Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

233 articles avec interactif

GEORGE MICHAEL - LE TEMOIGNAGE PLEIN D'EMOTION DE MALIKA - A TOI GEORGE !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - LE TEMOIGNAGE PLEIN D'EMOTION DE MALIKA - A TOI GEORGE !!

C'est au tour de Malika de nous faire part de son témoignage, plein d'émotion, comme pour toutes les lovelies qui ont pu aller se recueillir sur la terre natale qui a vu grandir George Michael.

- "J'ai pu lire vos témoignages et ils m'ont réchauffés le coeur. J'espère que mon témoignage sera un réconfort pour toutes les Lovelies.".... Malika.

Highgate -

* -  " J'ai pu aller me recueillir lorsque le jardin de Highgate était encore fleuri. J'ai beaucoup pleuré ce jour là, l'émotion était trop forte. En lisant ces mots et en voyant tous ces cadeaux, ces fleurs, je sentais que la peine était IMMENSE pour beaucoup... Il n'y avait personne dans le jardin. Ce jour là en levant la tête j'ai pu voir Alex avec abby sortir de la maison. Alex est resté un instant en me regardant. J'avais trop de peine pour aller vers lui et lui parler... J'avais l'impression qu'il était content de voir combien George était aimé autant que nous l'étions d'être là.... Je suis retourné à Highgate mi-avril. Le jardin était vide, l'herbe a repoussé... c'était calme et paisible. Le temps s'est arrêté ici quand tu t'es envolé vers d'autres cieux George. "

* -  " Une range rover est garée devant ta maison et de la fumée en sort."

* -  " Je fais le tour du Jardin George en espérant trouver quelque chose qui me réchauffera le coeur. Et là je vois un cadenas rose. Je m'arrête et je le prends en photo. Petit clin d'oeil George nous sommes comme ce cadenas que je retrouve: très attaché à toi et indestructible dans notre Amour pour toi. Je prends mon temps et savoure ma proximité avec toi . "

* -  " La vie a repris ici. Elle est cruelle, George toi tu n'es plus là...J'écris en t'écoutant George et je pleure par moment lorsque je réalise l'immense perte. Ta présence sur cette terre était exceptionnelle. Tu laisses un immense vide pour ceux qui savaient qui tu étais... Je me dirige vers ta dernière demeure George. Je suis tellement heureuse de me rapprocher de toi un peu plus près. Je traverse un magnifique parc pour aller te voir. Je savoure toutes ces magnifiques fleurs, ces beaux arbres. "

 

* -  " J'arrive devant le cimetière de Highgate il est 14h30. Je suis émue de te savoir endormi tout près. Je ferme les yeux et me connecte à toi, même si je sais que ta dernière demeure n'est pas accessible. C'est un honneur pour moi de te célébrer dans l'Amour et l'humilité comme tu l'aimais tant George. "

* -  " Discussion sur ce bel endroit qu'est le cimetière de Highgate avec une bénévole. Et bien sûr je parle de toi George. Ce cimetière est différent, il a été sauvé par la mise en place d'une charité et est pérénissé grâce à des dons seulement. Il est indiqué qu'il est géré pour le public et non pour le profit. Cela te ressemble tant George. Il se compose en 2 parties " east " et " west ". La partie où tu reposes est accessible sur visite seulement. Ton paradis George. Tu es protégé personne ne sait où tu dors paisiblement George et ça me va. Je pourrais rester ici des heures les yeux fermés pour te ressentir."

 

* -  " Je visite la partie " east ". Ce cimetière est d'une beauté extraordinaire, époque romantique, surréaliste, quelle beauté. Il y réside une atmosphère paisible, magique. Cet endroit est très "vivant", magnifiques fleurs, arbres... Je savoure cette balade... Ma ballade terminée je ressors. Je lève la tête et regarde sur le trottoir d'en face l'imposante entrée qui est fermée et où tu dors paisiblement George. Je traverse et je m'approche de cette belle entrée. Tu es avec ta maman quelle joie de te savoir accompagné. Je vois cet écriteau qui parle de toi George, je marche le long du portail pour m'imprégner de l'ambiance et de l'énergie. Je lève la tête et je vois quelques tombes en face sur une petite bute. "

 

* -  " Je repars le coeur réchauffé George de te savoir aussi bien chéri et accompagné. "

Goring.

* -  " La journée est magnifique! Je ne pouvais pas rêver plus beau temps. La température agréable et le soleil au rendez-vous. Tout est réuni pour que je savoure cette journée spéciale pour moi. Je décide d'aller à Goring le lendemain de mon arrivée à Londres. Dans le train je regarde la campagne anglaise qui défile en me disant quelle chance j'ai d'aller à Goring. Je me sens apaisée tout le long du trajet. En arrivant à Goring juste avant de descendre je sens l'émotion qui m'envahit un peu... Je descends du train le soleil brille et j'entends beaucoup d'oiseaux qui chantent sur les quais. Je lève la tête et je vois plusieurs nids de corbeaux. Je souris en me disant que c'est un endroit où il fait bon être libre.Je sors de la gare et marche un peu. Je ne sais pas où je vais mais j'aime marcher à " l'instinct ".  Je rebrousse chemin et je repars dans l'autre sens. Je rencontre Jack et nous avons une discussion. Il me propose de marcher avec moi. Nous échangeons sur toi George. Que de belles choses à ton sujet et dans la simplicité. Il a la pudeur de me laisser avant l'arrivée devant ta maison George. Je passe chez la fleuriste acheter un magnifique bouquet de fleurs pour toi. Je rentre dans la boutique, il y a un petit garçon et je lui dit " Hello ", il me sourit. Sa maman sort de l'arrière boutique et lui parle. Et bien sûr il s'appelle George, incroyable. Nous échangeons et je repars avec de magnifiques fleurs et une carte pour toi. Je marche jusqu'à ta maison. "

* -  " Le temps est magnifique, le village calme. Je passe devant le petit cimetière et l'église à côté de chez toi George. "

 

* -  " J'arrive devant Mill Cottage. Une paisibilité se dégage de cet endroit, je suis seule. Je suis tellement heureuse George d'être seule avec toi dans mon coeur. Je regarde cette maison où tu as vécu. Je n'en imprègne... Je marche le long en regardant les cadeaux laissés pour toi George..."

 

 

* -  " Tout est doux et calme... Je lève les yeux et regarde la fenêtre où tu étais. Je vois une bougie signe de ta présence ici et une tristesse m'envahit... C'est comme si tu étais encore là George. Ton aura est indélébile. Je reste un long moment pour me recueillir... Je prends des photos, je me promène encore et encore autour de ta maison. "

* -  " Je rentre dans la petite église à côté de chez toi. Encore un signe de toi George, la colombe. "

 

* -  " Je ressors et m'asseoie sur un banc. Je me laisse porter par le soleil, le chant des oiseaux... Je me sens bien... Je me rend au pub où tu allais. Je fais la rencontre de Matt et nous parlons de toi. Encore et encore de belles paroles sur toi George, ta simplicité, ton humilité... Je t'aime encore un peu plus au fur et à mesure si cela est possible George. "

 

* -  " On me fait un énorme cadeau !! (le restaurant étant fermé)... Je m'asseoie où tu t'asseyais : à ta table, sur ta chaise, l'endroit que tu aimais... Cerise sur le gâteau on m'apporte un "expresso martini" que tu aimais tant... Je savoure en ton honneur.... Je reste là en me délectant de ce momet exceptionnel et nous parlons de toi encore et encore..."

 

* -  " Je ressors du pub des étoiles plein la tête... Je fais le chemin inverse. Les oiseaux sont toujours là... Le soleil est magnifique et toi George m'accompagne pour la vie.... Une gratitude infinie pour ta présence auprès de chacun, ta Lumière, ton Sourire, ta Douceur, ton Humilité, ta Générosité...."

Pour la mémoire de George.... Les charités si vous voulez faire un don.

Merci à Malika pour son témoignage, un témoignage qui m'a beaucoup touché, et je suis sûre qu'il en sera de même pour toutes les lovelies de notre bien aimé George Michael.

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - ANNIVERSAIRE DE CARELESS WHISPER - UNE BALLADE DELICATE, PLEINE DE MELANCOLIE !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - ANNIVERSAIRE DE CARELESS WHISPER - UNE BALLADE DELICATE, PLEINE DE MELANCOLIE !!

Ce mois de juillet nous fêterons l'anniversaire de Careless Whisper. Ce titre sorti  le  24 juillet 1984, aura donc 35 ans.

Déjà 35... Qui a oublié cette sublime ballade ?

C'est au cours de l'été 1983, que George Michael se rend à Miami, pour tourner le clip de Careless Whisper dans la version produite par Jerry Wexler, producteur légendaire..... 

La plupart des scènes extérieures du clip sont tournées près des quais de l'Ile artificielle de Watson à Miami.

Cette chanson George l'a écrit dans sa tête. Il a travaillé desssus, toujours dans la tête, pendant environ 3 mois....

Ce titre a été principalement inspiré par deux filles différentes nommées Jane et Helen Talkin.

* -  GM  - " Quand j'avais douze ou treize ans, j'étais chaperonné par ma soeur âgée de deux ans de plus que moi, pour se rendre à une patinoire de Queensway à Londres. Il y avait une fille aux longs cheveux blonds qui s'appelait Jane. J'étais un garçon à lunettes, mal dans ma peau, et j'avais un gros béguin pour elle, même si je n'avais aucune chance. Ma soeur faisait ce qu'elle voulait quand nous arrivions à la patinoire et je passais mon après midi à "pâlir" sur cette fille Jane. Quelques années plus tard, à l'âge de 16 ans, j'ai eu ma première relation avec une fille appelée Helen. Et puis j'ai découvert que la fille blonde de Queensway avait déménagé juste au coin de mon école. Elle avait emménagé juste à côté de l'endroit où je me tenais. Un jour, je l'ai vu marcher dans l'allée à côté de moi. Elle ne savait pas que c'était moi. C'était quelques années plus tard et j'avais un look très différent. Ensuite avec mon groupe The Exécutive, nous avons joué du disco à l'école, elle m'a vu chanter, et j'ai décidé de lui plaire. A ce moment, elle était beaucoup plus âgée. Et finalement j'ai commencé à la voir. Elle m'a invité un jour, j'étais au paradis. Et la fille qui ne m'avait pas vu quand j'avais douze ans m'a invité à venir. Je suis donc sorti avec elle pendant deux mois, mais je pensais être plus malin... Et je me souviens que mes soeurs avaient beaucoup de peine quand elles l'ont découvert, elles ont vraiment aimé la première fille. Toute l'idée de Careless Whisper à été que la première fille decouvre l'existence de la seconde. "

* -  GM  - " Mais j'ai entamé une autre relation avec une fille appelée Alexis, sans terminer celle avec Jane. Tout s'est compliqué un peu. Jane  l'a découvert et s'est débarassée de moi. "

Ce titre a subi au moins deux tentatives de production. George n'était pas satisfait de la version initialement produite par Jerry Wexler et il décida de réenregistrer et de produire la chanson lui-même, qui finit par être la version publiée. Wexler avait engagé le meilleur saxophoniste de Los Angeles. Au bout de 2h il ne pouvait simplement pas jouer le riff d'ouverture comme le voulait George, comme cela était sur la démo, qui avait été fait deux ans plus tôt par un ami de George qui jouait du saxophone pour s'amuser au pub. George a dit au saxophoniste :

* -  GM  - " Non, ce n'est toujours pas correct, vous voyez.... Il faut que ça se soulève un peu juste là!... Vous voyez ?... Et pas trop. "

Il se raconte que George a auditionné deux saxophonistes avant de choisir Steve Gregory. George savait parfaitement où il allait et ce qu'il voulait.

Selon le producteur Jon Roseman, la vidéo était une "catastrophe "... Pour la co-star Lisa Stahl ... " Ils ont perdu des images de notre scène de baisers, donc nous avons dû la recommencer, ce dont je ne me suis pas plainte. Puis George a décidé qu'il n'aimait pas ses cheveux, alors il a fait venir sa soeur d'angleterre pour les couper et nous avons dû refaire plus de scènes. "

 

Chris Porter , ingénieur du son sur le morceau se souvient que onze saxophonistes ont participé aux auditions.... Une ballade au tempo modéré de 76 battements par minute, en ré-mineur... " Une ballade délicate, pleine de mélancolie ".

Elle est aussi souvent jouée en concert par d'autres artistes. 

- 2005. Ben Folds la chante en duo avec Rufus Wainwright lors d'un concert à Saratoga ( Californie )

- 2007. Le groupe Gossip la chante à Liverpool. Lors d'une interview Bette Ditto, chanteuse du groupe raconte que George Michael lui a dit un jour que de toutes les reprises de Careless Whisper, la sienne est celle qu'il  préférait...

 

Même si George ne comprenait pas l'engouement pour cette chanson, et bien pour nous nous l'écoutons toujours avec autant de plaisir....

Alors pour vous, Careless Whisper , vous apporte toujours autant d'émotion ? Avez-vous des souvenirs sur ce titre ? Peut-être une rencontre ?, un moment bien particulier dans votre vie ?.... J'attend vos réactions.....A vos claviers....

 

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - POUR DEBBIE GIBSON LA PRESENCE DE GEORGE ETAIT A LA FOIS COOL, MAGNETIQUE ET PUISSANTE !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - POUR DEBBIE GIBSON LA PRESENCE DE GEORGE ETAIT A LA FOIS COOL, MAGNETIQUE ET PUISSANTE !!

Debbie Gibson, la princesse américaine de la pop adolescente dans les années 80. A la fin des années 80, elle avait rencontré George Michael dans les charts , comme sa chanson " Foolish Beat ", qui était opposée à " One More Try " de George

Dans une interview de 1988, elle a révélé qu'elle était une fan de George Michael et lui a même envoyé une lettre lui demandant de coproduire une chanson pour elle. Cependant, il n'a jamais répondu.... Néanmoins, elle n'a que de bonnes choses à dire à propos de George :

* -  " Je le rencontrerai un jour. Je pense qu'il est le meilleur écrivain pop de notre époque et j'aimerais travailler avec lui. "  Debbie Gibson

 

 

Quand George est décédé, Debbie a publié un long post sur son blog , elle parle de son admiration pour George et sur la façon dont il l'a touchée avec son don musical. En tant que jeune fille de 13 ans, elle a été extrêmement inspirée quand elle a entendu Wham! décrivant la chanson " Wake Me Up Before You Go Go ", comme étant probablement la chanson la plus accrocheuse qu'elle n'ait jamais entendue. Elle a même remporté un concours radiophonique pour voir Wham! en concert et décrit George comme :

* -  " Sa présence était à la fois cool, magnétique et puissante ! Sa voix s'élevait . "   Debbie Gibson

Trois ans plus tard, Debbie a finalement rencontré George, elle a décrit ce moment.

* -  " Je commençais déjà à être connu du public pop, mais à ce moment-là j'étais une adolescente... Une fille qui avait gagné des billets pour voir son idole et qui était sur le point de le rencontrer. Je veux dire que j'avais ses affiches sur mon mur ! J'étais paniqué ! Il était super aimable et m'a invité à m'asseoir avec lui dans les coulisses de la salle de restauration pour dîner avant son concert. Je pouvais à peine respirer. J'étais tellement nerveuse, même s'il était extrêmement terre à terre, même introverti et faisait tout ce qui était en son pouvoir pour me mettre à l'aise, moi et ma famille. "   Debbie Gibson

Elle a eu une autre occasion de voir George lors d'une soirée après son concert à Los Angeles :

* -  " J'ai eu une autre occasion de le rencontrer après l'un de ses grands concerts à Los Angeles. Ses gestionnaires, Michael et Terry Lippman, ont organisé la soirée After et j'ai été invitée. C'était dans une maison et puis quelque hose est arrivé au système stéréo. Je me souviens de moi-même en train d'aider George à réorganiser le système pour essayer de relancer la musique. Mon ami et copain chorégraphe de longue date, Buddy Casimano, était là et disait récemment que c'était une nuit qu'il n'oublierait jamais. Je ne l'avais jamais fait et je ne le referai jamais. Nous rions et essayons de comprendre le câblage mais ne pouvions pas faire jouer la musique. Il s'avère que la fiche est tombée de la prise. Mon héros producteur de musique était humain! Et une tasse de thé dans la cuisine avec George a été préparée pour la meilleure fête à Hollywood où je suis allée! "    Debbie Gibson

Debbie Gibson explique comment la mort de George était une perte énorme pour la musique.

* -  " Mais au coeur de tout cela se trouve la musique. Je sais à quel point nous sommes tous ravagés de constater qu'un tel talent et une telle personne nous ont quittés si tôt, mais l'art est si beau et il a découvert son âme et a osé être un innovateur et a osé prendre beaucoup de chaleur pour être qui il était à la fois personnellement et musicalement. Il était si rusé et a écrit de tels crochets inoubliables que cela agaçait beaucoup de gens. J'aime le fait qu'il continue à écrire ces crochets et continue à venir à nous avec sa perfection physique et vocale. " Faith " et la musique qui a suivi ont été ses "Raconté ainsi" aux critiques qui se moquaient de lui. Avec l'intégrité et la sophistication de l'après Wham! musique, les critiques n'ont pas d'autres choix que de se taire et de chanter ses louanges. J'ai toujours été fière de dire que je n'ai jamais été sur le post Wham! train en marche. J'étais une fan de la première heure. Je sais que beaucoup d'entre vous qui lisez ceci partagent la même expérience. Pour ceux qui ont les yeux et les oreilles qui ont vu et entendu au dela des limites d'un instantané de 3 minutes et 45 secondes des talents de quelqu'un et d'une image pin-up dans Smash Hits, l'âme d'un génie éternel attendue. Nous avons écouté sans préjudice le futur de la musique. Il avait toujours une longueur d'avance."  Debbie Gibson

 

* -  " RIP George Michael. Nous pleurerons tous la perte de votre présence ici sur terre et de ce que vous auriez fait ensuite pour célébrer vos talents incomparables et les rainures que vous avez creusées dans nos coeurs et qui font toujours partie de la bande-son de nos vies . "    Debbie Gibson

 

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - 25 JUIN 2019 GEORGE MICHAEL AURAIT EU 56 ANS !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - 25 JUIN 2019 GEORGE MICHAEL AURAIT EU 56 ANS !!

Les jours , les mois, les années défilent à une vitesse inimaginable.... Et dans quelques jours, le 25 juin, cela fera le 3 ème anniversaire de George Michaelsans sa présence.... Le 25... je trouve que ce chiffre nous pèse désormais...

Et pourtant tout avait bien commencé le 25 Juin 1963, pour la famille Panayiotou, avec la naissance de Georgios ...

 

Et puis le... 25 Juin 2016,... c'est la tristesse avec son départ pour l'autre monde. J'ai beau me poser sans cesse la même question,  Pourquoi si tôt ?? ... aucune réponse. La vie est vraiment trop injuste envers certaines personnes.

Bien sûr, il y aura de la joie ce 25 Juin, avec le concert " Cowboys & Angels " organisé par Shirley Lewis et tous ceux qui ont travaillé avec George Michael. Un bel hommage de leur part rendu à cet artiste hors du commun. Beaucoup d'amour, de joie, de tristesse et de partage... Hommage du groupe à leur " patron " bien aimé... Hommage des fans à l'homme talentueux, généreux, qu'à été sur cette terre George Michael.

Des témoignages de fans qui seront présents au concert seront publiés sur le blog.

 

Pour le jour de son anniversaire, je voudrais que le blog résonne de ses chansons. Je sais que George aurait voulu que nous soyons heureux...

Si vous êtes d'accord avec cette proposition,  envoyé votre choix, juste avec un petit message pour accompagner la chanson que vous voulez entendre.

Je mettrais la vidéo de la chanson choisie avec votre nom.

Vite à vos claviers pour l'amour de George heart

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - IL FILME SA VIDEO OUTSIDE ET DECIDE DE NE PLUS GASPILLER SON ENERGIE AVEC LA PRESSE !! !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - IL FILME SA VIDEO OUTSIDE ET DECIDE DE NE PLUS GASPILLER SON ENERGIE AVEC LA PRESSE !! !!

Cette interview parue en date du 19 janvier 1999 de The Avocate, a eu lieu à Venise en Californie. George Michael était en train de filmer sa vidéo " Outside ", utilisant des toilettes publiques de la ville.

George Michael portait une casquette de baseball et se cachait la tête dans un moniteur vidéo pendant que des acteurs déguisés en policiers tiraient un homme en difficulté.

George leva les yeux sur l'intervieweuse, la reconnu, puisqu'ils avaient fait une interview en 1986 après la dissolution du groupe Wham!.... Il sourit et dit ceci :

GM  -  " Asseyez-vous avec moi et regardez comment j'enregistre les joies du sexe en plein air... Mais ne regardez pas là bas. "

Il a pointé du doigt un photographe isolé qui s'était glissé sur le plateau du tournage.

Pourquoi, après une longue bataille pour tenir sa vie privée à l'écart de la presse, George Michael s'assoit-il avec The Avocate et fait ce qu'il a juré de ne jamais faire ?.

GM  -  " Les gens me disent toujours de faire attention. Mais à la fin de la journée, tout ce que je veux être, c'est d'être honnête. J'ai atteint un très bon point d'acceptation de soi. Je n'ai aucune honte à propos de ma sexualité. Je ne pense pas que les gens vont m'abandonner parce qu'ils en savent plus sur moi...  Viens chez moi samedi. Je suis prêt à faire l'interview. "

Et l'entretien a eu lieu au domicile de George à Los Angeles, le 10 octobre 1998.

 

Voici quelques extraits choisis et traduits par mes soins !!...

 

* De toute évidence, votre premier single et votre vidéo " Outside " de Ladies & Gentlemen, traitent de ce qui s'est passé. Pouvez-vous en parler davantage ?

GM  -  " Dans la vidéo je présente la situation dans laquelle je me trouvais, mais avec un hétérosexuel dans une salle de bain. Une belle jeune fille arrive... le gars se rend compte qu'elle est disponible et l'embrasse. Elle se change en flic, un flic plus âgé, vraiment méchant et coriace. Ce qui vous fait penser, c'est tellement injuste. C'est ridicule..  J'essaie donc de faire réfléchir les hétérosexuels à ce sujet. J'essaie de leur faire voir l'injustice fondamentale du piège de la police. "

* Qu'entendez-vous par coopération entre la police et les paparazzi ?

GM  -  " Il y avait une interaction entre la police de Los Angeles et les paparazzi à Londres. Je pense que la coopération a eu lieu entre quelqu'un qui a envoyé la police sur place dès que je suis arrivé au parc parce que le commissariat de police est au bout de la route, littéralement à 600 mètres. Et je pense que la raison pour laquelle les rapports ont tellement changé est que la police était paniquée que ce soit moi qui ai été arrêté. La police de Beverly Hills ne veut pas être vue en train d'arrêter des célébrités. "

* Et les images lorsque vous vous faites bronzer ?

GM  - " Oui, et ce qui est vraiment dérangeant à propos de ces photos, c'est que j'ai enlevé ma chemise. Je ne retire jamais ma chemise en public, jamais. Même quand je suis mince, je ne retire jamais ma chemise en public. Et le jour où la photo a été prise, j'étais un peu en surpoids. Un titre de tabloïd a en fait déclaré : Fat and Gay. J'ai juste ri quand je l'ai lu. J'ai pensé, qu'est-ce que ça veut dire ? Je n'ai pas compris! C'était comme : " Voici deux choses que tu détesterais être. Et il est tous les deux!. "

* Avez-vous envisagé de nier ce qui s'est passé à Beverly Hills ?

GM  -  " Non, je pense que nier aurait été vraiment stupide. Je ne suis pas désolé que cela soit arrivé. Je suis heureux que cela se soit produit, ce qui me conduit en même temps à me demander si, inconsciemment, j'ai permis que cela se produise. "

* Et bien, je voulais vous demander cela .

GM  -  " Oh oui, écoute, j'ai 35 ans maintenant. Je ne pense pas que vous puissiez baser votre sexualité sur autre chose que les personnes dont vous tombez amoureux. Quand j'étais plus jeune, j'ai couché avec des hommes et des femmes et je ne suis pas tombé amoureux du tout. J'avais des relations brèves. "

GM  -  " Enfant relativement peu attrayant à l'école, je suis devenu célèbre. J'ai soudainement eu la possibilité de faire l'amour chaque fois que je le voulais. J'ai eu beaucoup trop de relations sexuelles avec beaucoup trop de gens, la plupart des femmes mais aussi des hommes. Et comme je n'avais aucune compréhension émotionnelle de moi-même, tout cela était plutôt insatisfaisant. Quand je me suis finalement permis de nouer une relation où il y avait un réel engagement, j'avais 27 ans. A partir de ce moment-là, je me suis cru homosexuel. "

* Donc tomber amoureux était ce qui a mis fin à votre conflit ?

GM  -  " Oui, exactement. Je suis de ceux dont la sexualité était visiblement ambiguë. Et j'étais attrayant pour les jeunes filles, alors je suis automatiquement devenu leur cible. Mais était-ce faux ? Non, donc je devais faire face à cela. J'essayais tout le temps de comprendre pourquoi je ne nouais pas de relations durables ou pourquoi je me sentais si seul. Je n'ai jamais eu de problème moral d'être gay. De toute évidence, en tant que jeune homme adoré par des millions de jeunes filles, il était commode de penser : Eh bien, j'espère que je vais trouver cette femme dont je tomberai amoureux un jour. Mais je ne la trouvais pas ."

* Tu n'es jamais tombé amoureux d'une femme ?

GM  -  " Non, je pensais que je l'étais... Je pensais l'être plusieurs fois. Je pensais aussi en être avec des hommes et puis je me suis rendu compte qu'aucune de ces choses n'avait été de l'amour. J'ai réalisé que j'essayais juste de me débrouiller . "

* Il y a huit ans tu es tombé amoureux. Pourquoi n'avoir rien dit ?

GM  -  " Parce que je suis une personne très fière et que j'ai beaucoup de difficulté avec l'autorité, qui est liée à mon éducation. J'ai eu un père très strict. "

* Je ne comprends pas .

GM  -  " Si vous me dites que je dois faire quelque chose, je vais essayer de ne pas le faire. Et ce que les gens ne comprennent pas dans l'équation de ma relation avec la presse, c'est que des gens parlent et écrivent sur ma sexualité depuis l'âge de 19 ans. Andrew Ridgeley et moi étions immédiatement au centre de nombreux commérages. Bien qu'Andrew soit complètement hétéro..."

* Cela est épuisant !

GM  -  " Dieu oui! Ce que j'ai réalisé au cours des ces six derniers mois, c'est à quel point je leur donnais de l'énergie. Récemment, il y avait des tonnes de photos sur les journaux simplement parce que quelqu'un m'avait vu tenir la main de Kenny. Quand je sors avec Kenny, je suis très physique avec lui. Quand j'étais avec mon petit ami, celui qui a vraiment commencé ma vie gay, pour ainsi dire,  je ne me suis pas caché. Nous avons voyagé ensemble, nous avons partagé des chambres, nous ne nous sommes jamais cachés. Je savais juste qu'un jour la presse allait y aller. Je n'avais jamais pensé que cela arriverait de cette façon. Mais je me suis dit, quand ça arrive, ça arrive, je ne vais pas la leur donner. Je ne vais pas faire une interview spéciale. "

* Comme celle - ci ?

GM  -  " Oui, alors, nous y sommes. Mais ce que je réalise, c'est que j'ai permis aux gens de penser que j'étais misérable, fermé, et c'est la raison pour laquelle j'étais solitaire au lieu d'en avoir marre de la façon dont ces gens écrivent sur moi. Je laisse les gens penser, ils pensent que c'est quelque chose à cacher. J'ai laissé les gens penser que le problème était ma sexualité, pas ma vie privée. Pas une partie de moi n'a de problème avec les gens sachant que je suis gay. "

* Comment votre père a-t-il réagi, puisqu'il était le strict autoritaire dans votre vie, et vous dites que quiconque essayant de vous contrôler vous rappelle vos expériences avec lui. Etait-ce libérateur ?

GM  -  " Il était génial, en fait. Il m'a appelé le lendemain et m'a dit : Dis-leur de se faire foutre. Tu es qui tu es. Cela m'a beaucoup impressionné. "

* Avez-vous beaucoup d'amis gays ?

GM  -  " Non, la grande majorité de mes amis sont hétéro. Les gens avec qui j'ai grandi sont hétéro et j'ai passé la première moitié de ma vie adulte à faire les mêmes choses qu'eux. Je pense que mes amis hétérosexuels étaient beaucoup plus inquiets pour moi qui ne l'auraient dû après l'arrestation parce que, eh bien, ils sont hétéro."

* Vous connaissez Elton John.

GM  -  " Oh oui, je connais Elton. Ce n'est pas comme si je n'avais aucun ami gay. Mais mes amis les plus proches sont hétérosexuels, la plupart d'entre eux sont toujours avec moi depuis l'époque où je suis célèbre. "

* Oserai-je vous poser des questions sur la monagamie. Sur la vidéo " I want your sex " Explorer la monogamie .

GM  -  " Il n'y a pas si longtemps. C'était vers 1986 ou 1987 lorsque je vous ai vu pour la première fois. Et à l'époque, j'y croyais... Je crois toujours en la monogamie en tant qu'idéal. Je ne dis pas que je suis parfaitement à l'aise avec ma sexualité en ce qui concerne mon plaisir à avoir des relations sexuelles occasionnelles. Et cela vient de quelqu'un qui voudrait vraiment être monogame, même si j'ai échoué lamentablement. Je ne sais plus si j'en suis capable. "

* Qu'est-ce que tu veux ?

GM  -  " Je ne suis pas doué pour l'auto-privation. Je pense qu'une partie de cela vient d'avoir été gâté, d'avoir été une célébrité pendant si longtemps et d'être capable de réaliser la plupart de mes fantasmes. Ce n'est pas que j'ai renoncé à la monogamie, mais j'ai réalisé à quel point c'était un idéal, pour la plupart des hommes, en particulier et des hommes homosexuels en particulier, où la disponibilité existe et la pression sociale ne l'est pas. "

* Est-ce que tu ressens des regrets de ne pas être hétéro ?

GM  -  " C'est une arme à double tranchant. Je ne regarde pas ma vie antérieure ni aucun de mes amis qui souhaitait que je sois hétéro. Et je ne pense pas vraiment que je suis heureux d'être gay. Je sais juste que c'est comme ça. Il y a des avantages et des inconvénients pour chacun. Je ne crois pas que cela aurait fait de moi une personne plus heureuse. Je suis la personne que je suis et ma sexualité est secondaire à cela. Je ne crois pas que la vie aurait été plus facile si j'avais été hétéro. Je pense juste que la vie est différente, mais c'est tout aussi difficile. "

* Avec Kenny, c'est l'honnêteté qui vous tient ensemble ?

GM  -  " Absolument. Quand j'étais plus jeune, avec chaque relation, je pensais, Oh, mon Dieu, c'est la seule. Si celui-ci me glisse entre les doigts, je serai un vieux personnage triste et solitaire. Mais je pense que le fait d'être passé par le deuil et le rétablissement, puis de rencontrer quelqu'un d'autre, m'a appris qu'on pouvait de nouveau passer de ce niveau terrible à ce niveau élevé. Je sais maintenant que si je ne peux avoir une relation honnête avec la personne avec qui je suis, je dois passer à une autre relation avec une personne capable de le faire ou capable de supporter cette honnêteté. Ayant passé la première moitié de ma vie dans le secret, je trouve maintenant que le secret est une chose très menaçante. Je suis terrifié par les secrets maintenant. S'il y a quelque chose que je ressens, je le dis. Peu importe ce qui se passe, je me sens toujours mieux parce que je sens que nous nous sommes rapprochés de la vérité. " 

* Depuis combien de temps êtes-vous avec Kenny ?

GM  -  " Environ 2 ans et demi maintenant. "

* Et puis il y a eu une période de trois ans avec Anselmo ?

GM  -  " Oui, j'étais avec Anselmo pendant deux ans. Après c'était un cauchemar total. C'était difficile de perdre quelqu'un, après deux ans, parce que j'étais toujours amoureux de lui d'une manière si romantique. C'était également difficile parce que j'avais l'impression d'attendre si longtemps avant de le trouver. Peu de gens attendent d'avoir 27 ans pour vivre cette expérience. J'ai littéralement eu cinq ou six mois de pure joie avant de découvrir qu'il était malade. Ensuite, c'était la peur, la peur pure. J'aurais juste aimé avoir un peu plus de temps avant qu'il me soit arraché. "

* Lorsque vous avez entendu le mot Sida, cela a-t-il changé votre comportement ?

GM  -  " Immédiatement. Le sida n'a aidé à me découvrir. Les fois que j'invitais un homme chez moi, j'étais très prudent. Je n'avais aucun moyen de faire l'amour sans préservatif . Puis le stade du Sida est devenu assez commun pour que je pense que je ne pouvais plus, avec ma bonne conscience, préservatif ou pas, avoir des relations sexuelles avec une femme si elle ne savait pas que j'étais bisexuelle. "

* Allez-vous écrire à ce sujet sur votre prochain album studio ?

GM  -  " Je ne sais pas. Traverser deux deuils l'un après l'autre, je ne peux tout simplement pas écrire à nouveau sur la douleur. Deux jours après avoir rencontré Kenny, j'ai découvert que ma mère était malade. J'étais certain qu'elle allait mourir. Après avoir traversé cela et avoir atteint des points plus bas que jamais auparavant, et je ne pensais vraiment pas que j'allais revivre à nouveau rapidement, je me rends compte de la valeur des choses que je fais, qui ne concernent pas ma misère. Il s'agit de faire de la joie. Au moment où je viens pour faire mon prochain album, j'espère que ce sera beaucoup plus optimiste que l'était Outside. En un sens, il doit être triomphant. Je dois écire un : ' Va te faire foutre ' hit record. Je pense qu'il est très important que lorsque les gens sont sortis ou sortis d'eux-mêmes, cela soit perçu comme une chose positive pour leur avenir. Quel que soit le type de déclaration artistique que je fais en écrivant à propos de cette expérience, ça doit être un succès. Cela doit dire : ' ça n'a pas d'importance ' "

* Mais perdre le contrôle de votre vie privée vous importait, n'est-ce pas ?

GM  -  " Oh oui, mais j'ai de la chance. Je suis une personne forte et je pourrais le supporter. J'aurais pu être la personne qu'ils voulaient que je sois. J'aurais pu être aussi discret qu'ils le pensaient. "

* Voulez-vous être parent ?

GM  -  " Je le voulais quand j'avais 22 ou 23 ans. J'avais l'habitude de penser que j'adorerais avoir des enfants. En y repensant, cela semble être une astuce biologique. Maintenant, je n'ai aucun désir d'avoir des enfants. Je vois à quel point la tâche est incroyablement difficile. "

* Je suis surprise que tu ne sois pas accidentellement devenu père ?

GM  -  " Croyez moi, cinq ou six femmes, dont certaines ont engagé des poursuites judiciaires ont affirmé avoir engendré mes enfants. Aucune d'entre elles ne disaient la vérité. Elles ont nommé leurs enfants comme moi. Deux d'entre elles leur ont donné mon nom grec complet. Supposons que j'ai eu un moment retro-hétéro et que j'ai couché avec une femme et qu'elle est tombée enceinte. Je n'aurais d'autre choix que d'être responsable de l'enfant. Ensuite, je suis sûr qu'avoir un enfant serait comme tout le reste de la vie, un équilibre parfait entre joie et misère. Je sais que je passe à côté de bonnes choses, mais je manque également d'anxiété. J'ai un sens des responsabilités surdéveloppé, alors en tant que parent, je pense que je serais à la limite de la névrose. Mais encore une fois, si j'avais un enfant, je penserais probablement autrement "

* Et pour Kenny ?

GM  -  " Non, il ne veut pas d'enfants, mais je sais qu'il serait un parent fantastique. Je vais probablement me faire reprocher ça mais j'estime qu'il est beaucoup plus facile d'imaginer un couple de lesbiennes en train de faire une belle maison pour un enfant. En raison de la nature des relations entre hommes, je pense que les femmes s'y prêtent mieux. De toute façon, je ne connais pas de famille parfaite et je ne crois pas au rêve manuel d'une famille. "

* Et si il n'y avait pas eu l'incident ?

GM  -  " Je ne sais pas. Mais j'aurais été démasqué. Je savais que ce jour viendrait. Je savais que j'allais être le ' Chanteur gay ' du Sun plutôt que George Michael. "

* " Gay et Gros "

GM  -  "  Ouais ( rires ), Gay, gros, oh et gris ! Mais l'avantage est de ne plus avoir à regarder ce que je dis ou de craindre de leur donner ce qu'ils veulent. C' était un jeu avec la presse et ça ne valait pas la peine de dépenser son énergie. Je suppose qu'en raison de ma fierté et de ma haine de la presse à scandale, je me moquais de l'énergie que cela prenait. Je pensais que parce que je vivais ouvertement et que je faisais ce que je voulais avec mon petit ami, je ne donnais pas mon énergie à la presse. Mais juste en laissant tant de malentendus, je leur en donnais beaucoup. J'ai fait des interviews dans lesquelles je disais tout sauf : ' je suis gay '. Donc, ce qui est vraiment important dans cette interview avec vous, c'est de réaliser que je ne dois plus jamais gaspiller cette énergie. "

 

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - INTERVIEW DANS GQ MAGAZINE UK 2004 - L'HOMME DE L'ANNEE !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - INTERVIEW DANS GQ MAGAZINE UK 2004 - L'HOMME DE L'ANNEE !!

Lorsque George Michael a remporté le prix Lifetime Contribution lors de la 7éme édition annuelle des GQ Men Of The Year au Royal Opéra House à Londres le 7 septembre 2004.

L'interview se déroule au domicile de George Michael, c'est lui même qui ouvre la porte, le seul indice de son statut de superstar, son sourire cosmétiquement assisté par Colgate. Aucun pilier d'entrée imposant, ni un lion de béton en vue....

 

GM  -  " Je ne suis tout simplement pas soucieux de la sécurité. Et j'ai le sentiment que si tu penses de cette façon, la mauvaise merde va venir à toi. Si quelqu'un veut vraiment vous faire du mal, ils trouveront le moyen de le faire. Je ne veux pas vivre ma vie en m'inquiètant. "

Et pourtant, notre artiste a eu quelques expériences troublantes avec ses fans, notamment avec une jeune fille anglaise qui a passé quatre jours sous son domicile, George nous raconte : " Un soir, je parlais à l'un de mes amis et je pensais avoir entendu mon nom... Puis elle s'est subitement présentée. J'ai appelé la police mais comme il n'y avait pas de loi anti-harcèlement criminel à l'époque, ils ont dit qu'ils ne pouvaient rien faire. La seule raison pour laquelle ils l'ont finalement emmenée au poste de de police était parce qu'elle avait frappé l'un deux. Et elle est revenue plusieurs fois. "  GM

George Michael a également trouvé d'autres fans qui se cachent autour de sa propriété, mais il semble insensible à cela : " Ecoutez, si j'avais des enfants, je serais M. Sécurité. J'aurais tout l'attirail parce que je serais névrotique pour eux. Mais comme c'est juste moi, non."  GM

Je suis donc accueilli chez lui, une tasse de café à la main et entouré de bougies parfumées qui ajoutent à l'atmosphère détendue. Habillé en noir aves ses labradors Meg et Abby jouant à ses pieds. Il s'agit d'un George Michael soigné et en bonne santé, enfin en paix avec lui-même, un homme qui admet depuis son arrestation en 1998, être " Un homme gay plus à l'aise ".

Patience, dont les ventes atteignent actuellement près de qutre millions dans le monde a également reçu des critiques favorables. L'un d'entre eux a déclaré qu'il s'agissait d'un nouveau George Michael, qui ne craint plus d'être considéré comme une pop star.

GM  -  " Cela ne m'a jamais dérangé d'être considéré comme une pop star. Les gens ont toujours pensé que je voulais être considéré comme un musicien sérieux, mais je ne voulais pas, je voulais juste que les gens sachent que j'étais vraiment sérieux en matière de musique pop. "

George Michael selon ses mots  A été plongé dans l'abîme " dans sa vie privée. Le début de cette spirale descendante s'annonce en 1991, avec son petit ami Anselmo Feleppa.... Parce que la mort est inattendue, George n'était pas avec lui :

GM  -  " C'était inopportun, mais comme ça il n'a jamais perdu sa dignité, et je suppose que j'ai été épargné par le pire de ce que certaines personnes traversent. Mais je suis toujours convaincu que s'il avait été aux Etats-Unis ou à Londres, il aurait survécu, car six mois plus tard à peine, tout le monde suivait un traitement d'association. Je pense qu'il est allé au Brésil parce qu'il craignait ce que ma renommée ferait à lui et à sa famille s'il était soigné ailleurs. J'ai été dévasté par ça. L'idée qu'il a eu l'occasion d'aller mieux quelque part mais qu'il ne l'aurait pas prise à cause de ma renommée me fait me sentir très coupable."

Anselmo avait une éducation catholique stricte, et son effet sur sa vie laisse quelque chose d'amer dans la bouche de George :

GM  -  " Je ne peux pas supporter le catholicisme. L'une des choses les plus déchirantes que j'ai jamais vue est quand j'ai été dans la chambre d'Anselmo un après midi et qu'il était assis dans son lit avec ses cartes de prières. Je me suis dit : S'il te plaît, ne me dis pas que tu penses aller en enfer. Cela me met tellement en colère et j'espère sincèrement qu'il ne craint pas cela. "

 

Après la mort d'Anselmo, George Michael décide finalement de reconnaître à ses parents qu'il était gay, et il le fit dans une longue lettre. La réaction de sa mère fut la dévastation de ne pas pouvoir aider son fils à traverser une expérience aussi traumatisante. Mais qu'en est-il de Jack, le père... : " Il n'a jamais affiché de déception ou d'homophobie. Je suis sûr qu'il l'a senti et que c'était difficile pour lui, mais il ne m'en a rien imposé, ce dont je dois le remercier. C'est triste, mais j'estime que le succès peut annuler la déception d'un parent. Je pense vraiment que même si son fils est gay et ne va pas lui donner de petits-enfants, la consolation de mon père est que j'ai bien réussi dans la vie. "  GM

Et en 1996, c'est la rencontre avec le texan ,Kenny Goss , ils se sont rencontrés dans un spa respectable de Los Angeles. : " Nous venions juste de bavarder et je lui ai demandé de dîner, je n'étais même pas sûr qu'il soit gay "   GM

Sa vie semble reprendre son cours, George en est ravi, il a téléphoné à sa mère pour lui annoncer la bonne nouvelle, mais dans le même appel sa mère lui dit qu'elle a reçu un diagnostic du cancer. : " Alors je ne me suis même pas senti heureux d'avoir rencontré Kenny, j'étais de retour dans le trou noir. Je n'ai pas eu de jours sombres depuis longtemps maintenant, mais il y a un moment où c'était tout ce que j'avais. Je voulais dormir et dormir. Certains jours, je pouvais à peine mettre un pied devant l'autre, c'était une vraie dépression. Je suis plus heureux maintenant. Je semble avoir progressé mentalement, même si je suis une marmite. J'étais si près du bord tout le temps que je continuais à tomber dans l'abîme, regardant constamment par -dessus mon épaule, me demandant d'où viendrait le prochain coup. Mais je touche du bois, tout va bien maintenant. "   GM

George Michael ne doute pas que le soutien de son partenaire était important : " S'il n'avait pas été là, je pense que ma vie aurait été en danger, en ce qui me concerne. Après la mort de maman en 1997 quand je ne pouvais pas écrire et que je me sentais vraiment inutile. Je pense que j'ai peut-être fait partie de ces lâches qui ont choisi une mauvaise voie "   GM

Que veut-il dire ? suicide ?... 

GM  -  " Je n'en suis pas sûr, mais j'imagine que cela aurait été une très forte possibilité si je n'avais eu quelqu'un d'aussi fort que Kenny sur qui compter. Il était là pour mettre ses bras autour de moi et me rappeler qu'il se passait quelque chose de positif. J'ai toujours été stressé dès l'instant où j'ai découvert le cancer de maman, mais Kenny a attendu et il a finalement pu me voir en bonne santé et heureux l'année dernière. J'espère que cela valait la peine d'attendre. "

Son attitude décontractée envers son propre bien-être contraste avec son souci pour ses proches, en particulier Kenny...

GM  -  " Mon plus gros problème dans la vie est la peur d'avoir plus de pertes. Je crains la mort de Kenny bien plus que la mienne. Je ne veux pas lui survivre. Je préférerais avoir une vie courte et ne pas avoir à être déchiré à nouveau. Kenny doit beaucoup voyager avec son travail et nous devons nous battre avant qu'il ne s'envole parce que j'essaie de lui faire éviter Bristih Airways ou American Airlines au cas où il serait victime d'un attentat terroriste. Quand il me quitte, je panique. Je ne peux pas me détendre tant qu'il n'a pas appelé pour dire qu'il est bien arrivé. Mais quand je prends l'avion, ça m'est égal et je passe tout droit  à BA. "

Pour finir cette interview, voici une autre révélation de George Michael ...

GM  -  " Quand je vais dans un restaurant, je regarde les femmes avant les hommes, car elles sont plus glamour. Si je n'étais pas avec Kenny, j'aurais des relations sexuelles avec des femmes, pas de problème... Mais je me sentirais comme un faux.... Emotionnellement, je suis définitivement un homme gay. "

 

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - ARTE FAIT SOUFFLER UN VENT DE LIBERTE SUR L'ETE AVEC SUMMER OF FREEDOM !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - ARTE FAIT SOUFFLER UN VENT DE LIBERTE SUR L'ETE AVEC SUMMER OF FREEDOM !!

Freedom.... Freedom.... Un vent de LIBERTE souffle sur ARTE...

 

Après Woodstock et Easy Rider, il y a de cela 50 ans, Arte convoque , activites, pop stars engagées, héros combatifs , sous la houlette de la diva Bette Ditto " Summer of Freedom "

 

Et bien sûr lorsque l'on dit " Freedom ", de suite nous pensons George Michael, et en effet le Vendredi 12 juillet 2019 nous aurons le plaisir de voir ou revoir et ceci sans modération, à 22h25, le documentaire " Freedom " avec notre George, suivit du concert " Live in London " à 0h00....

Un beau programme en perspective.... Soyez au rendez-vous

http://servicepresse.arte.tv/arte-fait-souffler-un-vent-de-liberte-sur-lete-avec-sonnbspemsummer-of-freedomem-presente-cette-annee-par-beth-ditto/

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - UN ARTISTE EXCEPTIONNEL ET L'UNE DES PLUS GRANDES STARS DE LA MUSIQUE - PRIX IVOR NOVELLO !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - UN ARTISTE EXCEPTIONNEL ET L'UNE DES PLUS GRANDES STARS DE LA MUSIQUE - PRIX IVOR NOVELLO !!

Après avoir parlé de la grande générosité de George Michael, revenons sur le prix Ivor Novello qu'il a remporté en tant qu'artiste exceptionnel...

 

George Michael était un artiste exceptionnel et l'une des plus grandes stars de la musique pop de Grande Bretagne. Son talent d'écrivain lui a valu d'énormes succès tels que " Careless Whisper ", " Wake Me Up Before You Go-Go ", et bien d'autres. Parmi les nombreuses récompense qu'il a reçues tout au long de sa vie, George Michael a considéré que gagner les prestigieux prix Ivor Novello pour l'écriture des chansons était l'un des plus spéciaux. Il est présenté chaque année à Londres par l'Académie britannique des auteurs, compositeurs et auteurs (BASCA) depuis 1956

Il a remporté les prix suivants :

Prix du compositeur de l'année

* 1985

* 1989

* 1997

Prix PRS pour l'oeuvre la plus interprétée.

 Prix en récompense des chansons ayant reçu le plus grand nombre de performances diffusées, en ligne et générales au cours de l'année civile se terminant le 31 décembre.

* " Careless Whisper " ( 1985 )

* " Fast Love " ( 1997 )

International de l'année

* " Faith " (1989 )

Nominations au prix Ivor Novello.

Meilleure chanson musicale et lyrique

* " Careless Whisper " ( 1985 )

Hit international de l'année

* " Wake Me Up Before You Go-Go " ( 1985)

* " The Edge Of Heaven " ( 1987 )

Meilleure chanson contemporaine.

* " Father Figure " ( 1989 )

PRS travail le plus exécuté .

* " Amazing " ( 2005 )

 

Gagner l'Ivor Novello, a été une étape importante pour George. Il était le plus jeune a recevoir des Ivors Novello, il n'était âgé que de 21 ans.... Il expliqua ce que signifiait pour lui de gagner le prix Ivor.

GM  -  " Gagner un prix comptait beaucoup pour moi car, mis à part toute autre chose, le fait que nous venions tout juste de recevoir ce prix a valu d'être récompensé, et nous avons suscité un tel ressentiment envers notre groupe. Et pourtant, être aux prix Ivor Novello avec un groupe d'auteurs-compositeurs et d'éditeurs, il était parfaitement évident que les personnes présentes dans cette salle voulaient que je gagne. Et pour moi, c'était la première véritable reconnaissance que j'ai jamais reçue de façon professionnelle, le premier signe approprié de l'industrie selon lequel ce que je faisais en valait vraiment la peine. Et c'est la raison pour laquelle je suis devenu émotif. "

George Michael , ému en recevant le prix s'explique sur le fait qu'il se couvre le visage en donnant l'impression de fondre en larmes, il a déclaré que ce n'était pas du tout le cas..

GM  -  " Mais ça va me hanter pour le reste de ma vie! Les gens continuent de faire croire que je fondais en larmes tout le temps, ce qui ne pouvait être plus éloigné de la vérité. La partie ridicule à ce sujet est que je suis l'une de ces personnes qui ont toujours souhaité pouvoir pleurer, vous savez... Parce que je n'ai jamais pu. Peu importe ce qui s'est passé, j'ai assisté à toutes sortes de choses comme des funérailles, et je voulais pleurer parce que je m'énervais vraiment, mais je n'ai jamais pu. Je viens d'une de ces familles où l'on ne laisse pas trop les choses se montrer, alors pour moi le faire devant des millions de personnes n'était pas vraiment le meilleur moment, vous savez. Mais je ne l'ai pas fait depuis et je ne le ferai probablement pas avant dix ans. Je ne pleurerai probablement plus jamais maintenant. Juste au cas où quelqu'un le verrait ."

 

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - EMISSION RADIO D'ATLANTA AVEC GEORGE MICHAEL, STEVE McCOY, VIKKI LOCKE !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - EMISSION RADIO D'ATLANTA AVEC GEORGE MICHAEL, STEVE McCOY, VIKKI LOCKE !!

George Michael et sa première interview radiophonique en Amérique depuis presque une décennie, en 2004 dans l'émission de radio Steve et Vikki sur Star 94, en compagnie d'une autre personnalité de la radio Tom Sullivan, participant à la conversation.... C'est... Patience, et c'est très George Michael, et l'on dirait qu'il n'est jamais parti... George Michael classique, cela s'appelle Patience..

Et George Michael est au téléphone...

* SM - Comment ça va George ?

GM  -  " Je vais bien. Ravi de vous parler. "

* SM - Hé, c'est très sympa de vous parler. En fait, nous écoutions juste votre CD... écoutez ceci, nous venons de le recevoir ici nous écoutons, Flawless !.... Nous avons écouté toute la matinée, nous adorons ça !

GM  -  " Excellent, avez-vous des morceaux préférés ? "

 

* SM - Oui, vous savez que Vikki et moi parlions de Patience. C'est mon préféré et jusqu'à présent c'est le numéro sept.

GM  -  " Le numéro sept qui est la mère avait un frère, non ? C'est lent. "

* VL - Quel est ton numéro préféré ?

GM  -  " Ma mère avait un frère est probablement mon préféré de l'album. "

* SM - Salut George, si heureux de t'avoir sur notre spectacle ici maintenant. Je sais que lorsque vous étiez avec Oprah, vous avez apparu pour la première fois à la télévision. Ils disaient 10 ans. Est-ce votre première apparition à la radio américaine depuis quelques années ?

GM  -  " Oh, c'est définitivement ma première apparition à Atlanta. Une exclusivté à Atlanta. Je me dit toujours à quel point Atlanta est formidable. "

* VL - Atlanta vous aime... je...toujours.. à chaque fois que nous parlions de nos chansons préférées de George Michael et de Careless Whisper...quand j'entendais dire que je dois le monter plus fort et je pleure et j'adore votre voix et l'émotion. C'est juste une chanson merveilleuse.

GM  -  " Avez-vous eu quelqu'un qui vous a trompé de cette façon alors ? "

* VL - Et savez-vous que je ne l'ai jamais fait, mais je peux imaginer ce chagrin d'amour .

GM  -  " Je sais... Ce qui est drôle, c'est que, pour moi, à propos de cette chanson, je l'ai écrite quand j'étais si jeune. Je l'ai écrite quand j'avais dix-sept ans alors que je ne savais rien de l'amour ou des relations. Les gens adorent et, à l'évidence, c'est la plus connue de mes chansons. Je suppose qu'il doit donc y avoir beaucoup de gens qui trichent et se racontent de cette façon. "

 

* VL - Je dois vous dire que je me sens mal, je suis désolée de voir les médias vous rendre un mauvais service. Parce que je pensais juste que vous étiez exclu à cause de toute la mauvaise publicité que vous avez eue après ce qui concerne, vous savez de quoi je parle, puis vous êtes sur Oprah et j'ai entendu parler de la mort tragique de votre partenaire et celle de votre mère, et moi j'étais juste en train de pleurer...

GM  -  " Et bien, je veux dire les gens.... Ce qui s'est réellement passé, c'est que j'ai... vous savez que la vie a été très dure pour moi. Dieu a eu quelques leçons qu'il voulait m'apprendre dans les années 90 et... il l'a certainement fait, je veux dire, j'ai appris de ces leçons. Mais je n'avais simplement pas l'énergie nécessaire pour informer les gens de ce qui se passait, et dans le reste du monde, on peut survivre à la radio...avec la radio et la vidéo, vous savez. Et le reste du monde que je suis parvenu à garder...a miraculeusement réussi à poursuivre une carrière couronnée de succès en dehors des Etats-Unis, sans être obligé d'être là, vous savez. Mais avec l'Amérique, il faut être là...il suffit d'être là pour promouvoir vos voies et je l'ai bien compris. Et j'ai compris pourquoi je n'étais pas à la radio. Mais je ne pense absolument pas que la plupart des Américains ont compris pourquoi j'étais absent. Et il ne s'agissait certainement pas d'une mauvaise publicité, vous savez. "

* SM - George, nous ne rentrerons pas dans le détail, mais je suis simplement curieux de savoir si vous pouvez vous en tenir à cette pensée puisque nous en parlons ici. Je veux dire, quand je pense à George Michael et au fait que pendant les années 80, je veux dire toutes les deux heures, nous jouions une de vos chansons...vous remplissiez des arènes, des concerts partout où que vous alliez. Au sommet de votre jeu, puis quelque chose comme cela vous arrive et soudain tout s'effondre. Pouvez-vous nous expliquer comment vous vous en sortez ?

GM  -  " Ce que les gens semblent oublier, c'est que j'ai arrêté de faire de la publicuité en Amérique cinq ou six ans avant ce qui s'est produit à Los Angeles. Et les gens ont tendance à penser que je viens de disparaître... et c'est en quelque sorte ce qui s'est passé, mais en fait, je n'avais même pas essayé de faire de la promotion à cause des problèmes personnels qui se produisaient avec mon premier partenaire. Et comme je n'avais pas fait de promotion depuis le début des années 90, j'ai donc délibérément abandonné beaucoup de choses, vous savez. Et d'une certaine manière, c'est parce que c'était un signe d'actualité. Je pense que les gens ont cru que c'était à cause de mon arrestation, ce qui n'a rien à voir avec cela, vous savez...Je considère cette arrestation comme une chose positive dans ma vie, vous savez. "

* VL - Pourquoi cela ?

GM  -  " Je pense qu'il fallait plus d'énergie pour garder ma vie privée intacte que je ne le croyais, mais il n'y a aucun doute que ma vie à été meilleure après cet incident. "

 

* SM -  George Michael est avec nous, il vient de sortir un nouveeau CD intitulé Patience et il nous parle en exclusivité...Changeons de sujet, je suis un fanatique des Beatles et je pense que tu l'es aussi. Je pense que je m'en souviens....n'as-tu pas acheté le piano de John Lennon ?

GM  -  " Oui, je l'ai fait, oui... Je le regarde en ce moment. "

* SM - Vraiment, êtes-vous chez vous à Londres ?

GM  -  " Au bureau, je suis au bureau. "

* SM - L'avez-vous utilisé ?

GM  -  " Ne le dis à personne que.."

* SM - L'avez-vous utilisé dans la production de ce CD actuel ?

GM  -  " Oui, le premier titre Patience est joué sur le piano de John Lennon, ce titre est joué sur le piano sur lequel il a ecrit Imagine. "

* VL - Maintenant vous avez une relation très réussi..

GM  -  " Huit ans, nous venons de fêter notre 8 ème anniversaire. "

* VL - Félicitations ! Est-il vrai que tout est plus grand au Texas ?

GM  -  " ( Rires), je le dirais..."

* SM - Laquelle de vos chansons les plus anciennes vous fait éteindre la radio, y en a t-il ?

GM  -  " Oh, je n'ai jamais été aussi enthousiaste... il y avait une chanson très précoce de Wham!, intitulée Bad Boys, qui est terrible. Et des célibataires à succès, je dirais probablement....je veux ton sexe, probablement. "

* VL - Tu plaisantes !

GM  -  " Non, ceux qui ont du succès sont ceux que je ne connais pas vraiment...Parce que je pense que c'est trop...pour moi, c'était un exercice, essayer de sortir d'un marché à un autre, vous savez. "

* VL - Ce dont je me souviens, c'est la rumeur selon laquelle la femme de la vidéo était vraiment votre amoureuse et que vous meniez ce grand combat, ce qui n'est évidemment pas le cas.

GM  -  " Et bien, le fait est que nous étions ensemble, mais le fait que nous ayons eu une grosse dispute n'a rien à voir avec la vidéo, vous savez. Absolument rien à voir avec la vidéo. "

* VL - Et après cela, n'est-ce pas simplement comme si George Michael ne figurerait plus jamais dans ses vidéos ?

GM  -  " Et bien, en fait... pendant un certain temps là-bas, je ne pensais vraiment pas que je voulais continuer à faire quoi que ce soit que vous sachiez. Ma tête était tellement foutue après la tournée de Faith. Je ne savais vraiment pas si je voulais la refaire, alors pour... mais je le savais à ce moment là... à ce moment là, je savais que j'étais gay et je l'étais aussi, vous savez.. j'ai aussi réalisé que j'étais assez convoité par les Américains... eh bien en fait par des gens un peu partout, et j'ai senti que c'était un peu comme... A ce moment là, j'ai commencé à me sentir comme un hypocrite. Ce qui aurait été l'une des raisons pour lesquelles je ne voulais plus faire de vidéos. "

* VL - Parce que je t'aimais! J'ai juré que tu étais hétéro et que tu me voudrais si jamais tu me rencontrerais un jour.

GM  -  " Vous cherchiez toujours à vous marier, non ? "

* VL - Je l'ai fait... Et maintenant tu veux Steve!

GM  -  " Peut-être que je n'ai pas encore rencontré la bonne fille, on ne sait jamais. "

 

* VL - Je suis contente que vous soyez heureux maintenant.  Vous avez sorti le nouveau CD. Allez-vous faire une tournée, allez-vous vous aventurer de cette façon ?..

GM  -  " J'essaie en quelque sorte de voir ce que je ressens en ce qui concerne... comment être à nouveau pour moi sous les projecteurs. Parce que je suis dans cet état depuis un bon moment. Et je vois que la tournée est une possibilité l'année prochaine  "

* SM - George Michael avec nous à l'émission Steve and Vikki. Le premier concert de ma fille qui est venue vous voir à Atlanta. C'est le premier concert auquel je l'ai emmenée .

GM  -  " Vraiment ? "

* SM - Elle t'aimait !

* VL - Comme Julia Roberts qui nous a supplié de nous procurer des billets pour ce concert.

GM  -  " Et bien, je l'ai rencontrée il y a quelques années et elle a dit qu'elle était fan mais je ne la croyais pas (rires)."

* VL - Oh, maintenant vous savez que c'est vrai.

GM  -  " Maintenant je sais, oui. "

* SM - Donc, je suis frappé par le fait que vous ne tombez pas dans le feuilleton hollywoodien... vous ne participez pas à toutes ces soirées ?

GM  -  " Non, je ne suis pas le genre de personne qui appelle mon publiciste et me demande où je devrais être vu, non, je reste loin de tout ça. C'est la seule façon de rester sain d'esprit. "

* SM - Où aimez-vous passer les vacances ?

GM  -  " Et bien, je n'en ai pas eu depuis des années. J'aime le sud de la France, j'aime l'Italie. L'Europe vraiment, je préfère l'Europe, je ne suis plus vraiment un adorateur du soleil. "

 

* SM - Essayer de rester à l'abri du soleil ces jours-ci ?

* VL - Cette peau, cette belle peau

GM  -  " Ouais, je sais bien.. J'ai passé la moitié de ma vie dont une vingtaine sur un lit de bronzage, ma peau a donc payé le prix, en ce qui me concerne. Mais j'aime mes rides. "

* SM - Alors George, avez-vous eu des contacts récemment avec Andrew Ridgeley ?

GM  -  " Oui, je l'ai souvent vu. Je viens de déjeuner avec sa partenaire depuis 14 ans et je le vois assez souvent. Il vit en Cornouailles, à quatre heures de route, nous ne nous voyons donc pas beaucoup, mais nous nous réunissons et j'ai passé le Nouvel An avec lui. "

* SM - Est-il toujours dans la course automobile ?

GM  -  " Non, il est beaucoup plus calme, il pratique le golf maintenant . Il est passé de la course automobile à la planche à voile et maintenant au golf. "

* SM - Wow, et quel est votre sport ? Avez-vous une passion ?

GM  -  " J'avais l'habitude de jouer au squash. J'adorais jouer au squash, c'est ce que vous appeler le racquetball, n'est-ce pas ? J'avais l'habitude de faire cela, en réalité, j'ai subi une opération au dos il y a quelques années, ce qui m'a empêché de le faire. Je craque maintenant ( rires). "

 

* VL - Et bien, nous savons que vous avez ce fabuleux piano dans votre bureau en ce moment. Que regardez-vous dans votre bureau pendant que nous parlons ?

GM  -  " Et bien, je regarde mon directeur en train d'essuyer son nez.... En fait, je regarde... si vous avez déjà vu la vidéo de Fast Love, cette chaise que je suis assis pour Fast Love, qui est ici.."

* SM - Très bien, avez-vous d'autres souvenirs des Beatles ?

GM  -  " Non, non, juste ce piano... juste ce que je pensais être spécial ."

* SM - Je suis sûr...oh que oui, et ça a coûté un joli centime aussi ?

GM  -  " Ouais, c'était envrion un million et demi de livres... en fait, c'est quoi ça maintenant ? "

* VL - Et pouvez-vous sortir en Europe sans que les gens ne viennent vous voir , et est-ce qu'ils continuent ? 

GM  -  " Pas vraiment, non. Je veux dire que c'est beaucoup plus facile pour moi en Amérique. Parce que, évidemment, comme je l'ai dit, ma carrière s'est arrêtée là, alors que ce n'était pas le cas dans le reste du monde, alors c'est... je dois juste choisir mes places vraiment. Faire attention à moi, éviter les grandes foules. "

* SM - George merci beaucoup! Toujours un plaisir et venez nous voir ici à Atlanta.

GM  -  " D'accord, merci beaucoup, c'est un plaisir de vous parler ! "

* TS - George, je suis Tom Sullivan... dites mon nom

GM  -  " Vous êtes Tom Sullivan "    (Rires)

* SM - Très bien, bonne chance... Il a dit votre nom, êtes-vous heureux maintenant ?

 

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - UNE INTERVIEW DE 2011 AU DANEMARK DE GEORGE MICHAEL POUR LA TELEVISION !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - UNE INTERVIEW DE 2011 AU DANEMARK DE GEORGE MICHAEL POUR LA TELEVISION !!

Je reviens sur une interview de George Michael, à la télévision au Danemark, c'était le 29 août 2011. Lors de sa tournée Symphonica.

Traduction par mes soins ...

 

*- Vous allez jouer trois concerts ici à Herning et un concert à Copenhague. Comment vous sentez-vous de commencer votre tournée Symphonica ici au Danemark

GM  -  " Et bien, j'ai eu une réaction si enthousiaste et fantastique la dernière fois que j'étais ici, vous savez, je suis revenu et j'ai joué des séries auxquelles je ne m'attendais pas. Parce que les choses se sont si bien passées ici. Et je pense que l'endroit où je jouais avait cinquante mille places, non...ou quelque chose comme ça. Mais oui, il y avait des foules fantastiques, des foules extraordinaires. C'est donc un endroit très bon pour être la première grande salle avec le montage du spectacle et tout le reste."

* - Vous êtes déjà venu au Danemark plusieurs fois. Comme vous l'avez dit lors de votre dernière tournée, vous avez enregistré votre très célèbre album  FAITH dans le Puk Studios ici à Judland.

GM  -  " C'est vrai, oui ."

* - Que penses-tu du Danemark ?

GM  -  " Des gens adorables. Beaucoup d'arbres (rires)... des gens adorables. Je me sens très bien... Deux choses dont je me souviens, en particulier pendant Faith, était , premièrement, à quel point tout le monde était agréable, et, deuxièment, à quel point c'était sécuritaire par rapport à Londres, vous savez. "

 

* - Je crois comprendre que vous enregistrez un nouvel album pendant les pauses de cette tournée. Ce qui est très différent de la tournée Symphonica, c'est de la musique de danse moderne. Comment combinez-vous les deux ?

GM  -  " Et bien, le problème, c'est l'intérêt pour les deux, vous savez ce que je dis...je l'ai toujours eu... je veux dire, je pense que je suis assez bien connu pour avoir le même équilibre dans mes succès en termes de ballades et de chansons rythmées, et cela a donc gardé mon genre d'écriture lyrique, l'élément d'écriture lyrisque de ce que je fais, en constante évolution car je travaille dans mon esprit là-dessus. Et tout cela concerne beaucoup plus ma voix, vous savez. Donc, je pense... je pense qu'à mon âge, être capable de faire ces deux choses et de savoir qu'elles seront toutes les deux entendues à un degré est assez remarquable... Je suis... vous savez, j'en suis ravi. Pour avoir ce genre d'élan dans mon propre cerveau à cet âge, vous savez . "

* - Sur votre nouvel album, sur votre album de musique de danse, il y a beaucoup d'artistes gays et amis. Qu'est-ce que cela signifie pour vous d'être ouvert à propos de votre sexualité ?

GM  -  " Et bien je suis ouvert dans les chansons que j'ai écrites depuis que je suis "sorti". Mais ils ont toujours essentiellement parlé de relations et seules certaines des paroles de ce nouvel album traitent de relations. Il y a tellement de choses que, vous savez, il y a tellement d'aspects de la vie gay que j'ai découverts et tant de choses sur lesquelles écire. J'ai une nouvelle vie et j'ai une nouvelle vision de la musique dance à cause de cette vie. "

* - Que voulez-vous dire nouvelle vie ?

GM  -  " Et bien, en tant qu'homme gay, vous savez... et la musique de dance joue un rôle très différent dans la vie des hommes homosexuels à 48 ans que dans celle des hétérosexuels de 48 ans. Je dirais que c'est un euphémisme en réalité. "

* - Je pense que c'est le CD que j'ai acheté en 84. C'est en fait le premier CD que vous pouviez acheter au Judland, dans cette partie du Judland. Et je pense que pour beaucoup de gens de ma génération, nous avons grandi avec votre musique. Nous sommes tombés amoureux de votre musique, nous nous sommes mariés avec votre musique et tout cela...

GM  -  " Et il y a eu beaucoup de bébés avec ma musique ! "

* - Et il y a eu beaucoup de bébés avec votre musique.

GM  -  " N'oubliez pas ça , (rires). "

* - Qu'est-ce que ça fait de donner la bande-son à la vie de tant de gens ?

GM  -  " C'est un privilège, n'est-ce pas ? C'est un privilège incroyable. Je veux dire, j'en suis très conscient et je me sens très responsable du traitement de ce privilège avec précaution. Peu de gens sont vraiment...vraiment méticuleux avec ce qu'ils font, je suppose, et je ne suis qu'un maniaque du contrôle et terriblement peur de l'échec ou du regret, alors je... je travaille très dur dans ces domaines. Et j'espère que les gens le ressentirons également, vous savez. "

* - Vous êtes sous les projecteurs depuis près de trois décennies. Comment avez-vous géré ou comment gérez-vous l'attention des médias ?

GM  -  " Toujours aussi mal. Je viens de passer des vacances sur une île et... depuis seulement quatre jours et je pense que tout le monde sur l'île a ma photo maintenant (rires). Je suis un peu trop poli pour mon bien, vraiment. "

* - Vous ne vous y habituez pas au fil des ans ?

GM  -  " Non, cela devient de plus en plus étrange au fil des ans. Parce que plus longtemps les gens ont vu...comme une image en deux dimensions, vous savez, que ce soit la télévision ou le journal... des gens qui vous ont vu dans une image en deux dimensions depuis près de trois décennies, depuis leur enfance ou peu importe. Quand ils voient la version 3D, ils ont tendance à... c'est presque comme si ça devenait plus étrange. L'expérience devient de plus en plus étrange parce que la réaction des gens à votre égard s'intensifie. Pas nécessairement... cela ne va pas nécessairement avec le succès de votre graphique ou quoi que ce soit. Il y a beaucoup de gens qui semblent perdre la tête à un certain  âge. Et je pense que je sais pourquoi maintenant, vous savez (rires). Ils sont vraiment comme les légendes...le genre de légendes. "

* - Que faites-vous pour éviter cela, que faites-vous pour empêcher cela ?

GM  -  " Et bien, je reste souvent à la maison. Non, j'essaie de m'en sortir aussi. Je suis juste...j'essaie très fort de remercier mes étoiles chanceuses, vous savez. Et gardez le tout dans la proportion et la perspective. Mais cela peut-être très fatigant, avoir un visage souriant toute la journée pour des milliers de personnes. Bien sûr, quand je voyage, c'est beaucoup plus probable."

* - Il y a eu, quand vous parlez de rester à l'écart du public, il y a 17 ans où vous n'êtes pas allé sur la route. Mais maintenant, vous êtes sur la route et à nouveau en tournée. Comment vous sentez-vous à ce sujet maintenant ?

GM  -  " Une chose que je vais dire à propos des vacances que je viens de faire est que je n'avais aucune sécurité avec moi. Mais je ressens évidemment une relation très différente avec les gens qui viennent voir les spectacles parce que... si c'était juste mes fans qui avaient besoin...qui ont décidé qu'ils avaient besoin de ma photo, alors je pense que tout irait bien, vous savez. Il y a beaucoup de fans de George Michael. C'est le fait que tout le monde semble en vouloir un, vous savez au cas où leur femme le voudrait, ou leur fille le voudrait, ou leur partenaire gay. Mais vous savez, je m'en sors bien, et ça va mieux pour moi dans ma propre vie et plus je suis heureux avec les spectacles, mieux je fais face à tout, vous savez. "

* - Vous avez maintenant une longue tournée devant vous. Vous commencez lundi.

GM  -  " C'est l'horaire le plus chargé que j'ai jamais eu. Je ne sais pas comment c'est arrivé. C'était vraiment beaucoup plus parce que j'avais peur de regarder l'horaire (rires) et de ne pas remarquer qu'il y avait de plus en plus de rendez-vous. En fait, je suis maintenant plutôt excité de voir un lieu plus grand. "

* - Il va y avoir un énorme montage. Vous allez avoir un orchestre symphonique entier avec vous.

GM  -  " Ouais exactement."

* - Comment ça va être ?

GM  -  " Et bien, je sais... Je sais que depuis lundi dernier, c'est incroyable. Et je suis juste, j'ai hâte de devenir de plus en plus à l'aise avec ça et ma voix devient de plus en plus forte au fur et à mesure que la tournée se poursuit, vous savez."

* - Que faites-vous pour l'empêcher... ?

GM  -  " Rien (rires)."

* - Vous êtes juste chanceux ?

GM  -  " J'ai de la chance, oui, je veux dire...vous savez, j'ai des pastilles que j'ai sucées toute la journée par paranoïa mais pas vraiment... depuis que j'ai appris à me détendre, j'ai trouvé ça beaucoup plus facile en fait. Je devenais vraiment paranoïaque. Et après chaque spectacle, je devais rentrer directement à l'hôtel et ne parler à personne, vous savez. Et c'est tellement ennuyeux . Et effectivement cela conduit à plus de problèmes de gorge à cause de l'anxiété. Mais je suis beaucoup plus détendu à propos de ça maintenant et ma voix semble aller bien, donc.. Et je me sens prêt à le faire, ça me semble très honnête. Mais pour être honnête je ne serais pas prêt à faire trois autres années d'une tournée de grands succès, je ne veux pas...comme je l'ai dit je ne suis pas vraiment intéressé à répéter des expériences encore et encore. Mais j'aime me mettre au défi d'améliorer ma qualité de chanteur, et croyez-moi, chanter avec un orchestre est une façon de le faire, vraiment. Cela l'est vraiment. 

* - Alors, quels défis voyez-vous devant vous ?

GM  -  " L'album de danse est un défi. Je pense que ce sera un défi avec les médias. Mais le défi de cette tournée est vraiment de voir quel genre de chanteur je veux être à la fin. D'ici Noël, je pense que je vais voir quel est mon potentiel en tant que chanteur à l'heure actuelle, vous savez. Et j'espère que je serai un meilleur chanteur que je ne l'ai jamais été. "

* - Je vous souhaite à tous la meilleure des chances !

GM  -  " C'est une bonne ligne, vous devriez terminer là-dessus...vous devriez certainement finir là-dessus. "

* - Merci beaucoup !

GM  -  " D'accord (rires) D'accord, merci ! "

 

Partager cet article

Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>