Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

443 articles avec george michael

GEORGE MICHAEL - INTERVIEW ATTITUDE 2004 - PARTIE 5 SUITE ET FIN !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - INTERVIEW ATTITUDE 2004 - PARTIE 5 SUITE ET FIN !!

Dans cette 5 ème partie, George Michael discute de sa relation avec les autres stars et révèle quels artistes, selon lui, seront présents dans 10 ans.

" Madonna et moi, avons eu un peu de malaise il y a plusieurs années. Je n'irai pas plus loin que ça . "

ATTITUDE  -  Parmi les artistes d'aujourd'hui, qui sera toujours là dans 10 ans ?

George Michael  -  Musicalement ? Peut-être Chris Martin. Parfois, la carrière de ces personnes peut-être raccourcie parce que la fidélité du groupe signifie que vous êtes lié aux restrictions du groupe, mais en tant qu'individu, je pense que c'est un  gars très talentueux.... Jamelia est chaude. Pour un R&B britannique, c'est une piste sérieuse. Je voulais lui envoyer un email et lui dire, je pense que cela montre beaucoup de potentiel. Nous pourrions absolument la vendre en Amérique, ce que nous ne pouvions pas dire de la plupart de nos artistes R&B... Amy Winehouse, peut-être. Ce n'est pas facile de faire toute une carrière avec quelque chose d'ésotérique, mais peut-être. "

ATTITUDE  -  Christina Aguilera ?

George Michael  -  " Je ne pensais pas vraiment aux artistes américaines. Et bien, elle pourrait l'être, elle a une très bonne voix. Mais c'est tellement sans coeur, vous ne pensez pas ? Elle est toujours un peu Mickey Mouse Club. "

ATTITUDE  -  Vous avez dit récemment dans The Big Issue : " J'ai toujours cru que je survivrais à tout le monde, à l'exception possible de Madonna " Que faites-vous de son poste actuel ?

George Michael  -  " Et bien, je pense que les gens ne sont pas habitués à la voir déconner trois ou quatre fois de suite. Ils ont l'habitude de la voir déconner une fois, peut-être deux fois, puis de faire quelque chose de vraiment bien. Et elle a fait quelques erreurs de suite pour que tout le monde saute sur elle. Mais tout ce qu'elle a à faire est de faire un autre bon album. Elle est parfaitement capable de revenir et de faire quelque chose de méchant. Je dois admettre que je pense qu'elle a probablement réussi à devenir une mère et une femme, si bien que je ne pense pas qu'elle ait la vision claire de ce qui va marcher comme c'était le cas auparavant, bonne chance à elle. Sa famille est beaucoup plus importante . "

ATTITUDE  -  Est-ce que tu as écrit " Bag It Up " Pour Geri, tout le monde le pensait.

George Michael  -  " Non !  Est-ce que les gens ont pensé ça ? Bien sûr que non (rire). Si je devais écrire une chanson pour un ami, ce serait mieux que ça ! Je n'ai jamais rien écrit pour elle. Bénis-la. Kenny m'a joué quelque chose au téléphone l'autre jour où elle avait travaillé dessus, et elle a fait une très belle petite boss-nova, comme une piste estivale Astrud Gilberto. C'est adorable. En fait, j'ai été choqué, ce serait bien de la voir jouer un single cette année . "

ATTITUDE  -  Je pensais qu'elle faisait une couverture de " Cherish ".

George Michael  -  " Quelle, ? Par Kool & The Gang ? "

ATTITUDE  -  Non, Madonna.

George Michael  -  " Madonna ! Oh, bénis son coeur. Je ne le passerais pas devant elle. J'espère que non. "

ATTITUDE  -  Aretha est-elle toujours sur votre liste de cartes de Noël ?

George Michael  -  " Non, je n'ai jamais eu de liste de cartes de Noël. Je ne suis pas aussi poli. Kenny aime avoir de petites notes pour les gens après un dîner, mais ce n'est pas moi. Je ne suis pas vraiment pour l' étiquette. Je suis très poli mais je ne suis pas la dedans. "

ATTITUDE  -  Quelle chanson dans votre carrière vous a le plus rapporté ?

George Michael  -  " C'est difficile. Oh je sais, bien qu'en fait je n'ai pas gagné l'argent. Parce qu'elle est rééditée chaque année et que l'argent va toujours à la charité. C' est Noël dernier. C'est l'un des plus gros Records de vente qui n'ait jamais été numéro 1  . Nous avons fait trois millions au Royaume - Uni seulement l'année de sa sortie et ils le sortent depuis, occasionnellement, il est numéro 1 au Japon à Noël, il y a des choses étranges comme ça. C'est la plus grande source de revenus. Si quelque chose commence comme un dossier de charité, c'est toujours un dossier de charité, 4 ou 5 des morceaux des Greatest Hits étaient à l'origine des  records de charité. Donc, avec un peu de chance,  j'espère que si l'album décolle en Amérique  et que les Greatest Hits se vendent à nouveau, certains de ces organismes de charité peuvent avoir 100% de plaisir par an. "

ATTITUDE  -  Qui est la personne la plus célèbre sur votre  mobile ?

George Michael  -  " Personne sur mon portable, car je ne l'utilise presque jamais. Dans mon annuaire téléphonique, peut-être que... la personne la plus célèbre est... faut-il les appeler régulièrement ? Oh, je ne sais pas. Demandez-moi des noms . "

ATTITUDE  -  Elton John ?

George Michael  -  " Evidemment "

ATTITUDE  -  Jody Watley ? Vous avez fait un duo avec Jody à la fin des années 80.

George Michael  -  " Je ne lui ai pas parlé depuis des années et des années. Nous avions le même manager à la fin des années 80, c'est ainsi que ce single " Learn To Say No ", est né. Mais je l'ai entendu récemment sur internet. Je n'ai pas entendu cela depuis 20 ans, mais ça sonnait plutôt bien, en fait ! Je vais le mettre sur l'album Duos quand il sortira. "

ATTITUDE  -  Il y aura un album de duos ? Avec quelques nouveaux ?

George Michael  - " Oui, ce qui va être vraiment excitant. Mais je ne peux pas en core dit qui .

ATTITUDE  -  Whitney Houston .

George Michael  -  " J'ai fait Whitney ! "

ATTITUDE  -  Mary J Blige ?

George Michael  -  " Oui "

ATTITUDE  -  Madonna ?

George Michael  -  " Aucun numéro de téléphone. Il y a quelques années nous avons eu un peu de mal. Je n'irai pas plus loin que ça . "

ATTITUDE  -  Je pense que nous vous avons épuisé George ?

George Michael  -  " Bien, vous avez beaucoup de matériel. Vous en savez plus que ce que mon psy a su au cours des dix premières années à ma connaissance. "

Ainsi se termine l'interview de George Michael pour Attitude en 2004.

J'espère que ça vous a plu, et que pour certaines personnes cela leur a peut-être permis d'en savoir un peu plus sur George....

 

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - INTERVIEW ATTITUDE 2004 - PARTIE 4 !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - INTERVIEW ATTITUDE 2004 - PARTIE 4 !!

Nous voici à la 4 ème partie de l'interview de George Michael pour Attitude...

" Je ne pourrai jamais être à nouveau sous tension. La culpabilité est un énorme succès . "

ATTITUDE  -  Beaucoup de vos paroles ont maintenant plus de sens après coup, en particulier l'album " Older ". Et bien sûr, vous l'avez dédié à Anselmo.

George Michael  -  " Exactement. Je ne comprends pas cette idée que ma sexualité était enveloppée de mystère. Je veux dire, il y avait trois articles sur Anselmo dans les journaux!. Il y en avait un par Tony Parsons, que je pensais être un bon ami. Si Tony Parsons écrit un article auquel j'ai participé au sujet de ma mort, c'est un désordre. Et je suis amoureux, où est le mystère ? Il m'a sorti. Au fond, je lui ai dit tout ça en tant que copain, parce que ma vie avait tellement changé et que je voulais lui dire ce que j'avais vécu. Et il a tout mis en impression. Mais je ne l'ai pas nié, alors toutes ces déclarations ont été maintenues. Alors, où est-ce que je ne suis pas sorti ? Jusqu'à ce que vous vous asseyiez devant la presse et que vous disiez : ' Je suis gay ', vous n'êtes pas considéré comme étant sorti. Et je n'allais pas faire ça. Et je crois absolument que d'une certaine manière, j'ai vécu tout ce cauchemar à LA plutôt que de m'asseoir et de dire : ' Oui, je suis gay '. C'est le problème d'avoir trop de fierté. Tu peux vraiment te faire chier. "

ATTITUDE  -  Votre relation avec la presse a-t-elle atteint un zénith ?

George Michael  -  " J'étais vraiment en colère contre la presse. Anselmo n'acceptait pas d'aide médicale à Los Angeles. Il a toujours voulu rentrer au Brésil et je pense vraiment que l'une des raisons pour lesquelles il a insisté, c'était qu'il avait peur pour lui-même et sa famille catholique si, étant mon petit ami, la presse avait compris qu'il était VIH +. Et je pense que ça l'a tué. Il est allé au Brésil et ne recevait pas le meilleur traitement possible. Il est décédé l'année précédant le début de la thérapie combinée, et avec l'aide nécessaire, je pense qu'il aurait pu rester en vie. Et donc, je n'étais pas un grand fan de la presse à ce moment là. Je les détestais. J'ai senti que dans une certaine mesure ils étaient responsables de sa mort. Et quand je regarde en arrière, je pense que c'est pour ça que je me suis senti insupportable d'être civil ou d'exposer quelque chose sur moi-même. Cela me semble plus logique maintenant, mais toutes ces choses, je ne me suis pas nécessairement rendu compte à l'époque. En regardant en arrière, c'est plus clair. "

ATTITUDE  -  Pourquoi pensez-vous que le public est resté avec vous à travers tout cela ?

George Michael  -  " Je pense sincèrement que les gens ont une affection pour moi dans ce pays. Même si la presse s'est toujours méfié de moi, j'ai toujours donné aux gens de la musique pop depuis 22 ans. Beaucoup de gens ne sont peut-être pas de grands fans, mais ils ont un ou deux moments qui font partie de leurs souvenirs et ils ont de l'affection pour ma carrière. C'était aussi un moment pour les gens de dire : 1 - si il est honnête, nous l'aimons et de 2 - nous avons beaucoup plus de facilité avec l'idée de personnes gays que par le passé. C'était presque comme si le public choisissait la façon dont il répondait à certaines choses pour dire quelque chose collectivement. "

ATTITUDE  -   Où en êtes-vous sur le mariage gay ?

George Michael  -  " Je pense que c'est assez évident où je suis. Je trouve dommage que tant de temps soit perdu sur le mot. Nous devrions absolument avoir les mêmes protections juridiques que les personnes droites, mais je crois absolument que la nature du mariage est conçue pour les enfants et que cela ne me plaît pas. Si je devais organiser une cérémonie avec Kenny, je ne voudrais pas que cela ressemble à des gens hétéros. Je ne vois pas le point. Je pense que les gens devraient avoir exactement le même droit de faire leurs voeux sous l'oeil de Dieu. Mais pourquoi ne pouvons-nous pas avoir toutes ces protections juridiques et appeler ce que nous faisons quelque chose de différent ? Pourquoi avons-nous besoin de leurs mots pour sentir que nous sommes égaux ? Nous avons besoin des mêmes droits, absolument. Cela ne me semble pas aussi fort parce que ma famille n'aurait jamais présumé être plus importante que Kenny en cas de décès. "

ATTITUDE  -  Tu es très honnête.

George Michael  -  " Je pense qu'il est important que je sois honnête et que je dise que je suis une grosse "tarte" et que j'ai toujours un gros album à succès. Lorsque j'ai été tenté d'abandonner en plein milieu de la réalisation de cet album, l'une des choses qui m'a rendu difficile, c'est que j'aurais senti que j'avais laisser tomber toute une génération de jeunes gays. Qu'ils penseraient : ' Il est énorme, puis il sort et il est parti .'. Lorsque j'ai réalisé la vidéo "Outside " je savais que j'aidais toute une génération de jeunes de 15 ans qui naviguaient et en train de mourir de honte. J'ai senti que l'allègement de la stigmatisation autour des croisières était la chose la plus immédiatement bénéfique que je pouvais faire. Je sais pertinemment que lorsque j'avais 16 ans, lorsque j'ai commencé à naviguer, regarder la vidéo "Outside" aurait enlevé une partie du poids de mes épaules. "

ATTITUDE  -  Vous ne parvenez jamais à parler de ces choses correctement lors des interviews .

George Michael  -  " Je n'ai jamais parlé à un magazine gay auparavant, et Attitude est beaucoup plus intelligent que les autres. De plus, je n'ai jamais été en mesure de parler de ces choses et c'est la raison pour laquelle je voulais vraiment le faire. Je ne pense pas en avoir assez pour que ces choses ne soient pas encore problématique mais je m'en fiche vraiment. Je pense que la meilleure défense que je puisse faire en ce moment est d'être complètement honnête, parce que si je suis honnête, je fais un gros titre tous les cinq paragraphes, et finalement, ils doivent s'ennuyer (rires). "

A suivre pour la 5 ème partie et fin ....

 

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - INTERVIEW ATTITUDE 2004 - PARTIE 3!!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - INTERVIEW ATTITUDE 2004 - PARTIE 3!!

Suite de l'interview pour ATTITUDE 2004, 3eme partie.

" Il y a tellement de sécurité en sachant que peu importe combien de fois votre petit ami a couché avec d'autres personnes. "

ATTITUDE  -  Aucune célébrité à bout portant, n'a parlé aussi honnêtement de relations ouvertes, mais c'est une réalité pour beaucoup de gays. Pourquoi tu ne devrais pas en parler ?

George Michael  -  " J'aime bien le fait que je sois la dernière personne à qui on s'attendait à le faire. Etre tellement humilié dans la presse était un bon point de départ pour être honnête. Cela m'a donné le courage de le faire. Mais maintenant je le vois comme une mission. Pour dire : ' Je sais que tu m'aimes, et je sais que tu aimes ma musique, mais au bout du compte, je suis gay .Certains d'entre nous le sont et nous devrions être d'accord avec ça . "

ATTITUDE  -  Vous avez parlé de relations ouvertes pendant longtemps. Les paroles de ( Spinning the Wheel ) étaient très claires. Ne pensez-vous pas que les relations ouvertes engendrent l'insécurité ? Dans cette chanson, vous semblez mécontent de l'idée, comme si vous étiez à l'autre bout du fil.

George Michael  -  " Ces paroles étaient en fait sur la façon dont je ne peux pas croire combien de personnes ont des rapports sexuels non protégés. J'ai profité du décès de Patrick Cowley, producteur de Sylvester, en 1982 ( un des premiers artistes à succomber du sida) et les gens parlaient de ce nouveau cancer gay et presque tout de suite après avoir commencé à utiliser des préservatifs. Je n'ai jamais arrêté. En fait, je me suis arrêté quand j'ai rencontré Kenny pour la première fois parce qu'à cette époque, nous voulions être monogames et que nous avions tous deux fait le test et que nous allions bien. J'avais fait le test après qu'Anselmo m'ait dit qu'il était positif, mais je n'avais pas été testé depuis, soit trois ou quatre ans. La période entre ça et quand je savais que mon oeil errait à nouveau. Nous étions au début de la relation et nous avons tous deux pris cette décision. En fait, je ne sais pas si j'essaierais de redevenir monogame. La minute où j'ai su que mon oeil errait à nouveau, j'ai parlé à Kenny à ce sujet et nous avons recommencé à utiliser la protection. J'ai toujours été conscient de cela. En parcourant tout cela avec Anselmo, il m'a semblé que j'écrirais une chanson sur le fait d'avoir un partenaire qui ne veut tout simplement pas pratiquer le sexe en toute sécurité. Ce n'était pas écrit d'un point de vue personnel, où je me plaignais de quelqu'un qui dormait. Je suppose que ça sonnait comme ça, n'est-ce pas ?. " 

ATTITUDE  -  Vous ne pensez pas que la monogamie peut fonctionner dans les relations homosexuelles ?

George Michael  -  " Avec Kenny, et bien, en tant qu'homosexuel, vous conservez la monogamie aussi longtemps que vous le pouvez, bien sûr, c'est une excellente façon d'être, mais vous devenez soit des menteurs et des tricheurs. Avec un homme si vous vous battez assez fort, vous arriverez tous les deux à la même conclusion  et je pense que c'est l'un des aspects les plus importants de mes relations homosexuelles, que j'ai pu être aussi direct et honnête. Il y a tellement de sécurité en sachant que peu importe combien de fois votre petit ami a couché avec d'autres personnes ou que vous avez couché avec d'autres personnes, personne ne va nulle part. Une fois que vous laissez la jalousie sexuelle, vous vous retrouvez avec : ' Est-ce que je veux passer chaque jour de ma vie avec cette personne ? Et vous êtes libre de dire oui ou non sans que le sexe soit en cause. "

ATTITUDE  -  Avez-vous des règles ?

George Michael  -  " Il n'est jamais question de ramener quelqu'un pour boire un verre ou dîner. Il doit y avoir des limites quelque part. Et ce sont les nôtres. Il n'est jamais question de passer la soirée avec quelqu'un. C'est juste du sexe. Je suis intrigué par les hommes gays qui mentent et se trompent. Ok, avec Kenny et moi c'était plus difficile au début. Mais je pense que c'était plus le fait que nous n'avions aucune expérience. Je pense que c'est une occasion inutile de ne pas être directement honnête avec une personne de votre vie, Kenny est la seule personne de ma vie à laquelle je peux être absolument honnête à propos de tout. Et vous avez la possibilité de le faire en tant qu'homme gay que je ne suis pas sûr que vous sachiez le faire en tant qu'homme hétérosexuel. Les hommes se comprennent mieux que les hommes et les femmes."

ATTITUDE  -  Quand tu sortais avec des femmes...

George Michael  -  Ce qui est toujours avec un grand " SI ", n'est-ce pas ?

ATTITUDE  -  Je pense au temps de l'album Faith où votre image a été propulsée au maximum..

George Michael  -  " Macho ?, écoute, j'ai vraiment essayé (rires). Je met les perles sur la veste en cuir. Vous ne l'avez pas remarqué ? J'avais ma boucle d'oreilles et j'avais mes perles! Fondamentalement, les gens regardent ma relation avec Kathy Jeung et disent : ' Oh, elle doit juste être votre barbe professionnelle'. Je n'ai jamais eu de barbe professionnelle dans ma vie. Très tôt, une fille est allée voir la presse et a dit qu'elle avait couché avec moi, une vieille amie de Boy George. C'était une fille très gentille appelée Pat. Elle est tombée amoureuse de moi et je lui ai dit que ce n'était pas possible, et elle s'est sentie tellement blessée qu'elle a vendu son histoire aux journaux et elle a quitté le pays parce qu'elle avait tellement honte. Plus tard, tout cela avec Kathy était ...d'accord, c'était de l'ecstasy. Mais c'était totalement réel. Elle était amoureuse de moi mais elle savait que j'étais amoureux d'un gars à ce moment-là. Je disais toujours que j'étais bisexuel. C'était une relation fondamentalement foutue. Elle était pleinement consciente de ma sexualité et quand les drogues étaient épuisées et que je devais travailler, la relation s'est envolée. Et elle était la seule femme que j'ai jamais introduite dans ma vie professionnelle. Je l'ai mise dans une vidéo ( I Want Your Sex ). Bien sûr elle ressemblait à une barbe. Je pensais qu'elle ressemblait à ça moi-même à l'époque! Je ne me souviens même pas de ce que j'ai ressenti à cette époque. C'était vraiment un gâchis, vraiment. Ma propre confusion et puis en plus de cela ce que j'étais prêt à laisser penser au public. "

ATTITUDE  -  Et puis il y avait tous les mannequins...

George Michael  -  " Mais c'était juste du marketing, n'est-ce pas ? Parce que je ne voulais plus être dans les vidéos et que c'était une idée de génie, tu dois l'admettre . Cela signifiait que la vidéo ( Freedom 90 ) était allumée pour toujours et que je n'avais pas besoin d'y être. Ils étaient la chose la plus chaude à l'époque et à la fin de la journée, j'aime regarder les femmes. "

ATTITUDE  -  Donc, quand vous avez brûlé la veste "Faith" dans cette vidéo, était-ce tout autant de se débarrasser de cette idée d'être une marchandise emballée que de : ' Je ne veux plus jouer ce rôle, une grosse pulsion de coeur ?

George Michael  -  " Oh, absolument. A la fin de la tournée Faith j'étais si misérable parce que je savais absolument que j'étais gay. J'étais tellement attiré par ce gars là. Alors j'ai dû commencer à le déconstruire. Je n'ai plus eu soudainement envie de sortir. Je voulais le faire avec une certaine dignité. Alors j'ai pensé : ' d'accord, il faut commencer par enlever toute cette image'. Et c'est à ce moment là que j'ai disparu pendant un certain temps et que j'ai attendu quelques années et que ma vie s'est bien passée. Et bien sûr, à cette époque, j'ai rencontré quelqu'un et j'ai commencé ma première relation. C'est à ce moment là que j'ai réalisé que je jouais totalement un rôle. Et je savais qu'il y avait toutes sortes de choses qui n'allaient pas dans ma vie et qui m'empêchaient d'avoir une relation et l'une d'entre elles était que je n'étais pas ouvertement gay. C'est incroyablement difficile de parler de cette période de ma vie parce que j'ai passé six ans à sortir complètement et il est vraiment difficile de se souvenir de ce que j'ai ressenti. Il est difficile de se souvenir de ne pas être certain, car je me sens si sûr de tout maintenant. "

ATTITUDE  -  Même les chansons du début des années 90, comme " Cowboys and Angels ", étaient gaies...

George Michael  -  " La chose amusante à propos de " Cowboys and Angels " est qu'un verset est adressé à un homme et un verset à une femme. C'est ce triangle dont je vous parlais. Elle était amoureuse de moi parce qu'elle ne pouvait pas m'avoir, et j'étais amoureux de lui parce que je ne pouvais pas le trouver. Je veux dire, qui allait savoir ça ? C'est une parole très personnelle, mais c'est le ridicule de vouloir ce que vous ne pouvez pas avoir. "

A Suivre....

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - INTERVIEW ATTITUDE 2004 ( PARTIE 2 ) !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - INTERVIEW ATTITUDE 2004 ( PARTIE 2 ) !!

Suite de l'interview avec Attitude 2004, c'est la deuxième partie.

" Je pense que tous les homosexuels sont des enfants gays en voie de guérison. "

ATTITUDE  -  Quand avez-vous réalisé pour la première fois que vous étiez gay ?

George Michael  -  " Vous savez, j'entends des gens dire qu'ils étaient jeunes, dès l'âge de 3 ou 4 ans. Je ne m'identifiais pas du tout comme gay quand j'étais petit. Mais je jure devant dieu, tous mes premiers souvenirs de la masturbation sont des fantasmes clichés comme des nonnes avec leurs seins, des trucs comme ça. Je me souviens clairement. Et je ne me souviens pas de parler de la sexualité masculine avant la puberté. A 13 ans, un homme m'avait abordé. Je ne pense pas qu'il était pédophile, j'avais l'air beaucoup plus vieux, probablement je faisais 16 ans, et cela ne m'était arrivé qu'à ce moment là. C'est à ce moment que j'ai commencé à fantasmer sur les hommes. "

ATTITUDE  -  Pensez-vous que d'autres personnes ont suspecté ?

George Michael  -  " Il ne fait aucun doute que, avant que je ne le comprenne, des hommes gays me suivaient parce qu'ils pensaient avoir repéré un adolescent gay. Mais je sais exactement la première fois que je me suis rendu compte que je parlais d'un homme. Je pense que c'est l'une des raisons pour lesquelles j'ai été confus plus tard. Je sais que les gens vont me sauter dessus pour l'avoir dit, mais je suis honnête alors...la plupart de ma vie d'adulte , ma connaissance de la scène gay était si limitée, j'étais si ignorant du sexe gay. Les choses que je pensais être plus périphériques sont beaucoup plus courantes que je n'aurais jamais pensé. Au début, je supposais que la raison pour laquelle je ne voulais pas emprunter ces routes était que je pensais être trop inexpérimenté."

ATTITUDE  -  Vous pensez que vous êtes foutu ?

George Michael  -  " Je ne me sens pas vraiment foutu en tant qu'homme de 40 ans, mais j'ai été une personne foutue. Avec une carrière fantastique, je pouvais toujours tenir le coup et faire ce que je faisais, mais tout le reste était en désordre. Je viens d'un désordre. J'étais en désordre. Et j'essaie de ne pas être en désordre. Mais je ne peux pas m'empêcher de penser que lorsque le jeu de pouvoir dépasse un certain degré le sexe gay, il devient toujours puni et puni par quelqu'un. Et nous savons tous que les gens veulent être punis par un désir enfantin . Mais c'est toujours la même chose, quelqu'un est puni pour être méchant. Je comprends un peu ce comportement, mais je ne peux aller jusqu'à ce que je finisse par vouloir commencer à rire ou à en sortir. Je pense que c'est dégradant. Croyez-moi, ces gens ne peuvent pas tous être aussi foutus que moi. Ils ne peuvent pas être!. Mais peut-être que la raison pour laquelle ma sexualité ne va pas, c'est parce que je ne suis pas identifié comme étant gay quand j'étais jeune, lorsque vous êtes le plus vulnérable et le plus impressionnable pour les gens qui vous disent que votre sexualité est fausse. Quand j'ai entendu des ecclésiastiques se disputer à la télé ou que mon père appelait quelqu'un un "pouf" au travail, ça ne m'a pas frappé, ça ne m'a pas fait : 'Dieu, c'est comme ça qu'il parle de moi., c'est horrible.'. C'est ce qui me motive à propos des stéréotypes sur les homosexuels à la télévision et quand les ( p.....s) de clergés sortent de leurs boîtes de confession et que tous commencent à nous attaquer, cela me rend plus sensible à cette idée. C'est assez difficile de savoir que tes parents ne veulent pas que tu sois gay, qu'ils ne seront jamais des grands-parents et tu les laisseras tomber à cet égard, ça va toujours être assez dur pour que tout ça continue. "

ATTITUDE  -  Il y a assez de gens prêts à vous jeter de la merde sans savoir.

George Michael  -  " Exactement. Et je ne suis certainement pas au-dessus de l'homophobie interne. Je pense que chaque homme gay est un enfant ou un adolescent gay en voie de guérison. Je pense juste qu'il devrait y avoir une génération qui peut se développer sans cette merde supplémentaire. "

ATTITUDE  -  Est-ce que cela fait partie de la raison pour laquelle vous voulez être si honnête à propos de tout maintenant ?

George Michael  -  " Je suppose que je suis un peu plus ouvert à propos de ma sexualité que ce que les gens attendent de moi. Je ne veux pas m'intégrer dans le groupe de David et d'Elton ou Graham Norton. Je veux être moi. Je sais que certaines personnes me considéraient dans un camp et d'autres pas. Je sais que je ne suis pas efféminé. Je sais aussi que je ne me trouve pas représenté à la télévision, je me vois comme beaucoup de gens que j'ai rencontré et qui ne sont pas en relation avec les gens à la télévision, dont certains sont de culture gay. C'est génial que ce soit presque à la mode maintenant, mais je ne pense pas que cela devrait nécessairement être en termes simples . "

ATTITUDE  -  Le stéréotype inoffensif ' Oncle drôle '

George Michael  -  " L'idée que l'homme gay soit le plus divertissant dans un groupe de personnes est facile à saisir pour la société hétérosexuelle. Je regarde la télévision depuis mon enfance et il n'y a pas de grande différence dans la représentation de Larry Graysons et de John Inmans à la télévision. Ils sont très divertissants, mais ils sont si gros que vous ne pouvez pas imaginer avoir des relations sexuelles. Le tout est très confortable, mais nous devrions être au-delà de cela maintenant. Les jeunes enfants devraient avoir leur sexualité comme acceptable et non risible. Je suppose que parler ouvertement de ma sexualité de cette façon n'est pas confortable pour les gens, mais c'est ce que je suis. "

A suivre....

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - INTERVIEW ATTITUDE 2004 - PARTIE 1 !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - INTERVIEW ATTITUDE 2004 - PARTIE 1 !!

Après des années de déclarations créatives, de tragédie personnelle et de dérision des médias, George Michael, est revenu avec l'album le plus intensément personnel et émotionnellement complexe de sa carrière. Attitude a rencontré la superstar qui n'a pas le temps pour autre chose que la vérité...

" Je vous en ai dit plus que ce j'ai dit à mon thérapeute dans une décennie. "    George Michael.

Je reviens sur cette interview !!

ATTITUDE  -  C'est génial que vous soyez de retour, en parlant à nouveau aux médias. Il y a toujours eu cette contradiction étrange avec vous, d'un côté, vous êtes vu comme cette figure solitaire qui ne va jamais aux célébrités et se cache de la presse, et pourtant vous faîtes : Qui veut être millionnaire avec Ronan Keating. Comment cela s'est-il passé ?

George Michael  -  " J'aime bien ça. Fondamentalement je fais juste ce que je veux faire. Je n'aime pas être à la télé, mais j'ai toujours voulu être sur ( Who Wants To Be A Millionnaire ). Je pensais que ce serait amusant et je l'ai souvent dit quand je suis assis à regarder avec Kenny. Je dînais avec Ronan, que je connais depuis un moment, quand j'ai décidé de le faire. Nous avons tous deux perdu nos mamans la même année et il le faisait pour l'association de charité de sa mère. Alors j'ai proposé de le rejoindre et Kenny a failli s'étouffer avec son steak. Je pensais que c'était une excuse parfaite et ça ne me ferait pas de mal non plus. Mon manager m'a dit : ' Qu'est-ce que tu fais ? ', mais je savais que les gens verraient cela de la bonne façon."

ATTITUDE  -  Cela fait-il partie de votre nouvelle liberté ?

George Michael  -  " Je ne peux pas être plus distant. Je pense qu'être éloigné m'a très bien servi, surtout à cette époque où ma vie était un véritable cauchemar, quand Anselmo était malade, et que ma mère était morte. Plus maintenant. "

ATTITUDE  -  Vous êtes encore très éloigné de toute la culture Heat celeb d'aujourd'hui .

George Michael  -  " Je ne pense pas que j'aurais jamais fait partie de ça. J'ai toujours voulu être célèbre pour être bon dans quelque chose. Je voulais être si bon dans quelque chose que je serais intouchable. La plupart des stars ont commencé comme des enfants qui se sentaient hors de contrôle ou opprimés et voulaient montrer au monde et à leurs parents qu'ils valaient quelque chose. Il y a tellement de gens qui sont prêts à vendre leur vie pour se faire connaître, ce qui les rend complètement vulnérables. Je ne dis pas que c'est vrai ou faux, je ne comprends tout simplement pas. "

ATTITUDE  -  Votre chant est vraiment fort sur PATIENCE

George Michael  -  " Il y a quelque chose à propos du chant sur cet album qui est beaucoup plus confiant, plus sûr. Bien que j'adore Songs From The Last Century et Older, il y a un niveau d'énergie dans ce disque que je n'avais pas vu avant que toute la m....e ne commence, avant que je rencontre et que je perde Anselmo et que ma mère soit décédée. Si vous pensez à l'énergie de la liberté sur Listen Without Préjudice, je ne pense pas avoir eu cette énergie à redonner jusqu'à l'année dernière. C'est pourquoi Amazing me rappelle Wham!, plus que tout ce que j'ai fait. Le travail que j'ai effectué au cours des douze dernières années pourrait avoir une certaine intensité ou profondeur, mais rien n'a eu l'énergie des travaux antérieurs. Je pense que c'est venu avec le soulagement de se sentir bien à nouveau . "

ATTITUDE  -  Ceci est le premier album de toutes les nouvelles chansons que vous avez sorti depuis votre sortie. Etait-ce une pression, le besoin d'être plus honnête ?

George Michael  -  " Non, ça ne semblait pas différent, vraiment. Parce que si tu penses à la façon dont j'ai écrit certaines des chansons avant... Je suis désolé, mais Jésus est un terme masculin : ( Tu me souris comme Jésus à un enfant ), vous parlez d'un homme pour l'amour de merde! La façon dont j'ai écrit était spécifique au genre dans quelques cas. Et quelques-unes des couvertures que j'ai crées pour les hommes, avec qui je rigolais, vraiment, je n'y ai pas vraiment pensé. Comme Américan Angel dans le nouvel album. Il m'a semblé par la suite que c'était tout au long de cette chanson et je me suis dit : ' Oh mon dieu Sony aura probablement un problème avec ça. '. Bon vas-y, alors ça ne peut pas être simple. Je ne vais certainement pas le changer. "

ATTITUDE  -  Je pensais que OLDER était sur le deuil et la perte, PATIENCE est plus sur la rédemption, sortant des ténèbres et essayant de donner un sens au passé. Il y a encore beaucoup de ténèbres.

George Michael  -  " C'est un peu très léger et très sombre en même temps. Il y a des proclamations d'amour que je n'ai jamais faîtes auparavant, certainement depuis Wham!, et puis il y a aller plus loin dans la vérité en même temps, comme sur My Mother Had A Brother ou Through, ils essaient de se rapprocher de la vérité. "

ATTITUDE  -  Je pense que cette chanson My Mother Had A Brother, doit être parmi les meilleures que vous ayez écrites. Cette chanson est une fiction ?

George Michael  -  " Ce n'est pas du tout fictif. Je ne connaissais pas l'existence du frère le plus proche de ma mère avant l'âge de 16 ou 17 ans, car il s'est tué... Il s'est suicidé dans les 24 heures qui ont suivi ma naissance et la tragédie de cela, l'idée de vouloir quitter ce monde et de ne pas vouloir parce que cela gâcherait la grossesse de votre soeur...c'est horrible, au-delà de l'horrible. Et ma mère m'a dit qu'elle pensait qu'il était gay. Ils ont eu une enfance très difficile, une enfance sombre et, pour une raison quelconque, elle ne pensait pas qu'il était approprié de nous en parler avant d'avoir atteint un certain âge. C'est une histoire tragique à propos de la difficulté de devenir un homme gay dans les années 1950. S'il s'était accroché et battu sa dépression assez longtemps, il aurait vu les changements de vie qui auraient fait de lui un homme heureux . "

ATTITUDE  -  Pensez-vous que cela a affecté la relation de votre mère avec vous et votre sexualité ?

George Michael  -  " Cela a du le faire. Comment ne pas s'inquiéter de ma sexualité si la sexualité de son frère le tue ? Lorsque vous rassemblez votre arbre généalogique,  vous comprenez beaucoup plus qui vous êtes. Parfois je pensais que ma mère me faisait sentir que je n'étais pas assez viril, ou que son garçon était trop jeune, alors que ma mère était si grande et si libérale dans ses attitudes. Et cette chanson est déguisée en demandant à ma mère de dire à mon oncle à quel point la vie a changé et que je vis une vie heureuse en tant qu'homme ouvertement gay et que je fais beaucoup de rencontres et que c'est génial. Mais en fait, je pense que j'essaie de lui dire que je lui pardonne. "

ATTITUDE  -  Vous l'avez révélé à votre mère relativement tard .

George Michael  -  " Je l'ai révélé à ma mère et mon père quand Anselmo est mort. Bien que ma mère ait toujours su.

ATTITUDE  -  Parce qu'elle l'avait rencontré, non ?

George Michael  -  " Euh!, elle ne l'a jamais rencontré ? Non, elle ne l'a jamais rencontré. J'ai confondu avec quelqu' un d'autre qu'elle a rencontré et dont j'étais amoureux. Je me souviens de lui me disant : ' Comme ta mère me regardait, elle le sait absolument '. Parce ce que c'était un genre de look ( ne pas le blesser ). Et comme c'est arrivé, ce type m'a vraiment fait mal. Mais je savais qu'elle savait, parce que les deux années où je vivais à Los Angeles avec Anselmo, elle ne m'a jamais téléphoné une seule fois. Et que pour elle cela signifiait ' Bien, s'il veut me dire il le fera, mais je ne veux pas que quelqu'un d'autre décroche le téléphone de l'autre côté et prétend ensuite que je pense pas que cela soit étrange. C'est quelque chose d'autre qui est très important pour mon histoire... Je n'irai pas plus loin que de dire qu'au sein de ma famille je ne craignais pas mon père, je vais être honnête avec vous , même si je m'en foutais, cela n'aurait pas été un facteur décisif. Peut-être que j'en fichais pas mal. Ma relation avec mon père n'est pas comme ça. En toute honnêteté, il s'agissait d'être le premier membre de la famille a être ouvertement véridique. Et c'était explosif, mais ça n'avait rien à voir avec ma sexualité. Tout le monde devait grandir et faire face à ce qui s'était réellement passé dans mon enfance. Je ne le regretterai jamais, même si cela a gâché des années de ma vie à certaines égards, je n'ai pas eu tort. J'avais très peur pour certaines raisons et ça s'est avéré que j'avais raison. Mais cela explique dans une certaine mesure pourquoi je devrais être enclin à laisser entendre au public que je suis gay sans le dire. Et votre désir d'être célèbre était lié à ce qui s'est passé dans votre enfance ? Mon enfance était oppressante, c'est pourquoi je voulais le faire, bien sûr. C'est un vieux cliché, mais les enfants qui ne se sentent pas entendu veulent toujours chanter, jouer ou faire quelque chose qui leur donne le droit d'exister. Je suppose qu'étant opprimé par ma vie de famille, puis par ma propre réponse à ma sexualité et ensuite par la réponse des médias à ma sexualité, j'en ai tellement marre de tout ce qui est ' garde la bouche fermée '. Avoir une grande gueule peut rendre les choses difficiles, mais cela ne complique pas les choses. "

A SUIVRE....

 

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - J'AI ACHETE LE PIANO DE LENNON AU MEILLEUR MOMENT !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - J'AI ACHETE LE PIANO DE LENNON AU MEILLEUR MOMENT !!

En octobre 2000 George Michael donnait une interview au The Sunday Time, dans laquelle il nous parle de son achat pour le piano de John Lennon.  Il en fait l'acquisition en 2000, et ce piano a été utilisé en 2004 pour l'album Patience.

Voici l'article traduit par mes soins....

" Un fool et son argent sont facilement séparés. Trop vrai. Mais parfois, ça peut-être génial d'être un imbécile, croyez-moi. Je suis assis dans le bureau de mon directeur en feuilletant son exemplaire de Music Week , la bible hebdomadaire de l'industrie du disque. En tant que publication lue exclusivement par l'entreprise, elle a la lourde tâche de documenter la disparition progressive de la musique britannique, tant en termes de qualité que de vente, sans jamais rappeler aux lecteurs que les deux éléments sont liés.... La première page proclame que le nouvel et expérimental de Radiohead (voir éthéré, condescendant, ne vendra pas grand-chose une fois que l'on l'aura entendu) a lancé les fortunes britanniques en Amérique. Sûr. En 1986, la musique britannique représentait 32% des ventes de disques. En 1999 ce pourcentage était tombé à 0,2%. Non, non pas 2%, un dixième de cela. Mais ensuite, je saute sur les pages du tableau, je lis les noms et je trouve que je sympathise avec les Américains.... Pourquoi devraient-ils acheter ces ordures ? Même nous ne l'achetons pas en grand nombre."

" L'aspect le plus triste de notre lente chute de la grâce en tant que principale source de la culture pop (et pour la plus grande partie de 30 ans, nous l'avons vraiment été) est, qu'elle est perçue comme la preuve d'un déclin naturel, preuve qu'il n'y a pas de Lennon, pas de Mc Cartney non plus d'ailleurs. Et bien, c'est peut-être vrai. L'environnement social qui a crée les Beatles, les Beach Boys, Dylan et, bien sûr, la naissance du rock'n'roll, Elvis, ne peut jamais être revisité. Mais la Grande Bretagne est une force musicale extrêmement puissante, notamment parce que c'est peut-être la communauté multiraciale la plus prospère de la planète. Le problème est qu'il ne peut se faufiler dans les charts que sous forme de musique de danse (normalement diluée)... Par une étrange coïncidence, la danse est le seul aspect du paysage musical que l'industrie laisse à elle-même. Non pas parce qu'elle le veut, vous comprenez, mais parce qu'elle n'a aucune idée de ce dont il s'agit. Les hommes d'affaires ont passé les 15 dernières années à faire de leur mieux pour soulager les artistes de leur art. "

" Quand j'avais 18 ans me jetant dans les bureaux de CBS, j'ai eu ce que je voulais. Et à cause de cela au cours d'une année, je suis passé de l'hymne de l'adolescence Wham Rap, oui exactement, à l'adulte Careless Whisper et Everything She Wants. Ces jours-ci, si j'avais été si difficile à un moment où je n'avais pas encore fait mes preuves, je ne serais pas passé devant le portier... Pourquoi travailler avec un auteur-compositeur-interprète intransigeant et indépendant si vous pouvez sortir quatre ou cinq groupes superbes de l'école, les pousser à fond, puis prendre tout le crédit quand ils vont au N°1 ? Et bien, je vais vous dire pourquoi. Parce que toutes les personnes de plus de six ans dans ce pays s'ennuient avec vos tentatives maladroites et cyniques de gagner de l'argent. Et parce que en ignorant les vrais talents ( et ceux d'entre nous qui cherchent encore à savoir qu'ils sont là), en faveur de jolies choses et malléables, vous privez le pays de l'un de ses plus grands atouts... Et qu'est-ce que cela a à faire avec  John Lennon, direz-vous. Et bien tout, en fait. Bien sûr, je voulais le garder hors de portée des mains de Tokyo (xénophobe mais vrai), et oui je pense que c'est un investissement, mais en réalité mon sentiment réel est que Imagine, est plus que d'être la chanson la plus populaire de l'histoire. Qu'un jour elle soit considérée comme le symbole par lequel nous nous souvenons du Zénith, de l'humanité, de la culture populaire, une époque où les gens exprimaient une conviction naïve mais sincère qu'ils pouvaient changer le monde avec de la musique et de la conviction... Ces personnes ont écrit leurs propres chansons, les ont chantées avec une variété de voix non formées, ont bu, ont pris de la drogue, se sont noyées,  ont semblé ridicules et ont fait de la belle musique. Et, à mon humble avis, le meilleur de cette musique était britannique. "

" J'aurais aimé être là...Né trop tard comme on dit. Mais il n'est jamais trop tard pour jouer au fou. Je sais que lorsque mes doigts toucheront les touches de ce Steinway, je me sentirai vraiment béni. Et partager mon argent n'a jamais été un problème. Il suffit de demander à mon comptable."

George Michael

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - JE SAVAIS QUE CE N'ETAIT PAS PYSCHOLOGIQUE !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - JE SAVAIS QUE CE N'ETAIT PAS PYSCHOLOGIQUE !!

Lors du Faith Tour, George Michael a atteint des sommets qu'il n'aurait imaginé atteindre un jour. Mais ce fut aussi l'année où il se fatigua le plus à cause de l'énorme activité due à sa condition de star, mais surtout à cause des tournées....

Et George a connu quelques problèmes de santé sur le Faith Tour. D'abord ses problèmes de dos revenus, puis il souffre de la gorge, ce qui l'a contraint à annuler diverses dates sur la tournée.

Dans son livre BARE, il s'explique sur le sujet.

Traduction par mes soins.

" En cinq mois, je suis allé chez huit médecins, mais aucun d'entre eux n'a diagnostiqué le problème, ils ont continué à me dire que c'était juste de la fatigue. Quand nous sommes rentrés à Londres, j'ai dit : Regardez je dois voir un vrai spécialiste. Je suis allé chez mon médecin traitant et lui ai demandé de me recommander quelqu'un  et il m'a envoyé chez un spécialiste qui m'a fait un examen beaucoup plus approfondi. Il m'a dit que j'avais effectivement un très gros kyste au fond de la gorge et que je devais me faire opérer dès que possible. C'est pour cela que nous avons pris une pause. "

" Mais ce qui m'a embêté, c'est lorsque nous sommes arrivés en Angleterre, tout le monde pensait que c'était une blague, nous avions annulé tant de concerts, le manager de Bruce Springsteen a dit à Rob Kahane et Michael Lippman que George Michael était vraiment génial quand il se présentait. Je commençais à être perçu comme un homme capricieux ou craquant et je savais que je n'étais pas comme ça. Tout le monde disait que c'était psychosomatique et je n'arrêtais pas de dire : Regardez, si je ne voulais pas chanter je vous le ferais savoir. La gorge me faisait mal depuis cinq mois avant l'opération. "

" A un moment, ma mère a dit qu'elle ne voulait surtout pas venir me voir parce que cela lui faisait mal de me voir chanter. Elle me connaît assez bien pour savoir, même de loin quand j'ai mal, quand ça fait mal. Après l'opération, nous avons eu un mois de congé et je suis allé à St-Tropez. Je n'étais pas censé parler, du tout, mais c'était difficile. Puis quand nous avons repris en Amérique, nous avons fait quarante deux dates, de bout en bout, sans jamais manquer un spectacle. Je savais que ce n'était pas pyschologique. Je savais que je voulais chanter. "

 

Publié dans George Michael, Bare, interactif

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - UNE INTERVIEW DE MARS 2004 - ZDF TV ALLEMANDE !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - UNE INTERVIEW DE MARS 2004 - ZDF TV ALLEMANDE !!

Je reviens sur une interview de Mars 2004, à l'occasion de la sortie de l'album " Patience ", George Michael est la Tv Allemande ZDF.

Dans l'album  " Patience " George , qui depuis le décès d' Anselmo avait retrouvé un nouvel petit ami, fait un  ultime clin d'oeil à Anselmo , la chanson " Please Send Me Someone ",  sous-titrée "Anselmo's Song", est une prière pleine d'espoir adressée au disparu. George demande à son amour passé de lui envoyer quelqu'un d'autre à aimer, s'il estime qu'il est prêt à le faire...

VOICI QUELQUES MORCEAUX CHOISIS, A VOIR OU REVOIR....

ZDF  -  Vous rappelez-vous la dernière fois que vous êtes venus en Allemagne ?

GM  -  Cela devait être en 88. Non, je suis revenu ici pour les MTV Europe Awards en face de la porte de Brandebourg. La dernière fois en 93 ou 94. "

ZDF  -  Vous rappelez-vous votre apparition  au music land avec Wham ?

GM  -  " Oh oui, je m'en rappelle. C'était il y a très, très longtemps. C'est au fond de ma mémoire. "

ZDF  -  Que pouvez-vous nous dire de vos fans allemands ? Pouvez-vous caractériser vos fans allemands ?

GM  -  " J'espère que mes fans sont aussi gentils partout dans le monde. Des gens qui aiment les qualités particulières de ma musique. Je ne sais pas s'il existe vraiment des différences. Je suis assez chanceux pour avoir un assez large public qui est le même partout. "

ZDF  -  Il a fallu maintenant presque 8 ans pour la sortie d'un nouvel album, depuis le dernier. Qu'avez-vous fait durant ces 8 années ?

GM  -  " Et bien, j'ai plusieurs albums qui sont sortis. J'ai eu un album de mes plus grands titres. J'ai sorti un album de reprises standard en 99. Les 4 ou 5 dernières années, j'essayais de faire ce disque. J'ai passé une longue période de dépression, lié à la perte de ma mère. Il y avait un combat entre ma dépression et mon désir d'écrire. J'ai réellement passé 3 ans à essayer d'écrire sans résultats, réels, ou avec des résultats occasionnels. J'ai du travailler très dur pour être sûr que cet album soit assez bon . "

ZDF  -  Vous avez parlé de dépression, vous avez perdu votre mère, vous avez perdu votre petit ami en 93. De quelques conditions avez-vous besoin pour créer et écrire ?

GM  -  " En ce qui me concerne, je ne suis pas un de ces artistes qui travaille mieux en période de crises, de traumatisme, de peine. Je dois être dans une bonne disposition d'esprit pour profiter de mon talent. Je n'ai pas été dans une bonne disposition d'esprit pendant longtemps. C'est la simple et honnête vérité. J'ai besoin d'être heureux dans ma vie pour travailler. "

ZDF  -  Donc qu'est-ce qui vous a aidé dans ces périodes difficiles ? Quelles ressources avez-vous eu durant cette période ?

GM  -  " J'ai eu ma famille. J'ai également eu depuis près de 8 ans mon partenaire Kenny, qui a été étonnant. Mais je pense qu'une des choses que toute personne passé par la perte pourra vous dire  que même si vous avez un partenaire qui vous aime, ce n 'est pas assez pour ne plus vous sentir coupable. Cela ne suffit pas à vous sortir de la dépression. Parce que évidemment votre partenaire essaie de toutes ces forces de vous en faire sortir. Et juste une partie de vous veut s'en sortir, il a été étonnant. Je suis sûr que sans lui cet album ne serait pas encore fini. "

ZDF  -  Il y a une chanson pour lui ?

GM  -  " Plusieurs chansons sont pour lui "

ZDF  -  Pour votre mère aussi je pense ? Pour votre petit ami décédé en 93 ?

GM  -  " Une pour Anselmo, oui. "

ZDF  -  J'espère que vous êtes heureux maintenant, parce que l'album Patience est magnifique. Pourquoi l'avez-vous appelé Patience ? En référence à vos fans qui ont été patients ?

GM  -  " C'est bien cela, oui absolument. Sur le livret de l'album j'ai reconnu que j'ai les fans les plus patients dans l'histoire de ma musique pop. Parce qu'ils ne semblent pas tenir compte de combien de temps je les laisse en attente. Ils ne me font jamais faux bond. Ce qui est fantastique . "

ZDF  -  Vous êtes britannique George, vous avez vécu longtemps aux Etats-Unis ?

GM  -  " Et bien, j'ai vécu un peu là bas . "

ZDF  -  Juste un peu ?

GM  -  " Durant à peu près 2 ans. Au début des années 90. Même dans mon propre pays les gens pensent que je vis en Amérique. Je pense que c'est parce qu'ils ne voient pas de photographies de moi quand je sors. Je ne fais pas de télévision en général. Je n'en ai pas fait pendant longtemps. Les gens en déduisent que je vis quelque part en Amérique. Réellement, j'étais juste en train de travailler très dur en Angleterre. "

ZDF  -  Y a-t-il quelques craintes dans votre vie ? Votre âge, c'en est une ? Une crainte par jour ?

GM  -  " Je pense que mon seul souvenir de crainte est de perdre d'autres personnes que j'aime (cependant la distance peut en être la cause) et j'espère que c'est dû à la distance. C' est réellement ma seule crainte à mon souvenir. Je n'ai vraiment aucune peur pour moi, même désormais, où j'ai une forte position pour être dans la peur. Mais je suppose que je dois vraiment le mériter à 40 ans. Je ne suis pas effrayé par mon propre futur. Je ne suis pas effrayé par la possibilité de mourir. Je suis juste effrayé par la possibilité de perdre plus. J'ai trop d'expérience de cela. Je sais que c'est inévitable, qu'il arrive ce qu'il doit arriver. C'est juste l'enfer pour un certain temps. Donc je ne veux pas voir cela pendant un long moment. "

 

ZDF  -  Qui écoutez-vous George ? Quels gens préférez-vous ?

GM  -  " Toutes sortes de choses. L'honnête vérité est lorsque je travaille j'écoute ma propre musique tout le temps. Quand je suis actuellement en train de faire un album je m'écoute moi-même la plupart du temps, j'écoute ce que je suis en train de faire. Je n'écoute pas assez la radio. Mais toutes sortes de choses. Les 3 ou 4 derniers albums que j'ai acheté sont , l'album d'Outkast, Muse, de Amy Winehouse. C'est très éclectique. N'importe quoi avec une bonne mélodie et qui vous fait vous sentir bien. Oui j'ai des goûts très éclectiques . "

 

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - SONGS FROM THE LAST CENTURY - AVEC UNE INTERVIEW !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - SONGS FROM THE LAST CENTURY -  AVEC UNE INTERVIEW !!

Lors d'une interview sur la radio RTL2 en février 2000 pour la sortie de l'album " Songs From The Last Century "George Michael  justifie ses choix et défend son concept... " Je voulais que l'on comprenne que ce n'est pas ma sélection, mais un choix de chansons que j'ai vraiment eu envie de chanter. Je voulais faire un album vraiment romantique pour dire simplement. "

Une performance en quelque sorte. L'accueil des critiques est très frais, George Michael en prend acte : " Elles ont été absolument terribles. Cela ne devrait pas me surprendre parce que j'ai toujours eu de mauvaises critiques ! La combinaison album de reprises + album de George Michael = critiques épouvantables.... Pour résumer, je souhaite que cet album réussisse, parce que j'en suis fier, mais qu'on ne le considère pas comme ma vocation principale !."

Quelques morceaux choisis de cette interview...

RTL  -  Songs From The Last Century, alors justement pour cet album, vous avez repris des grands classiques du jazz et du rock, il y a du Sting et du U2. Est-ce que ce sont vraiment les incontournables du 20e siècle ?

GM  -  " Je l'ai appelé " chansons du siècle dernier " plutôt que du dernier siècle parce que je pensais que ce serait plus discret et puis on comprendrait que c'est pas ma sélection, mais une sélection de chansons que j'ai vraiment eu envie de chanter. Alors j'ai inclus Sting et Bono, parce que ce sont les 2 auteurs compositeurs de ma génération et ceux que je respecte le plus, et j'avais envie de leur tirer mon chapeau."

RTL  -  Nous allons bien sur revenir tout à l'heure sur ce nouvel album, mais d'abord, parlez nous un petit peu de vous, de votre vie. Vous êtes plutôt du genre discret, secret. On imagine bien en fait que vous avez une vie de star.

GM  -  " Oh, je n'ai pas vraiment un style de vie très extravagant ou dispendieux. Mais évidemment je suis très très privilégié... parce que j'ai beaucoup de chance, et parce que Dieu à... m'a donné un certain talent qui en est la cause. Mais je pense que lorsque les gens courent après l'argent, ils renoncent à leur talent, on peut dire. En fait, je pense que j'ai laissé la musique me diriger, et l'argent est venu parce que j'étais fidèle à ce que je faisais. "

RTL  -  George Michael vous êtes plutôt rare côté interview, côté albums, tout juste 5 en 15 ans, et puis un autre petit reproche sur les photos on ne vous voit pas beaucoup sourire. C'est pour vous donner une image sérieuse ?

GM  -  " La vérité, c'est que je déteste sourire pour les photos. Et je déteste me regarder en train de sourire. Je ne me souviens pas de la dernière fois que j'ai souri pour une photo. Donc les gens ont cru que j'étais ce crétin trop sérieux et triste qui aimerait que tout le monde le prenne au sérieux. Je n'ai jamais eu ce sentiment, j'ai toujours pensé que mon métier c'est de faire de la musique pop et je pense que les gens apprécient mon travail d'auteur-compositeur. On écrit constamment sur moi comme si je cherchais désespérément l'approbation de la presse intello.. Pas du tout, vraiment pas du tout. "

RTL  -  Alors George Michael, un mot de ce dernier album " Songs From The Last Century ", c'est quand même une des meilleures ventes depuis Noël en France et dans le monde. Mais à sa parution, les critiques ne vous ont pas raté, ce qui ne vous a pas surpris d'ailleurs... Alors pourquoi avez-vous malgré tout tenu à enregistrer ces reprises ?

GM  -  " On peut critiquer un album de reprises pour toutes sortes de raisons, n 'est-ce pas ? J'ai fait celui là parce que j'en avais envie. Je voulais chanter, je voulais travailler, je ne composais plus à l'époque... J'avais besoin d'un coup de pied pour redémarrer musicalement. Et j'ai pensé que la seule façon serait de me faire vraiment plaisir. Alors j'ai commencé à assembler cet album avec l'intention de le garder pour moi.. je me trouvais trop indulgent avec moi-même. En fait je me suis convaincu que c'était l'album que mes fans adoreront. Alors je me suis décidé à le publier.. Et c'est un plus car j'ai toujours le projet d'un autre album bientôt.."

Pour vous un titre qui fait partie de cet album : You've changed

 

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - FATHER FIGURE ET SON HISTOIRE !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - FATHER FIGURE ET SON HISTOIRE !!

Father Figure, une chanson politique et révolutionnaire. Elle apparaît sur l'album " Faith " de George Michael ou l'auteur-compositeur s'est révélé être un solitaire romantique, un battant de l'industrie du disque portant Motown dans son coeur. Avec Father Figure George révèle sa connaissance particulière de la musique pop et en fait un langage de séduction...

Father Figure est d'une sensibilité impure, explicite sans être lascive...( juste un instant, être audacieux et nu à tes côtés )... C'est osé, mais le passage " audacieux et nu " était également politique.

Cette chanson crée un précédent humain plus qu'elle ne traite d'un problème social. Lorsque l'on arrive à la superbe et presque taboue révélation du titre, on comprend que c'est un morceau pop particulièrement bon.

Father Figure est loin d'être une chanson incestueuse. Elle ne parle pas , non plus d'un écart d'âge inapproprié dans une relation.

Quand au joli mannequin, Tania Coleridge, qui apparaît aux côtés de George dans la vidéo, et qui a du rendre jalouse beaucoup de femmes ( amoureuses ) du beau et sexy George, que pensait-elle et qu'a-t-elle éprouvé à cette époque lors du tournage ?

Voici quelques propos recueillis....

Quel âge aviez-vous lorsque vous avez apparu dans la vidéo " Father Figure " ?

Tania -  " Environ 21 ans "

Où habitiez-vous à l'époque ?

Tania  -  " Je venais d'emménager à Los Angeles, même si mon pays était l'Angleterre, j'étais à Los Angeles pendant 8 ans. "

Dans quels clips musicaux, émissions ou films avez-vous participé ?

Tania  -  " J'en ai fait pas mal, mais pas à l'échelle de " Father Figure " où j'étais en tête. J'ai fait les Stones, Kid Creole et les Coconuts.

Comment en êtes-vous arrivé dans " Father Figure " ?

Tania  -  " Je ne me souviens pas vraiment. En fin de compte nous étions deux. L'autre fille était beaucoup plus petite, blonde, complètement différente de moi. "

Comment avez-vous ressenti la réalisation de la vidéo ? Quelque chose se démarque ?

Tania  -  " C'était très épuisant. C'était la première fois que je rencontrais George. Il était doux, brillant. Pour une raison quelconque, ils m'ont demandé si je pouvais utiliser ma propre garde-robe. Le camping-car que j'utilisais a été volé une nuit lors du tournage. Le manteau blanc, était la seule pièce qui n'a pas été volée, probablement parce que je le portais à l'époque. "

Quelle était la partie la plus difficile du tournage ?

Tania  -   C'était un très grand tournage, au centre ville de Los Angeles. Le calendrier était lourd, 3 à 4 jours de plus que d'habitude. George y était très peu, en quelque sorte. Je ne savais pas dans quelle mesure je serais dans la vidéo. Je n'avais pas vu les versions illustrées du scénario. Je me souviens avoir très peu dormi. "

Comment c'était de travailler avec George Michael ? Comment était-il ?

Tania  -  " Il était génial. Un mec très intelligent et spirituel. A l'époque, il était dans cette période de révélation en tant qu'homme gay. C'était un moment sensible. "

Tu savais qu'il était gay ?

Tania  -  " Oui, d'être si proche. Apprendre à le connaître pendant ces quelques jours, il était clairement gay pour moi. Je pense qu'il a probablement dû creuser assez profondément pour traverser ces scènes d'amour. Je me souviens que c'était assez compliqué pour lui, mais nous l'avons surmonté. Nous avons dû nous embrasser encore et encore. Nous avons dû faire la scène où il me gifle encore et encore. Je devais dire.... George, embrasse-moi juste pour qu'on puisse sortir d'ici. "

Tu pourrais juste dire qu'il était gay, il ne l'a pas dit ? 

Tania  -  " C'était parfaitement clair. "

Qu'as-tu pensé de la vidéo ?

Tania  -  " Curieusement à l'époque, je détestais ça. Je n'ai jamais particulièrement aimé tout ce que j'ai fait. Je n'ai jamais aimé les regarder. Ce qui était intéressant à ce sujet, à savoir que le modèle soit une partie si importante de la vidéo. "

Avez-vous apparu dans d'autres vidéos de musique après cela ?

Tania  -  " Rien à l'échelle de celle-ci . "

Etes-vous resté en contact avec George Michael par la suite ?

Tania  -  Oui, je l'ai fait. Il était un excellent compagnon. "

Comment voyez-vous l'expérience de cette vidéo ?

Tania  -  " Une expérience formidable. Un vrai goût de quelque chose de différent. L'impact mondial était fascinant . "

 

Partager cet article

Repost0

<< < 10 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 40 > >>