Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

75 articles avec interview-magazine

GEORGE MICHAEL - QUELLE EST LA CHOSE LA PLUS IMPORTANTE A PROPOS DE GEORGE MICHAEL ? !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - QUELLE EST LA CHOSE LA PLUS IMPORTANTE A PROPOS DE GEORGE MICHAEL ? !!

La chose la plus importante à propos de George Michael ? Sa musique ? Son argent ? Sa nouvelle biographie ? Non, c'est son ego !

Ceci dans une interview de 1990 dans Looks Magazine, par  Kerryn Ramsey. (traduit par moi-même)

Dire que George Michael avait un ego sain serait un euphémisme. Certains sont allés jusqu'à le traiter d'égoïste. Et George serait la dernière personne à le nier.

- GM  -  "  Il semble que j'ai passé les six dernières années de ma vie professionnelle à faire de mon mieux pour convaincre le monde que j'étais l'égocentrique le plus arrogant et narcissique qui ait jamais marché sur terre. Je dois dire que cette partie était facile. Le plus difficile sera de les convaincre que je plaisantais. "

- Que le monde comprenne ou non la blague, George a le dernier mot. Cet été, il sort son deuxième album solo : " Listen Without Préjudice ", et une biographie " Bare ". Et, il peut parier sur sa barbe qu'ils deviendront tous les deux des best-sellers.

- Et quand l'heure des récompenses viendra et que George sera à nouveau sur le podium, ce ne sera pas lui qui dira : "  Bon sang, je n'aurais jamais pensé que cela pourrait m'arriver ! "... Il savait que cela pouvait arriver, il avait tout planifié dans les moindres détails.

-  GM  -  "  Je ne pense pas que la façon dont j'ai planifié ma carrière soit plus méticuleuse que la plupart des planifications, je pense juste que c'est plus correct. Je pense qu'au départ, la raison pour laquelle les choses se passent si bien est que je sors de la musique de qualité constante. J'y prête vraiment beaucoup d'attention. C'est la chose la plus importante de ma vie et j'y suis passionnément impliqué. Les choses que je fais pour m'assurer que ça se fait entendre partout, c'est plus une corvée, comme faire des vidéos et des interviews . "

- George est en charge de sa carrière depuis les premiers jours de Wham!. Ils étaient peut-être un duo, mais Wham! a toujours été connu sous le nom de George Michael... Quatre ans plus tard, quelle est l'importance d' Andrew pour George ?

-  GM  -  "  D'un point de vue professionnel, il n'a plus d'importance. En tant qu'ami, il est plus important que jamais. "

- George a essuyé de vives critiques pour son image et sa personnalité aimant les clubs à l'époque de Wham!.

-  GM  -  "  Ils me traitaient d'enfantin et de désinvolte, et maintenant ils disent que je me prends trop au sérieux ! ... Vous avez juste envie de dire f....off !  Si vous ne n'avez pas apprécié avant, vous n'allez pas m'apprécier maintenant . Alors pourquoi devrais-je m'en soucier ?.

- La critique n'est pas quelque chose qui atteint George Michael ces jours-ci.

-  GM  -  "  J'apprécie vraiment les critiques constructives mais je n'en reçois pas souvent. Normalement, c'est juste au vitriol, mais j'y suis habitué . "

- Une grande partie des critiques a été réduite au silence par le premier album solo de George , " Faith ", et la tournée mondiale qui l'a accompagné.

- Les spectacles en direct ne sont pas aussi faciles pour George qu'il les fait paraître.

-  GM  -  "  Je deviens très nerveux avant de monter sur scène et je pense que cela vous rend en quelque sorte à la hauteur de l'occasion. Mais il y a eu quelques occasions où je n'ai pas eu l'énergie pour le faire ou quelque chose s'est mal passé personnellement, et je commence vraiment à penser : - " Pourquoi est-ce que je fais ça ? .... J'ai un manager, mais mon manager a toujours été le même que les autres personnes qui travaillent autour de moi. Ils reviennent toujours vers moi pour les décisions finales sur tout. Et c'est comme ça que je le veux. "

- Il admet que passer huit ou neuf mois sur la route lors d'une tournée mondiale est intimidante.

-  GM  -  "  C'est un cauchemar absolu pour moi. J'essaie de ne pas y penser. Mais quelque que soit la promotion que vous puissiez faire dans le monde entier avec des vidéos, vous devez toujours faire vos preuves en direct. Vous devez être perçu comme un excellent interprète pour vous frayer un chemin dans les livres d'histoire. "

- Est-ce juste une touche de l'ancien ego qui atteint à nouveau son apogée ? Ou lorsque vous avez fait vos preuves hors de tout doute, cela devient-il simplement de la confance en soi ?

-  GM  -  "  Je pense que j'ai toujours eu une grande confiance en moi. Et bien, pas toujours, probablement au cours des cinq ou six dernières années, j'ai eu une grande confiance en moi en tant que personne professionnelle. Mais je pense que ma confiance en moi en dehors de ma carrière est assez similaire à celle de la plupart des gens. J'ai les mêmes faiblesses, les mêmes insécurités ou autres. Peut-être que je les déguise mieux . "

- George Michael, la personne, est-il très différent de George Michael, la superstar ? 

-  GM  -  "  Il n'est pas très différent, mais il est probablement plus humain. Curieusement, l'une des grandes contradictions de ma carrière est que les gens m'ont toujours vu comme quelqu'un qui est dans une position de pouvoir et qui l'affiche et puis quand vous écoutez réellement les choses sur lesquelles j'écris, ce sont généralement les contraire. Alors quand vous écoutez ce que j'écris, je ne pense pas que j'ai un désir de moi-même différent de quelqu'un d'autre... Je ne chante pas à ce sujet de toute façon ! "

- Qu'en est-il de la biographie " Bare "  écrite par le journaliste britannique Tony Parsons ?  Il faut se rappeler que George n'a que 27 ans et qu'il a encore beaucoup à vivre. Il aime également protéger sa vie privée, alors ne vous attendez pas à une lecture pleine de scandales... Une rumeur veut que le livre ait en fait été rejeté par les éditeurs pour la première fois parce qu'il était un peu, et bien, ennuyeux. Plus comme Barely There que Baring All . Ou peut-être même Can You Bare It ?

-  GM  -  "  Je suis très autonome et je suis vraiment désespérément privé dans un sens. Je n'aime même pas que quelqu'un vienne nettoyer ma maison. J'ai besoin que mon espace soit mon espace ininterrompu..."

- La raison pour laquelle il possède maintenant une maison en Amérique ?

-  GM  -  "  Tout le monde sait tout de moi en Angleterre. J'ai beaucoup trop parlé de moi. Il ne me reste aucun élément de surprise ou de mystère en Angleterre. Je suis toujours là pour sortir en boîte, et les gens ont des photos de moi qui sortent d'ici et d'ailleurs. Je suis disponible. Je suis accessible. En Amérique ils me jugent beaucoup plus sur la force de la musique et des vidéos. "

- Une telle inhibition de la part de l'homme qui a chanté " I want Your Sex " et l'a accompagné d'une vidéo torride . Il s'agissait de son premier single solo, et aussi éloigné de son Wham! l'image qu'il pourrait obtenir dans le cadre des lois de censure !

-  GM  -  "  A l'époque, je regardais les deux prochains mois et je me demandais ce qui allait se passer. Et bien, je savais ce qui allait se passer, je sortirais mon premier single solo et ce serait un succès et c'était à peu près tout. J'avais écrit cette chanson pour quelqu'un d'autre six mois auparavant et les gens disaient : " Pourquoi ne le fais-tu pas ? " Mais je pensais que je ne pouvais pas le faire, c'était trop loin de ce que j'écris normalement. Et puis, j'ai pensé " Pourquoi pas ? " Je savais que ce n'était pas un risque énorme et que cela n'allait pas m'achever, mais cela a ébranlé mon palmarès en Angleterre. Il est arrivé au numéro 3 dans les charts, mais c'était le premier disque que j'avais sorti depuis des années qui n'avait pas atteint le numéro 1."

George estime qu'il a pas mal changé depuis qu'il a fait cette vidéo. 

-  GM  -  "  Pour moi, être adulte ne signifie pas seulement atteindre un certain âge. Cela signifie être sûr de qui vous êtes et avec qui vous voulez être. "

- Il est devenu le compagnon de certains poids lourds de l'industrie musicale, notamment, Elton John, Aretha Franklin, Stevie Wonder. N'importe qui d'autre vendrait père et mère pour obtenir quelques indices de gens comme ça, mais pas George.

-  GM  -  "  Il y a très peu de gens dans la vie à qui je demande conseil. Souvent, les gens voient ça comme une sorte d'arrogance, mais je ne le vois pas du tout comme ça. Je vois juste que j'ai toujours senti que je savais quoi faire pour aller plus loin. Et jusqu'à présent, je ne suis tombé à aucun moment du parcours. Enfin, pas très mal, en tout cas. "

- Pas assez pour blesser son ego, c'est sûr.... Il a montré à tout le monde qu'il n'était pas une pop star jetable.

- Et le truc de l'ego.... Et bien, il plaisantait à propos de tout ça de toute façon. Bien sûr, nous vous croyons George !

 

 

 

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL -IL AVAIT TROUVE AMUSANT DE JOUER DANS ELI STONE !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL -IL AVAIT TROUVE AMUSANT DE JOUER DANS ELI STONE !!

Nous remontons dans les souvenirs avec George Michael et la série " Eli Stone "

En 2008, George Michael parle avec Adam Markovitz pour Entertainment Weekly de sa participation dans la comédie dramatique juridique américaine " Eli Stone ", La série a été présente à la TV de janvier 2008 à juillet 2009.

GM  -  "  Après avoir traversé des moments difficiles, je crois que je suis de nouveau sur de bons rails. Je vais faire une tournée Américaine et faire mes débuts d'acteur dans une série américaine aux côtés de Johnny Lee Miller "

Depuis qu'il est apparu dans la série comme une " vision chantante " à l'avocat-prophète titulaire de Stone, George Michael est devenu en quelque sorte le saint patron de l'émission, interprétant ses succès les plus connus - " Faith " - " Freedom 90 ".

 

GEORGE MICHAEL -IL AVAIT TROUVE AMUSANT DE JOUER DANS ELI STONE !!

Le co-créateur de Eli Stone, Marc Cuggenheim, déclare :  "  Il est la muse, George faisait partie du spectacle depuis le tout début. Personne d'autre n'avait la combinaison de la reconnaissance du nom, de l'association avec les années 80 et des chansons qui correspondent au ton et à l'esprit du spectacle. Nous n'avons jamais pensé que George Michael serait intéressé à jouer plus d'une fois. Nous avons vraiment eu de la chance. "

EW  -  Comment avez-vous été impliqué pour la première fois avec Eli Stone ?

GM  -  "  Apparemment, lorsque cela a été présenté à mes agents, ils ont dit que je ne serais pas intéressé. Ce qui est étrange, parce que lorsque ça m'a été proposé", je me suis dit : Ouais, ça va être amusant "

EW  -  Vous étiez d'accord pour être décrit comme une star des années 80 ?

GM  -  "  C'est très flatteur. Le fait de ne pas être présent en Amérique depuis si longtemps fait de moi un nouveau choix. Je suis cool avec ça parce que je n'ai à m'en occuper qu'en Amérique. Je ne suis pas un numéro de nouveauté des années 80 dans la plupart des régions du monde. Et c'est un spectacle très charmant. C'est vraiment drôle et vraiment triste. "

EW  -  Et vous avez réellement jouer dans le prochain épisode. Comment était-ce ?

GM  -  "  Le premier jour ça été un peu un cauchemar, parce que j'ai dit au réalisateur...Faites-moi une faveur, le premier jour, n'essayez pas de me faciliter la tâche avec des lignes de trois ou quatre mots... Et bien sûr, le premier jour, ma première phrase était comme trois mots (rires). Je pouvais sentir qu'il y avait une véritable panique parmi l'équipage parce que les gens pensaient : ( Oh non! il ne pourra pas le faire!). Et puis le deuxième jour, à la minute où ils m'ont donné un monologue, j'étais à l'aise. "

EW  -  Pensez-vous que vous recommencerez ?

GM  -  "  Je n'ai vraiment aucun projet de carrière dans la télévision ou quoi que ce soit, mais si je voulais devenir bon dans ce domaine, je le pourrais. Mais je ne pense pas vraiment que ce soit dans les cartes . "

EW  -  Mais avez-vous passé un bon moment à le faire ?

GM  -  "  Ouais, c'était super. Et c'était vraiment flatteur qu'ils aient suffisamment confiance en moi pour écrire un épisode pour moi en tant qu'acteur. Tant de personnes à ma place l'ont si mal fait ! "

EW  -  Avez-vous contribué à vos lignes ?

GM  -  "  Ils étaient très flexibles. Ils m'ont permis de changer mon dialogue pour des choses que je dirais plutôt que quelque chose de complètement scénarisé . "

EW  -  Donc, clairement, ce n'était pas juste un concert d'acteur pour vous. 

GM  -  "  Non, je me suis dit que si vous voulez faire quelque chose d'aussi visible et prendre le risque d'être absolument nul, alors vous devriez au moins avoir l'occasion de penser  : Et bien, il y avait une bonne raison de le faire . "

EW  -  Aviez-vous peur que vous alliez être de la merde ?

GM  -  "  Oh ouais. Et en fait, quand ils sont venus me montrer la coupe initiale, j'ai dû la regarder de l'autre côté de la pièce, parce que je ne pouvais vraiment pas la supporter. Je n'aime pas me regarder, alors qu'en fait, j'aime bien écouter ma propre musique. "

 

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - INTERVIEW DANS LE GRAFFITI MAGAZINE EN 1987 !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - INTERVIEW DANS LE GRAFFITI MAGAZINE EN 1987 !!

Remontons dans le temps, en 1987, avec une interview écrite par Philip Martin, et publiée dans Graffiti Magazine , ceci à New York , en décembre 1987. 

Lorsque l'on parle à George Michael il est assez clair que la musique est toute sa vie. Il a vendu 36 millions de disques avec 71 numéros un dans le monde et semble être un sex-symbol dans tous les domaines. Ce qui est frappant c'est à quel point il a réussi à rester normal. Juste une bonne dose de confiance en soi.

 Voici quelques morceaux choisis et traduits par mes soins....

PM  -  Vous avez toujours eu des moments plus difficiles aux Etats-Unis qu'en Angleterre, cela vous inquiète-t-il de ne pas être apprécié ici ?

GM  -  "  Je pense que l'Amérique avait un préjugé très fort contre moi, ce qui a beaucoup à voir avec la façon dont Andrew et moi nous promouvons. Je savais que ce serait difficile de s'en sortir. L'Amérique étant particulièrement... têtue, pour le dire ainsi. "

PM  -  Vous trouvez que vous manquez le format de Wham !

GM  -  "  Non, pas du tout. C'était une structure dont tout le monde savait qu'elle dépendait de moi, donc ça fait la même chose maintenant, sauf que c'est juste beaucoup plus facile d'être moi-même. "

PM  -  Et bien cela dépendait de vous musicalement, mais comme une sorte de concept, c'était vraiment deux garçons.

GM  -  "  Oui, nous deux. Mais je suis beaucoup plus heureux maintenant, car à la fin, c'était juste moi qui essayais de faire un projet solo et de faire croire que c'était évidemment ça. Je sens que toute la pression est partie. "

PM  -  Alors, quel type de processus de vérification utilisez-vous maintenant ? Ou vous fiez-vous entièrement à votre propre jugement ? 

GM  -  "  En faisant la musique je compte entièrement sur moi-même. En ce qui concerne ce qui ce qui devrait être des singles, il y a d'autres personnes, mais quand il s'agit de créer je suis assez insulaire, certainement pas un collaborateur. "

PM  -  Est-il aussi facile de réagir à la musique aussi intuitivement que lorsque vous étiez plus jeune? Cette magie existe-t-elle toujours, ou entendez-vous simplement des choses en termes de bons sons de batterie ou autre ?

GM  -  "  J'essaie très fort de garder les choses aussi intuitives que possible, ce que je fais en ignorant complètement la théorie. Même maintenant, honnêtement, je ne peux pas nommer les six cordes d'une guitare, ni vous dire où se trouve un ré sur le piano, ou sur quelle touche je chante, ou quoi que ce soit. Je fais attention à la façon dont je structure les choses, mais l'ignorance est vraiment importante, cela signifie que vous devez explorer pour trouver le bon accord ou quelque chose qui sonne différemment. Tant que vous ne savez pas où vos mains devraient être sur le clavier, vous chercherez le meilleur endroit."

 

PM  -  Et pourtant on a beaucoup parlé de toute la question de l'artisanat. Y a-t-il une contradiction à vouloir la popularité ? A être jugé par elle, tout en étant toujours considéré comme un artisan ?

GM  -  "  Il est très important d'être populaire. J'adore la musique pop et j'en suis totalement fasciné. J'aime ce que cela me fait émotionnellement et la façon dont les individus peuvent affecter la société en tant que popstars, ce qu'ils font, aussi incroyable que cela puisse paraître. Je trouve cela fascinant parce que c'est une forme d'art contemporaine, la seule forme d'art totalement immédiate. Mais j'aime être considéré comme un artisan, cependant je n'aime pas l'idée que cela se détache d'une manière ou d'une autre de ce que je fais. "

PM  -  Alors pourquoi vous sentez-vous obligé de vous défendre ?

GM  -  "  Je suis tout à fait conscient que j'ai gagné un niveau d'acceptation en Angleterre pour tout le mérite de ce que je fais, par opposition à ici, où c'est encore un peu nuageux. Les gens semblent avoir besoin de se faire dire que je ne peux pas m'aimer. Par exemple, cet article de Rolling Stone que David Fricke a rédigé avait à peu près le même ton que beaucoup d'articles en anglais au cours des dernières années. George Michael est en fait un bon gars et un assez bon musicien, etc, etc....ce genre de choses. Un article de Rolling Stone ici est très important, ce qui semble vraiment faux..."

PM  -  Il y a eu cette période où vous étiez dépeint comme le Howard Hughes d'articles pop-sociologiques sur la façon dont vous devriez apprendre à dépenser votre argent.

GM  -  "  Ouais, c'était très drôle. Je pense avoir lu ça à LA. Il y a eu un moment où ça m'a fait mal, mais maintenant je peux accepter qu'ils font partie de ma carrière et même s'ils écrivent des bêtises, ils m'aident toujours. Ce qui rend les insultes plus faciles à accepter. "

PM  -  Allez-vous continuer à rester en Angleterre, ou trouvez-vous cela trop étouffant ?

GM  -  "  Musicalement ce n'est pas un endroit très excitant, j'en ai bien peur. Les graphiques sont comme les graphiques européens, juste pleins de merde. Je ne veux rien à voir avec Top of the Pops, je ne peux pas croire qu'ils aient réussi à vendre le programme aux Etats-Unis, juste au point où chaque numéro un est un disque de nouveauté. "

PM  -  C'est peut-être pour ça ?

GM  -  "  Oui parce que ça n'offense personne, je suppose. Je trouve juste que je suis assez gêné par toute la scène musicale anglaise et il y a deux ans je n'aurais jamais cru que je dirais cela. La musique est bien plus excitante de ce côté-ci de l'Atlantique, mais il n'en reste pas moins que je suis très anglais et que je ne suis pas vraiment moi-même quand je n'y suis pas. "

PM  -  De quelle manière ?

GM  -  "  Deux ou trois choses je suppose. Premièrement j'ai toujours été basé à Londres, et d'un point de vue créatif, mes pieds ne sont jamais vraiment sur le terrain si je n'y suis pas. Deuxièmement, tous mes amis et ma famille sont là et j'aurais beaucoup de mal à m'en éloigner, car ils représentent cinquante pour cent de ce que je suis . "

PM  -  Gardez-vous toujours les mêmes amis ?

GM  -  "  Oui, cela m'a gardé sain d'esprit, parce que cela signifie que j'ai eu des gens avec qui je suis en contact permanent. Des gens en qui je peux vraiment faire confiance, ce qui est difficile dans ce métier. "

 

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - INTERVIEW PUBLIEE A L'ORIGINE EN NOVEMBRE 1996 DANS BIG ISSUE !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - INTERVIEW PUBLIEE A L'ORIGINE EN NOVEMBRE 1996 DANS BIG ISSUE !!

C'était la première interview de George Michael depuis 6 ans. Dans Big Issue

Morceaux choisis et traduits par mes soins.

Et pendant ces années rien n'a changé chez George Michael

GM  -  "  Je pense que la plupart des gens seraient choqués par ma façon de vivre. Je veux dire, en termes de pop-star, ma maison est une massure. "

La maison n'a peut-être pas changé, mais son propriétaire certainement. En 1990 George disait :  "  Je ne parlerai plus tant que je n'aurai pas quelque chose à dire. "  George Michael

Maintenant à 33 ans il a le sentiment qu'il aimerait parler.

GM  -  "  Certaines choses se sont produites. Alors que mon image publique est plus éloignée du monde réel, je me sens plus.... je suis plus....humain.... Il y a quelque chose qui a changé. Je fume maintenant. Quelle chose stupide pour un chanteur..."

La pression pour écrire un album conquérant le monde a été aggravée par le procès très médiatisé du chanteur contre son ancienne maison de disques Sony.

GM  -  "  J'essayais de me mettre dans une situation où je travaillais avec une entreprise qui me respectait. "

Malheureusement George a perdu l'affaire, ce qui l'avait empêché de publier du nouveau matériel pendant deux ans, et a quitté l'entreprise. Bien que ses nouveaux contrats avec Virgin en Grande-Bretagne et Dreamworks en Amérique lui donnent désormais la liberté dont il rêvait, il y a encore de l'amertume dans sa voix lorsqu'il parle de son ancien label.

GM  -  "  J'ai été honnête avec eux et j'ai dit : J'ai 24 ans et je ne sais pas ce que l'avenir me réserve, mais je sais que si je ne fais pas quelque chose rapidement, personne n'aura rien à vendre..."

Il y a eu une rumeur comme quoi Prince a continué à téléphoner à George pendant le procès pour lui offrir conseils et soutien.

GM  -  "  Oh oui, je ne l'ai jamais rappelé. Nous n'étions pas exactement dans le même bateau. Tout ce que je voulais lui dire c'était : Enlevez ce putain de mot (esclave), vous ne me rendez pas vraiment service. La seule fois où je lui ai vraiment parlé, nous avons eu une conversation de 45 minutes sur Dieu. Peut-être que je l'ai vu un jour de congé. "

Alors que le procès avançait un incident dévastateur s'est produit en 1993 lorsque son partenaire Anselmo Feleppa est décédé... Un sentiment brûlant de perte, une guérisson progressive et une sorte de rédemption ont suivi.

GM  -  "  Je ne peux pas en parler en détail, ce n'est tout simplement pas à moi de le faire, l'album y fait référence plusieurs fois. Je dirais que c'était l'expérience la plus enrichissante que j'ai jamais eue. Dès que quelqu'un que vous aimez est irrémédiablement perdu, vous comprenez la vie d'une manière différente. Votre perspective change. Vous comprenez à quel point la vie est courte, à quel point elle peut être incroyablement douloureuse. Mais une fois que vous avez vu le pire des choses, vous pouvvez alors voir le meilleur des choses, de sorte que l'expérience a été très douloureuse à l'époque mais très positive dans son résultat. Le chagrin est toujours là et parfois il revient. Vous le ressentez aussi douloureusement que si c'était hier, et d'autres fois, vous pensez à la personne et à quel point l'expérience de la connaître a été fantastique..... La question qui vous laisse vraiment perplexe est : Qu'est-ce qui est le plus important, avoir une vie longue et saine ou profiter de chaque jour comme il se passe ? J'ai toujours investi de manière obsessionnelle dans l'avenir mais maintenant je me demande si je devrais passer autant de temps à m'inquièter à ce sujet. Il n'y a peut-être pas d'avenir ? 

Et inévitablement, au cours de l'interview, nous arrivons a la vie sentimentale de George Michael.  Comment va sa vie sentimentale ?

GM  -  "  Fantastique, absolument fantastique. C'est tout ce que je dirai. J'ai tout ce que je veux pour le moment, ce qui est une position assez effrayante pour moi. "

Cela s'est-il amélioré en vieillisant ?  "  Oh mon dieu, dans mon cas ouais... Ce n'est même pas une question d'amélioration, il s'agit de savoir enfin de quoi il s'agit et d'être avec les bonnes personnes et d'avoir les bonnes expérieuces sexuelles. "  George Michael

Ayant récolté les fruits de plus de 60 millions de ventes d'albums dans le monde avec Older en vendant un million rien qu'au Royaume-Uni, est-il à l'aise avec sa richesse ?  "  En réalité, j'en ai donné une si grande partie, je ne pouvais vraiment plus me sentir coupable. La raison pour laquelle je le fais est assez simple, il y a beaucoup de gens qui ont besoin d'argent et qui n'en ont pas et j'ai beaucoup d'argent dont je n'ai aucune utilité particulière. Je veux dire, regardez cette maison. Il ne faut pas un spécialiste des fusées pour comprendre que ce n'est pas de l'extravagance. "  George Michael.

Il donne anonymement une somme substantielle à divers organismes de bienfaisance, bien qu'il ne soit pas disposer à donner des détails. Est-ce simplement pour apaiser sa conscience ?

GM  -  "  Je le fais évidemment dans une certaine mesure. Je peux donner de grosses sommes d'argent sans que cela n'ait aucun effet sur ma vie. Vous pouvez donc faire beaucoup de bien à distance, ce pour quoi je suis sûr que les gens me critiqueront. "

Cette interview se terminera avec ces mots de George Michael...

                                                         "    Cela fait du bien d'être libre !  "

                       

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - SA POSITION CONTRE LA THERAPIE DE CONVERSION !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - SA POSITION CONTRE LA THERAPIE DE CONVERSION !!

Février marque le mois de l'histoire LGBTQ, une communauté dont George Michael était fier de faire partie. Il a d'ailleurs fait campagne pour les droits des LGBTQ ainsi que pour le VIH tout le long de sa vie. 

A la fin des années 90, George a lu l'article " Hiding Out " de Tomas Mournian, cet article portait sur des adolescents gays qui ont fui des hôpitaux psychiatriques abusifs dans le but de les guérir de leur homosexualité... Il a tellement été frappé par l'article qu'il a contacté l'écrivain et lui a demandé de créer un documentaire basé sur l'article. 

GM  -  "  J'ai été ému par l'histoire. Je veux faire une vidéo..."

Il voulait savoir comment il pourrait être mis en contact avec les enfants qui s'étaient échappés des hôpitaux gay-hétéros et trouver refuge dans un souterrain.

En 2004, dans une interview pour le magazine Marie-Claire, voici ce que George Michael disait :

GM  -  "  Je suis constamment choqué par l'attitude des gens envers leurs enfants. Et je suis extrêmement attaché aux attitudes envers les enfants gays. La plus forte motivation que j'ai eue ( pour protéger les enfants homosexuels) était un article dans le magazine Attitude sur les centres en Amérique où les jeunes sont emmenés pour les guérir de l'homosexualité. Ces endroits torturent les gens, ils attachent des électrodes à leurs organes génitaux et essaient de leur donner une thérapie par aversion. Ces endroits sont inhumains mais ils ne sont pas illégaux. En fait, lorsque les enfants s'enfuient, la police les ramène "

George Michael était très passionné par le bien-être des jeunes gays, il se souciait profondément de la jeunesse gay qui, selon lui, était sa motivation à continuer de se battre lorsque sa vie était la plus agitée.

GM  -  "  J'ai continué à me battre parce qu'il était très important que les jeunes homosexuels ne voient pas cela comme la fin de ma carrière. "

 

Retrouvez ci-dessous le lien pour une vidéo où George nous donne son point de vue.

GM  -  "  Vraiment, je n'ai pas besoin de l'approbation des gens qui ne m'approuvent pas ..."

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - UN ENTRETIEN DE GEORGE MICHAEL AVEC THE FACE MAGAZINE EN NOVEMBRE 1987 !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - UN ENTRETIEN DE GEORGE MICHAEL AVEC THE FACE MAGAZINE EN NOVEMBRE 1987 !!

Nous remontons le temps avec cette interview écrite par Tony Parsons et publiée par le Magazine The Face....

Voici quelques extraits choisis et traduits par mes soins.

GM   -  "  Parfois, je me tiens devant le miroir et je pense...Je ressemble à de la merde... Ce serait bien si je pouvais simplement sortir et boire un verre avec quelques copains, sans essayer de tirer ou quoi que ce soit...Mais quand je sors, je sais que tout le monde va me regarder... Donc, mon apparence m'inquiète... mais le plus drôle, c'est que parce que les gens voient mon visage à la télé et dans les journaux si souvent, quand ils me voient en chair et en os, ils ne remarquent même pas si je ressemble à de la merde. Ils ne pensent pas woooh!, George à l'air un peu taché ce soir... "   

George Michael est là depuis une éternité, bien qu'en juin dernier il ait célébré ce qui n'était que son 24ème anniversaire.

En 1987, qui pour George Michael est l'année où il sort " Faith ", son premier album solo, les rumeurs se sont préoccupées de son argent et de ce qu'il en fait...

GM  -  "  Il y a deux raisons à toutes les rumeurs. Une des raisons est que l'image que je présente est un peu trop ordinaire, certaines personnes pensent que tout cela est une façade et qu'il doit y avoir quelque chose de caché derrière.... Et l'autre raison... Parce que je ne suis pas tombé sur le bord de la route. "

George Michael a en quelque sorte réussi à garder des principes intacts et.  son entreprise en plein essor. Seul parmi les actes de platine du monde, sa carrière se déroule sans aucun moyen de soutien visible.

GM  -  "  Personne n'a jamais pris de décision créative à ma place. Quand je commencerai à laisser d'autres personnes prendre ces décisions, ce sera parce que je panique. J'ai Connie pour faire mes relations publiques. Une assistante personnelle, un avocat, un comptable et un éditeur. Je viens de faire appel à une équipe de direction nord-américaine et je vais les utiliser en Amérique du Nord comme terrain d'essai.... Mais ma direction a toujours été organisatrice de ce que je veux. Chaque décision m'a toujours été renvoyée parce que je serais tellement énervé si quelque chose n'allait pas..."

Dans quelle mesure, le plan de vol, de sa carrière est-il détaillé ? Sait-il ce qu'il se passe ensuite ?

GM  -  "  J'ai toujours eu une idée claire de ce que je devrais faire ensuite parce que si vous ne l'avez pas, peu importe votre talent, vous vous mettez à la merci des autres. C'est pourquoi tant de gens échouent, s'affaiblissent ou atteignent un certain point et ne peuvent pas aller plus loin.... Mon objectif, aussi totalement inutile que cela puisse être, est de m'établir partout, y compris en Amérique, comme je me suis établi ici et dans certains autres territoires. Je n'ai pas besoin de devenir plus riche. "

A-t-il des réunions régulières avec son équipe de comptables ?

GM  -  "  J'ai des réunions irrégulières avec mes comptables. Depuis environ trois ou quatre ans, ils m'exhortent à décoller et à passer un an hors du pays. L'année prochaine sera ma première " année d'absence ". Il y aura un mois de préparation et ensuite une tournée mondiale de sept mois. Je serai sur la route et je serai George Michael pendant sept ou huit mois, puis je rentrerai à la maison..."

Qui sera t-il alors ?

GM  -  "  Je ne sais pas... Pas Georgios Kyriacos Panayiotou. Je me suis toujours senti plus comme George Michael. Même si dans ma tête, c'est toujours un titre. George Michael c'est juste un petit titre autodidacte, n'est-ce pas ? "

Dans sa tête, il est parfois la pop star consommée, chantant des chansons de misère romantique et de félicité lobotomisée. Mais dans son coeur, il est toujours le garçon soul de Bushey, et il a une référence presque religieuse pour la musique qui vient d'une vraie émotion. Il méprise son rôle d'artisan de la pop la vocation qui l' a  rendu riche au-delà de toute croyance, et compare le faux sentiment enregistré au faux orgasme.

GM  -  "  Si les gens croient que vous êtes venu, c'est bien. Mais tu restes allongé là-bas en se sentant un peu foutu. Juste avant la fin de Wham! et pendant environ un an après, c'était une vraie période morte pour moi, un vrai point bas. De tous les disques que j'ai faits pendant cette période  " Edge Of Heaven ", " A Different Corner ", et celui avec Aretha Franklin, seul " A Different Corner " est quelque chose dont on peut être fier. Le reste n'est que formularisation. Mais, même si je déteste faire semblant, je peux le faire si je le dois. "

Une source de fierté encore plus grande que les chiffres de vente américains de " I Want Your Sex " est la façon dont ce disque a été perçu outre-Atlantique comme de la musique noire honorifique.

GM  -  "  Les gens qui achètent Janet Jackson et Prince ont acheté " Sex ", je m'intègre beaucoup mieux dans le R&B maintenant qu'avant. Avec Aretha, j'aurais aimé pouvoir faire quelque chose qui s'apparente plus à un disque de soul qu'à un disque de pop. Même si j'ai été incroyablement flatté qu'on me demande de le faire. Je sais que c'était autant l'idée de sa maison de disques que celle d'Aretha... J'étais le honkey acceptable, White George.... "

George Michael , l'homme est ouvert, accessible, charmant. George Michael l'industrie , n'est rien du tout comme ça. Aucune autre carrière dans le secteur de la musique n'a un soin aussi méticuleux et une attention aux détails prodigués à sa manifestation physique. Des séances photo coûteuses sont supprimées, une petite poignée d'images approuvées est remise aux éditeurs pour publication officielle et les contrats promettant une interview en échange de la couverture d'un magazine sont négociés pendant des mois .

Pourquoi George Michael s'embête t-il ?

GM  -  "  Parce que les photos de paparazzi de moi sortant de restaurants et boîtes de nuit avec une fille sont révoltantes. Et ce sont les photographies que la plupart des gens voient dans ce pays. Le reste du monde me voit comme je veux être vu. "

 

 

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - CE QUE LES AUTRES DISENT DE GEORGE MICHAEL !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - CE QUE LES AUTRES DISENT DE GEORGE MICHAEL !!

George Michael a toujours été réputé pour sa franchise, ses opinions....

Nous sommes toujours intéressés de savoir ce que pensent certaines personnes de George Michael, voici quelques citations....

-  Jenni Cole  -  ( 2006 - musicomh.com )

 "  Que vous aimiez ou le détestiez, vous ne pouvez pas nier qu'il l'a fait à sa manière. Se tenant debout entre la puissance des grandes étiquettes. George est vraiment dans une classe à part. " 

-  James Hunter  -  ( 1990 - Rolling Stone Magazine )

"  George Michael a commencé à penser qu'il devrait offrir quelque chose à ses fans au-delà du plaisir et des jeux. L'amusement et les jeux au niveau de George Michael ne doivent pas être sous-estimés comme il chante dans ( Freedom'90) de tels stratagèmes se sont avérés produire un son captivant pour des millions de personnes qui aiment écouter la radio. Sur cet album au titre anxieux, cependant, il part du principe qu'un sacré bon son n'est que le point de départ de tout ce que la musique pop peut accomplir. Si Listen Without Préjudice amorce une tendance parmi la génération pop de George Michael à aller au-delà de l'image vers l'intégrité, cela pourrait donner à la " Télévision rock and roll " un son plus cohérent et convaincant comme la musique. ".

Listen Without Préjudice est politique, auto-explorateur, autocritique, confus et intelligent. C'est aussi généreux.

-  James Rose  -  (  2015 - Daily Review )

"  Il semble que George Michael veuille nous faire savoir que la célébrité et la fortune ne sont pas tout ce qu'il est censé être et que ceux qui en ont envie seraient invités à faire attention à ce qu'ils demandent. George Michael étouffait dans cette bulle. C'est une évaluation honnête de la haute vie de là-haut - hors de portée de nous, simples mortels - d'où George Michael semble remettre en question le besoin de gloire, en particulier le genre de méga-célébrité qu'il était à l'époque, et réfléchit à sa valeur dans un monde de besoin et de tristesse. "

George Michael était un maître des couvertures.

-  Maura Johnston  -  ( 2016 )

 "  Le vaste répertoire de reprises de George Michael révèle en outre le profond respect qu'il avait pour les mérites artistiques de la pop et sa capacié à rassembler les gens. Il n'était pas seulement un brillant pourvoyeur de pop, il en était un spécialiste, étudiant les tenants et les aboutissants avec un oeil attentif et prenant ces leçons à coeur en studio et sur scène. "

-  Christy Turlington Burns  -  ( 2018 - Rollingstone.com )  Se souvient du " timide " George Michael.

"  Merci pour votre musique émouvante et votre coeur ouvert . Je me rappelle le sentiment d'être sur le plateau avec lui ce jour-là. Il était d'une telle vulnérabilité. Sans le connaître très bien, il y avait certainement le sentiment qu'il était une personne qui luttait beaucoup pour avoir un personnage et essayer de maintenir une sorte de vie privée publiquement. Il y a des gens qui le font mieux que d'autres, clairement, et je pensais qu'il était juste trés ouvert sur ce à quoi il avait affaire en ce moment à n'importe quelle étape de sa vie et de sa carrière. Et je pense que c'est quelque chose à respecter. C'est quelque chose dont il faut tirer des lecons. "

-  Jake Ducan  -  ( Directeur de tournée Wham! )

"  George est une machine à succès. Je n'ai jamais encore trouvé comment il pouvait écrire des chansons comme il le fait. J'étais une fois dans un avion avec lui et j'ai entendu cogner derrière moi. C'était George qui martelait le rythme avec ses mains sur mon siège pour une nouvelle chanson . "

 

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - GEORGE N'AVAIT PAS BESOIN DE FAIRE D'EFFORT POUR ETRE EMOUVANT !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - GEORGE N'AVAIT PAS BESOIN DE FAIRE D'EFFORT POUR ETRE EMOUVANT !!

Le producteur pionnier Mark Ronson, raconte à Malcom Jack, comment George Michael a changé sa vie et comment il est venu à travailler avec son héros.

Ceci dans THE BIG ISSUE d'octobre 2017.

Traduit par mes soins.

Cela faisait presque un an depuis le choc de la mort de George Michael aux premières heures du jour de Noël. Une fin incroyablement tragique à l'histoire d'une star synonyme des fêtes de fin d'années..... George avait été un ami fidèle de The Big Issue au fil des ans, brisant un silence médiatique de six ans dans une interview exclusive en 1996, en qui il avait confiance, et reviendra quelques années plus tard parler au magazine. Comme Big Issue, le rédacteur en chef John Bird a déclaré dans l'édition hommage à George Michael en janvier :  "  C'était un homme qui pouvait comprendre ce que nous essayons de faire dans notre travail parmi les sans-abri, les vaincus et les brisés, luttant pour se remettre sur pied. "

Parmi les millions de fans qui  l'ont pleuré il y avait un autre génie de la pop Mark Ronson. Le musicien et producteur américain Bristish, l'homme derrière les succès massifs " Uptown Funk " avec l'album de Bruno Mars et " Back to Back " de Amy Winehouse a partagé sur les réseaux sociaux que George Michael avait été une idole d'enfance qui a fait éclater son goût de la musique. En fin de compte Mark Ronson avait été extrêmement proche en travaillant avec son héros, un talent qu'il classe parmi les plus grands de tous les temps. Mark Ronson n'avait jamais parlé directement avec George Michael, que deux fois par téléphone, la première fois, il était en vacances en République Dominicaine, juste après Noël en 2007 : " Tout était surréaliste " rappelle Ronson... " Je me souviens avoir désespérément essayé de trouver un endroit où il y avait une réception de téléphone portable...George a dit qu'il avait quelques chansons qu'il avait laissées de l'album de Faith, qui étaient des ballades de la veine de " One More Try " et qu'il aimerait travailler dessus... J'étais incrédule en fait d'être au téléphone avec George Michael. Il m'a envoyé une des chansons, c'était du solide. C'était aussi bon que tout ce qui était sur le disque en termes de ballades et j'ai dit ...Ouais j'aimerais travailler dessus. "

Pour la chanson " Freedom'90 ", le deuxième morceau de l'album " Listen Without Préjudice ", Mark Ronson  le décrit comme : " Un chef d'oeuvre funk groove "  " La Joconde "... Lorsque vous pouvez combiner une chanson increvable avec un groove impeccable , une musique merveilleuse et des performances vocales c'est quand vous gagnez à la loterie, c'est quand vous faîtes " Off the Wall " de Michael Jackson, ou bien " Kiss " de Princes, et c'est quand vous faîtes  " Freedom'90 " de George Michael. C'est une chose d'aimer un style de musique et d'être capable de bien le copier, et c'est une autre chose d'être, sans effort, soul dans ce que vous faîtes. "

Mark Ronson résume : " George Michael le génie de l'âme... C'est un vrai talent et c'est quelque chose avec lequel vous êtes juste né avec "

 

 

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - ONE MORE TRY - LA MEILLEURE CHOSE QUE J'AI JAMAIS FAITE !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - ONE MORE TRY - LA MEILLEURE CHOSE QUE J'AI JAMAIS FAITE !!

Avec sept singles numéro un à son actif, il est compréhensible que certains accusent George Michael d'être " commercial ". Il s'est défendu dans une interview avec le Magazine britannique Q.

-  GM  -  "  Je suis mécontent du fait que les gens pensent que mon écriture est complètement artificielle et calculée.... J'écris uniquement en termes de musique commerciale parce que c'est ainsi que mon esprit fonctionne. Vous avez soit ce genre de sensibilité pop, soit une mélodie commerciale, soit vous n'en avez pas ... Vous ne pouvez pas écrire de chansons au niveau professionnel... Vous écrivez juste des chansons comme elles sortent. Bien sûr, vous puisez dans les influences mais c'est le plus souvent un processus subconscient... Tout le monde le fait . "

" One More Try " était le septième numéro un de George Michael en trois ans et demi et son troisième numéro consécutif de son album " Faith "

Dans une interview avec Chris Heath, George a appelé " One More Try ", 

-  GM  -  "  La meilleure chose que j'ai jamais faite "

-  GM  -  "  C'est a propos de mon attitude sortant de ma dernière relation et dans cette nouvelle quand j'étai assez peu disposé à être ouvert à quoi que ce soit. "

Dans une biographie publiée par sa maison de disques George a reconnu :

-  GM  -  "  Les meilleures chansons sont mes ballades. Je me souviendrai probablement de mes ballades au cours des cinq ou 10 prochaines années. Alors que  " Careless Whisper " a été beaucoup aimé, elle n'a rien fait pour moi émotionnellement. Très probablement parce qu'il semble que cela vient d'une autre vie. D'un autre côté. " One More Try " est une ballade très proche de mon coeur. Beaucoup de gens comparent les deux. Mais pour moi, il n'y a pas de comparaison. "

 

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - WHAM! - POURQUOI NOUS AVONS ATTEINT LE POINT DE RUPTURE !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - WHAM! -  POURQUOI NOUS AVONS ATTEINT LE POINT DE RUPTURE !!

Après une année de succès retentissant, Wham! songe à faire une pause...

Nous remontons le temps en 1985, avec une interview dans le N° 1 Magazine. En voici quelques morceaux choisis et traduits....

Wham! décide de faire une pause...George et Andrew abandonnent le cycle constant de records et de tournées pour quelques mois de repos et de loisirs !!

Ils s'expliquent au N°1, et reviennent sur leurs années passées ensemble ....

-  En supposant que vous conserviez ce succès, pouvez-vous faire face à dix autres années de gloire ?

-  GM  -  "  Je ne pense pas pouvoir faire face à une autre année. Au cours des deux dernières années, chaque bond en avant que nous avons fait a été si conforme au plan que j'ai du mal à croire les gens quand ils me disent que tout ira bien et que toute la publicité diminuera. L'honnête vérité sur la plupart des gens que le public lâche, c'est que leurs dossiers deviennent un peu moche. Mais je pense que je peux répéter le succès du dernier album sans me répéter de façon créative. Si je peux faire une longue pause, m'asseoir et dire : " Qu'est-ce qui était bien avec le dernier album ? Qu'est-ce qui n'était pas bon ? "... Je suis sûr que je peux le faire à nouveau...Mais je dois faire une pause pour décider si nous voulons continuer comme nous sommes, l'image que nous avons en ce moment était si publique... Notre façon de travailler en ce moment fait tout pour maximiser des ventes mais très peu pour réellement rendre la vie amusante. Il est amusant de regarder les graphiques, mais cela ne prend qu'une partie de votre semaine. Le reste du temps devient de plus en plus ennuyeux. Je dois décider si nous allons revenir avec le même genre d'idée, ou si nous allons essayer de faire tout ce que nous pouvons pour rester à l'abri des regards. Je pourrais déplacer mon écriture vers quelque chose qui nous permettra de continuer à fonctionner en tant que groupe, mais n'atteindra pas le même nombre de personnes. "

-  Mais c'est comme être délibérément relégué en deuxième division.

-  GM  -  "  Exactement, je ne sais pas...je vais devoir voir. Je devrai aussi voir combien je manque d'attention. Je sais que je me sentirais mieux si ça avait été mon choix. Chaque étape que j'ai faite jusqu'à présent, à la fois en tant que personne et en tant qu'homme d'affaires, a été mon propre choix. Je n'ai pas été poussé dans des recoins où je ne voulais pas être. "

-  Y a-t-il déjà eu un moment dans votre vie où l'attention était quelque chose que vous vouliez positivement ?

-  GM  -  "  Certainement. C'est ce que je voulais dès l'enfance, parce que je voulais être une pop star. Je n'avais aucune idée que je pouvais chanter et aucune idée que je jouerais, alors Dieu sait comment je pouvais penser que j'allais le faire. Mais j'avais vraiment le sentiment que j'allais faire du show-business en tant que pop star. "

-  Etiez-vous le genre d'enfant qui était très en vue dans une salle de classe ou une aire de jeux ?

-  GM  -  "  J'étais au milieu. J'avais besoin de followers, mais ce n'était pas incroyablement fort, alors j'ai eu les vrais followers pourris... A un certain âge, vers neuf ans, j'ai réalisé que je dominais toutes les personnes avec qui je me promenais et que je sentais que c'était un peu désagréable de le faire. Je pense que j'ai changé et j'ai arrêté de diriger les gens. Andrew était le premier ami que j'ai eu qui était aussi fort que moi au niveau du caractère. C'est pourquoi je n'ai eu besoin de personne d'autre après ça. "

-  Quelle était l'importance ou sont, vos antécédents familiaux ?

-  GM  -  "  Très important. L'une des raisons pour lesquelles nous sommes en mesure de fournir un divertissement aussi simple et commercial est que tous les clichés qui sont incorporés dans ce que nous faisons, qui sont les raisons de notre succès, sont liés à nos origines, qui sont très bourgeoises. Et bien, ma famille n'était pas à l'origine de la classe moyenne, mais tant que je me souvienne, je n'ai jamais vraiment été sans rien. Nous avons déménagé dans un quartier de classe moyenne quand j'avais environ onze ans, donc tout au long de ma période de croissance, j'ai toujours eu tout ce dont j'avais besoin. Mon père ne m'a jamais donné d'argent, mais j'avais toujours un foyer sûr où les gens ne se battaient pas. Et c'était une belle grande maison et mon père avait une belle grosse voiture. Tout était très sécurisé. "

-  La presse est devenue obsédée par votre vie sexuelle .

-  GM  -  "  La raison pour laquelle cela s'est produit est très basique. Ils avaient eu six mois de Boy George, qui ne voulait pas parler de sa vie sexuelle, bien que tout le monde ait eu sa propre idée et ne voulait pas particulièrement connaître les détails... Puis ils ont eu Frankie Goes To Hollywood, qui sont venu dire qu'ils avaient une vie sexuelle anormale... Soudain arrive Wham! et ce sont deux garçons d'apparence saine et ils peuvent trouver des histoires sexuelles vraies à raconter... Les histoires originales ont été entièrement fabriquées par les journaux et le deuxième lot a été fabriqué par nous... Nous pensions que s'ils voulaient écrire des ordures sur nous, nous pourrions aussi bien savoir de quel genre d'ordures il s'agissait. Nous en avons donc fait la majeure partie et nous avons bien ri jusqu'à ce que nous avons réalisé que nous nous ridiculisions en les laissant tout imprimer. "

-  Etes-vous capable de maintenir une vie privée ?

-  GM  -  "  Bien sûr "

-  AR  -  "  Il suffit d'apprendre à le faire, même si cela devient de plus en plus difficile."

-  GM  -  "  Je pense que le principal problème est que je me méfie extrêmement de la plupart des gens que je rencontre aujourd'hui, et probablement à juste titre. La meilleure chose à faire serait d'essayer d'ignorer ce sentiment, parce que vous ne donnez pas aux gens le bénéfice du doute et vous limitez vos contacts sociaux. Mais une fois que ces soupçons sont là, il est tout simplement ridicule et difficile de s'en débarrasser. Donc je ne rencontre pas vraiment plus de gens. "

-  AR  -  "  Je ne suis pas aussi méfiant que George, mais j'ai tous les amis dont j'ai besoin. Je n'ai pas besoin de rencontrer d'autres personnes. "

 

Partager cet article

Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 > >>