vraiment besoin de me connaître pour apprécier la musique. S'ils veulent me connaître, ils n'ont qu'à lire vraiment les paroles. "

-  RW  -  Heureux, content, plus âge et plus sage ?

-  GM  -  "  J'aime à le penser. Vous savez que vous pensez toujours que vous êtes plus sage. Et dans cinq ans, vous vous regardez, et je suis toujours sans idée. Je ne sais pas, je me sens beaucoup mieux, beaucoup plus sage. Je me sens beaucoup plus capable de faire de la bonne musique et c'est la chose importante je suppose. De toutes les choses que le public doit savoir sur moi, je suis capable de leur donner ce qu'ils veulent, vous savez. Et je me sens très capable de le faire dans un avenir prévisible.

-  RW  -  Merci pour votre temps. Revenez bientôt en Australie.

Commenter cet article

Pascaline 18/04/2020 10:54

Bonjour Christiane, Fériel et chères Lovelies,
Cette semaine gros coup de cafard et j'ai donc écouté et regardé en boucle "Fantasy" lors du live in London ...
je ne m'en suis pas lassée et j'ai même dansé !!! comme une gamine franchement cet homme avait tout les talents - avait-il pris des cours de danse?
je me suis toujours posée la question ... pour moi George Michael était l'idéal masculin ...
Oui Clara a raison, le chemin de vie de notre idole n'a pas été tout rose malgré le succès, l'argent ...
Son public a mûri avec lui, la majeure partie lui est restée fidèle,
Il avait son jardin secret (fort heureusement) et avait besoin de vivre comme un homme "normal" oui il y avait George Michael - la star planétaire - et "Yog" cet homme qui tenait à sa vie d'homme, de fils, de compagnon, ... et quelque part cela ne nous appartenait pas.
Il nous manque terriblement
A très vite, bises Christiane et merci pour tout.

Georgiafan 18/04/2020 11:39

Bonjour Pascaline, oh coup de cafard, mais je crois que nous l'avons eu toutes et tous un moment donné, sans doute pour cause de confinement..... Et quoi de mieux que d'écouter ou regarder les vidéos de George, " Fantasy ", le live in London, j'étais présente à ce concert, et oui il dansait comme un Dieu, je ne crois pas qu'il avait pris des cours de danse, pas à ma connaissance, mais je pense que c'était inné chez George, il aimait la musique et je pense que cela allait de pair..... L'idéal masculin, quand je pense qu'il ne se trouvait pas beau, mon dieu, comment cela est-il possible, ? Il exerçait une telle fascination sur les femmes, que ce soit pas son physique, sa voix envoûtante, il avait vraiment tout pour lui ..... Il aimait avoir son jardin secret, ce qui était normal, sans doute pour cette raison qu'il se réfugiait quand il le pouvait à Goring, là il y trouvait la paix, car la presse ne lui donnait pas souvent l'occasion de la trouver, malheureusement..... Il nous manque et manquera toujours.... Bises Pascaline

Clara 17/04/2020 19:25

Bonsoir Christiane.
Il est vrai que George prenait du temps entre les sorties d'albums .
George n'a pas toujours eu un chemin juché de trèfles à quatre feuilles ce qui explique le pourquoi de ses silences. Cela n'empêchait pas ses admirateurs d'être là a chaqu'un de ses retours, et comme il le dit, il savait donner ce dont ses admirateurs attendaient de lui.
Le tourbillon de la sortie de "Faith" a dû être dur à vivre et je peux comprendre, qu'il ait besoin d'un peu plus de calme .
Bon week-end, bise

Georgiafan 17/04/2020 20:07

Bonsoir Clara, c'est vrai qu'avec George nous devions nous montrer patients, mais cela valait la peine d'attendre pour recevoir tous les petits trésors qu'il nous concoctait. Nous étions des fans fidèles, comme il aimait à le dire, notre attente a toujours été récompensée , il était tellement perfectionniste qu'il prenait son temps et il avait raison... Bon week end, bise

Annabella Somaini 17/04/2020 18:58

I can only say I Love George Michael Always Whatever he said.

Georgiafan 17/04/2020 20:08

Bonsoir, nous étions nombreux à l'aimer, comment pouvait-il en être autrement, il était tellement exceptionnel.