Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

80 articles avec interview-magazine

GEORGE MICHAEL - I WANT YOUR SEX - 1987 LA MANIERE FORTE DE S'IMPOSER DE GEORGE MICHAEL - SUITE ET FIN !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - I WANT YOUR SEX - 1987 LA MANIERE FORTE DE S'IMPOSER DE GEORGE MICHAEL - SUITE ET FIN !!

Suite et fin de l'interview de George Michael de 1987 Smash Hits Magazine

-  Pourquoi vouliez-vous qu'il soit supprimé ?

GM  -  "  Parce que cela ne correspond pas à l'autre pochette (sur le gatefold 12" et le disque compact ), à propos de ma relation actuelle à long terme, disant que je crois en l'idée de la luxure dans une relation amoureuse. Cette relation avec Kathy est la plus longue relation que j'ai jamais eue. A l'origine la chanson parlait de quelqu'un d'autre, la "conquête désespérée", mais j'ai décidé de changer les paroles parce que je les sentais un peu irresponsables, puis j'ai écrit le 12" pour s'adapter à ma relation actuelle . "

-  Alors cette "conquête sans espoir " est-elle la même personne dont parlait " A différent Corner "? c'est-à- dire à la mémoire pour laquelle l'enregistrement était dédié ?

GM  -  "  Non ce n'est pas ça. Il s'agissait d'une relation très rapide, ici aujourd'hui, disparue demain. C'est incroyable à quel point vous pouvez être émotif en peu de temps et combien de temps cela peut durer. Quelqu'un peu vraiment vous " secouer " et il vous faut beaucoup de temps pour vous remettre sur pied, c'était de cela qu'il s'agissait . "

-  " Je veux ton sexe " dit : " Tout le monde ne le fait pas, mais tout le monde devrait "... Vraiment ?

GM  -  "  Et bien, savez-vous que je ne sais pas ? Je crois que tout le monde le fait. Et je déteste l'idée de l'abstinence pour la religion, par exemple. "

 

-  Alors qu'en est-il de quelqu'un comme Morrissey qui prétend être célibataire ?

GM  -  "  Je ne crois pas que Morrissey soit asexué. Je crois qu'il est en train d'énerver tout le monde. Je pense vraiment. "

-  Et si il ne l'est pas ?

GM  -  "  Je pense que c'est une honte. Le sexe est l'une des expériences les plus importantes de la vie et je pense que c'est une honte si cela est refusé à qui que ce soit. Mais je ne conseille pas aux enfants de 13 ans de le faire. "

-  Serez-vous contrarié si le single n'atteint pas le numéro 1 ?

GM  -  "  Oui, parce que tout ce que j'ai fait au cours des 3 dernières années est devenu numéro 1, donc tout ce qui ne l'est pas sera considéré comme un échec. Mais je pense que ce sera le numéro 1 pour être honnête. Je serais surpris que ce ne soit pas le cas. Remarquez, ils viennent de sortir " It's Not Unusual " de Tom Jones, et c'est un excellent disque, même si cela m'a vraiment ennuyé c'était un vieux disque. "

-  Alors, selon vous, qui sont vos plus gros concurrents maintenant ?

GM  -  "  Evidemment, vous regardez tous les grands nouveaux groupes comme Curiosity Killed The Cat, mais je ne pense pas vraiment qu'il y ait quelque chose d'assez fort si j'ai un album solide, je ne me sens généralement pas menacé. Je pense que Curiosity est bon. Je n'aime pas  " Ordinary Day ", vous ne mettez pas un mot comme " Ordinaire ", au milieu d'un disque assez ordinaire mais Misfit et surtout terre-à-terre sont de grands disques . "

-  Et A-Ha ?

GM  -  "  Il y a une certaine qualité qui traverse leurs affaires mais je ne me suis même jamais senti vraiment menacé par eux, disons-le comme ça. J'ai passé deux ans sans véritable compétition. "

-  Cela ne semble pas très modeste.

GM  -  "  Et c'est vrai non ? C'est pourquoi mon vrai défi maintenant est l'Amérique. L'Angleterre est un défi mais c'est devenu trop facile. "

-  Aurez-vous jamais assez réussi ?

GM  -  "  Je ne sais pas vraiment... J'ai toujours accepté que c'était une ambition aveugle, mais j'ai gardé ma raison assez longtemps pour que je pense que je peux tout traverser. Nous verrons. Peut-être que dans 10 ans je serai le " Howard Hughes de la Pop ! " 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - I WANT YOUR SEX - 1987 LA MANIERE FORTE DE S'IMPOSER DE GEORGE MICHAEL !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - I WANT YOUR SEX - 1987 LA MANIERE FORTE DE S'IMPOSER DE GEORGE MICHAEL !!

1987 - Le nouveau single de George Michael " I Want Your Sex " un brûlot funk aux rythmes syncopés et au message clair : Le désir et son accomplissent par-dessus tout !.

Ce titre a été interdit par la radio. Sa nouvelle vidéo a été interdite à la télévison. Le mini-scandale obtenu lors de la sortie du titre est en soi une bonne manière de se faire de la publicité. En cela l'opération était réussie....

Nous remontons donc dans le temps, 1987 avec une interview que George avait accordé lors de la sortie de ce single à Smash Hits Magazine.  

Traduction par mes soins.

 

Lors de cette interview, George Michael avait l'air incroyablement amoureux de sa petite amie Kathy Jeung , et aussi naturellement ravi de son nouveau single " I Want Your Sex ".... Et avant même de commencer à parler, il tient à montrer la vidéo qui a été interdite par la BBC en raison de son " contenu sexuel explicite "... Il faut retenir qu'il n'a pas fait toutes les scènes nues dans la vidéo, des remplaçants ont fait quelques gros plans

GM  -  "  L'accent qui manque dans l'ensemble de la couverture contre le Sida est le sexe au sein d'une relation. Vous entendez très rarement quelqu'un parler de sexe, de luxure et d'expérimentation dans les domaines d'un couple marié ou régulièrement impliqué... Je ne suis pas surpris de la décision de la BBC d'interdire " I Want Your Sex " de la radio diurne. Je suis très fier du disque, mais la réaction de la BBC était tout à fait prévisible. "

GM  -  "  J'ai été déprimé pendant des mois. Pendant un temps, ma carrière et ma position sociale m'ont piégé. Maintenant, j'ai vraiment apprécié la liberté d'être un jeune de 23 ans qui fait exactement ce qu'il veut quand il veut, j'ai des personnes autour de moi que j'aime et j'ai beaucoup de chance. Mais pendant un moment je me sentais totalement complaisant et apitoyé sur moi-même. J'avais vraiment besoin d'un coup de pied au cul..."

-  Qui ou qu'est-ce qui t'en a donné un ?

GM  -  "  Honnêtement je ne sais pas . "

-  Alors vous vous êtes réveillé un matin et vous vous êtes senti mieux ?

GM  -  "  Et bien oui, c'est exactement ce qui s'est passé. J'ai été très très saoul un soir au milieu de l'année dernière avec Andrew à Los Angeles. J'étais tellement saoul, j'en étais malade et j'ai tout déversé, toutes les choses qui m'inquiètaient pour mon avenir. Finalement, je me suis effondré parce que j'étais tellement ivre et je me suis réveillé le lendemain matin en me sentant absolument " génial ". C'était comme un exorcisme, vraiment. A partir de ce jour j'allais mieux. Je me sens si bien depuis sept ou huit mois. Je n'ai pas été aussi heureux depuis que j'ai 18 ou 19 ans. "

-  Pourquoi étiez-vous si déprimé de cette façon ?

GM  -  "  J'ai juste eu ce sentiment horrible pendant environ un an que je m'étais réveillé en constatant que ma vraie vie était assez déprimante, que je n'allais plus être une personne normale. Quel que ce soit le bon moment que j'aurais passé, je sortais, je me saoulais, il y avait toujours un retour à ce véritable creux. J'étais devenu paranoïaque à propos des gens autour de moi et je commençais à ressentir une vraie nostalgie de l'anonymat et des choses comme ça. Puis, pour une raison quelconque, je me suis réveillé et j'ai pensé.... " Tu es vraiment un connard, tu as choisi cette vie et tu aimes ce que tu fais "... Et je l'ai fait. Je l'aime. J'adore l'excitation, sortir de nouveaux morceaux, partir en tournée dans six mois, et j'ai soudain réalisé que mon problème était que je n'avais acun problème. Tout était devenu si facile.. "

-  N'as-tu jamais envie de monter dans un bus ou quelque chose du genre, juste parce que tu ne peux pas ?

GM  -  "  Je suis monté dans un bus à Noël en portant une perruque. Environ 30 d'entre nous ont organisé une fête de Noël chez moi et ont loué ces perruques. La mienne était une très longue hippie avec une raie au milieu. Je ressemblais à Neil de The Young Ones sauf avec une barbe, et nous avons tous fait le tour de ces pubs et restaurants en chantant des chansons des Beatles et des chants de Noël. Ensuite nous sommes montés dans ce bus. Le conducteur a fait une crise en essayant de nous faire descendre. C'était brillant. Beaucoup de gens savaient qui j'étais, mais ils ne pouvaient pas le croire. J'avais l'air tellement idiot. "

-  Avez-vous déjà utilisé des déguisements sérieux ?

GM  -  "  Non, j'ai découvert que lorsque je les ai essayés, les gens me reconnaissent toujours. J'avais l'habitude de porter un chapeau et de relever mes cheveux quand ils étaient longs et blonds, de retirer mes boucles d'oreilles et de porter mes lunettes de vue qui sont si épaisses que j'ai l'air vraiment horrible. Et les gens disaient : " Et ? George Michael ? Enlevez ce chapeau ! "...Et je me sentais tellement stupide parce que j'avais l'air si mal. J'ai des cauchemars à propos de ce genre de choses. "

-  Etes-vous toujours de bons copains avec Andrew Ridgeley ? C'est vrai qu'il t'appelle " TLTI " ?

GM  -  "  Exactement comme nous ne l'avons jamais été, probablement plus près que nous ne l'étions pendant quelques années pendant le Wham! J'ai passé plus de temps avec lui depuis que nous avons arrêté de travailler enssemble.... TLTI ? .. d'où tenez-vous ça ? Oui c'est vrai, lui et ses potes Johnny et Dave m'appellent ainsi. Tu sais ce que ça signifie ? "

-  " La légende qui est "

GM  -  "  Oui. On dit que " The Legend " sort ce soir ? C'est juste chiant parce que j'ai eu tellement d'attention. "

-  Comment t'appellent-ils d'autre ?

GM  -  "  Beaucoup d'autres. Ils m'appellent Yog, Geoff, et autres... "

-  Qu'avez-vous pensé de l'histoire dans les journaux de l'année dernière disant que vous étiez devenu un reclus dépensier, le " Howard Hughes of Pop ".... (Howard Hughes étant un vieux millionnaire V. bunkers qui restait à l'intérieur tout le temps).

GM  -  "  (rires) C'était bien, n'est-ce pas ?  J'adore celle-là, j'aurais dû encadrer la photo et l'envoyer à Gianni Versace, le créateur de cette veste, elle a coûté plus de 1.000 livres et la légende disait qui veut gagner des millions si vous finissez par ressembler à une peau de mouton ? "

-  Pourtant, vous devez être très riche.

GM  -  "  Oh ouais (sourire). Mais alors nous sommes tous très riches par rapport à quelqu'un.. "

-  Alors, avez-vous commencé à acheter des tableaux à 50 000 £

GM  -  "  Non, je n'achète jamais rien. J'ai acheté une voiture pour mon dernier anniversaire. J'emménage dans ma première maison, juste à l'extérieur de Londres la semaine prochaine. Ma plus grande extravagance, ce sont mes vêtements. Si je sors faire du shopping un après midi, je dépense généralement deux ou trois mille livres. "

-  Alors, pouvez-vous vous permettre de rembourser à Boy George ses 50£

GM  -  "  J'ai fait!  Je lui ai rendu sur scène à la soirée SIDA. Les journaux disaient que je lui avais donné un préservatif, mais c'était 50£. Mais dans les coulisses, il est venu et me l'a rendu. "

-  Ah. Alors vous lui devez encore ?

GM  -  "  Et bien non.. Il ne veut certainement pas les récupérer . "

-  Qu'en est-il de cette histoire selon laquelle vous étiez " malade à cause d'une blonde " au club ?

GM  -  "  Sérieusement. Je suis en train de poursuivre pour ça. C'est pouquoi The Sun n'a jamais été après moi récemment et est toujours après moi. Cette histoire était une fabrication totale. Je n'étais même jamais là, je n'ai jamais vu cette fille. Tout le monde me dit qu'ils vont me raconter une grosse histoire gay. Je suis préparé. En ce qui me concerne ma vie suit son cours maintenant. Je me sens bien maintenant et je dois croire que la relation que j'ai construite avec le public au cours des 5 dernières années est suffisamment solide pour résister à toutes les conneries que les journaux me lancent. Les gens disent que j'étais gay depuis des années de toute façon. Les gens remettent en question ma sexualité depuis le début. "

-  Mais vous avez toujours aimé jouer avec, taquiner les gens, n'est-ce pas ?

GM  -  "  Je l'ai fait, ouais. "

-  Et vous n'avez délibérément jamais nié être gay ?

GM  -  "  Oui, mais c'est pour trois raisons. Une, parce que je jouais avec. Deuxièment, je pense qu'il est extrêmement désagréable qu'une fois que vous atteignez une position de renommée publique, vous soyez censé prouver votre sexualité d'une manière ou d'une autre. Troisièment, à quoi bon le nier ? Cela ne fait aucune différence si les gens veulent le croire, ils le feront. Je n'ai aucun doute sur ma sexualité. Quoi qu'il en soit, si j'avais pensé à coucher avec des hommes et si je devais le faire, je ne serais pas assis ici et le dirais à Smash Hits. La sexualité est une chose totalement privée et elle devrait toujours le rester. "

-  Sauf que vous venez de sortir ce disque...

GM  -  "  Oui tu as raison. Et les gens en feront ce qu'ils veulent. Tout ce que je sais,c'est que je suis arrivé à ce point de parler de sexualité que parce que je suis tellement confiant en ce moment. A l'origine, je n'ai rien dit parce que je ne voulais pas que la presse ait quoi que ce soit à jouer avec moi dans la vie privée. Maintenant, je m'en fiche . "

-  Beaucoup de gens vont probablement être offensés quand il entendent " Je veux ton sexe ".

GM  -  "  Oui, mais c'est parce que les gens en général considèrent encore le sexe comme un sujet tabou. J'ai commencé à écrire la chanson avant que le public n'ait peur du SIDA, mais depuis, j'ai légèrement réajusté les paroles, en particulier sur le 12" pour souligner que c'est une chanson sur une relation. La plupart des gens pourraient imaginer que si je suis dans la situation où je veux savoir si quelqu'un va avoir des relations sexuelles avec moi, ce serait une chose très décontractée immédiate, mais si vous prenez le temps de regarder les paroles " Maintenant que nous sommes amis, nous avons attendu si longtemps ". C'est clair. C'est une question de relation. Je pense que c'est l'accent qui manque dans toute la couverture de la question du SIDA. Les enfants n'arrêteront pas d'avoir des relations sexuelles. Il y a un contrecoup contre le SIDA étant la fin du sexe et si mon single en fait partie, alors c'est une bonne chose. On n'a pas suffisamment insisté sur la force et la sécurité des relations monogames. Je pense que les gens sont en fait assez attirés par la monogamie, je pense que c'est ce qu'ils veulent en premier lieu. La promiscuité, d'après mon expérience, vient d'un manque de sécurité. Tout ce que nous obtenons pour le moment, c'est le rejet du sexe pour les jeunes, pas sa revalorisation. Le sexe n'est pas l'ennemi public. La promiscuité l'est. "

-  Alors, restez-vous fidèle à toutes ces idées ? 

GM  -  "  Il y a pas mal de pression de l'extérieur, même à ce jour, si je vais dans un club, je passe la moitié de la nuit à refuser les gens. Au départ, je n'avais pas la force de tant résister. De plus, si vous sortez dans cette position, les gens supposent que la seule raison est de déconner. La raison pour laquelle je sors est d'être avec des amis, d'être sociable, de danser et de boire. "

-  La pochette de " I Want Your Sex " dit : " Ce disque est dédié à ma conquête désespérée " C'est quoi tout ça ?

GM  -  "  Euh.... Et bien en fait, la chanson a été écrite à propos de deux relations mélangées. La "conquête désespérée " n'a plus vraiment de sens et j'ai essayé de faire supprimer cette citation mais c'était trop tard "

 

L'interview étant un peu longue, la suite fera partie rapidement d'un autre article....

En attendant bonne lecture.

A suivre...

 

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - IL OBTIENT LE DERNIER MOT - INTERVIEW Q MAGAZINE 2014 !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - IL OBTIENT LE DERNIER MOT - INTERVIEW  Q MAGAZINE 2014 !!

Dans cette interview George Michael révèle comment il obtient le dernier mot, et parle de la fête organisé chez lui avec Oasis, Doctor Who et Kate Moss après les jeux olympiques de 2012.

 

-  Quand avez-vous été rasé de près pour la dernière fois ?

GM  -  "  Oh, mon Dieu, il faut regarder trop loin en arrière! Sur la couverture de Young Guns ou était-ce Wham! Rap ?... Un de ces premiers singles . "

-  A quand remonte la dernière fois que vous avez pleuré ?

GM  -  "  Quand Robbie Williams est passé au numéro 1 "

-  A quand remonte la dernière fois que quelqu'un vous a appelé Georgios ?

GM  -  "  Au dernier mariage grec auquel je suis allé. La plupart des Grecs aiment m'appeler par mon nom grec, ils pensent que cela montre qu'ils me connaissent mieux que les autres. "

-  A quand remonte la dernière fois que vous avez préparé le dîner pour quelqu'un ?

GM  -  "  J'ai cuisiné un poulet rôti pour mon ami d'enfance David Austin une fois et je l'ai laissé au four pendant deux jours. Je le lui ai quand même servi... "

-  A quand remonte la dernière fois que quelqu'un vous a pris pour quelqu'un d'autre ?

GM  -  "  Les gens me prennent toujours pour Robert Lamberti. C'est un sosie de George Michael. "

-  Quand avez-vous été DJ lors d'une soirée, pour la dernière fois ?

GM  -  "  La dernière fois c'était à ma fête des Jeux Olympiques, qui, soit dit en passant était la meilleure des 10 dernières années. Nous avions Muse, Les Spice Girls, Oasis avec Liam et Noel Gallagher, Kate Moss, Noami Campbell, Kate Hudson et Doctor Who!. Je pense qu'en fait j'ai ruiné la fête officielle des Jeux Olympiques car toutes ces personnes étaient chez moi. Kate Moss et David Austin étaient les deux derniers debout. "

 

-  A quand remonte la dernière fois que quelqu'un a été impoli envers vous ?

GM  -  "  Cela arrive beaucoup trop régulièrement avec mon entraîneur Roli. S'il continue, je vais me débarraser de lui ! "

-  A quand remonte la dernière fois que vous avez supprimé votre historique de navigation ?

GM  -  "  Chaque jour. Avec les gens autour de moi, et tous ces piratages téléphoniques en cours, nous devons tous être à nouveau vigilants . "

A quand remonte la dernière fois que vous avez juré à la télé ?

GM  -  "  Jeudi dernier. L'Angleterre contre L'uruguay. Je ne suis pas un ( Yob ) cependant.

-  A quand remonte la dernière fois que vous vous êtes trompé de façon embarrassante sur le nom de quelqu'un ?

GM  -  "  Au restaurant ( haut de gamme) Le Manoir aux Quat' Saisons. J'ai appelé le chef cuisinier Raymond Blanc, par Paul Raymond (baron du porno). C'était il y a longtemps et j'étais un peu énervé . "

-  A quand remonte la dernière fois que vous avez fait quelque chose d'illégal ?

GM  -  "  Il y a longtemps "

 -  Quelle serait la dernière chose que vous feriez si le monde se terminait ?

GM  -  "  Aller au lit. Etaler ma collection complète du magazine Q devant moi et lire tous mes articles préférés. "

 

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - SOMEBODY UNDER PRESSURE - GEORGE MICHAEL SUR QUEEN & DAVID BOWIE !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - SOMEBODY UNDER PRESSURE - GEORGE MICHAEL SUR QUEEN & DAVID BOWIE !!

Une interview réalisée par Steve Pafford avec George Michael,  qui a été enregistré dans la maison de George à Highgate, en 2007. pour le magazine Gay Times.

"  George Michael était beaucoup de choses, érudit sans effort, chaleureux, bavard et souvent drôle avec un esprit constamment en autodérision. Il pouvait également être incroyablement têtu, en particulier en ce qui concernait sa carrrière, comme le sont généralement la plupart des artistes à tendance maniaque du contrôle. Il était également généreux à l'excès et un ami extrêmement fidèle. Nous avions également un amour commun pour plusieurs des mêmes artistes musicaux, en particulier  David Bowie... Ils n'étaient pas " amis " mais selon George à l'époque lui et David Bowie s'entendaient  : ( Très bien, les fois où je l'ai rencontré ) généralement lors d'énormes concerts de charité télévisés à Wembley avec le monde entier. L' un de ces évènements était le Concert For Aids Awareness le 20 avril 1992, organisé  par les membres restants de Queen en hommage à leur leader Freddie Mercury. J'ai eu la chance d'être dans le public... "  Steve Pafford.

SP  -  Anselmo était-il encore en vie lorsque vous avez rendu hommage à Freddie Mercury ?

GM  -  "  Oui, il était là "

SP  -  Quels étaient vos sentiments ce jour -là ?

GM  -  "  Très bizarre. J'ai découvert qu'Anselmo était malade le lendemain... Non, le soir où Anselmo est rentré à la maison et a dit qu'il avait besoin d'être testé, le lendemain de la mort de Freddie Mercury. Juste pour en faire une journée spéciale pour moi. Et alors, quand il s'agissait de jouer, c'était juste une journée bouleversante, parce que c'était si triste que j'ai eu l'un des moments les plus fiers de ma vie... sans Freddie Mercury là-bas. Et ce pauvre homme qui m'aimait, qui n'aurait pas rêvé de ne pas y aller, à dû s'asseoir ce jour-là, et s'est assis ce jour-là avec tant de fierté et de courage. C'était vraiment horrible. Absolument horrible. Je ne souhaiterais ça à personne. "

SP  -  J'ai lu qu'au départ vous vouliez faire Under Pressure ce jour-là. Est-ce vrai ?

GM  -  "  Je ne pense pas, non . Vraiment ? C'est ce que vous avez entendu ?

SP  -  Oui, je pense que ça vient des cercles de Bowie.

GM  -  "  Non, ça aurait été bien, en fait "

SP  -  Est-ce l'un de vos favoris ?

GM  -  "  Maintenant, c'est drôle à l'époque parce que j'étais un fan de Bowie et j'étais un fan de Queen, mais je pensais en quelque sorte que Bowie était à un niveau de sang-froid au-dessus. J'ai donc été surpris que Bowie travaille avec Queen, et j'ai toujours pensé que ce disque... la première moitié somme comme si Bowie avait écrit sa moitié de la chanson et Freddie était juste en train de fouiner. Mais ensuite, la seconde moitié de cet album est géniale, où tout s'ouvre et vous obtenez toutes ces grandes mélodies. Et donc, je n'aimais pas vraiment ça à l'époque, mais récemment j'ai réalisé que c'était en fait les deux tiers d'un album brillant. Et en fait, les paroles s'appliquent très fortement maintenant, si vous l'écoutez. Ils le font vraiment. "

SP  -  Mais à l'époque, ils venaient de deux endroits complètement différents.

GM  -  "  Ouais, ils l'ont fait, n'est-ce pas ? Ils n'en ont pas l'air maintenant, mais ils l'ont fait à l'époque. Vous vous êtes en quelque sorte dit : ( Pourquoi Bowie daignerait-il faire ça ? )  "

SP  -  Ouais, il était vraiment super cool. Et quand nous avons parlé avant vous avez dit que vous pensiez que Bowie était probablement la plus grande rock star après Elvis. Pourquoi pensez-vous cela ? Parce que vous êtes le soul boy, vous ne détectez pas particulièrement l'influence de Bowie dans vos disques ?

GM  -  "  Et bien seulement en ce qui sont mes préférés sont les crossover. Young Americans, Station To Station, et, euh... quel est l'autre ? "

SP  -  Lodger, vous avez dit que vous aimiez.

GM  -  "  Oui, Low j'ai vraiment adoré aussi. Mais cette période où il travaillait avec Dennis Davis à la batterie, et il utilisait des choristes noirs, et peu importe, ces morceaux sont ceux qui me collent vraiment à la façon dont les autres écoutent  Ziggy Stardust et Aladin Sane. J'aime tout ça, mais ce qui correspond vraiment à ma façon d'être, ce sont ces petites expériences d'âme, qui sont géniales, je pense. Et vraiment émouvant. Mais je pense que l'influence est juste... J'ai toujours su, absolument, que je n'allais jamais être Bowie. Tu sais ce que je veux dire ? Parce que je ne pensais pas que j'allais être... Je pensais que je serais l'équivalent d' Elton sans piano, en ce sens que les gens n'attacheraient jamais la sexualité à ce que j'allais faire. Donc ça ne m'est pas venu à l'esprit... Je pensais juste que Bowie était ce dieu d'un autre monde, et je savais que c'était une musique absolument géniale. Mais je n'ai jamais pensé qu'il m'influence, j'ai toujours su qu'il était là-bas. Mais bien sûr, il ne l'était pas vraiment parce que les morceaux qui s'appliquaient vraiment à moi m'ont influencé : Golden Years et quel était l'autre grand ? La renommée , des choses comme ça. "

Ecoutez ci-dessous l'interview audio.

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - GEORGE DIT AVOIR LA DUALITE PARTOUT !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - GEORGE  DIT AVOIR  LA DUALITE PARTOUT !!

Une interview publiée par Los Angeles Times, en 2008. Traduit par mes soins. On se replonge dans les souvenirs 

La musique de George Michael signale toujours de bons moments. Cela ne provoque pas d'émeutes, il inspire les personnes à danser.... Pourtant, la star de 44 ans est, à sa manière, un hors-la-loi de la pop.  "  Il est presque nécessaire avec les grands artistes qu'il y ait une certaine dualité... Et j'ai la dualité partout " dit George Michael

GM  -  "  J'ai fait beaucoup de travail, je l'ai modifié et amélioré à propos de la tournée 25 Live qui m'a emmené à travers l'Europe. Je danse ou je marche sur une scène complètement illuminée. Le tout est fait d'ampoules. Il y a un écran qui descend dans une courbe, et puis je suis au sol, puis il descend dans le public. Et c'est énorme ".

GM  -  "  Ce spectacle devait être incroyable.... J'ai écrit toute une oeuvre dont je suis incroyablement fier. J'ai réalisé ce que tous les artistes veulent, c'est-à-dire qu'une partie de leur travail leur survivra. Mais il y a d'autres choses que je peux faire avec mon argent et mes idées, sans que je sois au centre de la scène... Il n'y a plus grand-chose que vous puissiez faire dans la musique pop. Il y a des choses que je pense avoir dans la société, le fait d'être gay est que vous êtes obligé de défier la perception générale, sinon, vous devez accepter que quelque chose ne va pas avec vous. Peut-être que cela donne aux hommes gays la perspective que beaucoup ont transformé en art. Et peut-être que je peux le faire d'une manière qui continuera à rendre ma vie constructive. "

- La période intériorisée -

" Faith " a été l'un des premiers succès de George après Wham!, alors qu'il entrait dans la phase de carrière la plus fortement marquée par une scission intériorisée. Il maîtrisait son image, sa musique, mais luttait avec son identité sexuelle, libérant des chansons audacieuses sur l'amour et le sexe tout en gardant ses propres désirs au placard.

GM  -  "  Je n'ai jamais voulu mystifier quoi que ce soit de ce que j'ai fait. Je veux toujours me connecter, je n'écris pas comme Bono par exemple, qui, j'imagine, pense que ce que je fais est vraiment une sorte de piéton, car il se connecte à un niveau si simple. "

Pourtant, les chansons simples de George Michael contiennent un code secret, des signaux implicites du désir ardent de son coeur. Et George est très content de son partenaire Kenny Goss.

GM  -  "  J'ai ce merveilleux partenaire... A travers les disputes, les malentendus et la douleur, nous avons en fait atteint un endroit fantastique. Donc, récemment, j'ai dû écrire sur la vie d'autres personnes quand je veux atteindre cette humeur solitaire. Je dois me référer à la douleur des autres. "

 

Alors le bonheur est un fardeau, artistiquement ?

C'est une dualité que George Michael est vraiment prêt à affronter....

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - QUELLE EST LA CHOSE LA PLUS IMPORTANTE A PROPOS DE GEORGE MICHAEL ? !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - QUELLE EST LA CHOSE LA PLUS IMPORTANTE A PROPOS DE GEORGE MICHAEL ? !!

La chose la plus importante à propos de George Michael ? Sa musique ? Son argent ? Sa nouvelle biographie ? Non, c'est son ego !

Ceci dans une interview de 1990 dans Looks Magazine, par  Kerryn Ramsey. (traduit par moi-même)

Dire que George Michael avait un ego sain serait un euphémisme. Certains sont allés jusqu'à le traiter d'égoïste. Et George serait la dernière personne à le nier.

- GM  -  "  Il semble que j'ai passé les six dernières années de ma vie professionnelle à faire de mon mieux pour convaincre le monde que j'étais l'égocentrique le plus arrogant et narcissique qui ait jamais marché sur terre. Je dois dire que cette partie était facile. Le plus difficile sera de les convaincre que je plaisantais. "

- Que le monde comprenne ou non la blague, George a le dernier mot. Cet été, il sort son deuxième album solo : " Listen Without Préjudice ", et une biographie " Bare ". Et, il peut parier sur sa barbe qu'ils deviendront tous les deux des best-sellers.

- Et quand l'heure des récompenses viendra et que George sera à nouveau sur le podium, ce ne sera pas lui qui dira : "  Bon sang, je n'aurais jamais pensé que cela pourrait m'arriver ! "... Il savait que cela pouvait arriver, il avait tout planifié dans les moindres détails.

-  GM  -  "  Je ne pense pas que la façon dont j'ai planifié ma carrière soit plus méticuleuse que la plupart des planifications, je pense juste que c'est plus correct. Je pense qu'au départ, la raison pour laquelle les choses se passent si bien est que je sors de la musique de qualité constante. J'y prête vraiment beaucoup d'attention. C'est la chose la plus importante de ma vie et j'y suis passionnément impliqué. Les choses que je fais pour m'assurer que ça se fait entendre partout, c'est plus une corvée, comme faire des vidéos et des interviews . "

- George est en charge de sa carrière depuis les premiers jours de Wham!. Ils étaient peut-être un duo, mais Wham! a toujours été connu sous le nom de George Michael... Quatre ans plus tard, quelle est l'importance d' Andrew pour George ?

-  GM  -  "  D'un point de vue professionnel, il n'a plus d'importance. En tant qu'ami, il est plus important que jamais. "

- George a essuyé de vives critiques pour son image et sa personnalité aimant les clubs à l'époque de Wham!.

-  GM  -  "  Ils me traitaient d'enfantin et de désinvolte, et maintenant ils disent que je me prends trop au sérieux ! ... Vous avez juste envie de dire f....off !  Si vous ne n'avez pas apprécié avant, vous n'allez pas m'apprécier maintenant . Alors pourquoi devrais-je m'en soucier ?.

- La critique n'est pas quelque chose qui atteint George Michael ces jours-ci.

-  GM  -  "  J'apprécie vraiment les critiques constructives mais je n'en reçois pas souvent. Normalement, c'est juste au vitriol, mais j'y suis habitué . "

- Une grande partie des critiques a été réduite au silence par le premier album solo de George , " Faith ", et la tournée mondiale qui l'a accompagné.

- Les spectacles en direct ne sont pas aussi faciles pour George qu'il les fait paraître.

-  GM  -  "  Je deviens très nerveux avant de monter sur scène et je pense que cela vous rend en quelque sorte à la hauteur de l'occasion. Mais il y a eu quelques occasions où je n'ai pas eu l'énergie pour le faire ou quelque chose s'est mal passé personnellement, et je commence vraiment à penser : - " Pourquoi est-ce que je fais ça ? .... J'ai un manager, mais mon manager a toujours été le même que les autres personnes qui travaillent autour de moi. Ils reviennent toujours vers moi pour les décisions finales sur tout. Et c'est comme ça que je le veux. "

- Il admet que passer huit ou neuf mois sur la route lors d'une tournée mondiale est intimidante.

-  GM  -  "  C'est un cauchemar absolu pour moi. J'essaie de ne pas y penser. Mais quelque que soit la promotion que vous puissiez faire dans le monde entier avec des vidéos, vous devez toujours faire vos preuves en direct. Vous devez être perçu comme un excellent interprète pour vous frayer un chemin dans les livres d'histoire. "

- Est-ce juste une touche de l'ancien ego qui atteint à nouveau son apogée ? Ou lorsque vous avez fait vos preuves hors de tout doute, cela devient-il simplement de la confance en soi ?

-  GM  -  "  Je pense que j'ai toujours eu une grande confiance en moi. Et bien, pas toujours, probablement au cours des cinq ou six dernières années, j'ai eu une grande confiance en moi en tant que personne professionnelle. Mais je pense que ma confiance en moi en dehors de ma carrière est assez similaire à celle de la plupart des gens. J'ai les mêmes faiblesses, les mêmes insécurités ou autres. Peut-être que je les déguise mieux . "

- George Michael, la personne, est-il très différent de George Michael, la superstar ? 

-  GM  -  "  Il n'est pas très différent, mais il est probablement plus humain. Curieusement, l'une des grandes contradictions de ma carrière est que les gens m'ont toujours vu comme quelqu'un qui est dans une position de pouvoir et qui l'affiche et puis quand vous écoutez réellement les choses sur lesquelles j'écris, ce sont généralement les contraire. Alors quand vous écoutez ce que j'écris, je ne pense pas que j'ai un désir de moi-même différent de quelqu'un d'autre... Je ne chante pas à ce sujet de toute façon ! "

- Qu'en est-il de la biographie " Bare "  écrite par le journaliste britannique Tony Parsons ?  Il faut se rappeler que George n'a que 27 ans et qu'il a encore beaucoup à vivre. Il aime également protéger sa vie privée, alors ne vous attendez pas à une lecture pleine de scandales... Une rumeur veut que le livre ait en fait été rejeté par les éditeurs pour la première fois parce qu'il était un peu, et bien, ennuyeux. Plus comme Barely There que Baring All . Ou peut-être même Can You Bare It ?

-  GM  -  "  Je suis très autonome et je suis vraiment désespérément privé dans un sens. Je n'aime même pas que quelqu'un vienne nettoyer ma maison. J'ai besoin que mon espace soit mon espace ininterrompu..."

- La raison pour laquelle il possède maintenant une maison en Amérique ?

-  GM  -  "  Tout le monde sait tout de moi en Angleterre. J'ai beaucoup trop parlé de moi. Il ne me reste aucun élément de surprise ou de mystère en Angleterre. Je suis toujours là pour sortir en boîte, et les gens ont des photos de moi qui sortent d'ici et d'ailleurs. Je suis disponible. Je suis accessible. En Amérique ils me jugent beaucoup plus sur la force de la musique et des vidéos. "

- Une telle inhibition de la part de l'homme qui a chanté " I want Your Sex " et l'a accompagné d'une vidéo torride . Il s'agissait de son premier single solo, et aussi éloigné de son Wham! l'image qu'il pourrait obtenir dans le cadre des lois de censure !

-  GM  -  "  A l'époque, je regardais les deux prochains mois et je me demandais ce qui allait se passer. Et bien, je savais ce qui allait se passer, je sortirais mon premier single solo et ce serait un succès et c'était à peu près tout. J'avais écrit cette chanson pour quelqu'un d'autre six mois auparavant et les gens disaient : " Pourquoi ne le fais-tu pas ? " Mais je pensais que je ne pouvais pas le faire, c'était trop loin de ce que j'écris normalement. Et puis, j'ai pensé " Pourquoi pas ? " Je savais que ce n'était pas un risque énorme et que cela n'allait pas m'achever, mais cela a ébranlé mon palmarès en Angleterre. Il est arrivé au numéro 3 dans les charts, mais c'était le premier disque que j'avais sorti depuis des années qui n'avait pas atteint le numéro 1."

George estime qu'il a pas mal changé depuis qu'il a fait cette vidéo. 

-  GM  -  "  Pour moi, être adulte ne signifie pas seulement atteindre un certain âge. Cela signifie être sûr de qui vous êtes et avec qui vous voulez être. "

- Il est devenu le compagnon de certains poids lourds de l'industrie musicale, notamment, Elton John, Aretha Franklin, Stevie Wonder. N'importe qui d'autre vendrait père et mère pour obtenir quelques indices de gens comme ça, mais pas George.

-  GM  -  "  Il y a très peu de gens dans la vie à qui je demande conseil. Souvent, les gens voient ça comme une sorte d'arrogance, mais je ne le vois pas du tout comme ça. Je vois juste que j'ai toujours senti que je savais quoi faire pour aller plus loin. Et jusqu'à présent, je ne suis tombé à aucun moment du parcours. Enfin, pas très mal, en tout cas. "

- Pas assez pour blesser son ego, c'est sûr.... Il a montré à tout le monde qu'il n'était pas une pop star jetable.

- Et le truc de l'ego.... Et bien, il plaisantait à propos de tout ça de toute façon. Bien sûr, nous vous croyons George !

 

 

 

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL -IL AVAIT TROUVE AMUSANT DE JOUER DANS ELI STONE !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL -IL AVAIT TROUVE AMUSANT DE JOUER DANS ELI STONE !!

Nous remontons dans les souvenirs avec George Michael et la série " Eli Stone "

En 2008, George Michael parle avec Adam Markovitz pour Entertainment Weekly de sa participation dans la comédie dramatique juridique américaine " Eli Stone ", La série a été présente à la TV de janvier 2008 à juillet 2009.

GM  -  "  Après avoir traversé des moments difficiles, je crois que je suis de nouveau sur de bons rails. Je vais faire une tournée Américaine et faire mes débuts d'acteur dans une série américaine aux côtés de Johnny Lee Miller "

Depuis qu'il est apparu dans la série comme une " vision chantante " à l'avocat-prophète titulaire de Stone, George Michael est devenu en quelque sorte le saint patron de l'émission, interprétant ses succès les plus connus - " Faith " - " Freedom 90 ".

 

GEORGE MICHAEL -IL AVAIT TROUVE AMUSANT DE JOUER DANS ELI STONE !!

Le co-créateur de Eli Stone, Marc Cuggenheim, déclare :  "  Il est la muse, George faisait partie du spectacle depuis le tout début. Personne d'autre n'avait la combinaison de la reconnaissance du nom, de l'association avec les années 80 et des chansons qui correspondent au ton et à l'esprit du spectacle. Nous n'avons jamais pensé que George Michael serait intéressé à jouer plus d'une fois. Nous avons vraiment eu de la chance. "

EW  -  Comment avez-vous été impliqué pour la première fois avec Eli Stone ?

GM  -  "  Apparemment, lorsque cela a été présenté à mes agents, ils ont dit que je ne serais pas intéressé. Ce qui est étrange, parce que lorsque ça m'a été proposé", je me suis dit : Ouais, ça va être amusant "

EW  -  Vous étiez d'accord pour être décrit comme une star des années 80 ?

GM  -  "  C'est très flatteur. Le fait de ne pas être présent en Amérique depuis si longtemps fait de moi un nouveau choix. Je suis cool avec ça parce que je n'ai à m'en occuper qu'en Amérique. Je ne suis pas un numéro de nouveauté des années 80 dans la plupart des régions du monde. Et c'est un spectacle très charmant. C'est vraiment drôle et vraiment triste. "

EW  -  Et vous avez réellement jouer dans le prochain épisode. Comment était-ce ?

GM  -  "  Le premier jour ça été un peu un cauchemar, parce que j'ai dit au réalisateur...Faites-moi une faveur, le premier jour, n'essayez pas de me faciliter la tâche avec des lignes de trois ou quatre mots... Et bien sûr, le premier jour, ma première phrase était comme trois mots (rires). Je pouvais sentir qu'il y avait une véritable panique parmi l'équipage parce que les gens pensaient : ( Oh non! il ne pourra pas le faire!). Et puis le deuxième jour, à la minute où ils m'ont donné un monologue, j'étais à l'aise. "

EW  -  Pensez-vous que vous recommencerez ?

GM  -  "  Je n'ai vraiment aucun projet de carrière dans la télévision ou quoi que ce soit, mais si je voulais devenir bon dans ce domaine, je le pourrais. Mais je ne pense pas vraiment que ce soit dans les cartes . "

EW  -  Mais avez-vous passé un bon moment à le faire ?

GM  -  "  Ouais, c'était super. Et c'était vraiment flatteur qu'ils aient suffisamment confiance en moi pour écrire un épisode pour moi en tant qu'acteur. Tant de personnes à ma place l'ont si mal fait ! "

EW  -  Avez-vous contribué à vos lignes ?

GM  -  "  Ils étaient très flexibles. Ils m'ont permis de changer mon dialogue pour des choses que je dirais plutôt que quelque chose de complètement scénarisé . "

EW  -  Donc, clairement, ce n'était pas juste un concert d'acteur pour vous. 

GM  -  "  Non, je me suis dit que si vous voulez faire quelque chose d'aussi visible et prendre le risque d'être absolument nul, alors vous devriez au moins avoir l'occasion de penser  : Et bien, il y avait une bonne raison de le faire . "

EW  -  Aviez-vous peur que vous alliez être de la merde ?

GM  -  "  Oh ouais. Et en fait, quand ils sont venus me montrer la coupe initiale, j'ai dû la regarder de l'autre côté de la pièce, parce que je ne pouvais vraiment pas la supporter. Je n'aime pas me regarder, alors qu'en fait, j'aime bien écouter ma propre musique. "

 

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - INTERVIEW DANS LE GRAFFITI MAGAZINE EN 1987 !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - INTERVIEW DANS LE GRAFFITI MAGAZINE EN 1987 !!

Remontons dans le temps, en 1987, avec une interview écrite par Philip Martin, et publiée dans Graffiti Magazine , ceci à New York , en décembre 1987. 

Lorsque l'on parle à George Michael il est assez clair que la musique est toute sa vie. Il a vendu 36 millions de disques avec 71 numéros un dans le monde et semble être un sex-symbol dans tous les domaines. Ce qui est frappant c'est à quel point il a réussi à rester normal. Juste une bonne dose de confiance en soi.

 Voici quelques morceaux choisis et traduits par mes soins....

PM  -  Vous avez toujours eu des moments plus difficiles aux Etats-Unis qu'en Angleterre, cela vous inquiète-t-il de ne pas être apprécié ici ?

GM  -  "  Je pense que l'Amérique avait un préjugé très fort contre moi, ce qui a beaucoup à voir avec la façon dont Andrew et moi nous promouvons. Je savais que ce serait difficile de s'en sortir. L'Amérique étant particulièrement... têtue, pour le dire ainsi. "

PM  -  Vous trouvez que vous manquez le format de Wham !

GM  -  "  Non, pas du tout. C'était une structure dont tout le monde savait qu'elle dépendait de moi, donc ça fait la même chose maintenant, sauf que c'est juste beaucoup plus facile d'être moi-même. "

PM  -  Et bien cela dépendait de vous musicalement, mais comme une sorte de concept, c'était vraiment deux garçons.

GM  -  "  Oui, nous deux. Mais je suis beaucoup plus heureux maintenant, car à la fin, c'était juste moi qui essayais de faire un projet solo et de faire croire que c'était évidemment ça. Je sens que toute la pression est partie. "

PM  -  Alors, quel type de processus de vérification utilisez-vous maintenant ? Ou vous fiez-vous entièrement à votre propre jugement ? 

GM  -  "  En faisant la musique je compte entièrement sur moi-même. En ce qui concerne ce qui ce qui devrait être des singles, il y a d'autres personnes, mais quand il s'agit de créer je suis assez insulaire, certainement pas un collaborateur. "

PM  -  Est-il aussi facile de réagir à la musique aussi intuitivement que lorsque vous étiez plus jeune? Cette magie existe-t-elle toujours, ou entendez-vous simplement des choses en termes de bons sons de batterie ou autre ?

GM  -  "  J'essaie très fort de garder les choses aussi intuitives que possible, ce que je fais en ignorant complètement la théorie. Même maintenant, honnêtement, je ne peux pas nommer les six cordes d'une guitare, ni vous dire où se trouve un ré sur le piano, ou sur quelle touche je chante, ou quoi que ce soit. Je fais attention à la façon dont je structure les choses, mais l'ignorance est vraiment importante, cela signifie que vous devez explorer pour trouver le bon accord ou quelque chose qui sonne différemment. Tant que vous ne savez pas où vos mains devraient être sur le clavier, vous chercherez le meilleur endroit."

 

PM  -  Et pourtant on a beaucoup parlé de toute la question de l'artisanat. Y a-t-il une contradiction à vouloir la popularité ? A être jugé par elle, tout en étant toujours considéré comme un artisan ?

GM  -  "  Il est très important d'être populaire. J'adore la musique pop et j'en suis totalement fasciné. J'aime ce que cela me fait émotionnellement et la façon dont les individus peuvent affecter la société en tant que popstars, ce qu'ils font, aussi incroyable que cela puisse paraître. Je trouve cela fascinant parce que c'est une forme d'art contemporaine, la seule forme d'art totalement immédiate. Mais j'aime être considéré comme un artisan, cependant je n'aime pas l'idée que cela se détache d'une manière ou d'une autre de ce que je fais. "

PM  -  Alors pourquoi vous sentez-vous obligé de vous défendre ?

GM  -  "  Je suis tout à fait conscient que j'ai gagné un niveau d'acceptation en Angleterre pour tout le mérite de ce que je fais, par opposition à ici, où c'est encore un peu nuageux. Les gens semblent avoir besoin de se faire dire que je ne peux pas m'aimer. Par exemple, cet article de Rolling Stone que David Fricke a rédigé avait à peu près le même ton que beaucoup d'articles en anglais au cours des dernières années. George Michael est en fait un bon gars et un assez bon musicien, etc, etc....ce genre de choses. Un article de Rolling Stone ici est très important, ce qui semble vraiment faux..."

PM  -  Il y a eu cette période où vous étiez dépeint comme le Howard Hughes d'articles pop-sociologiques sur la façon dont vous devriez apprendre à dépenser votre argent.

GM  -  "  Ouais, c'était très drôle. Je pense avoir lu ça à LA. Il y a eu un moment où ça m'a fait mal, mais maintenant je peux accepter qu'ils font partie de ma carrière et même s'ils écrivent des bêtises, ils m'aident toujours. Ce qui rend les insultes plus faciles à accepter. "

PM  -  Allez-vous continuer à rester en Angleterre, ou trouvez-vous cela trop étouffant ?

GM  -  "  Musicalement ce n'est pas un endroit très excitant, j'en ai bien peur. Les graphiques sont comme les graphiques européens, juste pleins de merde. Je ne veux rien à voir avec Top of the Pops, je ne peux pas croire qu'ils aient réussi à vendre le programme aux Etats-Unis, juste au point où chaque numéro un est un disque de nouveauté. "

PM  -  C'est peut-être pour ça ?

GM  -  "  Oui parce que ça n'offense personne, je suppose. Je trouve juste que je suis assez gêné par toute la scène musicale anglaise et il y a deux ans je n'aurais jamais cru que je dirais cela. La musique est bien plus excitante de ce côté-ci de l'Atlantique, mais il n'en reste pas moins que je suis très anglais et que je ne suis pas vraiment moi-même quand je n'y suis pas. "

PM  -  De quelle manière ?

GM  -  "  Deux ou trois choses je suppose. Premièrement j'ai toujours été basé à Londres, et d'un point de vue créatif, mes pieds ne sont jamais vraiment sur le terrain si je n'y suis pas. Deuxièmement, tous mes amis et ma famille sont là et j'aurais beaucoup de mal à m'en éloigner, car ils représentent cinquante pour cent de ce que je suis . "

PM  -  Gardez-vous toujours les mêmes amis ?

GM  -  "  Oui, cela m'a gardé sain d'esprit, parce que cela signifie que j'ai eu des gens avec qui je suis en contact permanent. Des gens en qui je peux vraiment faire confiance, ce qui est difficile dans ce métier. "

 

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - INTERVIEW PUBLIEE A L'ORIGINE EN NOVEMBRE 1996 DANS BIG ISSUE !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - INTERVIEW PUBLIEE A L'ORIGINE EN NOVEMBRE 1996 DANS BIG ISSUE !!

C'était la première interview de George Michael depuis 6 ans. Dans Big Issue

Morceaux choisis et traduits par mes soins.

Et pendant ces années rien n'a changé chez George Michael

GM  -  "  Je pense que la plupart des gens seraient choqués par ma façon de vivre. Je veux dire, en termes de pop-star, ma maison est une massure. "

La maison n'a peut-être pas changé, mais son propriétaire certainement. En 1990 George disait :  "  Je ne parlerai plus tant que je n'aurai pas quelque chose à dire. "  George Michael

Maintenant à 33 ans il a le sentiment qu'il aimerait parler.

GM  -  "  Certaines choses se sont produites. Alors que mon image publique est plus éloignée du monde réel, je me sens plus.... je suis plus....humain.... Il y a quelque chose qui a changé. Je fume maintenant. Quelle chose stupide pour un chanteur..."

La pression pour écrire un album conquérant le monde a été aggravée par le procès très médiatisé du chanteur contre son ancienne maison de disques Sony.

GM  -  "  J'essayais de me mettre dans une situation où je travaillais avec une entreprise qui me respectait. "

Malheureusement George a perdu l'affaire, ce qui l'avait empêché de publier du nouveau matériel pendant deux ans, et a quitté l'entreprise. Bien que ses nouveaux contrats avec Virgin en Grande-Bretagne et Dreamworks en Amérique lui donnent désormais la liberté dont il rêvait, il y a encore de l'amertume dans sa voix lorsqu'il parle de son ancien label.

GM  -  "  J'ai été honnête avec eux et j'ai dit : J'ai 24 ans et je ne sais pas ce que l'avenir me réserve, mais je sais que si je ne fais pas quelque chose rapidement, personne n'aura rien à vendre..."

Il y a eu une rumeur comme quoi Prince a continué à téléphoner à George pendant le procès pour lui offrir conseils et soutien.

GM  -  "  Oh oui, je ne l'ai jamais rappelé. Nous n'étions pas exactement dans le même bateau. Tout ce que je voulais lui dire c'était : Enlevez ce putain de mot (esclave), vous ne me rendez pas vraiment service. La seule fois où je lui ai vraiment parlé, nous avons eu une conversation de 45 minutes sur Dieu. Peut-être que je l'ai vu un jour de congé. "

Alors que le procès avançait un incident dévastateur s'est produit en 1993 lorsque son partenaire Anselmo Feleppa est décédé... Un sentiment brûlant de perte, une guérisson progressive et une sorte de rédemption ont suivi.

GM  -  "  Je ne peux pas en parler en détail, ce n'est tout simplement pas à moi de le faire, l'album y fait référence plusieurs fois. Je dirais que c'était l'expérience la plus enrichissante que j'ai jamais eue. Dès que quelqu'un que vous aimez est irrémédiablement perdu, vous comprenez la vie d'une manière différente. Votre perspective change. Vous comprenez à quel point la vie est courte, à quel point elle peut être incroyablement douloureuse. Mais une fois que vous avez vu le pire des choses, vous pouvvez alors voir le meilleur des choses, de sorte que l'expérience a été très douloureuse à l'époque mais très positive dans son résultat. Le chagrin est toujours là et parfois il revient. Vous le ressentez aussi douloureusement que si c'était hier, et d'autres fois, vous pensez à la personne et à quel point l'expérience de la connaître a été fantastique..... La question qui vous laisse vraiment perplexe est : Qu'est-ce qui est le plus important, avoir une vie longue et saine ou profiter de chaque jour comme il se passe ? J'ai toujours investi de manière obsessionnelle dans l'avenir mais maintenant je me demande si je devrais passer autant de temps à m'inquièter à ce sujet. Il n'y a peut-être pas d'avenir ? 

Et inévitablement, au cours de l'interview, nous arrivons a la vie sentimentale de George Michael.  Comment va sa vie sentimentale ?

GM  -  "  Fantastique, absolument fantastique. C'est tout ce que je dirai. J'ai tout ce que je veux pour le moment, ce qui est une position assez effrayante pour moi. "

Cela s'est-il amélioré en vieillisant ?  "  Oh mon dieu, dans mon cas ouais... Ce n'est même pas une question d'amélioration, il s'agit de savoir enfin de quoi il s'agit et d'être avec les bonnes personnes et d'avoir les bonnes expérieuces sexuelles. "  George Michael

Ayant récolté les fruits de plus de 60 millions de ventes d'albums dans le monde avec Older en vendant un million rien qu'au Royaume-Uni, est-il à l'aise avec sa richesse ?  "  En réalité, j'en ai donné une si grande partie, je ne pouvais vraiment plus me sentir coupable. La raison pour laquelle je le fais est assez simple, il y a beaucoup de gens qui ont besoin d'argent et qui n'en ont pas et j'ai beaucoup d'argent dont je n'ai aucune utilité particulière. Je veux dire, regardez cette maison. Il ne faut pas un spécialiste des fusées pour comprendre que ce n'est pas de l'extravagance. "  George Michael.

Il donne anonymement une somme substantielle à divers organismes de bienfaisance, bien qu'il ne soit pas disposer à donner des détails. Est-ce simplement pour apaiser sa conscience ?

GM  -  "  Je le fais évidemment dans une certaine mesure. Je peux donner de grosses sommes d'argent sans que cela n'ait aucun effet sur ma vie. Vous pouvez donc faire beaucoup de bien à distance, ce pour quoi je suis sûr que les gens me critiqueront. "

Cette interview se terminera avec ces mots de George Michael...

                                                         "    Cela fait du bien d'être libre !  "

                       

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - SA POSITION CONTRE LA THERAPIE DE CONVERSION !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - SA POSITION CONTRE LA THERAPIE DE CONVERSION !!

Février marque le mois de l'histoire LGBTQ, une communauté dont George Michael était fier de faire partie. Il a d'ailleurs fait campagne pour les droits des LGBTQ ainsi que pour le VIH tout le long de sa vie. 

A la fin des années 90, George a lu l'article " Hiding Out " de Tomas Mournian, cet article portait sur des adolescents gays qui ont fui des hôpitaux psychiatriques abusifs dans le but de les guérir de leur homosexualité... Il a tellement été frappé par l'article qu'il a contacté l'écrivain et lui a demandé de créer un documentaire basé sur l'article. 

GM  -  "  J'ai été ému par l'histoire. Je veux faire une vidéo..."

Il voulait savoir comment il pourrait être mis en contact avec les enfants qui s'étaient échappés des hôpitaux gay-hétéros et trouver refuge dans un souterrain.

En 2004, dans une interview pour le magazine Marie-Claire, voici ce que George Michael disait :

GM  -  "  Je suis constamment choqué par l'attitude des gens envers leurs enfants. Et je suis extrêmement attaché aux attitudes envers les enfants gays. La plus forte motivation que j'ai eue ( pour protéger les enfants homosexuels) était un article dans le magazine Attitude sur les centres en Amérique où les jeunes sont emmenés pour les guérir de l'homosexualité. Ces endroits torturent les gens, ils attachent des électrodes à leurs organes génitaux et essaient de leur donner une thérapie par aversion. Ces endroits sont inhumains mais ils ne sont pas illégaux. En fait, lorsque les enfants s'enfuient, la police les ramène "

George Michael était très passionné par le bien-être des jeunes gays, il se souciait profondément de la jeunesse gay qui, selon lui, était sa motivation à continuer de se battre lorsque sa vie était la plus agitée.

GM  -  "  J'ai continué à me battre parce qu'il était très important que les jeunes homosexuels ne voient pas cela comme la fin de ma carrière. "

 

Retrouvez ci-dessous le lien pour une vidéo où George nous donne son point de vue.

GM  -  "  Vraiment, je n'ai pas besoin de l'approbation des gens qui ne m'approuvent pas ..."

Partager cet article

Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 > >>