GEORGE MICHAEL - UNE INTERVIEW TELEVISEE DE 1998 - BY IVO NIEHE !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - UNE INTERVIEW TELEVISEE DE 1998 - BY IVO NIEHE !!

Décembre 1998, George Michael est invité à l'émission télévisée Néerlandaise Tros, par Ivo Niehe.....

Je partage cette interview avec vous, traduite par mes soins.

-  Ivo  -  Qu'est-ce que je dis, monsieur Michael ou George ?

-  GM  -  "  George c'est bien...  ou votre Altesse Royale "   (rires)

-  Ivo  -  D'accord George, est-il exagéré de dire que la vidéo est une déclaration audacieuse ?

-  GM  -  "  Une déclaration audacieuse ?... Non, je pense que c'est une déclaration très audacieuse. Mais je suis... vous savez,... ce n'est pas vraiment ça... ça n'aurait pas dû vraiment surprendre les gens autant qu'elle l'a fait, parce que j'ai une histoire .... Si vous me remettez dans un coin, et évidemment j'étais sérieusement coincé là-bas, si vous me poussez dans un coin, je vais me battre. Vous savez, c'était vraiment un coup monté. Il m'est arrivé quelque chose de complètement horrible. Je suis fermement convaincu que cela ne s'est pas produit par accident. Et je ne l'ai pas prévu. Et l'arrestation proprement dite, l'arrestation elle-même... Ce qui s'est réellement passé sans entrer dans le détail, l'arrestation elle-même était illégale. La vidéo est donc ma parfaite opportunité. Je veux dire, je ne pourrai peut-être pas dire aux gens exactement ce qui s'est passé, mais je peux au moins dire : écoutez, un, je peux en rire et de deux, les policiers sont des salauds, vous savez. "

-  Ivo  -  Vous avez été arrêté pour conduite désordonnée. A quel point était-ce désordonné ?

-  GM  -  "  Et bien, c'était ni plus ni moins désordonné que le policier impliqué , disons-le comme ça . "

-  Ivo  -  Quelle est la meilleure blague qui a été faite à ce sujet ? Je connais environ 1.230 blagues sur Clinton, il doit y avoir eu des blagues à ce sujet aussi ? 

-  GM  -  "  Il n'y en a eu que  quelques-unes sur moi. Quelques-unes d'entre elles étaient vraiment bonnes. J'aime celle qui dit que George Michael a peur de retourner en Amérique, parce qu'il a peur d'être arrêté à la douane pour avoir manipulé des marchandises gonflées... J'ai aimé celle-là, mais à part ça , rien de vraiment génial . "

-  Ivo  -  Mais pour conclure le sujet, ce n'était pas très chic cette façon de sortir. Si c'est une façon de le faire, ce n'est pas la façon la plus chic de le faire. 

-  GM  -  "  Pas très chic. Mais j'ai au moins réussi à en faire quelque chose d'original, vous savez. Et je ne suis certainement pas la première personne à être accusée ou à être arrêtée pour la même chose. Je ne suis pas le premier, je ne serai pas le dernier. Je suis juste le plus grand. Tu peux prendre ça comme tu veux.... (sourire) "

-  Ivo  -  Je le ferai... mais, ce qui me surprend, c'est que tu fais une très bonne impression. Car lorsque je vois les photos qui accompagnent ton album, il n'y a qu'une photo où tu souris et les autres sont tristes....

-  GM  -  "  C'est juste parce que n'aime pas me voir sourire "

-  Ivo  -  C'est la seule raison ?

-  GM  -  "  C'est la seule raison. Je n'essaie pas de laisser tout le monde penser que je suis vraiment malheureux... Parce que je n'ai pas fait d'interviews depuis une dizaine d'années. Je veux dire pour être juste, j'ai été très malheureux. Les cinq dernières années de ma vie ont été très misérables. J'ai perdu mon partenaire et j'ai perdu ma mère, successivement, vous savez. Alors, ça été dur... Je suppose que cela reflète cette époque. Je suis heureux maintenant. Les gens pensent que je suis heureux parce que je suis soudainement " out ", que cela a soudainement changé ma vie et mes habitudes. Je suis heureux parce que personne n'est mort dans ma vie au cours des dix-huit derniers mois. Tu sais, ça me suffit maintenant. Je ne m'occupe de la santé de personne. Je pense que j'ai dépassé le pire des deuils lors de la perte de ma mère. Et donc, cela me fait généralement sentir assez léger. "

-  Ivo  -  Votre mère était très importante pour vous, n'est-ce pas ?

-  GM  -  "  Oh ouais, beaucoup, beaucoup. "

-  Ivo  -  Pouvez-vous dire à quel égard ?

-  GM  -  "  Et bien, c'était juste une super mère. Et elle était importante pour moi de la même manière qu'une mère est importante pour son enfant, en particulier pour son fils . "

-  Ivo  -  C'est la décennie où les popstars disent souvent que le succès ne veut rien dire. Quand soudain vous réalisez que les gens autour de vous meurent, par exemple. C'est la première fois qu'autant de personnes très performantes dans une industrie disent :  Cela ne m'a pas rendu heureux. Mais le succès a dû vous rendre heureux à un moment donné. Quand on revient au début de ta carrière, je t'ai vu sur un clip vidéo et tu étais très heureux. Vous aviez l'air de vous amuser énormément. 

-  GM  -  "  Le succès m'a rendu heureux, mais pour être tout à fait honnête, il y a eu une période où...il a cessé de me rendre heureux. Parce que j'étais très seul. Et puis quand c'est arrivé, j'ai décidé d'arrêter de faire certaines choses. J'ai décidé que je ne voulais plus travailler en tant que George Michael professionnel 365 jours par an. Parce que j'étais malheureux et seul. Et j'avais besoin de reprendre ma vie en main. Et les choses qui m'ont rendu malheureux dans ma vie n'ont rien à voir avec mon travail. C'était juste des choses que ne pouvais pas contrôler. "

-  Ivo  -  Mais d'un autre côté, vous avez commencé à détester, disons, ce personnage que vous avez créé vous-même, le personnage de George Michael.

-  GM  -  "  Pas vraiment, je veux dire que je ne l'ai jamais détesté. J'ai eu deux forces motrices très fortes et l'une d'elles a été pure, je pense, et c'est ma musique. Cela a été un pur désir de faire de la meilleure musique et de continuer à le faire et de continuer à plaire aux gens. Et l'autre force motrice a été mon ego, qui était très fragile et très précaire. Et c'est la raison pour laquelle je voulais être célèbre. Toute célébrité qui vous dit qu'elle est entrée dans cette entreprise en tant que personne sûre, vous ment "

-  Ivo  -  Mais il y a ce paradoxe, parce que vous avez crée George Michael parce qu'il avait toutes les ambitions que Georgios Panayiotou était peut-être impossible à réaliser, mais par contre, à la fin de votre livre par exemple, vous dites : " J'aime m'évader autant que possible de George Michael "

-  GM  -  "  La personne d'origine que j'étais n'avait pas eu le temps de se développer ou de se former correctement. J'étais tout droit sorti de l'école et directement entré dans le monde de la musique. Neuf mois plus tard, j'avais un contrat d'enregistrement et moins d'un an après mon départ, j'avais un disque à succès. "

-  Ivo  -  Tu devais avoir ce contrat ou ton père t'aurait expulsé ?

-  GM  -  "  Combien de personnes grandissent avec la capacité de résister à la célébrité ? Si vous pensez que vous êtes potentiellement en train d'écire des chansons à succès et que vous pouvez les chanter... Je devrais être une sorte de surhumain pour prendre une décision différente, n'est-ce pas ? "

-  Ivo  -  Les gens autour de vous disent que ce qui s'est passé en avril dernier en Amérique n'était pas un incident. C'était aussi une conséquence du fait que vous étiez très loin à ce moment là. Etait-ce une mauvaise période ?

-  GM  -  "  C'était une mauvaise période, oui... Je dirais... je suppose... je pense que l'insouciance était autodestructrice et je pense que je traversais encore une période autodestructrice. Je pense que j'ai ressenti cela pendant longtemps après la mort de ma mère, que... je ne sais pas... j'ai senti que les choses étaient... Je suppose que je traversais juste des moments extrêmes de chagrin, que j'avais une très, très grave dépression et à l'intérieur de cela je suppose que j'avais vraiment des choses autodestructives et imprudentes qui se passaient. Cela ne veut pas dire que c'est pourquoi c'est arrivé. Je ne pense pas qu'une partie de moi l'ait fait délibérement. Je pense juste que j'étais juste imprudent. "

 

-  Ivo  -  Par contre, pour revenir à cette histoire... Ce n'est pas du tout mes affaires. Je veux dire, tu es allé sur CNN, tu es même allé sur Internet pour t'expliquer. Et j'ai toujours eu l'impression: Pourquoi fait-il ça ? Ce ne sont pas nos affaires.

-  GM  -  "  Ouais, mais c'est de la dignité. C'était devenu votre affaire selon les mots des autres. C'est assez simple, vraiment, je veux dire, voulez-vous vraiment quitter le monde avec  " Fermer avant de partir  " comme souvenir impérissable de ce qui m'est arrivé ? Je n'ai pas lu beaucoup de choses qui se sont passées, mais je savais de quoi il s'agissait. Et je savais à quel point ce serait grave. J'ai regardé d'autres scandales et la façon dont les gens me traitaient et j'ai toujours pensé, à moins que vous ne blessiez, à moins que vous n'ayez fait quelque chose de nocif pour un autre être humain... vous savez, sortez et dites : et alors ? Je savais que la réaction logique et stéréotypée serait : ah le pauvre, tu sais, le pauvre, il est gay, il veut que personner ne sache qu'il est gay, même si tout le monde dans ma vie le savait.. "

-  Ivo  -  Les gens autour de vous le savaient déjà ?

-  GM  -  "  Oui, tout le monde était au courant. Ma vie sexuelle avait été jetée dans une arène publique. Je pensais que la chose la plus digne à faire serait le contraire de ce à quoi tout le monde s'attendait et de sortir et d'en parler. Le seul domaine où je suis confus au sujet de cet ensemble est la politique. Car en politique, si vous avez des secrets, cela peut affecter tout le monde. Parce que si des choses que vous voulez cacher, évidemment toutes sortes de choses qui peuvent vous arriver, cela peut avoir un effet négatif sur vous. "

-  Ivo  -  Mais tout le monde est censé faire le contraire pour s'en sortir ?

-  GM  -  "  Exactement, exactement. Et en termes politiques, c'est beaucoup plus grave. Je veux dire, pour moi, il ne s'agit que de moi, n'est-ce pas, ce n'est pas vraiment grave. "

-  Ivo  -  La politique est-encore encore plus compliquée que le show-business ?

-  GM  -  "  Oui, je pense qu'il y a toutes sortes de considération là-dedans. Et encore une fois, tout revient au même. L'honnêteté est la meilleure politique, à la fin de la journée, tout se résume à l'honnêteté. Je pense que la confidentialité est tout à fait correcte. Et je ne pense pas qu'il y ait une raison pour que ma vie sexuelle fasse partie de ma carrière de cette façon, que j'ai commis l'erreur que j'ai commise et que je me sois ouvert à cette situation... situation médiatique. Mais la célébrité gay moyenne, qu'elle soit acteur ou chanteur ou ceci ou cela... En fin de compte, vous n'avez plus le droit aux secrets. Je suppose qu'il y a une leçon à tirer de ma petite fable, c'est que si vous êtes une célébrité, ne faites pas un problème de votre vie privée, car ils vous prendront. Je pense que j'avais raison. Je pense que ce n'était l'affaire de personne... Je pense que j'avais tort, pas tort mais stupide de permettre ce qui s'est passé.... F*** it, quand il s'agit de principe, vous êtes perdu de toute façon. Si vous vous attendez à être une célébrité avec un certain sens de la vie privée et de la dignité dans le prochain siècle, oubliez-le. Le personnage que j'affiche lorsque je fais des vidéos semble toujours incroyablement confiant et presque arrogant. C'est exactement le contraire de tout ce qu'on m'a appris à être. En tant que tel, je suis très réticent à diffuser mes opinions sur des choses avec ma musique. Parce que je sens que ce sont mes opinions et ce ne sont que mes opinions et je ne devrais pas essayer de leur donner cette importance. C'est très.. comme ma mère. Mais la chose intéressante est que l'interprète est complètement à l'opposé. L'interprète est comme... on aurait dit qu'il courait partout dans la maison en criant quand il avait trois ans et personne ne lui a jamais dit de se taire, ce qui n'était vraiment pas moi. Je venais d'un genre d'environnement où les enfants étaient tranquilles parce que papa dormait... Pas vu ou pas entendu exactement, mais proche... "

-  Ivo  -  Alors toujours les deux personnages ?

-  GM  -  "  Oui, mais de moins en moins "

-  Ivo  -  Si vous entendez une meilleure blague sur ce qui s'est passé, veuillez nous appeler

-  GM  -  "  Je le ferai et si tu en entends une, même si c'est en néerlandais, tu peux m'appeler aussi. "

-  Ivo  -  D'accord. Merci beaucoup

-  GM  -  "  Merci  "

Je vous mets le lien, ci-dessous, vers lequel vous pouvez voir la vidéo de l'interview télévisée

A partir de 25 mn vous avez l'hommage à George Michael, et ensuite à 33 mn 34 vous avez l'intégralité de l'interview .

Commenter cet article

Clara 24/07/2021 08:36

Bonjour Christiane,
L' incident de Beverly Hills est dans le clip traité avec humour, George a eu raison de le monter tout en dérision. Pour lui et la police . Rien de mieux pour se relever.
Ensuite pour le passage Georgios ou George , je pense que le premier voulait être connu et reconnu mais que le second ne s'attendait pas au succès phenomenal et aux conséquences sur la vie privée.
Concernant la politique, là aussi George donne son avis par le biais de l'humour toujours l'humour ... l'anglais dans toute sa splendeur....
Merci pour la traduction.
Bon week-end, bise .

Georgiafan 24/07/2021 09:26

Bonjour Clara, et oui George a réussi une jolie sortie avec le clip et la chanson " Outside ", il s'est fait plaisir ainsi qu'à tous ses fans. Il n'a jamais voulu être quelqu'un d'autre, son rêve d'enfant était d'être une star, d'être reconnu dans la rue, mais surtout pas devenir un autre, et vivre une vie de star vingt-quatre sur vingt-quatre.... George avait beaucoup d'humour, nous avons pu le constater plus d'une fois d'ailleurs... Bon week end Clara, bises

Laurence 23/07/2021 23:11

Bonjour Christiane et les lovelies! Quel plaisir à chaque fois de lire ces traductions! George y est ironique et mature en meme temps, je ne savais pas qu'il ne souriait pas parcequ'il n'aimait pas le faire! Quelle élégance quand il dit que l'honneteté est la meilleure politique! George tu me manques toujours autant...Take care...

Georgiafan 24/07/2021 07:59

Bonjour Laurence, merci à toi Laurence pour ta fidélité au blog. Je ne comprendrais jamais pourquoi George ne s'aimait pas physiquement et en plus qu'il n'aimait pas sourire et certainement pour ne pas voir son sourire ? Et pourtant il possédait un tel physique que beaucoup , devait envier, et un sourire à tomber.... Il a toujours été très honnête, encore une grande qualité qu'il avait. Et beaucoup d'humour, il le montre dans cette interview.... Comme pour toi et de nombreux fans George nous manque et je pense qu'il en sera toujours ainsi.... Prends soin de toi

Danielle 23/07/2021 22:02

Bonsoir Christiane, Merci beaucoup pour la traduction vraiment intéressante. George parle de cet "incident" comme d'une plaisanterie, et c'est parfait ! Certains passages m'ont bien fait rire, j'adore son humour... Ensuite on le sent terriblement marqué par les 2 décès survenus... Comme je le comprends. En lisant ses différents entretiens, je suis, à chaque fois épatée et émue par sa sincérité et sa grande clairvoyance, et ce peu importe son âge. La vidéo jointe, même si nous la connaissons, reste toujours très captivante. Grand merci Christiane; Bonne nuit, Bises.

Georgiafan 24/07/2021 08:08

Bonjour Danielle, et merci.... Oh que oui George avait de l'humour, ça ne le dérange pas de se moquer parfois de lui-même. Il a tourné cet "incident" en plaisanterie, il a bien fait, et il a fait un joli pied de nez à tous ces " puritains" avec sa réponse " Outside ", waouh, comme il était beau dans son costume de policier.... La perte de Anselmo et de sa chère maman l'ont marqué évidemment, deux personnes qui comptaient énormément pour George, il a eu beaucoup de mal à surmonter ces deux pertes, heureusement qu'à cette époque Kenny est arrivé dans sa vie pour lui apporter un peu de bonheur pendant quelques années.... Bonne journée, bises

Christine guyot 23/07/2021 20:26

Coucou Christiane
Merci beaucoup pour tes traductions ,et c'est un véritable plaisir et talent de te lire,.
Les interviews de george sont bien tres agréable et comme il le disait dans une vidéo, je suis un tres bon comédien, et dans ces commentaires on peut deviner que malgré sa célébrité ,
Notre george adoré était seul et malheureusement, il est parti trop trop jeune, nous laissant que son répertoire musical.
Bisous ???? ???? ???? ???? à toi Christiane et toutes les lovelies.
Christine

Georgiafan 23/07/2021 20:41

Bonsoir Christine, même si l'on doit remonter dans le temps c'est toujours très agréable, en effet, de pouvoir lire ou relire toutes ces interviews accordées par George. Il se sentait seul et parfois bien malheureux, comme il le précise, mais il a connu aussi le bonheur, avec sa belle carrière qu'il voulait et aussi avec ceux qui ont eu la chance d'être à ses côtés. Je te remercie Christine et bonne soirée. Bisous