Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

30 articles avec interview - radio

GEORGE MICHAEL - EN 2003 GEORGE MICHAEL CONTRE LA CHANSON ( WAR AID ) !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - EN 2003 GEORGE MICHAEL CONTRE LA CHANSON ( WAR AID ) !!

Nous remontons dans les souvenirs, en 2003, George Michael, lors d'une interview à la BBC,  parle de la guerre en Irak et exhorte les jeunes stars de la pop a abandonner les projets d'une nouvelle chansons caricative de type Band Aid.

Il déclare, à cette époque, que les étoiles des charts d'aujourd'hui étaient trop fabriquées et insignifiantes pour qu'une chanson puisse porter du poids.

Il y avait moins d'artistes crédibles que lorsqu'il a participé au Band Aid original avec Paul McCartney, David Bowie, Bob Geldof, Sting, U2, en 1984 a-t-il déclaré au programme Hardtalk de la BBC.

 

GM  -  "  Je supplie, j'espère qu'il n'y aura pas de Band Aid 2, parce que la réalité est que très, très peu de gens dans l'industrie maintenant , que vous entendez à la radio, gagnent leur argent de leur propre coeur et de leur esprit... Ils gagnent leur argent en chantant les paroles des autres, et donc le poids de quelque chose appelé Band Aid 2 serait incroyablement léger... Les personnes impliquées dans un tel projet seraient extrêmement jeunes et extrêmement dépourvues de connaissances politiques... Ce n'est pas la même chose que de faire un record pour envoyer de l'argent en Ethiopie. "

GM  -  "  C'est différent et j'espère vraiment que l'industrie de la musique pop actuelle, la génération actuelle s'en éloignera parce que je ne pense vraiment pas que ce serait une décision très réelle ".

Toujours un plaisir de revoir l'élan de solidarité de tous ces artistes. Ils n'ont pas hésité à répondre à l'appel pour l'Ethiopie.  Et en ces temps perturbés, ça nous réchauffe le coeur 😍🙏

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - POURQUOI AVOIR ECRIT OUTSIDE ? , GEORGE EN DONNE LA RAISON !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - POURQUOI AVOIR ECRIT OUTSIDE ? , GEORGE EN  DONNE LA RAISON !!

En 1998, George Michael, accorde une interview à la Radio NRJ. Malgré qu'en 1989, 90, il avait dit qu'il ne serait plus sur la radio ou la télé, surtout s'il n'avait rien à dire. Mais apparemment George avait beaucoup de choses à dire. Il avait assoupli son attitude, 10 ans avant il était une personne différente, il en avait assez, mais désormais il se sentait pas mal à l'aise.

-  Pourquoi avez-vous écrit Outside ?

GM  -  "  J'ai lu dans un magazine, il y a environ quatre ou cinq semaines... Ils en ont parlé, ils ont interrogé les gens sur leurs fantasmes sexuels, et.... en fait, non, ce n'était pas quatre ou cinq semaines, c'était avant que j'écrive la chanson, et j'ai lu... c'était à propos d'un sondage, et même si vous ne savez pas comment ils le font, peut-être entre eux à leur bureau... mais bon. J'ai lu que le meilleur fantasme pour les femmes, c'était pour 60% d'entre elles, d'avoir des relations sexuelles dans un lieu public et cela m'a donné l'idée que je pourrais écrire : " Je sais que tu veux ". "

-  Vous êtes-vous amusé à faire la vidéo Outside ?

GM  -  "  Oh ouais, c'était très amusant! Je vais faire une version plus longue pour les clubs, dans les prochaines semaines si j'ai le temps, je vais faire un nouveau montage parce que nous avions de vraies stars du porno, certaines personnes vraiment...dans la vidéo, il y avait en fait des stars du porno et nous nous sommes bien amusés. "

-  Qu'est-ce qui est excitant dans le fait d'avoir des relations sexuelles dans un lieu public ?

GM  -  "  Oh! vous devrez le découvrir par vous-même! "

-  Pourquoi portez-vous un uniforme de police dans le clip ?

GM  -  "  Je porte un uniforme de flic pour la même raison que je danse dans les toilettes disco... parce que... je trouve que c'est drôle. "

-  Quel est le message vidéo ?

GM  -  "  C'est quelques petites choses vraiment ! Quelques messages que je veux, en premier et pour la plupart... c'est comme...non, c'est comme " fuck police ", je suis désolé, c'est mon message. Et la presse... et les gens qui essaient de détruire les personnalités publiques pour aucune autre raison que de montrer qu'ils le peuvent. Mais c'était vraiment ce que j'avais besoin de dire, c'est aussi dire deux choses.... La première est que le sexe est le sexe, que ce soit des gars, des filles, peu importe, c'est exactement la même chose. Nous en tirons tous le même plaisir...espérons-le ! ... Et la deuxième était juste la constante... l'idée que les gens voient leur vie sexuelle surveillée par d'autres personnes. Je veux dire qu'il y a eu des recherches sur la violence et les caméras en général. Et vous ne croiriez tout simplement pas l'endroit où se trouvent les caméras. Dans cette ville, il y a des caméras en place que vous n'imagineriez pas. C'est vrai, les gens vous disent : " Ok, c'est pour le bien être de la société, il faut être filmé quand nous sommes là, là et là ", et je pense que c'est incroyable, on ne sait pas ou cela s'arrête, c'est vrai que cela peut nous aider, nous protéger, mais si vous laissez cela arriver, vous ne savez pas où est la fin. Et ça concerne tout le monde, pas seulement les artistes pop, quand on est près d'une caméra, c'est pareil, et surtout ridicule. "

-  Aujourd'hui, êtes-vous plus à l'aise pour parler de votre sexuaité ?

GM  -  "  Je ne parle pas vraiment de ma sexualité, j'ai fait ça avec CNN et... je pense que les gens l'ont fait pour moi. Je l'utilise pour dire " C'est ma sexualité et ça me va parfaitement ", même si tout le monde aimerait, vous savez que la presse et les médias aimeraient que je sois un homosexuel triste et enfermé. Je suis un homme gay parfaitement heureux...alors... si je n'étais pas à l'aise avec ça,... je peux vraiment me voir danser dans les toilettes vous savez... je suis à l'aise avec ça. "

-  Est-il important de provoquer ?

GM  -  "  Pas vraiment, je veux dire que je ne suis pas ainsi, c'est vraiment dans ma nature générale, je veux dire que je n'essaye pas souvent de provoquer... Je ne pense pas. Dans ce cas particulier, c'est comme si je sentais que c'était ma seule chance d'être subversif. Je devais le faire!. "

-  Que pensez-vous de la justice américaine ?

GM  -  "  Je ne pense pas qu'elle existe vraiment. Je veux dire, d'après ma propre expérience, cela n'existe pas vraiment. Je pense que c'est un problème en Amérique. Je pense que c'est vraiment très très triste. L'Amérique a vraiment de jolies questions à se poser très rapidement, sinon, je pense qu'il va y avoir des problèmes . "

 

GM  -  "  Me reste-t-il des secrets ? Je n'ai plus rien, tu sais, je n'ai même plus besoin d'un confident. "

-  Préparez-vous quelque chose ?

GM  -  "  Alsolument, je suppose que je vais... peindre et décorer... je ne sais pas (rires). Je pense probablement.. cet album... il y a 3 singles qui sortent de cet album, donc ce sera la meilleure partie de l'année prochaine. Donc, je suppose qu'en 2001, quelque chose comme ça. Cela semble si étrange 2001. "

-  Parlez-nous de votre duo avec Mary J Blige.

GM  -  "  C'est une reprise de Steve Wonder, j'en ai déjà fait quelques-unes, c'est très spécial. Sa voix est absolument fantastique, et que dire d'autre sur l'album...achetez-le (rires).... La seule personne avec qui j'aimerais travailler pour le moment est Lauren Hill. J'ai demandé en fait, mais ils m'ont dit qu'elle adorerait, mais elle va avoir un bébé, alors...ou elle va avoir un bébé parce qu'elle ne veut pas travailler avec moi (rires) ou.... elle va avoir un bébé. "

-  Aimez-vous un artiste français ?

GM  -  "  J'adore Daft Punk. Je voulais travailler avec eux, mais ils ont dit "non". "

-  Oh vraiment ?

GM  -  "  Oui, Lauren Hill a dit non, ils ont dit non (rires)

-  A quoi ressemble la vie d'une pop star ?

GM  -  "  Comment est-ce pour moi ? La vie est comme... je passe beaucoup de temps à travailler en studio, et le temps que je ne passe pas à travailler en studio je le passe avec des amis, manger au restaurant et faire beaucoup de choses, je suis vraiment privilégié d'être en mesure de le faire, mais ce sont des endroits assez communs. Je ne passe pas trop de temps à faire des choses que les pop stars sont censées faire. Je vis une vie beaucoup plus calme . Ma vie n'est probablement pas aussi excitante que les gens l'imagineraient. Cela signifie travailler et se détendre comme tout le monde. "

 

-  Quelle est votre ambition aujourd'hui ?

GM  -  "  Mon ambition, je pense... Je n'ai pas vraiment d'ambition particulière. Mon ambition est d'être heureux, de rester heureux et les choses pour lesquelles je prie sont : Je pense que je prie pour une vie que je ne peux qu'apprécier sans qu'aucune sorte de catastrophe ne se produise. Parce que j'ai eu tellement de désastres, ces derniers temps.. que.. vraiment tout ce que j'attends avec impatience est, mon espoir est de me libérer le reste de ma vie sans avoir trop de douleur je suppose. Parce qu'en ce moment les choses vont bien. J'ai vécu des moments terribles récemment. Et je sais ce que ça fait et j'ai très peur de me sentir à nouveau comme ça. Mais pour le moment tout va bien, donc, mon ambition est que les choses puissent rester ainsi. "

-  Quel serait le message final d'aujourd'hui ?

GM  -  "  Un jour vous pourrez écouter autant de musique anglaise que vous le souhaitez (rires). C'est mon message... non (rires)... Mon message est juste je suppose :  " Merci à tous ceux qui me soutiennent encore...et... j'espère que vous apprécierez les plus grands succès. "

 

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - A PROPOS DE LAST CHRISTMAS PAR GEORGE MICHAEL !:!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - A PROPOS DE LAST CHRISTMAS PAR GEORGE MICHAEL !:!

Décembre 1999, le 10 exactement, George Michael était l'invité de l' émission du matin Capital FN Radio avec Neil Fox.

Je ne reviens pas sur toute l'interview, certains extraits ont déjà fait partie d'autres articles sur le blog. Je veux juste revenir sur le moment où George parle de " Last Christmas " et de Cliff Richard.

George se remémore les cheveux et fait une petite opération chez Cliff Richard.

NF  -  Il ne nous reste donc que quelques semaines avant d'annoncer la carte de Noël. Wham! " Last Christmas ", était l'un des meilleurs disques de Noël de tous les temps, vous entendez toujours cela chaque année, parce que c'est une excellente chanson de Noël.

-  GM  -  "  Ce qui me plaît le plus à propos de " Last Christmas ", c'est que c'est vraiment du fromage pur, et comme le dit un de mes amis, le fromage est notre ami!. Je veux dire que c'est du fromage, mais vous voulez du fromage à Noël, n'est-ce pas, du chocolat et du fromage ! ".

-  NF  -  Quand tu regardes la vidéo, qu'en-penses-tu maintenant ?

-  GM  -  "  Il y a tellement de "cheveux" dans cette vidéo ! . Il y a cette scène autour de la table du dîner, et l'une des raisons pour lesquelles cette scène est si belle, c'est que c'était vraiment des amis, mais mon dieu, il n'y a pas de place pour autre chose que des cheveux! Des cheveux énormes! Tous mes amis aussi, mais j'avais les plus gros cheveux avec le plus de laque. "

-  NF  -  Cela n'a pas bougé du tout ?

-  GM  -  "  Non, pas du tout. C'était comme de l'argile ! "

-  NF  -  Et bien, nous arrivons au numéro de Noël et le numéro en ce dimanche semble que ce sera à nouveau Cliff Richard, ce qui signifie qu'il a de très bonnes chances d'être là pour Noël. Des opinions à ce sujet ?

-  GM  -  "  Ouf ! dieu ouais...."

-  NF  -  La radio lui a donné du fil a retordre. Cliff est un gars adorable et le plus réussi dans les charts de tous les temps et de tout le reste, auquel vous devez lui enlever le chapeau pour....

-  GM  -  "  Mais il s'est toujours enlevé son chapeau au fil des ans, il est toujours à la radio pour vous dire combien, désolé, combien de hits il a eu. Donc oui, une réalisation absolument formidable, mais je pense que ce single et la façon dont il a été traité est en fait vil. Tout en sachant qu'il y avait une campagne de l'église pour cela. Je pense que c'est tellement exploité la religion des gens, et peu importe ce que je pense du disque, je pense que c'est dégoûtant que EMI ne l'ait pas publié. Je pense qu'ils devraient avoir assez de respect pour lui, en tant que l'un de leurs premiers artistes et un des artistes les plus anciens, même s'ils ne pensaient pas que ça allait être un succès, le sortir, avoir du respect.... Mais cela dit, je pense que c'est un record exploiteur. Je pense qu'il y a un certain nombre de gens qui pensent que c'est leur devoir en tant que chrétien d'acheter ce disque à la veille du millénaire, et je pense que c'est vraiment une raison horrible pour un disque numéro un. Je veux dire, je peux me tromper complètement, mais ce n'est que mon opinion, alors s'il vous plaît ne me poursuivez pas Sir Cliff ! "

-  NF  -  Beaucoup de gens ont été interviewés et ils ont dit, en fait, je n'ai pas entendu la chanson, je ne fais que l'acheter pour Cliff. Lundi est également sorti " Imagine " de John Lennon.

-  GM  -  "  Maintenant, ça devrait être le numéro un. "

-  NF  -  C'est un disque brillant et quand vous écoutez les paroles de celui ci, cela n'a rien à voir avec la religion, c'est juste de la " paix ", pure.

-  GM  -  "  Exactement. C'est la paix, c'est la spiritualité, c'est aussi simple qu'on pourrait le dire, une simple expression de ce que nous aimerions tous vraiment. C'est une très belle chanson et j'adorerais qu'elle soit numéro un. Ce serait un numéro un digne. Je pense que chaque personne qui écoute cette émission devrait aller acheter " Imagine ", quand il sortira , alors que nous entrons dans le prochain millénaire. "

-  NF  -  Maintenant, que vas-tu faire pour fêter le Millénaire, tu as un plan ?

-  GM  -  "  Invitez-moi à quelque chose ! En fait, je vais chez Geri, je pense que c'est la seule personne que je connaisse à faire la fête. "

-  NF  -  Ce sera amusant, je pense.

-  GM  -  "  Oui, c'est la seule personne que je connais qui a le courage de faire la fête le soir du Millenium. Je veux dire que font la plupart des gens ? La plupart des gens m'ont dit qu'ils restaient à la maison. "

-  NF  -  Mes amis et moi avons décidé que nous voulions le célébrer ensemble, donc nous allons simplement faire le tour des maisons de chacun .

-  GM  -  "  Je pense que c'est fantastique que tous ces pubs,  clubs et restaurants gourmands aient réalisé qu'ils vont être vides car la plupart des gens veulent passer le réveillon du Nouvel An avec les amis et la famille, un groupe de personnes que vous aimez et la vérité est que tout le monde n'a pas le même revenu, donc plutôt que d'embarrasser deux ou trois membres du groupe, les gens viennent à penser, ça va être un cauchemar, on va se faire arnaquer donc on reste juste à la maison ce qui est absolument la chose sensée à faire !... "

-  NF  -  Exactement, nous n'allons pas payer 200£ pour entrer dans le club qui nous coûte normalement un dixième.

-  GM  -  "  Je parie que vous trouverez au cours des prochaines semaines des gens annonçant des prix normaux. "

-  NF  -  Je pense que tu as raison George, comme toujours, c'est un plaisir de vous avoir. La musique est brillante et classe comme toujours, j'adore le nouvel album, mais les gens veulent vraiment vous voir jouer en direct, alors pensez-y...

-  GM  -  "  La chose la plus probable, s'il y a une possibilité, alors ce sera l' Albert Hall pour une sorte de passage. "

-  NF  -  Et bien nous attendons avec impatience une grande annonce alors George ! Donnez-nous simplement une date et nous serons prêts pour cela !

-  GM  -  "  Je suis sérieusement sous pression maintenant, n'est-ce pas... Je reviendrai vers vous à ce sujet.."

-  NF  -  Ok, ok. Joyeux Noël à toi. Je t'apprécie vraiment d'être venu ce matin.

-  GM  -  "  Merci beaucoup...."

 

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - INTERVIEW DE 1996 TV AUSTRALIENNE - EMISSION EXPOSED AND UNPLUGGED !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - INTERVIEW DE 1996 TV AUSTRALIENNE - EMISSION EXPOSED AND UNPLUGGED !!

George Michael rencontre Richard Wilkins a la TV Australienne pour une interview en 1996 dans l'émission : " Exposed and Unplugged ".

Une interview exclusive pour un rare aperçu de " L'homme derrière la musique ".

Morceaux choisis et traduits !!....

George sous un nouveau label sort son nouvel album " Older ". Album dédié à Anselmo, surtout la chanson déchirante de " Jésus to a Child ", écrite à l'automne 1994. Les paroles évoquent la perte de l'être aimé, qui était aussi attentionné que Jésus Christ avec les enfants.

-  RW  -  Vous n'avez pas parlé publiquement aux médias depuis un certain temps.

-  GM  -  "  C'est vrai, très vrai "

-  RW  -  Pourquoi est-ce maintenant le bon moment ?

-  GM  -  "  Et bien, l'une des dernières choses que j'ai jamais dites publiquement, c'est que je ne dirais plus rien pendant un moment, à moins d'avoir vraiment quelque chose à dire. Et quand j'ai fait ces déclarations, premièrement, je ne savais pas que j'allais être hors de combat aussi longtemps que je l'ai été, mais deuxièmement, vraiment, je devais juste dire ' MERCI ' aux gens. A la fin de la journée, cela fait six ans depuis mon dernier album, et " Older " a connu un succès incroyable. Je veux dire, je pensais que mon public resterait avec moi, mais je ne pensais pas que mon public grandirait comme il l'a fait. Et je pense juste que, même si je n'ai pas l'intention de refaire le tour et de faire tout comme je l'ai fait dans les années 80, je pensais qu'il était important de prendre au moins un peu de temps pour dire : " MERCI ", aux gens qui sont restés avec moi. "

RW  -  Même si vous avez fait le single de l'album Red Hop and Dance pour le single de Freddie Mercury, ça fait longtemps entre les albums. Craigniez-vous que votre public ne soit pas là avec vous cette fois ?

-  GM  -  "  C'est important, vous savez, et en tant qu'adulte, j'aime toujours faire de la musique pop. Je ne veux pas être vu comme quelqu'un qui ne fait rien d'ésotérique comme ça. Et je ne pense pas que le public s'en va, vous savez. Ils grandissent juste avec toi. "

-  RW  -  CBS, qui était la maison de disques à laquelle vous aviez signé lorsque vous aviez 18 ans, a été vendue au conglomérat japonais Sony. Etait-ce simplement un cas où vous avez constaté que vous aviez différents maîtres ou que le tout était trop restrictif ?

-  GM  -  "  Ahhh... ce que c'était vraiment était simplement le fait que j'ai eu une carrière très réussie. Tout s'était déroulé exactement comme prévu pour moi et pour la maison de disques pendant de nombreuses années. Ce n'est que lorsque les choses ont mal tourné que j'ai réalisé que je n'avais vraiment aucun contrôle sur ma carrière. En fait, au moment où les choses ont mal tourné, je n'ai pas eu mon mot à dire, ce qui bien sûr vous fermez les yeux quand tout se déroule de façon fantastique. Mais quand une sorte de réalité arrive à la maison et qu'il y a des problèmes, vous réalisez soudainement quelle est votre position réelle. Et ma vraie position était que peu importait le nombre de disques que j'avais vendus et le succès que j'avais. Je n'avais aucune liberté . "

-  RW  -  Esclavage professionnel, qu'est-ce que cela signifie ?

-  GM  -  "  Le mot " Esclavage" applique que vous n'avez aucune liberté". J'ai signé un morceau de papier quand j'avais 18 ans et j'étais toujours légalement lié par celui-ci quand j'avais 30 ans, 31 ans. Et je n'ai pas vu comment c'était vrai. L'esclavage Professionnel je l'ai inventé le matin où je savais que j'avais perdu le boîtier et je savais que ce serait une bonne bande sonore alors je l'ai jeté là-dedans... C'est vrai...finalement, peu importe si vous êtes riche ou pauvre, si vous m'êtes pas autorisé à quitter votre lieu de travail, vous êtes un esclave. "

-  RW  -  La période où vous avez décidé de vous retirer des vidéos et d'utiliser les mannequins et tout ça, qu'essayiez-vous de faire ?

-  GM  -  "  Je me sentais très mal à l'aise, alors j'ai pensé que parce que j'étais très confiant dans mes capacités musicales, j'ai décidé que j'allais rester loin du point de vue visuel pendant un certain temps. Je savais que je perdrais beaucoup de mon public, et donc évidemment beaucoup de ventes, mais je sentais que c'était moins dangereux que d'essayer de faire un autre album dans l'atmosphère que j'ai fait  " Faith ", et d'essayer de passer à travers un nombre d'années à vivre ce style de vie. Je ne pensais tout simplement pas que c'était possible. "

-  RW  -  Vous êtes vraiment une énigme. Vous ne faîtes pas cela tous les jours de la semaine. Vous ne parlez pas souvent aux médias, à vos fans. Les gens n'ont aucune idée de ce qui fait vibrer George Michael. Pouvez-vous nous donner un petit aperçu ? Qui est le vrai George Michael ?

-  GM  -  "  Si je le savais, je ne serais probablement pas là, non ? "

-  RW  -  Est-il vraiment différent du personnage public ?

-  GM  -  "  Il est très différent. Il est très différent. Je suis content qu'il y ait un personnage qui prend la place du vrai moi. Parce que ce personnage que la presse....autant que je déteste beaucoup de choses qui sont dans la presse et aussi que je n'aime pas les choses qu'ils ont dit de moi. Au bout du compte, la presse fait partie intégrante de ma carrière. Et ils l'ont... parce que j'étais absent d'une certaine manière, ils ont crée leur propre personnage, ce qui est très différent du personnage qu'ils avaient de moi il y a 10 ans. Et c'est très inexact, mais j'en suis parfaitement satisfait. J'en suis parfaitement satisfait car cela signifie qu'il fonctionne tout seul, vous savez. Donc, au bout du compte, l'image que les gens se font de moi n'est pas... Assez drôle, s'ils écoutent ce que je chante, l'image est tout à fait juste... Mais, en termes de me connaître, je ne pense pas qu'ils aient vraiment besoin de me connaître pour apprécier la musique. S'ils veulent me connaître, ils n'ont qu'à lire vraiment les paroles. "

-  RW  -  Heureux, content, plus âge et plus sage ?

-  GM  -  "  J'aime à le penser. Vous savez que vous pensez toujours que vous êtes plus sage. Et dans cinq ans, vous vous regardez, et je suis toujours sans idée. Je ne sais pas, je me sens beaucoup mieux, beaucoup plus sage. Je me sens beaucoup plus capable de faire de la bonne musique et c'est la chose importante je suppose. De toutes les choses que le public doit savoir sur moi, je suis capable de leur donner ce qu'ils veulent, vous savez. Et je me sens très capable de le faire dans un avenir prévisible.

-  RW  -  Merci pour votre temps. Revenez bientôt en Australie.

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - SOLD ON SONG - SPECIALE GEORGE MICHAEL - SUITE ET FIN !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - SOLD ON SONG - SPECIALE GEORGE MICHAEL - SUITE ET FIN !!

Suite de l'interview de George Michael avec Paul Gambaccini sur BBC Radio 2

-  PG  -  Un peu comme Marvin Gaye à qui Holland/Dozler/Holland disait : " Chante plus haut, les femmes adorent. "

-  GM  -  "  C'est vrai. Les femmes trouvent cela très sensuel. Dans la musique Pop, il y a des choses qui expriment certains faits, comme Last Christmas par exemple : Mon dieu, on a l'impression d'entendre une vraie grande fille ! Mais c'est presque dû au fait qu'il y avait une certaine part de moi qui voyait pratiquement cela comme un de ces vieux disques produit par Spector. Et le réel sentiment à ce propos est si faible, si vous y pensez, mais je pense que c'est de là que cela provenait. Et de l'autre côté, il va y avoir quelque chose d'autre qui, je le pense, n'a pas de place pour la sobriété et la féminité, et ce sera chanté dans un ton différent. Mais je pense que ces deux façons de chanter me représentent."

-  PG  -  Il existe un moyen qui pourrait améliorer ta façon d'écrire ?

-  GM  -  "  J'ai pensé à la possibilité d'apprendre à jouer correctement du piano car j'ai toujours laissé de côté la théorie, et ceci de manière parfaitement intuitive, et j'ai pourtant étudié la théorie musicale à l'école, mais, chose étonnante, j'ai carrément tout rejeté par la suite. De la plus étrange des manières, et je le jure devant Dieu, je ne pourrais toujours pas faire le lien, sur une guitare, entre les cordes et les notes. Je pense qu'aujourd'hui, arrivé où j'en suis, la théorie m'aiderait sans doute à explorer de nouveaux horizons. Néanmoins, je ne suis pas encore tout à fait sûr. "

-  PG  -  Tu as enregistré une version de " Praying for Time ". J'en déduirais que c'est toi au piano ?

-  GM  -  "  Tu plaisantes, non ?... Je ne peux pas jouer du piano comme cela. Non, c'est mon directeur musical. "

-  PG  -  Bon, écoutons là, ici sur BBC Radio 2 dans le " Sold on Song " spéciale George Michael .

-  PG  -  Il y a une phrase dans cette chanson sur laquelle je me suis toujours posé des questions puisque, selon moi, elle possède un double sens, c'est : " La charité est une veste que tu portes deux fois l'an ", donc c'est... ?

-  GM  -  "  Ce n'est pas le sens littéral, c'est l'autre ... Oui, la charité est une chose avec laquelle on se protège, dans le sens où cela te donne bonne conscience et te réchauffe le coeur deux ou trois fois l'an. Autrement dit, les associations caritatives telles que " Comic Relief " et " Children in Need ", par exemple, tu leur envoies un petit billet et tu dis : " Hum, n'ai-je pas bon coeur ? ". Tu vois ce que je veux dire ? Je ne crois pas en cela. Je sais de source sûre qu'il y a moins d'argent parvenant à la charité puisque celle-ci est partout maintenant, cependant, c'était aussi le cas avant qu'elle ne soit partout. Bien sûr, la charité est partout en Angleterre depuis les, Live Aid/Band Aid, et était bien établit en étant déjà au départ un aspect cynique du business Américain. Mais, en effet, la charité, selon moi, n'est pas quelque chose qui devrait être envisagé comme occasionnel, comme un événement annuel. La charité n'est même pas nécessairement une question d'argent, c'est une question de générosité. "

-  PG  -  Careless Whisper est choisi année après année comme ta meilleure chanson. Est-ce une surprise pour toi ? Ou t'es-tu dis : " Oui, c'est la meilleure que j'ai faite. " ?

-  GM  -  "  Tu sais je préférerais largement écouter Jésus to a Child, Different Corner ou même Last Christmas. Je suppose que je suis conscient de l'absolue naïveté avec laquelle j'ai écrit Careless Whisper, mais évidemment c'est devenu quelque chose de très universel, et cela, je ne le comprends pas ! Mais peu importe, je suis très reconnaissant envers cette chanson. Tu sais, si les gens me présentaient à leur grand mère, ou même à leur arrière grand-mère si cela se trouve, en tout cas un  parent qui ne me connaît pas, voir une personne qui parle de moi à son conjoint et qui dit : " George Michael, tu sais  ? Careless Whisper, Tara-tata ", et ceux-ci s'exclament : " Ah oui! "... Je pense que c'est super d'avoir une chanson de ce type, mais en même temps, c'est un peu effrayant de savoir que la chanson préférée des gens est un truc que tu as écris alors que tu n'avais que dix-sept ans ! Néanmoins, je suis très fier de Careless Whisper même si, je l'ai dis, ce n'est pas l'une de mes préférées. "

-  PG  -  George Michael, " Sold on Song ", merci beaucoup.

-  GM  -  "  Merci beaucoup également "

Lors de cette interview le 18 décembre 2004, Lesley Douglas, qui était contrôleur de BBC Radio 2 à cette époque ( 2004 - 2008 ) avait déclaré .

-  LD  -  "  C'est un vrai régal pour nous. J'ai eu la chance de le surprendre en répétition et je peux promettre à nos auditeurs qu'ils sont prêts pour quelque chose de très spécial. Il ne fait aucun doute que George est l'un des meilleurs chanteurs et auteurs-compositeurs du monde. Et pour lui, nous permettre de nous lancer dans le processus créatif est une opportunité très spéciale. Il ne peut y avoir de meilleur cadeau de Noël nulle part. "

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - SOLD ON SONG - SPECIALE GEORGE MICHAEL !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - SOLD ON SONG  - SPECIALE GEORGE MICHAEL !!

Nous sommes en période de confinement, pour le bien de tous, quoi de mieux que de profiter de cette occasion pour lire,... se détendre,... ou apprendre certaines choses en ce qui concerne notre talentueux George Michael...heart

Revenons sur une interview qui s'est produite sur BBC Radio 2 avec Paul Gambaccini, en 2004,  dans l'émission " Sold on Song " spéciale George Michael... Il avait enregistré trois performances  dans les Air Studios à Londres, pour être plus précis à Hampstead...  Round Here....

Voici quelques morceaux choisis et traduits .

-  PG  -  Salut George !

-  GM  -  "  Salut, comment vas-tu ? "

-  PG  -  Très bien, merci, " Round Here ", cette chanson provient de l'album Patience, et c'est l'une de mes préférées sur celui-ci, à la fois pour la qualité des paroles mais aussi pour la qualité de la musique. Au fait, peux-tu nous dire qui des paroles ou de la musique est venu en premier ?

-  GM  -  "  Je pense que c'est la musique d'accompagnement. Ces temps-ci, les paroles viennent en dernier. Autrefois, la musique et les paroles venaient " main dans la main ". Quand j'étais enfant, à peu près à l'âge de dix-huit, dix-neuf, vingt ans, la mélodie et les paroles étaient liées. Et, partant du fait que ce qui me branchait c'était les trucs qui accrochaient ainsi que cette véritable envie de marquer les esprits. J'avais pris l'habitude de conserver seulement dans ma tête l'air auquel j'avais pensé car j'avais le sentiment que si je ne m'en souvenais pas ce ne serait pas un tube. Alors que je comprends désormais qu'avec le temps tu peux oublier quelques unes de tes meilleures idées. Parce que celles-ci ne te restent pas nécessairement en mémoire, je note la musique d'accompagnement avant d'écrire une chanson...En d'autres termes, il faut que cette sensation représente 50% de la chanson. Et de par le fait que je ne suis pas capable d'autant de prouesses musicales que cela, le gros du travail est donc vocal. "

-  PG  -  Deux chansons de l'album : Round Here et My Mother Had a Brother, ces deux là sont autobiographiques. A quel moment t'es-tu dit " Cette partie de ma vie convient à cette chanson " ? 

-  GM  -  "  Pour Round Here, il me semble que j'ai juste pensé que ce petit fond de guitare avait quelque chose de légèrement poignant à propos de ma vie et se prêtait volontiers à la nostalgie. En règle générale, ce qui se passe c'est que je vais me concentrer sur diverses choses que je vois soit dans ma vie, soit à la télévision, ou peu importe, et c'est comme si j'avais une sorte de classeur de mes pensées que je ne commence vraiment à feuilleter que lorsque j'écris. Mais alors, quand je suis dans le studio, quand j'écrit la musique d'accompagnement par exemple, ce que je fais à chaque fois c'est que je fais et refais le tour de cette musique d'accompagnement et je me met à prononcer un charabia, mais réellement un charabia. C'est plus une espèce de charabia musical et lyrique, je me plonge dans une sorte de monologue intérieur jusqu'à ce que quelque chose me vienne à l'esprit. C'est ce qui s'est passé pour Jésus to a Child, par exemple, je pense que c'est mon titre préféré de tous mes albums, et ceci vient comme cela. C'est aussi le genre de choses qui n'arriverait pas s'il y avait quelqu'un dans les environs. J'envoie tout le monde dehors, je me sers de la machine qui enregistre mes paroles et je m'en sers complètement moi-même, je fais toutes mes propres retouches et le reste, j'envoie tout le monde dehors quand je commence à travailler, mon corps rempli toute la salle, littéralement, et mon monologue intérieur ou charabia serait si embarrassant si vous étiez réellement amené à l'entendre. C'est dans cet état que je commence à saisir les mélodies et les paroles, et qu'enfin je relie toutes les choses auxquelles j'ai pensé pendant tout ce laps de temps pour donner au final quelques idées pour une chanson. A aucun moment je m'assois et me dit : " Bon! qu'est-ce que je vais bien pouvoir écrire ? " Jamais ! . "

-  PG  -  Venons-en aux chansons que tu as préparées pour nous, et la prochaine que nous allons écouter est l'une d'entre elles, à savoir une reprise de Joni Mitchell.  " Edith and the Kingpin. "

-  GM  -  "  C'est cela. Je suis un enfant des Seventies et je crois que les paroles devraient être aussi importantes par rapport à ce que l'on fait, et devraient refléter la vérité et la beauté absolument telles que les gens présumaient que cela était nécessaire dans les Sixties et les Seventies, et cela ne se séparait pas de la musique. Ce qui m'a intéressé avec Joni Mitchell, c'est qu'elle venait de cet idéal des Seventies, les paroles sont absolument aussi importantes que le reste sur ses albums. De plus, ses paroles, sont, je pense incroyablement visuelles. Si vous prenez vraiment le temps d'écouter, petit à petit vous formez un environnement, ou une pièce pleine de gens, ou encore une situation particulière, et Joni en peint chaque détail, ce qui est quelque chose que je ne fais pas du tout, ce n'est vraiment pas mon style mais c'est quelque chose que je considère comme intrinsèque à Joni Mitchell et c'est absolument représentatif du style de musique avec laquelle j'ai grandit. "

 

-  PG  - Tu as réaliser une reprise de Edith and the Kingpin, une raison particulière pour ce choix ?

-  GM  -  "  The Hissing of Summer Lawns est un album étonnant qui est écrit assez majoritairement à propos de Los Angeles. J'ai acheté cet album quand je vivais justement à Los Angeles et il y a des phrases incroyables dedans, nous avons tous été, nous nous sommes tous déjà retrouvé dans notre lit en pleine nuit incapable de dormir dans un hôtel, c'est très souvent de cas dans les hôtels, à écouter le mécanisme de l'immeuble parce que vous pouvez en fait encore entendre tout ce qui s'y passe et il y a une phrase dans cet album où Joni dit : " l'engrenage dans les murs ronronne une mystérieuse chanson ", et je me suis dit : " Wouah, c'est tout à fait ça non ?. "

-  PG  -  En effet. Il y a quelque chose pour laquelle Joni est connu, et je pense que tu le fais un petit peu dans cette chanson, c'est le fait que tu parviennes à rendre ta voix chatoyante, mélodieuse.

-  GM  -  "  Ah, vraiment ?

-  PG  -  Non. En fait, si tu voulais dire quelque chose de plus modeste tu pourrais plutôt dire que ta voix tremble dans cette chanson. Tu sais, quelque chose comme : " Sous un beau jour ensoleillé, l'eau miroitait..." Peu importe, ce qui est évident, c'est que tu es compatible avec cette chanson.

-  GM  -  "  Et bien, ce que je fais en travaillant une note de chant, et encore ne pensez pas que je comprenais déjà cela avant mais aujourd'hui je pense que c'est le cas, c'est que, et c'est sans doute parfaitement et totalement représentatif de qui je suis en tant que personne, je pense que le masculin et le féminin se combattent l'un l'autre à chaque instant pour chaque parole que je chante. Et vous entendrez, littéralement dans un mot, l'intention de ce mot se situe là où je trouve cet équilibre entre masculinité et féminité. Si quelque chose est suggéré avec agressivité, cela à tendance à être chanté avec une approche beaucoup plus masculine, mais si la fin de cette phrase m'apparaît être quelque chose que je perçois plus sensible, alors ça deviendra quelque chose de beaucoup plus féminin. Je suis en effet naturellement semblable parfois à une grande fille et c'est juste la façon dont on m'entend sur les albums. C'est ma façon d'expliciter l'émotion, c'est presque identique à ce vieux truc soul où tu peux chanter une femme dans son lit pratiquement en chantant comme une femme. "

A suivre cette interview dans un prochain article....

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - ANDREW REVELE TOUT SUR SON MEILLEUR AMI !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - ANDREW REVELE TOUT SUR SON MEILLEUR AMI !!

Dans une interview pour 60 Minutes, avec la journaliste Tara Brown, Andrew Ridgeley s'est dit fier de son amitié durable avec la légende de la musique ,et du succès de leur jeune et premier groupe " Wham ! "

AR  -  " J'aime me souvenir de lui comme de l'enfant, des amis que nous avions toujours été. ....Après le décès de George, je voulais changer de perspective pour revenir à ce qui était notre essence à nous et à George, à savoir la vitalité et l'exubérance et les éléments vitaux que Wham! défendait. "

Ils étaient adolescents lorsqu'ils ont formé le groupe en 1982, il est rapidement devenu l'un des groupes les plus populaires de son époque, avec 30 millions d'albums vendus dans le monde entier.

Mais aussi vite que cela a commencé, Wham! s'est terminé, le groupe à mis fin à leur union en 1986, avec une division très amicale dans l'histoire de la musique.

AR  -  " Wham! a toujours été conçu comme un projet à court terme.  C'était une expression de notre jeune amitié. Nous ne l'avons jamais vu prendre l'âge adulte. "

George Michael a eu par la suite une longue carrière solo bien décorée, sa première catapulte en tête du classement avec " Faith " en 1987.

Pendant ce temps Andrew Ridgeley était heureux de sortir du feu des projecteurs et de mener une vie relativement tranquille.

AR  -  " J'ai eu beaucoup de chance... J'ai pu poursuivre mes intérêts et mes passe-temps sans en être esclave. "

Lorsque George décède en 2016, pour Andrew Ridgeley, entendre la nouvelle que son meilleur ami était parti fut un choc absolu. C'est un moment dans le temps qui a clairement encore un grand impact émotionnel.

AR  -  " C'était un moment de pure incrédibilité... C'était incroyable. Les mots ne suffisent pas pour décrire l'énormité et l'ampleur de cette tragédie... Les dernières années de la vie de mon meilleur ami George Michael n'étaient pas ses meilleures....Il livrait vraiment une bataille qui était une bataille interne. "

Andrew Ridgeley pense également que les problèmes de George Michael, plus tard dans la vie étaient une conséquence de sa renommée et de sa fortune, pas quelque chose qu'il a vu lorsque les deux enfants grandissaient ensemble.

AR  -  " Je ne pense pas que la bataille était là... Je pense que cela était une conséquence de son succès, des deux personnes qu'il était... L'artiste, l'artiste qui était George Michael et la personne qui était " Yog " (son surnom étant enfant)."

Pour Andrew Ridgeley les jours Wham! sont  comme les meilleurs de sa vie.

AR  -  " La gloire n'était pas un facteur. Je voulais faire partie d'un groupe avec mon meilleur pote, écrire des chansons et performer "

            " Ce fut un privilège d'avoir partagé cela avec mon meilleur ami "  AR.

 

 

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - IL SE CONFIE SUR WHITE LIGHT! OUTSIDE ! SYMPHONICA !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - IL SE CONFIE SUR WHITE LIGHT! OUTSIDE ! SYMPHONICA !!

Lors d'une interview avec Phil Marriott, George Michael parle de la tournée Symphonica qui fut interrompue à Vienne, du dernier single " White Light ", et également de la vidéo " Outside ". Interview de 2012

Quelques morceaux choisis que j'ai traduits.

* - PM  -  Tout d'abord, la question la plus importante est probablement de savoir comment vous allez. Vous avez l'air fantastique.

GM  -  " Merci. J'ai eu quelques mois très difficiles. Je me sens bien. Je travaille tous les jours en studio et j'écris...pour moi, quand ça va bien, c'est le meilleur sentiment... enfin, à côté de me tenir devant le public et de le partager avec lui. Ecrire quand les choses vont bien est le meilleur sentiment que je connaisse. "

*  - PM  -  Et quelque chose comme ça, c'est affirmer sa vie, n'est-ce pas ? Vous étiez dans un si mauvais endroit et il vous a fallu peu de temps pour récupérer ...

GM  -  " Et bien oui. On m'a dit de me calmer cette année. On m'a conseillé de mettre fin à mon travail et j'ai promis à tout le monde de le faire, mais je ne sais tout simplement pas quoi faire si je ne travaille pas . " 

* - PM  -  Le travail vous a-t-il aidé ?

GM  -  " Oui, le travail m'a définitivement permis de traverser cette année. Et je dois admettre que j'ai fabriqué une tige assez forte pour mon dos...sans jeu de mots... parce que j'en ai une dans le dos...mais je ne connais pas d'autre moyen d'être moi. Si je ne crée pas, alors je deviens très agité très rapidement. Donc, j'ai fais l'album, puis la tournée juste après et une tournée australienne après la tournée britannique... ça va être une année bien remplie, vraiment. Je me suis promis de prendre les choses en douceur l'année prochaine et de commencer à profiter du temps avec mon nouveau compagnon. "

*  -  PM  -  Il est très difficile de comprendre comment cette expérience a été pour vous. En quoi cela vous change-t-il en tant que personne ?

GM  -  " Je ne pense pas que cela vous change en tant que personne. Je pense que ça ira, espérons-le. Je veux dire... j'ai une cicatrice de trachéotomie et ça m'a vraiment dérangé pendant un moment, et je me suis dit, bon, peut-être que je devrais faire quelque chose. Je sais que vous pouvez avoir un traitement de la cicatrice. Mais ensuite, il y a quelques semaines, je me suis regardé dans le miroir et je me suis dit, tu sais quoi ? En fait, cela me rappelle à chaque fois que j'ai la chance d'être en vie. Alors, j'ai décidé de la garder. "

*  -  PM  -  Comme un petit motif.

GM  -  " Comme un petit motif, oui. Quoi qu'il en soit, c'est assez "butch", n'est-ce pas ...Cicatrices ici, cicatrices là-bas. J'en ai quelques unes. "

*  -  PM  -  En regardant le bon côté des choses, vous avez évidemment des choses positives à tirer de l'expérience, et " White Light ", le single. 

GM  -  " J'aimerais penser que c'est la chose la plus puissante en termes de musique rythmée que j'ai écrite pendant un bon bout de temps. "

*  -  PM  -  Cela m'a donné la chair de poule la première fois que je l'ai entendue.

GM  -  " Vraiment? C'est génial. C'est ce que je veux entendre. Vous savez qu'il y a tellement de gens dans notre communauté qui ont traversé des périodes terribles, que ce soit par leur sortie, leur diagnostic du VIH ou autre. Il y a tellement de choses que les homosexuels doivent célébrer ces jours-ci. Je pense que cela résonne avec beaucoup d'entre nous. "

*  -  PM  -  Oui, c'est finalement joyeux. 

GM  -  " Oui, finalement c'est une célébration de la survie. "

*  -  PM  -  Et Kate Moss dans la vidéo... Elle vous sauve. La pièce lancée était-elle symbolique ? 

GM  -  Oui, très symbolique. Des métaphores partout. Les corbeaux noirs et les colombes blanches et le zèbre noir et blanc représentant les ténèbres de la mort et la luminosité de la vie, vraiment. Et il y a aussi des références à quelques-uns des chanteurs extraordinaires que nous avons perdus ces dernières années, et vous ne pouvez vous empêcher de cela en tant que chanteur, en particulier de l'époque où Michael Jackson et Withney Houston sont nés. Vous ne pouvez pas vous empêcher de penser que vous avez esquivé une balle qu'ils n'ont pas réussi à éviter, vous savez ? Je n'ai jamais été accro à l'héroïne, mais j'ai quand même esquivé une balle. Et d'une certaine manière, cela renforce le sentiment du privilège que j'ai. Je pense que mon vrai privilège est que je crois toujours en ce que je fais et que je suis toujours capable de rendre les gens heureux avec ma musique et ça après 30 ans. C'est tout simplement incroyable ! "

*  -  PM  -  Peut-on parler d'urinoirs en rotation ? C'était une idée fantastique !

GM  -  " C'est mon idée ! "

*  -  PM  -  Je n'oublierai jamais quand j'ai vu cette vidéo pour la première fois parce que je pensais que vous aviez été si courageux pendant tout ce temps, que vous le fassiez avec une telle attitude. 

GM  -  " Puis-je vous dire comment cela s'est passé ? J'avais déjà fait " Fast Love " et " Spinning the Wheel " avec deux réalisateurs vidéo de génie. C'était un couple de personnes en affaires, un couple de travailleurs appelé Anthéa et Von. Ils ont cessé de travailler ensemble, et Von est venu à Los Angeles parce qu'il voulait faire quelque chose pour " Outside ", et il était assis avec moi, très nerveux et je ne pouvais pas me résoudre à savoir pourquoi, et après environ une demi heure, il a dit : " Puis-je être vraiment honnête avec vous ?", et j'ai dit : " Oui, bien sûr, vous le pouvez ", et il a dit : " Pouvons-nous le faire dans les toilettes ? "... Je me suis assis et je l'ai regardé et il m'a fallu environ 10 secondes pour dire ... " Oui, mais il faut que ce soit une toilette disco. " et c'est aussi simple que ça, tu vois, et j'ai tout de suite eu l'idée des urinoirs rotatifs, et tout, ce qui est probablement mes trois secondes préférées de toutes les vidéos que j'ai jamais réalisées. "

 

*  -  PM  -  Avez-vous déjà pensé que c'était une mauvaise chose à faire ? Avez-vous déjà pensé au fond de votre esprit que cela irait terriblement mal ? 

GM  -  " Non, je ne pensais pas que ça irait mal. Je pensais que si c'est assez drôle et si le disque est assez bon... alors tu peux t'en tirer avec un meurtre ! "

*  -  PM  -  La tournée Symphonica est de retour. Allez-vous également faire une tournée aux Etats-Unis ? Parce que beaucoup de gens ont demandé si vous allez visiter les Etats-Unis .

GM  -  " J'espère que je vais visiter les Etats-Unis au début de l'année prochaine. Je dois terminer ces concerts et faire une tournée en Australie, et je pense que, si Dieu le veut bien, je serai aux Etats-Unis au début de l'année prochaine pour entamer tout le processus. Tout cela prend si longtemps à mettre en place, vous savez ! "

*  -  PM  -  Je suis surpris que vous le fassiez si vite .

GM  -  " Oui, comme je l'ai dit, je devais y aller doucement mais je ne pouvais pas. J'avais beaucoup d'anxiété et le seul moyen de me distraire, s'il y a quelque chose qui me distrait de tout, c'est de la musique. C'est l'endroit le plus sûr au monde pour moi, le studio d'enregistrement. Vous devez vous concentrer sur chaque détail. Vous n'avez donc pas la possibilité de rester assis et de vous inquiéter pour votre vie, contrairement à de nombreux emplois où l'anxiété règne. "

 

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - SON IMMENSE ADMIRATION POUR AMY WINEHOUSE ET PLUS ENCORE !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - SON IMMENSE ADMIRATION POUR AMY WINEHOUSE ET PLUS ENCORE !!

On remonte à nouveau le temps, nous voici en 2007, avec une interview lors d'une émission radiophonique sur Magic FM Radio, avec George Michael, dans laquelle il nous parle de se produire au Wembley Arena, ainsi que son admiration pour Amy Winehouseet bien d'autres choses....

Quelques morceaux choisis et traduits....

* -  Merci beaucoup, c'est vraiment très agréable d'être de retour pour discuter à nouveau. Et bizaremment il ne reste plus qu'une semaine avant de vous produire au Stade de Wembley ?

GM  -  " Oui, je sais que c'est incroyable, incroyable. Je veux dire, je suis... c'est probablement le plus excité que j'ai jamais été sur un spectacle. Peut-être la finale. Mais la finale, vous savez, la finale avec Andrew était aussi un peu triste. Donc ça ..donc nous avions hâte, nous nous le redoutions aussi un peu. En cette... à cette occasion, je suis vraiment ravi d'ouvrir Wembley. C'est un jour historique pour moi. "

* -  Et bien, gardez cette pensée, jouons une chanson et ensuite nous parlerons de l'ouverture. Parce que c'est...c'est un moment historique, n'est-ce pas ? D'ouvrir le nouveau stade de Wembley. Beaucoup de gens pensaient que ça irait à Bon Jovi... 

GM  -  " Cela n'aurait pas été juste "

* -  Cela n'aurait pas été juste ?

GM  -  " C'était un peu risqué qu'une banque américaine ferme le Wembley Stadium, l'ancien. Sans parler d'ouvrir le nouveau. Je pensais que c'était vraiment pousser. "

* -  Ce n'est pas très britannique, n'est-ce pas ? Et comment vous sentez-vous parce que, je veux dire, nous avons tous hâte d'aller au spectacle. Comment vous sentez-vous dans vos chaussures ?

GM  -  Vous savez, les stades sont incroyables. Ce sont tous des évènements incroyables et c'est fantastique de pouvoir jouer devant mon propre public. Mais il y aura quelque chose à ce sujet, vous savez, cette nuit à Wembley. Je souhaite que ce soit la toute fin, vous savez. "

* -  Ouais exactement et ce serait une fin de concert parfaite.

GM  -  " Oui, vraiment.."

* -  Mais je suppose que vous devez en finir avec ça. Et avec ça...il était ouvert maintenant pour la finale de la FA Cup.

GM  -  " Et bien aussi si j'attendais que ce soit la fin de la tournée, quelqu'un d'autre l'aurait ouvert (rires). "

* -  Avez-vous changé pendant la tournée pour avoir ce moment ?

GM  -  " Non, je pense que nous avons toujours...à partir de la fin de l'année dernière, quand il y avait une possibilité, même... je pense que nous avons toujours su que, quoi que nous puissions faire pour nous assurer que je me produirais à Wembley, les autres dates devraient sièger autour de ça. Mais c'est seulement ça, vous savez, c'est seulement cette semaine là que les choses se seraient déplacées. "

* -  Vous avez dit précédemment que vous n'aviez pas été aussi enthousiasmé par un spectacle depuis...enfin vous avez joué au stade de Wembley, bien que cela ait eu un soupçon de tristesse. Parce que c'était la finale Wham!

GM  -  " Et bien, le dernier spectacle de ma propre série, oui... Evidemment, j'ai joué là-bas plusieurs fois, mais toujours dans le cadre de la gamme de prestations, vous savez. Alors...alors oui, c'est très étrange. Je veux dire que le dernier concert que j'ai joué là-bas était... Wow!, laissez-moi penser ....donc tu sais, il y a 20 ans, j'ai 43 ans maintenant et je vais sur 44 la semaine prochaine. Mais c'est incroyable de penser que... combien de choses se sont passées depuis. Et être...pour que ce soit un autre jour très important de ma carrière, vous savez, rattaché au stade de Wembley..."

* -  Je suis sûr que beaucoup de fans pensaient que ce jour ne viendrait jamais. Le fait que vous ayez été en tournée l'année dernière était un miracle, n'est-ce pas ?

GM  -  " Oui, ça l'était vraiment pour moi. Pour moi plus que quiconque vraiment. "

* -  Quand vous regardez où vous étiez, en quelque sorte avant l'année dernière. Où vous étiez dans votre tête et dans votre vie...est-ce que vous y réfléchissez maintenant et pensez : Dieu, qu'est-ce que je faisais sur terre ?

GM  -  " Et bien non pas vraiment, je veux dire l'année dernière, je m'entraînais déjà pour ça, vous savez. Je veux dire...à partir de... j'ai eu une sorte d'épisode de dos au début de 2005 qui... qui m'a fait rentrer dans la salle de gym. Et à peu près à la même époque, j'ai commencé à penser que, peut-être je ne devrais pas exclure l'idée de faire une tournée. Et je ne pense pas que ceux qui sont venus voir le spectacle l'année dernière aient vraiment eu l'impression que je vivais une période misérable, vous savez. "

* -  Et bien, ce fut une excellente tournée et vous avez semblé incroyablement heureux. Et soyons honnêtes, ça doit être génial pour votre ego.

GM  -  " Et bien, vous savez quoi, vous savez quoi..."

* -  Professionnel...

GM  -  " Oui, ego professionnel, absolument, absolument. Pour pouvoir...ouais, je suis très soulagé de pouvoir faire ce que je peux faire. D'une certaine manière, c'était plus que de me prouver à moi-même que j'étais physiquement à la hauteur, vous savez. C'était en fait une nouvelle perspective et une nouvelle expérience de monter sur scène. Parce que j'ai 43 ans, je suis une personne très différente. Je suis beaucoup plus une personne entière je pense maintenant et j'ai une bien plus grande appréciation des choses que j'ai dans la vie. Donc pour sortir et recevoir ce genre de chaleur nuit, après nuit, vraiment...il faudrait être dans un endroit très sombre pour ne pas être heureux maintenant. "

* -  Oui exactement. Vous devez être un personnage étrange. Parce que ça s'est si bien passé, n'est-ce pas ? Je veux dire dans le monde. Même en Amérique maintenant, ce qui pendant des années était manifestement un endroit étrange pour vous. Ils sont désespérés pour que vous alliez là-bas et que vous donniez des concerts, et je pense que vous êtes prêt à le faire aussi maintenant. 

GM  -  " Oui, je suis tout à fait prêt et...je pense que la grande majorité des gens qui seront au concert en Amérique seront des gens qui ont acheté mes disques entre-temps, vous savez. Et puis, il est possible que je retourne chez moi et que je fasse une tournée américaine plus importante, mais ce n'est pas vraiment pour ça que je suis là. En réalité, je suis là pour jouer avec les Américains de la même manière que j'essaie de jouer avec autant de personnes que je peux cette année, vous savez. "

* -  Voulez-vous toujours faire de la nouvelle musique ?

GM  -  " Oui, mais je ne pense pas que je veuille la mettre sur le marché. Je pense que je veux le faire pour les gens qui sont déjà des fans de George Michael, qui vont venir la chercher, vous voyez ce que je dis. Donc, vous ne privez personne qui veut votre musique. Vous ne devez pas nécessairement aller là-bas et essayer de passer à la radio. "

* -  Quels sont les nouveaux artistes que vous regardez et qu'en pensez-vous ? Aimez-vous ce qu'ils font ?

GM  -  " Assez peu, je veux dire Amy Winehouse, au-delà...au-delà de la description! Je pense que je vous ai parlé d'elle il y a trois ou quatre ans, n'est-ce pas ? Son premier album est sorti. Et vous savez, j'ai été ravi quand j'ai compris qu'elle avait décidé de faire un album pop. Je pense que c'est absolument bien. Je pense que c'est probablement la meilleure voix féminine que j'ai entendue au cours de ma carrière, oui, absolument, oui. Je n'ai entendu aucune voix qui, comparée aux grandes voix des années 60 et 70, , en ce qui me concerne. Et elle a une de ces voix."

* -  Tenez-vous un journal ?

GM  -  " Non, je suis trop secret pour tenir un journal au cas où quelqu'un le trouverait. "

* -  Vous donnez l'impression... de certaines choses que vous dites, que vous êtes un maniaque du contrôle absolu ?

GM  -  " Oh totalement... Pas autant que je l'étais, parce que, vous savez, je suis beaucoup plus détendu et je pense que même les monstres du contrôle se détendent avec le temps. Je suis un maniaque du contrôle mais, en réalité, mon domaine principal de contrôle est le futur. En ce qui concerne l'avenir, je ne peux m'empêcher de le faire. Je veux dire que la raison pour laquelle j'ai fait des projets pour l'avenir est parce que j'ai peur que l'avenir ne me submerge, vous savez. C'est juste...et je pense qu'en 2007, c'est une sensation tout à fait compréhensible. Mais c'est ...je suis toujours dans le prochain... je suis toujours en train  de planifier ce qui va se passer ensuite, vous savez. Et je devrais probablement apprendre à apprécier ce qui se passe maintenant. J'essaye, j'essaye vraiment. Et les spectacles sont vraiment un bon moyen de faire ça parce que je les apprécie beaucoup, plus que jamais. "

 

Ecoutez ci-dessous cet homme d'une grande intégrité !! 

Un clin d'oeil à mon ami Wilfried, que je remercie pour cette vidéo avec la bande son de l'interview.

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - EMISSION RADIO D'ATLANTA AVEC GEORGE MICHAEL, STEVE McCOY, VIKKI LOCKE !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - EMISSION RADIO D'ATLANTA AVEC GEORGE MICHAEL, STEVE McCOY, VIKKI LOCKE !!

George Michael et sa première interview radiophonique en Amérique depuis presque une décennie, en 2004 dans l'émission de radio Steve et Vikki sur Star 94, en compagnie d'une autre personnalité de la radio Tom Sullivan, participant à la conversation.... C'est... Patience, et c'est très George Michael, et l'on dirait qu'il n'est jamais parti... George Michael classique, cela s'appelle Patience..

Et George Michael est au téléphone...

* SM - Comment ça va George ?

GM  -  " Je vais bien. Ravi de vous parler. "

* SM - Hé, c'est très sympa de vous parler. En fait, nous écoutions juste votre CD... écoutez ceci, nous venons de le recevoir ici nous écoutons, Flawless !.... Nous avons écouté toute la matinée, nous adorons ça !

GM  -  " Excellent, avez-vous des morceaux préférés ? "

 

* SM - Oui, vous savez que Vikki et moi parlions de Patience. C'est mon préféré et jusqu'à présent c'est le numéro sept.

GM  -  " Le numéro sept qui est la mère avait un frère, non ? C'est lent. "

* VL - Quel est ton numéro préféré ?

GM  -  " Ma mère avait un frère est probablement mon préféré de l'album. "

* SM - Salut George, si heureux de t'avoir sur notre spectacle ici maintenant. Je sais que lorsque vous étiez avec Oprah, vous avez apparu pour la première fois à la télévision. Ils disaient 10 ans. Est-ce votre première apparition à la radio américaine depuis quelques années ?

GM  -  " Oh, c'est définitivement ma première apparition à Atlanta. Une exclusivté à Atlanta. Je me dit toujours à quel point Atlanta est formidable. "

* VL - Atlanta vous aime... je...toujours.. à chaque fois que nous parlions de nos chansons préférées de George Michael et de Careless Whisper...quand j'entendais dire que je dois le monter plus fort et je pleure et j'adore votre voix et l'émotion. C'est juste une chanson merveilleuse.

GM  -  " Avez-vous eu quelqu'un qui vous a trompé de cette façon alors ? "

* VL - Et savez-vous que je ne l'ai jamais fait, mais je peux imaginer ce chagrin d'amour .

GM  -  " Je sais... Ce qui est drôle, c'est que, pour moi, à propos de cette chanson, je l'ai écrite quand j'étais si jeune. Je l'ai écrite quand j'avais dix-sept ans alors que je ne savais rien de l'amour ou des relations. Les gens adorent et, à l'évidence, c'est la plus connue de mes chansons. Je suppose qu'il doit donc y avoir beaucoup de gens qui trichent et se racontent de cette façon. "

 

* VL - Je dois vous dire que je me sens mal, je suis désolée de voir les médias vous rendre un mauvais service. Parce que je pensais juste que vous étiez exclu à cause de toute la mauvaise publicité que vous avez eue après ce qui concerne, vous savez de quoi je parle, puis vous êtes sur Oprah et j'ai entendu parler de la mort tragique de votre partenaire et celle de votre mère, et moi j'étais juste en train de pleurer...

GM  -  " Et bien, je veux dire les gens.... Ce qui s'est réellement passé, c'est que j'ai... vous savez que la vie a été très dure pour moi. Dieu a eu quelques leçons qu'il voulait m'apprendre dans les années 90 et... il l'a certainement fait, je veux dire, j'ai appris de ces leçons. Mais je n'avais simplement pas l'énergie nécessaire pour informer les gens de ce qui se passait, et dans le reste du monde, on peut survivre à la radio...avec la radio et la vidéo, vous savez. Et le reste du monde que je suis parvenu à garder...a miraculeusement réussi à poursuivre une carrière couronnée de succès en dehors des Etats-Unis, sans être obligé d'être là, vous savez. Mais avec l'Amérique, il faut être là...il suffit d'être là pour promouvoir vos voies et je l'ai bien compris. Et j'ai compris pourquoi je n'étais pas à la radio. Mais je ne pense absolument pas que la plupart des Américains ont compris pourquoi j'étais absent. Et il ne s'agissait certainement pas d'une mauvaise publicité, vous savez. "

* SM - George, nous ne rentrerons pas dans le détail, mais je suis simplement curieux de savoir si vous pouvez vous en tenir à cette pensée puisque nous en parlons ici. Je veux dire, quand je pense à George Michael et au fait que pendant les années 80, je veux dire toutes les deux heures, nous jouions une de vos chansons...vous remplissiez des arènes, des concerts partout où que vous alliez. Au sommet de votre jeu, puis quelque chose comme cela vous arrive et soudain tout s'effondre. Pouvez-vous nous expliquer comment vous vous en sortez ?

GM  -  " Ce que les gens semblent oublier, c'est que j'ai arrêté de faire de la publicuité en Amérique cinq ou six ans avant ce qui s'est produit à Los Angeles. Et les gens ont tendance à penser que je viens de disparaître... et c'est en quelque sorte ce qui s'est passé, mais en fait, je n'avais même pas essayé de faire de la promotion à cause des problèmes personnels qui se produisaient avec mon premier partenaire. Et comme je n'avais pas fait de promotion depuis le début des années 90, j'ai donc délibérément abandonné beaucoup de choses, vous savez. Et d'une certaine manière, c'est parce que c'était un signe d'actualité. Je pense que les gens ont cru que c'était à cause de mon arrestation, ce qui n'a rien à voir avec cela, vous savez...Je considère cette arrestation comme une chose positive dans ma vie, vous savez. "

* VL - Pourquoi cela ?

GM  -  " Je pense qu'il fallait plus d'énergie pour garder ma vie privée intacte que je ne le croyais, mais il n'y a aucun doute que ma vie à été meilleure après cet incident. "

 

* SM -  George Michael est avec nous, il vient de sortir un nouveeau CD intitulé Patience et il nous parle en exclusivité...Changeons de sujet, je suis un fanatique des Beatles et je pense que tu l'es aussi. Je pense que je m'en souviens....n'as-tu pas acheté le piano de John Lennon ?

GM  -  " Oui, je l'ai fait, oui... Je le regarde en ce moment. "

* SM - Vraiment, êtes-vous chez vous à Londres ?

GM  -  " Au bureau, je suis au bureau. "

* SM - L'avez-vous utilisé ?

GM  -  " Ne le dis à personne que.."

* SM - L'avez-vous utilisé dans la production de ce CD actuel ?

GM  -  " Oui, le premier titre Patience est joué sur le piano de John Lennon, ce titre est joué sur le piano sur lequel il a ecrit Imagine. "

* VL - Maintenant vous avez une relation très réussi..

GM  -  " Huit ans, nous venons de fêter notre 8 ème anniversaire. "

* VL - Félicitations ! Est-il vrai que tout est plus grand au Texas ?

GM  -  " ( Rires), je le dirais..."

* SM - Laquelle de vos chansons les plus anciennes vous fait éteindre la radio, y en a t-il ?

GM  -  " Oh, je n'ai jamais été aussi enthousiaste... il y avait une chanson très précoce de Wham!, intitulée Bad Boys, qui est terrible. Et des célibataires à succès, je dirais probablement....je veux ton sexe, probablement. "

* VL - Tu plaisantes !

GM  -  " Non, ceux qui ont du succès sont ceux que je ne connais pas vraiment...Parce que je pense que c'est trop...pour moi, c'était un exercice, essayer de sortir d'un marché à un autre, vous savez. "

* VL - Ce dont je me souviens, c'est la rumeur selon laquelle la femme de la vidéo était vraiment votre amoureuse et que vous meniez ce grand combat, ce qui n'est évidemment pas le cas.

GM  -  " Et bien, le fait est que nous étions ensemble, mais le fait que nous ayons eu une grosse dispute n'a rien à voir avec la vidéo, vous savez. Absolument rien à voir avec la vidéo. "

* VL - Et après cela, n'est-ce pas simplement comme si George Michael ne figurerait plus jamais dans ses vidéos ?

GM  -  " Et bien, en fait... pendant un certain temps là-bas, je ne pensais vraiment pas que je voulais continuer à faire quoi que ce soit que vous sachiez. Ma tête était tellement foutue après la tournée de Faith. Je ne savais vraiment pas si je voulais la refaire, alors pour... mais je le savais à ce moment là... à ce moment là, je savais que j'étais gay et je l'étais aussi, vous savez.. j'ai aussi réalisé que j'étais assez convoité par les Américains... eh bien en fait par des gens un peu partout, et j'ai senti que c'était un peu comme... A ce moment là, j'ai commencé à me sentir comme un hypocrite. Ce qui aurait été l'une des raisons pour lesquelles je ne voulais plus faire de vidéos. "

* VL - Parce que je t'aimais! J'ai juré que tu étais hétéro et que tu me voudrais si jamais tu me rencontrerais un jour.

GM  -  " Vous cherchiez toujours à vous marier, non ? "

* VL - Je l'ai fait... Et maintenant tu veux Steve!

GM  -  " Peut-être que je n'ai pas encore rencontré la bonne fille, on ne sait jamais. "

 

* VL - Je suis contente que vous soyez heureux maintenant.  Vous avez sorti le nouveau CD. Allez-vous faire une tournée, allez-vous vous aventurer de cette façon ?..

GM  -  " J'essaie en quelque sorte de voir ce que je ressens en ce qui concerne... comment être à nouveau pour moi sous les projecteurs. Parce que je suis dans cet état depuis un bon moment. Et je vois que la tournée est une possibilité l'année prochaine  "

* SM - George Michael avec nous à l'émission Steve and Vikki. Le premier concert de ma fille qui est venue vous voir à Atlanta. C'est le premier concert auquel je l'ai emmenée .

GM  -  " Vraiment ? "

* SM - Elle t'aimait !

* VL - Comme Julia Roberts qui nous a supplié de nous procurer des billets pour ce concert.

GM  -  " Et bien, je l'ai rencontrée il y a quelques années et elle a dit qu'elle était fan mais je ne la croyais pas (rires)."

* VL - Oh, maintenant vous savez que c'est vrai.

GM  -  " Maintenant je sais, oui. "

* SM - Donc, je suis frappé par le fait que vous ne tombez pas dans le feuilleton hollywoodien... vous ne participez pas à toutes ces soirées ?

GM  -  " Non, je ne suis pas le genre de personne qui appelle mon publiciste et me demande où je devrais être vu, non, je reste loin de tout ça. C'est la seule façon de rester sain d'esprit. "

* SM - Où aimez-vous passer les vacances ?

GM  -  " Et bien, je n'en ai pas eu depuis des années. J'aime le sud de la France, j'aime l'Italie. L'Europe vraiment, je préfère l'Europe, je ne suis plus vraiment un adorateur du soleil. "

 

* SM - Essayer de rester à l'abri du soleil ces jours-ci ?

* VL - Cette peau, cette belle peau

GM  -  " Ouais, je sais bien.. J'ai passé la moitié de ma vie dont une vingtaine sur un lit de bronzage, ma peau a donc payé le prix, en ce qui me concerne. Mais j'aime mes rides. "

* SM - Alors George, avez-vous eu des contacts récemment avec Andrew Ridgeley ?

GM  -  " Oui, je l'ai souvent vu. Je viens de déjeuner avec sa partenaire depuis 14 ans et je le vois assez souvent. Il vit en Cornouailles, à quatre heures de route, nous ne nous voyons donc pas beaucoup, mais nous nous réunissons et j'ai passé le Nouvel An avec lui. "

* SM - Est-il toujours dans la course automobile ?

GM  -  " Non, il est beaucoup plus calme, il pratique le golf maintenant . Il est passé de la course automobile à la planche à voile et maintenant au golf. "

* SM - Wow, et quel est votre sport ? Avez-vous une passion ?

GM  -  " J'avais l'habitude de jouer au squash. J'adorais jouer au squash, c'est ce que vous appeler le racquetball, n'est-ce pas ? J'avais l'habitude de faire cela, en réalité, j'ai subi une opération au dos il y a quelques années, ce qui m'a empêché de le faire. Je craque maintenant ( rires). "

 

* VL - Et bien, nous savons que vous avez ce fabuleux piano dans votre bureau en ce moment. Que regardez-vous dans votre bureau pendant que nous parlons ?

GM  -  " Et bien, je regarde mon directeur en train d'essuyer son nez.... En fait, je regarde... si vous avez déjà vu la vidéo de Fast Love, cette chaise que je suis assis pour Fast Love, qui est ici.."

* SM - Très bien, avez-vous d'autres souvenirs des Beatles ?

GM  -  " Non, non, juste ce piano... juste ce que je pensais être spécial ."

* SM - Je suis sûr...oh que oui, et ça a coûté un joli centime aussi ?

GM  -  " Ouais, c'était envrion un million et demi de livres... en fait, c'est quoi ça maintenant ? "

* VL - Et pouvez-vous sortir en Europe sans que les gens ne viennent vous voir , et est-ce qu'ils continuent ? 

GM  -  " Pas vraiment, non. Je veux dire que c'est beaucoup plus facile pour moi en Amérique. Parce que, évidemment, comme je l'ai dit, ma carrière s'est arrêtée là, alors que ce n'était pas le cas dans le reste du monde, alors c'est... je dois juste choisir mes places vraiment. Faire attention à moi, éviter les grandes foules. "

* SM - George merci beaucoup! Toujours un plaisir et venez nous voir ici à Atlanta.

GM  -  " D'accord, merci beaucoup, c'est un plaisir de vous parler ! "

* TS - George, je suis Tom Sullivan... dites mon nom

GM  -  " Vous êtes Tom Sullivan "    (Rires)

* SM - Très bien, bonne chance... Il a dit votre nom, êtes-vous heureux maintenant ?

 

Partager cet article

Repost0

1 2 3 > >>