GEIORGE MICHAEL - DANS LES ANNEES 90 LE PUBLICISTE DE GEORGE DIT AVOIR ETE TROP FUNKY !!

Publié le par Georgiafan

GEIORGE MICHAEL - DANS LES ANNEES 90 LE PUBLICISTE DE GEORGE DIT AVOIR ETE TROP FUNKY !!

Au début des années 90, Michael Pagnotta est devenu le publiciste américain exclusif de George Michael.... George a été le deuxième à signer à  l'entreprise de " Pagnotta Reach Media ", le premier était une star tout aussi emblématique, Prince.     Voici une interview de Michael Pagnotta.

 

MP  -  "  J'ai travaillé avec George Michael pendant une période tumultueuse et transitoire de sa carrière, alors qu'il perdait son image de superstar de la pop et cherchait à se retirer des médias... Je me souviens d'un jour fatidique sur le tournage de la célèbre vidéo " Too Funky ", lorsqu'il a arraché le contrôle de la mise en scène, au créateur de mode Thierry Mugler et a exprimé de fortes opinions sur mon autre client. "

MP  -  "  J'ai sauté du train à Paris et me suis précipité vers le studio. Prince 'avait donné à contrecoeur la permission de quitter la tournée " Diamonds and Pearls ", pour passer quelques jours sur le plateau avec George Michael, qui était sur le point de touner un nouveau clip. Comme Prince, George ne participerait pas directement à tout ce que je faisais, mais il avait promis que j'aurais beaucoup de travail.... En arrivant au studio, j'ai trouvé l'espace caverneux décoré comme un défilé de l'enfer. Thierry Mugler, un créateur connu pour ses défilés de mode brillamment extravagants, dirigeait. C'était animé et fou, comme les spectacles de Mugler à l'époque et l'ont toujours été.... La production était en pause, alors je me suis dirigé vers la salle à manger. George et moi nous nous sommes aperçus et nous nous sommes dit bonjour. Même au milieu de tout le chaos, il était chaleureux et aimable comme toujours. "

GM  -  "  Qu'est-ce que fait Prince, alors ? "

MP  -  "  C'était les premiers mots de George. Il n'y avait rien d'inhabituel à cela. George posait toujours des questions sur Prince quand nous étions ensemble, et franchement, Prince était la raison pour laquelle il m'avait embauché. Il aimait ce que j'avais fait avec " The Purple One ", un artiste notoirement difficile, qui refusait également de faire des interviews ou de participer à la promotion d'albums, de l'une des manières habituelles. "

MP  -  "  Il travaille sur un nouvel album, presque fini, je pense "

GM  -  "  Mais n'en a-t-il pas juste sorti un ? N'est-il pas en tournée en ce moment ? "

MP  -  "  Jai fait oui de la tête et j'ai souri. George secoua la tête et souri en retour. Alors que Prince enregistrait constamment pour une prochaine sortie et la suivante, ou pour aucune sortie de prévue ou particulière du tout, George était plus susceptible d'enregistrer uniquement ce dont il avait besoin. Il n'y avait pas de coffre-fort mystérieux abritant des milliers de chansons inédites chez George. Prince était le plus prolifique, c'était sûr, mais George n'était pas entièrement impressionné. Son catalogue plus mince était impressionnant en soi. "

 

 

GM  -  "  Tu sais quel est le problème de Prince ? "

MP  -  "  Non ?  Quoi ? "

GM  -  "  Il ne sait pas comment s'éditer ! "

MP  -  "  C'était une critique douce, mais astucieuse. Après tout, toute la production créative et l'image de George Michael, avait été une bonne retouche, ce qu'il fallait laisser, ce qu'il fallait retirer, et quand ?. La productivité en faisait moins partie que la compétence. Vous pouvez avoir trop de bonnes choses. "

MP  -  "  Je vais lui dire que tu as dit ça..... George a mis sa casquette et a souri à nouveau et nous sommes retournés dans le studio. Le tournage vidéo a repris avec le chaos à couper le souffle. Les claviers tourbillonnaient et les basses bouillonnaient alors que l'échantillon sexy d'Anne Bancroft de The Graduate résonnait dans tout l'espace.... ( Voulez-vous que je vous séduise ? Est-ce que c'est que vous essayez de me dire ? )....  Une sorte de séduction était définitivement en cours, mais George ne le ressentait pas. Alors que la journée avançait, son expression devenait de plus en plus sombre. Il était évident qu'il était malheureux. La production a été arrêtée. Des réunions ont été faites, des conflits ont eu lieu et à la fin de la journée George dirigeait . 

MP  -  "  C'était l'époque où George était au sommet de sa confiance, plus audacieux. Il avait presque réussi a supprimer l'image d'adolescent-idole qui le hantait depuis les jours Wham!. De la coiffe soulignée et de la barbe bien entretenue au jean déchiré et à la veste en cuir, tout était parti, détruit publiquement dans un flamboiement de rotation lourde pour le bien de MTV et le sien dans le vidéo Freedom'90. Peut-être pas la barbe bien entretenue. Cela est resté, à peu près jusqu'à la fin. "

MP  -  "  Il a refusé de faire des interviews. Il a refusé d'apparaître dans ses vidéos. En fait, quand il a fait une tournée en 1992, le spectacle était à moitié couvert, éliminant ses propres chansons bien-aimées en faveur des chansons des autres. Compte tenu du volume impressionnant de succès qu'il avait écrits et enregistrés, c'était une hérésie pratiquement de la pop star. Il a refusé d'accepter les ordres des dirigeants du label. Au contraire, il a mordu la main qui l'a nourri , durement, et à plusieues repises, poursuivant Sony pour la libération de son contrat et la propriété de ses maîtres. Il a risqué la gloire et la fortune pour la liberté. Il semblait y avoir quelque chose de personnel à ce sujet, et peut-être y en avait-il, mais c'est une autre histoire... Donc, le fait qu'il oserait prendre les rênes du tournage " Too Funky " n'a surpris personne, sauf, peut-être Mugler et son équipe. Alors que George était assis derrière la caméra, son visage s'est détendu, non pas par manque de pression, mais parce qu'il était aux commandes. Il savait ce qu'il voulait et il savait comment l'obtenir. L'histoire de sa vie."

 

MP  -  "  Le jour de Noël 2016, j'ai pensé au tournage et j'ai pensé à ce qu'il m'avait dit à propos de Prince sur ce plateau  " Il ne sait pas comment s'éditer ". George était un rédacteur accompli. De sa musique. Sa carrière. Sa vie. Apparemment toujours en contradiction avec son propre succés... Le contrôle qu'il a exercé dans la création des images emblématiques qui l'ont propulsé vers une superstar internationale n'a d'égal que ses efforts extraordinaires et parfois autodestructeurs pour les effacer. Peut-être qu'un peu plus d'acceptation de tout cela et un peu moins besoin de modifier aurait pu lui faire du bien à la fin. Tout comme le "  ", marque le crédit du réalisateur dans le titre final de la vidéo " Too Funky" , nous ne connaîtrons jamais la réponse.... Quoi qu'il en soit, je n'ai jamais dit à Prince ce que George avait dit ..."

Commenter cet article

Pascaline 27/09/2020 12:02

Bonjour Christiane,
Quelle synthèse émouvante et lucide de notre regretté George à ce moment de sa carrière.
Tellement justes les propos de Michael Pagnotta,
George a orienté sa carrière dans les années 90 avec un virage à 90 ° il a su s'entourer des meilleurs mais c'était lui de Big BOSS !!!
comme il manque au paysage artistique actuel si triste et maussade en ce moment ...
Le talent, la fantaisie, la classe, tout cela manque énormément, heureusement que nous pouvons l'entendre et la voir dans ses vidéos ... mais j'avoue très franchement ... que j'ai un manque - son absence est trop cruelle et injuste ...
Bon dimanche Christiane et merci pour tout ... à bientôt.

Georgiafan 27/09/2020 14:44

Bonjour Pascaline, et oui en effet, George nous manque énormément, heureusement que nous pouvons écouter sans modération toutes ses chansons, mais c'est tellement triste de se dire que nous n'aurons plus rien de nouveau.... On dit souvent que l'on n'est jamais si bien servi que par soi-même, et bien George l'avait bien compris, le Boss c'était lui, il savait ce qu'il voulait, ce qu'il ne voulait pas, il aimait prendre les commandes et nous offrir de belles choses. Il manque de plus en plus, et nous approchons d' une période que nous voudrions oublier.... Bon dimanche Pascaline...a bientôt

Zoulikha 26/09/2020 18:40

Bonjour Christiane,
En ce moment même il y a un reportage super émouvant sur notre George sur 50min inside! Toutes à vos télés les filles!
Bon week-end!

Georgiafan 26/09/2020 20:06

Bonsoir, et oui un petit hommage dans 50 mn Inside, pour fêter les 30 ans de Freedom, quel bonheur de revoir George. Merci et bon week end

Clara 26/09/2020 09:31

Bonjour Christiane.
J'aime les commentaires de Mr Pagnota , ils font apparaître les traits de caractère de George. Un artiste, un homme déterminé. J'y sens une pointe de rivalité avec Prince tout à fait légitime à mes yeux .
Je partage l'analyse de Mr Pagnota sur le contrôle qu'à fait George sur sa carrière et sa vie .
Il a été maître de son déroulement au détriment de sa propre vie .....
Je ne juge pas, je regrette tout simplement.
Bon week-end, pluie et vent sont au rdv.
Bise

Georgiafan 26/09/2020 13:13

Bonjour Clara. Et oui George a toujours été une personne déterminée, il a toujours su ce qu'il voulait et ce qu'il ne voulait pas. Une rivalité avec Prince, peut-être ? Mais c'était de bonne guerre, peut-être y avait-il des points communs entre eux ? C'est sûr que George a eu le contrôle sur sa vie, en ne faisant que ce qu'il aimait, a-t-il eu raison ou tort ? Bon week end pluvieux et venteux, bise

Laurence 26/09/2020 07:40

Bonjour Christiane et les lovelies ! Merci pour cet article Christiane, tu sais combien cela nous fait toujours plaisir de lire ce que pensaient de lui les personnes qui ont travaillé avec George, surtout parce qu'elles sont toutes unanimes sur le fait que c'était un Artiste gentil, souriant (à craquer ????), perfectionniste et certain de ce qu'il voulait. "On n'est jamais si bien servi que par soi-même" De plus il réalisait de véritables pépites ! Mais comme ça me fait toujours mal de parler au passé... Bonne soirée à tous et à toutes I

Georgiafan 26/09/2020 13:08

Bonjour Laurence, tu as entièrement raison Laurence, quel plaisir de tels écrits concernant George, il était gentil, souriant, chaleureux, et irrésistible, et évidemment perfectionniste, et c'est pour cela que tout ce qu'il nous offrait était d'une telle qualité, des trésors inestimables. Comme toi Laurence, je préfère parler de George au présent, d'ailleurs pour moi c'est comme si il était toujours vivant. Bonne journée...