Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

1 articles avec a redecouvrir

GEORGE MICHAEL - PREPARE A ADMETTRE NE PAS AIMER SON VISAGE !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - PREPARE A ADMETTRE NE PAS AIMER SON VISAGE !!

Nous remontons à nouveau dans le temps avec une interview de septembre 1988 publiée dans Life Magazine

Quelques morceaux que j'ai choisi et traduit.

-  Tu as l'air si dur, si dur. Tu ressembles à un gars qui brise le coeur de tout le monde, mais la plupart de tes paroles montrent bien au contraire, de la vulnérabilité.

GM  -  "  C'est une défense, non ? La façon dont vous regardez n'est pas nécessairement la façon dont vous êtes. Je suis facilement blessé à certaines égards, et je suppose que mon apparence le conjure. "

-  Pourquoi avez-vous votre barbe de cette façon ? Est-ce une croissance de deux jours ou trois jours ?

GM  -  "  C'est la longueur à laquelle la tondeuse qui fait le travail me coupe la barbe. C'est un vrai truc de salon. Je le fais tous les jours. Elle grandit très vite. "

-  Votre look semble très réfléchi, pas comme celui de quelqu'un d'autre. Je ne me moque pas de vous .

GM  -  "  C'est bon, tu peux, j'en ai l'habitude "

-  Vous êtes connu pour votre contrôle rigide sur vos séances photos et les images qui en ressortent. Pourquoi est-ce si important ?

GM  -  "  Quelques raisons, j'en ai vraiment marre que d'autres personnes gagnent de l'argent avec mon visage. Les gens en ont fait fortune. Une chose que je n'aime pas, c'est qu'on me prenne en photo, et une autre, c'est de voir de mauvaises photos de moi. Je suis parfaitement préparé à admettre que je n'aime pas mon visage. Je n'ai pas l'air bien tout le temps. Je n'ai pas l'air bien si quelqu'un prend juste un Polaroid. Je sais à quoi je ressemble le mieux, c'est aussi simple que ça. C'est une insécurité que la plupart des gens ont, mais ils n'en ont pas le contrôle. "

-  Lors du concert d'anniversaire de Nelson Mandela à l'extérieur de Londres en juin dernier, vous étiez l'un des rares artistes à ne pas chanter votre propre musique. Pourquoi ?

GM  -  "  Et bien, pour être honnête, il y avait quelque chose que je n'aimais pas ce jour là. Il n'avait pas la naïveté de Live Aid, dont je me souviens comme étant une journée incroyablement spéciale, en particulier du côté anglais. Il y avait une nouvelle prise de conscience du tiers monde. Malheureusement, la charité est une mode aujourd'hui révolue. Cette fois-ci, vous aviez Dire Straits, Queen, Phil Collins. Ces gens sont de grands artistes live et savaient ce que le concert ferait pour leur carrière. J'ai entendu dire qu'il y avait d'énormes disputes sur qui continuerait et à quelle heure. Je ne supportais pas qu'on pense à ce genre de chose à propos de mon implication, alors j'ai choisi de faire le travail des autres. Je pensais que la seule vraie déclaration que je pouvais faire était qu'un artiste blanc interprète trois de ses chansons noires préférées. ( Village Ghetto Land, de Stevie Wonder ). ( Sexual Healing) ( If you were my woman ) "

-  Pensez-vous que les chanteurs anglais sont plus dans la musique noire que les musiciens blancs aux Etats-Unis ?

GM  -  "  Ouais, aussi loin que je me souvienne, les chanteurs anglais ont défendu la musique noire américaine. Vous voyez, j'ai grandi avec la musique noire américaine, et je suis devenu un musicien qui fait une forme de musique soul qui est acceptée par les Noirs américains et par les musiciens. J'étais n°1 sur les listes noires américaines pendant six semaines "

-  Pourtant, vous êtes actuellement critiqué en Angleterre pour avoir chanté de la soul. Pourquoi donc ?

GM  -  "  Et bien, d'abord, parce que les Anglais pensent qu'il faut être noir pour faire cette musique, ce qui pour moi est du racisme à l'envers. Et deuxièment et plus important encore, vous devez être autre chose que George Michael. Les Anglais ont une attitude très étrange envers George Michael. "

-  Qu'est-ce que la presse anglaise à contre vous ?

GM  -  "  Ils aimeraient que je ne sache pas que j'étais capable de certaines choses. Ils veulent que je sois plus humble. Je ne serai pas humble à propos de l'écriture de chansons et des choses pour lesquelles je sais que je suis bon. C'est un pays très jaloux. J'aime mon pays, mais mon père est grec, donc je ne pense pas avoir une vision totalement anglaise. Une chose chez les gens qui me distrait est le désir de garder tout le monde à leur place. "

-  Comment s'est terminée votre période hédoniste ?

GM  -  "  Qu'est-ce qui m'en a fait sortir ?.... Aimer.... Tomber amoureux.... Puis avoir été rapidement ramené sur terre... "

Je termine cette interview avec la prestation de George Michael, lors du concert anniversaire de Nelson Mandela et les merveilleuses chansons " Village Ghetto Land " de Stevie Wonder.....  ainsi que " Sexual Healing ", et bien entendu  " If you were my woman ".... J'espère que vous apprécierez.

 

Partager cet article

Repost0