Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

GEORGE MICHAEL - LAST CHRISTMAS - EMILIA CLARK, PAUL FEIG, SUR M6 !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - LAST CHRISTMAS - EMILIA CLARK, PAUL FEIG,  SUR M6 !!

Hier 23 octobre était l'anniversaire de l'héroïne du film " Last Christmas ", Emilia ClarkPour elle c'est tout simplement formidable car chaque année elle est de plus en plus sage.

Elle était aux côtés du réalisateur du film Paul Feig sur le plateau de M6 dans  19-45.

 

 

" Last Christmas " est une comédie romantique qui va faire aimer la vie. Une histoire réaliste. Paul Feig dit d'Emilia qu'elle est une poésie vivante..

Emilia nous parle de George Michael :.... Le film est une grande déclaration d'amour à Londres et a George Michael.

- E C  -  " George Michael est vraiment britannique par essence. On ne peut pas grandir sans la musique de George Michael dans sa vie surtout quand on est anglais... Même à l'échelle mondiale il a eu une incidence majeure...Et ce que l'on voit avec George Michael c'est qu'il aimait les hommes et les femmes, il avait vraiment un talent pour écrire la musique et vraiment c'est un très bel hommage à son travail qui est fait là avec ce film. "

Retrouvez la vidéo avec le lien ci-dessous

https://www.6play.fr/le-1945-p_1058/19-45-du-mercredi-23-octobre-c_12536091

Quand à Emma Thompson, qui a écrit le film, elle nous révèle que sa conversation avec George Michael à propos de la vie et de la mort a inspiré " Last Christmas ". Cette dernière souligne que le film n'est pas de George Michael mais admet qu'il a joué un rôle crucial dans la formation de l'histoire.

E .T  -   " J'avais rencontré George Michael. Il était préoccupé par les sans-abri, qui constituent une grande partie de cette histoire. Nous avons beaucoup parlé de la vie et de la mort, et il y a beaucoup de cela dans ce film aussi. "

Pour Emma, le film est une dramatique comédie romantique. Le film est inspiré par George Michael et ses chansons.

 

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - PAS TOUJOURS FACILE D'ETRE UNE STAR !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - PAS TOUJOURS FACILE D'ETRE UNE STAR !!

C'est vrai que parfois certains fans dépassent les limites, même si nous adorons un artiste, comme c'est le cas avec George Michael, il faut savoir respecter leur vie privé... Et cela, malheureusement n'est pas toujours le cas.

Lors d'un entretien pour un magazine en 1988 rédigé par Paul Simper, voici quelques anecdotes révélées par George Michael...

-  Est-ce vrai qu'une fille a sauté sur ton dos en Australie ?

GM  -  " Elle s'est lancée du public. Elle n'était pas visible et en une seconde elle était là. C'était le meilleur saut sur le dos que vous n'ayez jamais vu. Elle ne s'est pas gênée pour continuer. C'était comme si tout à coup j'avais cette chose attachée à mon dos, c'était comme un Alien. Et comme elle était si forte, je me suis tout simplement mis à jouer au rythme de la scène avec elle. "

-  Est-ce que les fans sont déjà entrés dans votre chambre d'hôtel ?

GM  -  " Oui, quelques fois. Il y avait une fan vraiment horrible en Amérique. C'est la seule chose à propos de l'Amérique, vous devez faire plus attention car il y a plus de dollars. C'était tellement mauvais. Cette fille racontait que son père était décédé, puis elle s'est introduite dans ma chambre. Elle a dit autre chose à propos de son père et visiblement elle mentait. J'étais tellement énervé par elle. C'est ce qui me rapproche le plus de la violence avec une fan car elle pouvait dire de mauvaises choses.  Je me souviens juste de l'avoir jetée dans le couloir. "

-  As-tu été effrayé ?

GM  -  " Pas peur. Je dirais le mot indigné. Oh, il y avait cette fille qui est entrée chez moi. "

C'était quoi ça ?

GM  -  " Oh mon dieu, c'était un cauchemar absolu. J'habitais à Kensington et j'avais un vidéophone sur la porte d'entrée, mais je n'avais pas réalisé qu'il y avait un bouton d'entrée. Un jour il y avait cette fille noire à la porte. Je ne l'ai pas reconnue alors j'ai fait ce que je fais habituellement et je l'ai laissée. Mais comme elle ne s'en allait pas, j'ai fini par appuyer sur le bouton pour lui parler et lui demander de partir. J'ai dû appuyer sur le mauvais bouton car la porte s'est ouverte. Ne sachant pas que je l'avais fait, je me suis contenté de reprendre des toasts ou autre chose et lorsque je suis sorti de la cuisine, cette fille descendait les escaliers. Elle pensait évidemment qu'elle avait été invitée. J'ai crié : " Qu'est-ce que tu fous ici ? ", et elle a perdu connaissance dans les escaliers. C'était une fille très grande, mesurant environ six pieds deux pouces, mais n'avait que 15 ans environ. Je pensais : " Mon dieu, comment vais-je expliquer cela ? Que vais-je faire ? ". Finalement, elle s'est réveillée et elle était tellement hors d'elle. Elle n'arrêtait pas de me toucher et aller : " TU ES REEL, TU ES REEL. VOUS ETES GEORGE MICHAEL. TU ES REEL.". J'ai dit : "Oui, calme toi ". Elle voulait une tasse de thé et elle était tellement insensée que je ne pouvais pas la jeter dehors et j'en ai préparé une. "

-  Avez-vous des rêves étranges en tournée ?

GM  -  " Oui deux fois. L'un était qu'ils m'avaient annoncé et je réalisais que j'étais au bar. Il a fallu que je descende sur l'estrade et au moment de monter, les gens partaient. Je me suis retourné vers le groupe et j'ai dit : " Allez, viens, joue! Les gens partent, ils s'en vont, qu'est-ce qu'on joue ? Nous n'avons rien répété. "...Un cauchemar total... Dans l'autre, je suis tombé du lit après une nuit très pénible, j'ai assisté à une répétition et ce n'était pas une répétition, c'était le véritable concert... Voilà les rêves étranges. "

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - ON AIME FAIRE CRIER LES JEUNES FILLES !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - ON AIME FAIRE CRIER LES JEUNES FILLES  !!

Retour sur Wham!, en 1985 avec une interview pour Bop Magazine....Voici pour vous quelques morceaux choisis et traduits...

 

George Michael et Andrew Ridgeley, sont les meilleurs amis du monde depuis près de 10 ans. Depuis que leur single " Wake Me Up Before You Go-Go " a rendu l'Amérique insconsciente, ils ont été acclamés de façon remarquable en très peu de temps!... Après avoir connu un tel succès ils considèrent leur partenariat musical et personnel comme sérieux.

- Les membres George Michael et Andrew Ridgeley sont-ils les plus heureux ? Maintenir leur amitié de longue date, travailler dur sur les chansons à succès et entendre leurs fans crier d'amour et d'appréciation !

AR  -  " Wham! c'est plus une amitié qu'un groupe. C'est ce que nous sommes ensemble en tant qu'écrivains et interprètes qui fait que notre travail fonctionne si bien. George et moi avons fondamentalement les mêmes idées sur la manière dont nos chansons devraient être enregistrées....Pour le moment, la chansons préférée de George est " Everything She Wants ", parmi ce qu'il a enregistré jusqu'à présent."

GM  -  " Je pense que c'est le titre qui va durer le plus longtemps pour moi... En plus de nos chansons, je pense que notre popularité doit avoir quelque chose à voir avec notre musique  qui est accessible à beaucoup de gens. Les parents aiment approuver quelque chose de leurs enfants. Les parents nous approuvent et nous aimons ça. Nous aimons aussi faire de bonnes chansons pop. "

Au cours de la dernière année Wham! est devenu le premier groupe de musique occidentale à se produire en Chine, un évènement qui a pris plusieurs mois d'organisation.

GM  -  " Il nous a fallu 10 mois de négociations pour obtenir la permission de jouer là-bas. Nous nous sommes sentis très honorés... Le gouvernement chinois a demandé un résumé de chacune de nos chansons. Je suppose qu'ils ont été assez satisfaits de nos paroles et ont découvert qu'elles ne contenaient rien de trop dangeureux... Les mélodies que nous avons sont très simples. De toute évidence, Motown a une influence sur nos chansons. Mais je pense que l'écriture de chansons est l'influence la plus importante de toutes. En gros, c'est toujours le son pop que je cherche dans mes chansons... Je pense que je peux écrire de bonnes chansons. Et Andrew et moi sommes des musiciens capables. Nous avons besoin que nos chansons aient des étincelles et de l'énergie à la radio. "

GM  -  " En 1983, juste après que notre chanson " Wham Rap ", soit devenue un hit en Angleterre, mon père a dit que notre succès ne durerait que six mois... Mais maintenant, je pense que papa a accepté que son analyse soit fausse. Mes parents ont essayé de me décourager de ma musique. Il était difficile de convaincre papa et maman que je pouvais réussir ."

George avait raison, il est l'un des musiciens les plus titrés de la musique aujourd'hui. George a gardé ses rêves musicaux, tout comme son ami Andrew, même dans les moments difficiles qui mènent au choix d'une carrière.

GM  -  " Je savais que je voulais toujours être célèbre. Depuis que je suis jeune, je me souviens d'avoir rêvé d'être une célébrité. "

GM  -  " Nous nous sommes rencontrés à un âge où nous avions des personnages différents. Andrew a toujours su s'amuser à l'école et avec les autres enfants. J'étais beaucoup plus calme et réservé. Je me suis assis à l'arrière de la classe et je suis resté silencieux jusqu'à ma rencontre avec Andrew. Quand j'ai commencé à m'asseoir à côté de lui, j'ai beaucoup parlé. "

Maintenant, après des années de rêve de célébrité, George et Andrew profitent de leur succès avec leur famille et leurs amis. Ils sont éternellement réconnaissants à tous ceux qui les ont aidés à réussir, en particulier leurs fans !

GM  -  " Je veux que les gens entendent notre musique. Il est important de faire profiter notre public de notre spectacle. Nous aimons faire crier les jeunes filles !... Il n'y a pratiquement pas d'autres jeunes groupes aujourd'hui qui veuillent communiquer avec la nouvelle génération de fans adolescents. Nous voulons qu'ils se joignent à nous. "

Et George ajoute sans hésitation ...

GM  -  " Les jeunes filles aiment ce que nous faisons et nous aimons ce qu'elles font pour nous. C'est important pour Andrew et moi. "

 

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - SES PREMIERS PAS HESITANTS LOIN DE WHAM !

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - SES PREMIERS PAS HESITANTS LOIN DE WHAM !

Nous remontons le temps avec George Michael lorsqu'il a fait ses premiers pas loin de Wham !.... Invité à se produire aux côtés de 60 artistes pour la réouverture et le 50e anniversaire de l'historique Apollo Theatre à Harlem. Avec un large éventail de pop, soul et de jazz, représentant les meilleurs talents et personnalités de la pop de la Motown. Emission enregistrée le 4 mai 1985, et diffusée le 19 mai, dans une émission spéciale télévisée sur le réseau NBC.

L'interprétation de George avec la ballade de Stevie Wonder " L'amour a besoin d'amour aujourd'hui " a été puissante et émouvante et a contribué à changer plus que quelques opinions sur lui. A cette époque, George Michael était considéré comme une idole légère pour les adolescentes dans le cadre de Wham!

GM  -  " L'un des aspects les plus remarquables de ma carrière aux Etats-Unis est que , dès le premier jour, le public noir m'a accepté sans hésiter en tant que chanteur, interprète et auteur-compositeur... "

GM  -  " Nous avons été contactés deux semaines avant que cela se produise et on m'a demandé si je souhaitais en faire partie. Ils nous ont ensuite téléphoné pour nous rappeler qu'ils aimeraient que je chante : " Careless Whisper ", avec Smokey Robinson. Y avait-il d'autres artistes avec qui je voudrais chanter de chez Motown ?... Mes yeux se sont éclairés et j'ai dit : Stevie Wonder, pensant qu'il n'y aurait aucune chance de le faire, et ils ont répondu : " OUI "....Et puis , il y a eu des discussions en arrière sur ce que nous devrions faire et j'ai très timidement avancé une vieille chanson de Stevie Wonder intitulée " L'amour a besoin d'amour aujourd'hui " et il s'est dit ravi de ce choix. En fait, quand nous l'avons fait, il a travaillé sur tout ce discours pour en faire le final de la série. C'était incroyable. J'étais là dans un vertige, je ne comprenais tout simplement pas pourquoi ils m'avaient invité. C'était génial pour moi car c'était une sorte d'acceptation noire pour Wham!.. Je veux dire que les disques de ce label sont parmi les meilleurs de tous les temps. Etre une des trois personnes blanches impliquées avec ( Boy George et Rod Steward ) dans une émission de ce genre était tout simplement incroyable. Boy George a passé tout le week-end à dénigrer tout le monde. Spécialement moi. Je pense qu'il était un peu agacé parce qu'il voulait faire l'une de ses chansons et ils ne l'ont pas laissé faire. "

Il y avait d'anciens élèves d'Apollo et de Motown, tels que Stevie Wonder, Diana Ross, Patti LaBelle, James Brown, Smokey Robinson. Le nouveau venu George Michael était aux côtés de Rod Steward, Boy George en tant qu'artistes blancs. Don Misher producteur et réalisateur a expliqué leur participation.

DM  -  " En gros, nous voulions avoir des artistes blancs influencés par la musique d'Apollo et de Motown. "

L'opportunité était un " coup de foudre " pour George. Sa participation à la Motown a montré que de grands artistes noirs lui avaient ouvert les bras. Il avait obtenu le respect du public noir

GM  -  " C'était magnifique pour moi. Je ne pouvais pas croire que j'étais là. Lorsque je suis arrivé à l'Appolo, Patti LaBelle était en train de répéter sur scène. C'était avant son retour, alors je ne savais pas qui elle était. Mais elle chantait si bien, je me suis dit : " Ecoute cette femme, je rentre à la maison maintenant. "

Son interprétation de " Careless Whisper ", avec Smokey Robinson, voilà ce qu'en dit George....

GM  -  " Le duo Smokey a été un peu décevant pour moi, tout simplement parce que...bien. Je n'aimerais pas m'en prendre à moi. Le duo Stevie allait soit me faire plus ou moins peur, et j'allais chanter comme de la merde, soit ça m'apporterait quelque chose en moi, et ça l'a été. J'ai chanté aussi bien que jamais en direct. "

Et qu'en est-il du point de vue d'Andrew Ridgeley ? 

Selon lui, George Michael, qui n'avait que 21 ans a été FANTASTIQUE. En dépit du fait que George n'avait jamais chanté avec personne de la stature de l'un ou l'autre des ces deux groupes auparavant, il se DEFENDAIT.

AR  -  " La liste des chanteurs participant au spectacle de gala se lit comme un Who's Who : Stevie Wonder, Diana Ross, Little Richard, Al Green, Joe Cocker, Rod Steward et bien d'autres....avec le produit de l'évènement  qui va à l'aide de la famine éthiopienne. "

AR  -  " La performance de George a été irréprochable. Elle associe à son style et à son caractère le classique de : " L'amour a besoin d'amour aujourd'hui " de Stevie Wonder. En échangeant des lignes vocales avec le grand homme lui-même. George a confirmé ma conviction profonde qu'il était tout à fait l'égal des gens avec qui il partageait la scène cette nuit-là... Tout à coup, j'ai eu l'impression que je n'étais pas le seul à vraiment comprendre l'ampleur du talent de George. Tout le monde pouvait le voir... Alors que la foule se levait pour une ovation debout à la suite de son duo épique, imprégné de gospel avec Stevie Wonder, il ne faisait aucun doute que nous étions en présence de sa grandeur. "

- Les immenses talents de George Michael se dévoilaient avec cette performance....heart

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - WHAM! GEORGE & ME - NOUVEL EXTRAIT - FREEDOM !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - WHAM! GEORGE & ME - NOUVEL EXTRAIT - FREEDOM !!

Un nouvel extrait du livre " Wham! George & Me", traduit pour vous. 

- " Young, Guns ( Go For It ) nous avons commencé à toucher des billets et les hits ont continué à venir. Wham Rap, a été réédité en 1983, où il a bondi à la 8ème place dans les charts britanniques, aidé par l'élan généré par notre première apparition Top of The Pops ( par le fait qu'il s'agissait d'une superbe chanson pop ). Une vidéo promotionnelle nous a aidé à bien comprendre les paroles. George se pavanait dans la rue avec une veste en cuir et un t-shirt blanc, moi affalé dans une chaise à la maison de mes parents fictif. Dieu sait ce que Jack Panos a dû penser alors que deux acteurs jouant mon père et ma mère ont hurlé la phrase qui avait inspiré son fils pour écrire : " Trouve-toi un travail". La suite Bad Boys hit numéro 2 dans les charts nous a permis d'avoir une autre place dans Top of The Pops alors que Wham! commençait a devenir un nom familier.... Mais George était mal à l'aise. Sous pression pour livrer un nouveau succès, il avait écrit ' Bad Boys ' selon la même formule que " Wham Rap " et " Young Guns "

- " Aux thèmes de la frustration chez les adolescentes et de la déception des parents.

                                           " Chère Maman, Cher Papa,

                                            Maintenant, j'ai dix-neuf ans, comme vous voyez,

                                            Je suis beau, grand et fort,

                                            Alors qu'est-ce qui vous donne le droit de me regarder

                                            Comme pour dire : Bon sang, qu'est-ce qui s'est passé ?

" Bad Boy était sans aucun doute plus lisse et plus sophistiqué que " Wham Rap", et pour moi c'était un super single. Mais George sentait que ses idées lyriques avaient été surdimensionnées. Même le look robuste du denim et du cuir que nous avions adoptés pour la vidéo l'agaçait. Et cette fois, j'étais d'accord. Le style ne convenait à l'attitude exubérante que nous essayions d'adopter et renforçait plutôt l'étiquette de " Guerriers sociaux" que certains dans la presse musicale nous avait attaché. Nous étions prêts à tout lorsque l'équipe de presse d'Innervision avait choisi cette voie, mais nous apprenions vite. Nous avons dû prendre en charge notre image et notre musique. Et George, après avoir décidé d'écrire " Bad Boys " sur commande, s'éloigna du succès. Malgré l'affection du public pour cette chanson, il n'a été inclus  qu'à contrecoeur a Wham! The Final, la plus grande compilation de Wham! . Mais a été omis de la sortie 1997 de The Best Of Wham!. Si vous étiez là. A l'époque, cela signifiait que nous avions maintenant presque la moitié du premier album que nous appelions Fantastic. Une quatrième chanson " Club Tropicana" a été mise à niveau à partir de ses premières démos et a été travaillé dans la Maison Rouge Studios à Londres."

- " Comme le reste de Fantastic par le producteur Steve Brown. Comme une grande partie de nos morceaux d'origine, le " Club Tropicana " a été un effort commun . La ligne de basse rythmique jouée par Deon Estus avait une touche latine, et lui et moi avons crée les grooves qui ont ouvert la chanson. Alors que le " Club Tropicana " regroupait plusieurs couches, je voulais amplifier l'ambiance du soleil, du sexe et de la sangria. Et si on enregistrait, imaginant le bruit d'une voiture entrant dans l'allée d'un hôtel de luxe, le clic-clac des talons hauts se transformant en fête, et une voix de basse et de guitare grossissant à chaque pas. Après avoir visité une bibliothèque de sons, j'ai rassemblé des échantillons de fête, d'une voiture de sport MGB GT qui s'arrête. L'intro distinctive de la chanson donne le ton aux bons moments musicaux qui ont suivi. George est devenu de plus en plus à l'aise en studio. Bien que Steve, qui avait précédemment travaillé avec Elton John, soit chargé du rôle du producteur, George a beaucoup travaillé lui-même. Il dirigeait tout au long le processus, et il était clair, même alors, qu'il savait comment faire un album. On l'a fait tous les deux. Nous avions passé nos années de formation ensemble à développer une sensibilité musicale qui nous voyait souvent partager le même instinct pour ce que nous voulions, que nos débuts sonnent. Bien sûr, les arrangements finals différaient dans les détails par rapport aux idées que nous avions en tête, mais c'était parce que nous avions maintenant accès à des choses comme des sections de cuivres ou des effets sonores. Mais tout au long du tournage de Fantastic, George était en charge, il était à la barre et il n'est pas surprenant plus tard qu'il devienne un producteur capable sur ses propres disques. Il a été en mesure de commander tout le processus d'enregistrement en studio,  j'étais heureux d'en faire partie."

- " Alors que notre premier album était presque terminé, Innervision était de plus en plus enthousiasmé par le potentiel de Wham!. Mais George et moi avons commencé à à leur en  vouloir de la façon dont nous avions été traités. Même si nous avions maintenant trois singles à succès, nous recevions toujours une maigre indemnité. Avec notre succès en plein essor, il nous semblait que nous devrions profiter d'une plus grande récompense financière, mais Innervision n'en avait aucune envie. Nous étions coincés avec l'accord initial. Et cela s'est avéré, une fois que nous avons été mieux informés à ce sujet, que c'était un mauvais accord. C'est devenu une source de frictions considérables entre nous et Mark Dean. L'album était presque terminé, la frustration de George et le refus d'Innervision de revenir sur le contrat ont pris de l'ampleur lorsqu'il a décidé de refuser les bandes maîtresses. Son plan était de les retirer du studio et de les enterrer dans son jardin. En fin de compte, notre éditeur, Dick Leahy l'a dissuadé d'une telle option et dit à George " Obtenez un premier succès, alors vous serez mieux à même de renégocier un bon contrat pour vous-même. "

A suivre....                                            

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - ANDREW REVELE TOUT SUR SON MEILLEUR AMI !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - ANDREW REVELE TOUT SUR SON MEILLEUR AMI !!

Dans une interview pour 60 Minutes, avec la journaliste Tara Brown, Andrew Ridgeley s'est dit fier de son amitié durable avec la légende de la musique ,et du succès de leur jeune et premier groupe " Wham ! "

AR  -  " J'aime me souvenir de lui comme de l'enfant, des amis que nous avions toujours été. ....Après le décès de George, je voulais changer de perspective pour revenir à ce qui était notre essence à nous et à George, à savoir la vitalité et l'exubérance et les éléments vitaux que Wham! défendait. "

Ils étaient adolescents lorsqu'ils ont formé le groupe en 1982, il est rapidement devenu l'un des groupes les plus populaires de son époque, avec 30 millions d'albums vendus dans le monde entier.

Mais aussi vite que cela a commencé, Wham! s'est terminé, le groupe à mis fin à leur union en 1986, avec une division très amicale dans l'histoire de la musique.

AR  -  " Wham! a toujours été conçu comme un projet à court terme.  C'était une expression de notre jeune amitié. Nous ne l'avons jamais vu prendre l'âge adulte. "

George Michael a eu par la suite une longue carrière solo bien décorée, sa première catapulte en tête du classement avec " Faith " en 1987.

Pendant ce temps Andrew Ridgeley était heureux de sortir du feu des projecteurs et de mener une vie relativement tranquille.

AR  -  " J'ai eu beaucoup de chance... J'ai pu poursuivre mes intérêts et mes passe-temps sans en être esclave. "

Lorsque George décède en 2016, pour Andrew Ridgeley, entendre la nouvelle que son meilleur ami était parti fut un choc absolu. C'est un moment dans le temps qui a clairement encore un grand impact émotionnel.

AR  -  " C'était un moment de pure incrédibilité... C'était incroyable. Les mots ne suffisent pas pour décrire l'énormité et l'ampleur de cette tragédie... Les dernières années de la vie de mon meilleur ami George Michael n'étaient pas ses meilleures....Il livrait vraiment une bataille qui était une bataille interne. "

Andrew Ridgeley pense également que les problèmes de George Michael, plus tard dans la vie étaient une conséquence de sa renommée et de sa fortune, pas quelque chose qu'il a vu lorsque les deux enfants grandissaient ensemble.

AR  -  " Je ne pense pas que la bataille était là... Je pense que cela était une conséquence de son succès, des deux personnes qu'il était... L'artiste, l'artiste qui était George Michael et la personne qui était " Yog " (son surnom étant enfant)."

Pour Andrew Ridgeley les jours Wham! sont  comme les meilleurs de sa vie.

AR  -  " La gloire n'était pas un facteur. Je voulais faire partie d'un groupe avec mon meilleur pote, écrire des chansons et performer "

            " Ce fut un privilège d'avoir partagé cela avec mon meilleur ami "  AR.

 

 

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - RIEN NE RESSEMBLE A LA MEME NUIT - INTERVIEW DE WHAM 1983 !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - RIEN NE RESSEMBLE A LA MEME NUIT - INTERVIEW DE WHAM 1983 !!

Une pause avec la traduction du livre " Wham! George & Me ", mais ne vous inquiétez pas je vais y revenir, promis....

Je reviens sur une interview de 1983 " Rien ne ressemble à la même nuit ", Melody Maker.  Quelques morceaux choisis et traduits...

- Lorsque le groupe Wham! rencontrait des admirateurs atypiques...

GM  -  " Plus vous réussissez, plus les réactions peuvent être extrêmes. Un soir, lorsque j'étais une scène, j'ai reçu une fois une lettre d'une femme grecque de 28 ans, avec deux enfants qui savait que j'étais chypriote grec. Elle voulait une photo de chaque partie de mon corps, mais elle ne voulait pas que son mari le découvre parce qu'il la battait. "

AR  -  Le plus étrange que j'ai jamais eu est celui d'une fille qui était vraiment anti-Shirlie et Dee. Elle a dit qu'elle avait construit une fusée pour Shirlie et Dee, qui ne tomberait jamais...Et j'en ai reçu un très étrange d'un garçon qui a dit que son meilleur ami était décédé et que j'étais la seule personne qui pouvait le remplacer. "

Etaient-ils toujours agréables avec les fans ?

GM  -  " Si vous signez des autographes à chaque fois qu'on vous le demande, vous ne pouvez pas continuer. Je préfère le faire quand j'ai le temps et que je ne suis pas fatigué ou quoi que ce soit. Il y a beaucoup d'enfants dans la rue et au coin de la rue et un après-midi, alors que je rentrais chez moi à pied, ils ont commencé à pisser...Ensuite, l'un d'entre eux m'a demandé mon autographe et je lui ai simplement répondu. " Je suis vraiment fatigué. "

AR  -  " Dans un club, un soir, je suis passé devant un type qui a dit : " Puis-je avoir votre autographe ? ", et je lui ai dit de partir. "

GM  -  " Nous ne sommes pas agressifs, nous avons eu les mêmes vieux combats que nos parents ou n'importe qui, mais nous n'avons jamais été particulièrement rebelles. Nous avons juste fait des choses que nos parents ne voulaient pas que nous fassions, comme travailler pour la musique... L'image de Bad Boys nous a quelque peu amusés. L'image rebelle est toujours attrayante. Vous pouvez avoir beaucoup de plaisir à jouer avec quelqu'un qui n'est pas vous-même lorsque vous êtes sur scène. "

Wham! l'histoire de la réussite et la rapidité avec laquelle il se sont produits les ont même pris au dépourvu.

GM  -  " Nous n'avons pas changé, regardez combien de plaisir nous pouvons avoir en une heure et demie. Nous avons tellement de potentiel pour nous améliorer musicalement. C'est un vrai challenge. Je suis sûr que nous pouvons espérer avoir un très large public à l'avenir..."

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - WHAM! GEORGE & ME - LA SUITE !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - WHAM! GEORGE & ME - LA SUITE !!

Je continue la traduction du livre " Wham! George & Me ", comme promis avec quelques extraits choisis.

- " Tout avait changé. J'allais former un groupe. Et Yog se joignait à moi, qu'il le veuille ou non. En ce qui me concerne, rien ne se trouvait sur mon chemin. Nous étions jeunes, nous avions la même ambition et j'avais assez d'enthousiasme pour transporter deux personnes. Et la confiance aussi, après mes leçons de piano un peu plus tôt, je savais que je serais en mesure de jouer des claviers, au moins jusqu'à un certain point, et Yog avait sa batterie. Entre nous, nous trouverions un moyen d'écrire de la musique. Yog avait soutenu que la musique allait devoir attendre jusqu'à ce que sa sixième soit terminée, mais ses paroles n'étaient pas tout à fait compatibles avec ses actions. Malgré ses protestations que ses études passaient en premier, il avait pris le train pour Londres où il chantait dans les stations de métro avec notre ami commun David Mortimer, qui l'accompagnait à la guitare. Quand Yog et moi avons acheté des billets pour voir Génésis à Knebworth, David avait demandé, " Alors, qu'est-ce qui va pour la musique, les oiseaux ou le ruck ? ". Mais en dépit de sa manière parfois macho, David avait en fait un caractère amusant avec un esprit vif et un véritable amour de la musique. Il était  aussi le plus vieil ami de Yog, alors je me suis préparé à le couper un peu, tandis que l'engagement de Yog envers le milieu universitaire a peut-être été légérement hésitant, j'étais désespéré pour un changement de décor. Je n'avais aucune intention de faire des études approfondies à Bushey. Ma vie s'est avérée ne pas être la ruche de l'activité sociale espérée."

 

- " J'avais espéré bientôt perfectionner l'art de la trappe. Je simulais de manière experte la signature de ma mère en traçant fortement une vieille note de maladie avec une cartouche de stylo à bille vide. Je n'avais pas fait d'AVC depuis mon retour à l'école en septembre. J'en avais assez et j'ai donc annoncé à mon professeur : " Je quitte l'école ", dis-je, avant que les cours ne reprennent après la pause de mi-parcours. : " Oh, c'est bien Andrew ", répondit-elle, car nous allions vous demander de partir quand même. Clairement, je n'allais pas manquer de le faire, oui, j'y ai pensé et je suis arrivé le premier à la porte avec mon vieux sac. Je n'avais pas le temps de m'attarder, mais si je voulais éviter une confrontation avec maman et papa, j'avais besoin pour continuer ma carrière un peu plus longtemps d'une forme académique alors que je formais un groupe..... " Yog, nous formons un groupe", ai-je dit. Malgré sa prestation initiale, Yog savait qu'il avait très peu de choix en la matière. Ma confiance et ma détermination étaient telles qu'il n'avait aucune chance. Je commençais un groupe et il le rejoignait, pas d'arguments. Mais pendant que je conduisais la décision, je savais que j'avais un complice potentiellement disposé. Yog finit par se calmer et une fois qu'il eut décidé de rejoindre le groupe il s'engagea complètement. Je savais qu'il voulait écrire et chanter des chansons et développer ses capacités et son amour de la musique. Je venais de le pousser par-dessus la ligne dans ce qui allait devenir un moment déterminant dans nos vies. "

- " Tout s'est mis en place peu de temps après. David Mortimer, le partenaire de Yog, a rejoint le line-up aux côtés d'un autre guitariste, Andy Leaver, qui vivait en bas de chez moi. Mon frère Paul qui avait récemment reçu une batterie pour Noël a également introduit le groupe. Nous avons convenu que Yog et moi serions des chefs d'orchestre. Nous étions les hommes auto-désignés et partagerait des fonctions vocales. Tandis, que grâce à ces leçons de piano très importantes, j'ai pris soin des claviers, bien que cela a été principalement mis à profit sur l'écriture de chansons plutôt que la performance en direct. "

- " A partir de ce moment là, j'ai arrangé une grande partie du programme du groupe, réunissant tout le monde et trouvant des espaces pour les répétitions. Au début, c'était plutôt la maison de nos parents. Maman et papa nous avait permis d'utiliser la maison familiale Ridgeley sous condition que la responsabilité soit partagée également entre tous les membres du groupe. Mais si le lieu choisi pour notre première répétition était la maison de Yog, la maison d'Andy Leaver devint le lieu de prédilection à l'origine parce que son père possédait un orgue électrique, l'instrument manquant dans notre gamme. Nos parents nous ont aidés à sortir notre équipement limité de divers salons et salles paroissiales et l'ont fait avec tant de gentillesse jusqu'à ce que nous ayons trouvé des installations permanentes. "

 A suivre....

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - WHAM! GEORGE & ME - CHAPITRE 1 - DECISIONS, DECISIONS !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - WHAM! GEORGE & ME - CHAPITRE 1 - DECISIONS, DECISIONS !!

Traduction du chapitre 1 du livre " Wham! George & Me "

- Décisions, décisions..... Novembre 1979

- " Nous étions les meilleurs amis, côte à côte dans la même classe. Georgios Panayiotou était un jeune de seize ans studieux et timide, aux cheveux frisés, avec une taille de muffins et une garde-robe pleine de tenues discutables. Moi, par contre, j'étais sûr de moi et extraverti. Une étincelle brillante, mais pas si intelligent, un malfaiteur malin vêtu d'un costume de mohair et veste parka acheté dans une boutique de charité.... J'ai passé mon baccalauréat dans une école qui m'avait ennuyé aux larmes. Mais nous étions tous les deux unis par un amour commun de la musique, des sketches de Monty Python et de notre humour juvénile. Et j'ai pris la décision qui changerait nos vies à jamais.

                                                     "YOG, NOUS FORMONS UN GROUPE "

- " Cela faisait presque deux ans que je ne pensais qu'à ça, et après avoir passé tout le temps dans les poches de l'autre à l'école, il n'y avait qu'une seule personne avec qui je voulais jouer de la musique :  " Le garçon qui allait devenir George Michael "

- " Il avait une grande sensation du rythme, un sens de la mélodie et il était encore mieux comme chanteur. Au début de notre amitié, nous avions idolâtrés les mêmes groupes et artistes. Une grande variété de musiques allant des favoris comme Queen aux nouveaus sons de Manchester (Joy Division). En 1979, nous étions dans le Ska, une interprétation britannique très moderne, du reggae mélangé à des grooves des caraïbes avec des guitares déchiquetées. Des groupes tels que The Specials, Madness, The Beat et Steel Pulse ont capturé notre imagination, non seulement musicalement, mais à travers leurs vêtements. Après la sortie du film Quadrophenia, un renouveau de la mode est également en cours, et les jeunes de toute l'Angleterre s'habillent soudainement en costumes pointus et en chaussures Hush Puppies. Les coupes Buzz étaient un choix judicieux chez le coiffeur. Heureusement ma vie dans la banlieue de Hertfordshire était aussi à l'écoute de ce que les jeunes écoutaient dans les clubs à Londres et Birmingham. La musique était quelque chose dont je voulais faire partie.

J'ai appelé Yog après l'école ....." Je veux, mais je ne peux pas. ".... Il y avait quelques excuses marmonnées au sujet de la pression et de l'humeur impitoyable de ses parents qui semblaient avoir envie de le protéger de toutes autres distractions, comme moi. Cependant je ne voulais pas être dissuadé. J'adhérais à cette ligne de conduite et je n'allais pas laisser les préoccupations de Yog au sujet de son père et de sa mère le contracarrer... 

" Non, c'est le moment ou jamais ", lui dis-je ... " Nous formons un groupe aujourd'hui ."

 

- " Yog savait que je pouvais le faire seul, surtout une fois que mon esprit était décidé à quelque chose. Il a également compris que je ne lui demanderais pas, je le lui disais. En voyant que je n'allais pas abandonner, sa résistance s'évanouit.. " Ok, Andy, ne le fais pas " dit-il en prenant une profonde respiration. "

- " Yog était présent. Maintenant, il y avait quelque chose qui me passionnait, un objectif à atteindre. En ce qui me concerne, il n'y avait rien que nous ne pouvions pas faire et personne qui puisse nous en empêcher. Notre amitié était invincible et, à mon avis, une réussite attendue. Je n'avais aucune idée du succès attendu. Je n'avais aucune idée de ce que ce succès signifierait réellement, mais je pouvais le supporter. Ce qui s'est finalement passé à été plus spectaculaire que je ne l'aurais jamais imaginé..."

A suivre.......

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - WHAM! GEORGE & ME - THE LONG GOOBYE !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - WHAM! GEORGE & ME - THE LONG GOOBYE !!

Hier j'ai reçu le livre tant attendu " Wham! George & Me ", voici pour vous un premier extrait traduit par mes soins....

 

" Ce livre est dédié à la mémoire de mon cher ami, avec qui j'ai fait la seule chose que je voulais vraiment faire c'était la seule personne avec qui j'avais imaginé le faire. "  Andrew Ridgeley.

                                                                                             The Long Goodbye

" J'ai attendu George,

J'ai toujours attendu George. Cette fois, j'étais debout dans les coulisses du stade de Wembley, à écouter patiemment mon signal pour faire mon entrée et d'attendre, d'attendre, d'attendre, d'attendre. Le soleil avait fondu sous les grandes tours jumelles de l'Aréna et des dizaines de milliers de personnes semblaient miroiter dans les coins lointains de ses terrasses en forme de bol. D'autres étaient rassemblés , se balançant comme une marée aux couleurs vives sur le terrain de football en dessous. Des adolescentes agitaient des drapeaux et des bannières faîtes maison, des flashs d'appareils photos surgissaient alors que des enfants, des couples et des groupes de famille et d'amis criaient avec enthousiasme : soixante-douze mille fans réunis à The Final, un concert d'adieu pour Wham!. Le jeune groupe pop effervescent et plein d'espoir que George et moi avions toujours eu l'intention de briller, mais brièvement. "

 

 

D'autres traductions de morceaux choisis sont à venir..... heart

Partager cet article

Repost0