Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

103 articles avec interviews

GEORGE MICHAEL - UNE INTERVIEW DE MARS 2004 - ZDF TV ALLEMANDE !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - UNE INTERVIEW DE MARS 2004 - ZDF TV ALLEMANDE !!

Je reviens sur une interview de Mars 2004, à l'occasion de la sortie de l'album " Patience ", George Michael est la Tv Allemande ZDF.

Dans l'album  " Patience " George , qui depuis le décès d' Anselmo avait retrouvé un nouvel petit ami, fait un  ultime clin d'oeil à Anselmo , la chanson " Please Send Me Someone ",  sous-titrée "Anselmo's Song", est une prière pleine d'espoir adressée au disparu. George demande à son amour passé de lui envoyer quelqu'un d'autre à aimer, s'il estime qu'il est prêt à le faire...

VOICI QUELQUES MORCEAUX CHOISIS, A VOIR OU REVOIR....

ZDF  -  Vous rappelez-vous la dernière fois que vous êtes venus en Allemagne ?

GM  -  Cela devait être en 88. Non, je suis revenu ici pour les MTV Europe Awards en face de la porte de Brandebourg. La dernière fois en 93 ou 94. "

ZDF  -  Vous rappelez-vous votre apparition  au music land avec Wham ?

GM  -  " Oh oui, je m'en rappelle. C'était il y a très, très longtemps. C'est au fond de ma mémoire. "

ZDF  -  Que pouvez-vous nous dire de vos fans allemands ? Pouvez-vous caractériser vos fans allemands ?

GM  -  " J'espère que mes fans sont aussi gentils partout dans le monde. Des gens qui aiment les qualités particulières de ma musique. Je ne sais pas s'il existe vraiment des différences. Je suis assez chanceux pour avoir un assez large public qui est le même partout. "

ZDF  -  Il a fallu maintenant presque 8 ans pour la sortie d'un nouvel album, depuis le dernier. Qu'avez-vous fait durant ces 8 années ?

GM  -  " Et bien, j'ai plusieurs albums qui sont sortis. J'ai eu un album de mes plus grands titres. J'ai sorti un album de reprises standard en 99. Les 4 ou 5 dernières années, j'essayais de faire ce disque. J'ai passé une longue période de dépression, lié à la perte de ma mère. Il y avait un combat entre ma dépression et mon désir d'écrire. J'ai réellement passé 3 ans à essayer d'écrire sans résultats, réels, ou avec des résultats occasionnels. J'ai du travailler très dur pour être sûr que cet album soit assez bon . "

ZDF  -  Vous avez parlé de dépression, vous avez perdu votre mère, vous avez perdu votre petit ami en 93. De quelques conditions avez-vous besoin pour créer et écrire ?

GM  -  " En ce qui me concerne, je ne suis pas un de ces artistes qui travaille mieux en période de crises, de traumatisme, de peine. Je dois être dans une bonne disposition d'esprit pour profiter de mon talent. Je n'ai pas été dans une bonne disposition d'esprit pendant longtemps. C'est la simple et honnête vérité. J'ai besoin d'être heureux dans ma vie pour travailler. "

ZDF  -  Donc qu'est-ce qui vous a aidé dans ces périodes difficiles ? Quelles ressources avez-vous eu durant cette période ?

GM  -  " J'ai eu ma famille. J'ai également eu depuis près de 8 ans mon partenaire Kenny, qui a été étonnant. Mais je pense qu'une des choses que toute personne passé par la perte pourra vous dire  que même si vous avez un partenaire qui vous aime, ce n 'est pas assez pour ne plus vous sentir coupable. Cela ne suffit pas à vous sortir de la dépression. Parce que évidemment votre partenaire essaie de toutes ces forces de vous en faire sortir. Et juste une partie de vous veut s'en sortir, il a été étonnant. Je suis sûr que sans lui cet album ne serait pas encore fini. "

ZDF  -  Il y a une chanson pour lui ?

GM  -  " Plusieurs chansons sont pour lui "

ZDF  -  Pour votre mère aussi je pense ? Pour votre petit ami décédé en 93 ?

GM  -  " Une pour Anselmo, oui. "

ZDF  -  J'espère que vous êtes heureux maintenant, parce que l'album Patience est magnifique. Pourquoi l'avez-vous appelé Patience ? En référence à vos fans qui ont été patients ?

GM  -  " C'est bien cela, oui absolument. Sur le livret de l'album j'ai reconnu que j'ai les fans les plus patients dans l'histoire de ma musique pop. Parce qu'ils ne semblent pas tenir compte de combien de temps je les laisse en attente. Ils ne me font jamais faux bond. Ce qui est fantastique . "

ZDF  -  Vous êtes britannique George, vous avez vécu longtemps aux Etats-Unis ?

GM  -  " Et bien, j'ai vécu un peu là bas . "

ZDF  -  Juste un peu ?

GM  -  " Durant à peu près 2 ans. Au début des années 90. Même dans mon propre pays les gens pensent que je vis en Amérique. Je pense que c'est parce qu'ils ne voient pas de photographies de moi quand je sors. Je ne fais pas de télévision en général. Je n'en ai pas fait pendant longtemps. Les gens en déduisent que je vis quelque part en Amérique. Réellement, j'étais juste en train de travailler très dur en Angleterre. "

ZDF  -  Y a-t-il quelques craintes dans votre vie ? Votre âge, c'en est une ? Une crainte par jour ?

GM  -  " Je pense que mon seul souvenir de crainte est de perdre d'autres personnes que j'aime (cependant la distance peut en être la cause) et j'espère que c'est dû à la distance. C' est réellement ma seule crainte à mon souvenir. Je n'ai vraiment aucune peur pour moi, même désormais, où j'ai une forte position pour être dans la peur. Mais je suppose que je dois vraiment le mériter à 40 ans. Je ne suis pas effrayé par mon propre futur. Je ne suis pas effrayé par la possibilité de mourir. Je suis juste effrayé par la possibilité de perdre plus. J'ai trop d'expérience de cela. Je sais que c'est inévitable, qu'il arrive ce qu'il doit arriver. C'est juste l'enfer pour un certain temps. Donc je ne veux pas voir cela pendant un long moment. "

 

ZDF  -  Qui écoutez-vous George ? Quels gens préférez-vous ?

GM  -  " Toutes sortes de choses. L'honnête vérité est lorsque je travaille j'écoute ma propre musique tout le temps. Quand je suis actuellement en train de faire un album je m'écoute moi-même la plupart du temps, j'écoute ce que je suis en train de faire. Je n'écoute pas assez la radio. Mais toutes sortes de choses. Les 3 ou 4 derniers albums que j'ai acheté sont , l'album d'Outkast, Muse, de Amy Winehouse. C'est très éclectique. N'importe quoi avec une bonne mélodie et qui vous fait vous sentir bien. Oui j'ai des goûts très éclectiques . "

 

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - SONGS FROM THE LAST CENTURY - AVEC UNE INTERVIEW !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - SONGS FROM THE LAST CENTURY -  AVEC UNE INTERVIEW !!

Lors d'une interview sur la radio RTL2 en février 2000 pour la sortie de l'album " Songs From The Last Century "George Michael  justifie ses choix et défend son concept... " Je voulais que l'on comprenne que ce n'est pas ma sélection, mais un choix de chansons que j'ai vraiment eu envie de chanter. Je voulais faire un album vraiment romantique pour dire simplement. "

Une performance en quelque sorte. L'accueil des critiques est très frais, George Michael en prend acte : " Elles ont été absolument terribles. Cela ne devrait pas me surprendre parce que j'ai toujours eu de mauvaises critiques ! La combinaison album de reprises + album de George Michael = critiques épouvantables.... Pour résumer, je souhaite que cet album réussisse, parce que j'en suis fier, mais qu'on ne le considère pas comme ma vocation principale !."

Quelques morceaux choisis de cette interview...

RTL  -  Songs From The Last Century, alors justement pour cet album, vous avez repris des grands classiques du jazz et du rock, il y a du Sting et du U2. Est-ce que ce sont vraiment les incontournables du 20e siècle ?

GM  -  " Je l'ai appelé " chansons du siècle dernier " plutôt que du dernier siècle parce que je pensais que ce serait plus discret et puis on comprendrait que c'est pas ma sélection, mais une sélection de chansons que j'ai vraiment eu envie de chanter. Alors j'ai inclus Sting et Bono, parce que ce sont les 2 auteurs compositeurs de ma génération et ceux que je respecte le plus, et j'avais envie de leur tirer mon chapeau."

RTL  -  Nous allons bien sur revenir tout à l'heure sur ce nouvel album, mais d'abord, parlez nous un petit peu de vous, de votre vie. Vous êtes plutôt du genre discret, secret. On imagine bien en fait que vous avez une vie de star.

GM  -  " Oh, je n'ai pas vraiment un style de vie très extravagant ou dispendieux. Mais évidemment je suis très très privilégié... parce que j'ai beaucoup de chance, et parce que Dieu à... m'a donné un certain talent qui en est la cause. Mais je pense que lorsque les gens courent après l'argent, ils renoncent à leur talent, on peut dire. En fait, je pense que j'ai laissé la musique me diriger, et l'argent est venu parce que j'étais fidèle à ce que je faisais. "

RTL  -  George Michael vous êtes plutôt rare côté interview, côté albums, tout juste 5 en 15 ans, et puis un autre petit reproche sur les photos on ne vous voit pas beaucoup sourire. C'est pour vous donner une image sérieuse ?

GM  -  " La vérité, c'est que je déteste sourire pour les photos. Et je déteste me regarder en train de sourire. Je ne me souviens pas de la dernière fois que j'ai souri pour une photo. Donc les gens ont cru que j'étais ce crétin trop sérieux et triste qui aimerait que tout le monde le prenne au sérieux. Je n'ai jamais eu ce sentiment, j'ai toujours pensé que mon métier c'est de faire de la musique pop et je pense que les gens apprécient mon travail d'auteur-compositeur. On écrit constamment sur moi comme si je cherchais désespérément l'approbation de la presse intello.. Pas du tout, vraiment pas du tout. "

RTL  -  Alors George Michael, un mot de ce dernier album " Songs From The Last Century ", c'est quand même une des meilleures ventes depuis Noël en France et dans le monde. Mais à sa parution, les critiques ne vous ont pas raté, ce qui ne vous a pas surpris d'ailleurs... Alors pourquoi avez-vous malgré tout tenu à enregistrer ces reprises ?

GM  -  " On peut critiquer un album de reprises pour toutes sortes de raisons, n 'est-ce pas ? J'ai fait celui là parce que j'en avais envie. Je voulais chanter, je voulais travailler, je ne composais plus à l'époque... J'avais besoin d'un coup de pied pour redémarrer musicalement. Et j'ai pensé que la seule façon serait de me faire vraiment plaisir. Alors j'ai commencé à assembler cet album avec l'intention de le garder pour moi.. je me trouvais trop indulgent avec moi-même. En fait je me suis convaincu que c'était l'album que mes fans adoreront. Alors je me suis décidé à le publier.. Et c'est un plus car j'ai toujours le projet d'un autre album bientôt.."

Pour vous un titre qui fait partie de cet album : You've changed

 

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - TOUT LE MONDE EN PARLE !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - TOUT LE MONDE EN PARLE !!

Le 27 mars 2004 George Michael était sur France 2 aux côtés de Thierry Ardisson dans l'émission TV  Tout le monde en parle.

Un talk show, ce qui était plutôt rare pour George Michael, en France à l'occasion de la sortie de l'album Patience.

Je pense que vous avez certainement du lire ou voir cette interview, mais j'ai voulu revenir dessus avec quelques propos que j'ai choisi pour ceux qui n 'ont pas eu la chance de voir l'émission.... 

A lire ou à relire....

 T-Ardisson  -  George Michael bonsoir.

George Michael  -  " Oh bonsoir "

T- Ardisson  -  Vous êtes plutôt rare à la télévision. Je crois que c'est la première fois que vous participer à un talk show en France ?

George Michael  -  " Probablement, oui en effet, a moins que je me trompe ou que je ne me rappelle pas. Non, je crois en effet que c'est la toute première fois. En tout cas que je participe à une émission comme celle ci."

Thierry Ardisson remercie George Michael d'avoir choisi " Toute le monde en parle "

T- Ardisson  -  Vous avez dit George Michael : " J'ai longtemps cru que c'était une fatalité que tous les compositeurs donnaient le meilleur d'eux-mêmes très tôt pour se dessécher ensuite " . Et vous avez découvert que c'était faux. Mais quand on écoute votre album, on s'aperçoit que votre talent de songwriter n'a pas diminué.

George Michael  -  " Oh merci beaucoup. Je pense, il me semble que, disons que la crainte la plus importante qu'on puisse avoir quand on est artiste est justement de perdre sa créativité. Et il y a tellement d'exemple de ce genre, notamment dans l'histoire de la musique pop, parmi les meilleurs paroliers, les meilleurs songwriters. C' est quelque chose qui m'a toujours effrayé, et je crois que la seule façon de se protéger justement contre ce risque, ce risque de se dessécher, et bien c'est de protéger ma propre santé mentale et de m'éloigner autant que possible de toute cette vie publique et du show-biz. Alors il m'a semblé, disons, mon style de vie est devenu beaucoup plus simple, beaucoup plus modeste que l'on pourrait imaginer . Lorsque je regarde ceux qui ont perdu justement leur talent d'écriture, ils mènent une vie très glamour , entourés de toutes sortes d'activités flamboyantes, de superbes villas, des meilleurs soirées, mais moi ça ne m'intéresse pas ces trucs là. Et probablement c'est peut-être la raison pour laquelle je suis encore ici aujourd'hui. "

T- Ardisson  -  Voilà, vous avez aussi une vie plus apaisé, il faut le dire parce que après les 2 chansons dont nous avons parlé tout à l'heure," Freek " et "Shoot The Dog ", on trouve une écriture, très calme avec beaucoup de recul et vous dîtes 2003 est ma première très bonne année depuis 10 ans. C'est vrai ?

George Michael  -  " Disons que c'est même plus que 10 ans voir 12 ans. Disons que 2003 a été pour moi la première depuis longtemps en tout cas où je me suis senti vraiment productif, et je veux que les choses restent ainsi ."

T - Ardisson  -  Parmi les nouvelles chansons, il y en a une qui s'appelle " John and Elvis are dead ", qui est évidemment un hommage à Presley et Lennon.

George Michael  -  " Il me semble, enfin je pense que cette chanson sera, disons la pièce maîtresse de la génération " peace love and understanding ", et il me semble qu'avec le temps cette chanson gagnera des parties importantes de l'histoire. "

T - Ardisson  -  George Michael vous rêvez d'une nouvelle vie tranquille, un petit peu loin des médias, d'argent, etc...Vous savez l'argent ça existe quand même, je vais vous faire une interview...pour combien ?

T-A - Pour combien d'argent enregistreriez-vous un album sous votre vrai mon Georgios Kyriacos Panayiotou ?

GM - " Disons que ce serait peut-être marrant de faire ça. Cela ne me poserait pas de problème, mais il faudrait que tout le monde apprenne à prononcer le nom correctement."

T-A - Pour combien d'argent chantez-vous en live maintenant ?

GM - " Il faudrait sans doute faire venir un fourgon blindé avec plein d'argent. "

T-A - Pour combien d'argent accepteriez-vous de dîner avec Bush et Blair ?

GM - " Gratuitement, ça je le ferais. Je ne crois qu'ils m'inviteraient. "

T-A - Pour combien d'argent vous reformez Wham!

GM - " Là encore, je le ferais sans problème, mais je ne pense pas que Andrew serait très chaud pour le faire. Donc, peu importe ce que je demanderais. "

T-A - Pour combien d'argent vous venez chanter pour l'anniversaire de ma fille ?

GM - " On en parlera tout à l'heure. "

T-A - Pour combien d'argent vous vous mettez torse nu ?

GM - " Il n'y a pas suffisamment d'argent en France pour ça ."

T-A - Pour combien d'argent vous restez jusqu'à la fin de l'émission ?

GM - " Désolé, je ne peux pas parce que je prend mon avion tout de suite. Et vous savez que c'est vrai ."

 

 

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - IN POP MTV NEWS 1990 !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - IN POP MTV NEWS 1990 !!

Nous remontons en 1990, avec la sortie à l'époque, du nouvel album de George Michael " Listen Without Préjudice " . Avec cet album George s'éloigne encore plus de sa gloire " vidéo ". Les fans de la musique Pop étaient-ils prêts à écouter cet album de George ? Apparemment il avait parié que Oui....

A cette occasion, George Michael accorde une interview à Kurt Loder  pour  MTV News.  Voici quelques morceaux que j'ai choisi pour vous

Kurt Loder  -  Je pense que l'impression principale qui ressort en écoutant cet album, c'est que vous vous sentez piégé par l'image que vous avez donné de vous pendant toutes ces années. Est-ce que je l'ai bien interprété ?

George Michael  -  " Je ne dirai pas piégé. Dire piégé voudrait dire que j'en ai été victime. Vous ne pouvez pas être victime de quelque chose que vous avez fait vous même. Je ne suis pas le genre d'artiste à me laisser pousser ou guider par des managers ou des personnes autour de moi. J'ai choisi ma voie. C'est une des raisons pour laquelle l'album est comme il est. C'est le reflet de l'insatisfaction de la position dans laquelle je me suis mis moi-même. "

Kurt Loder  -  Y a -t-il toujours une tension entre être un artiste d'un côté et tout l'aspect showbizz de ce que vous faîtes ?

George Michael  -  " C'est ça. Je crois que ça a été une énorme tension pour moi, mais je pense que cette tension a été amplifiée par le fait que j'ai connu le succès dans une décade particulière. C'était la première décade de la vidéo, des clips. En plus, en commençant dans ce métier à l'âge de 18 ans, j'ai complètement adhéré à la vidéo. Cela signifiait que je n'avais pas trop à travailler pour faire des performances live. J'apprécie aussi beaucoup les artistes qui ont du succès grâce aux clips. "

Kurt Loder  -  Vous sentez-vous concerné par ce qui a été écrit dans la presse, ça a commencé par Milli Vanilli ? Ou peut-être comprendre quand il y a beaucoup de danse et qu'on n'a plus le souffle pour chanter ?

George Michael  -  " Je l'ai remarqué souvent, simplement parce que je suis chanteur. Mais je ne dirais pas à quel concert je suis allé et où je l'ai remarqué. Je ne pense pas qu'il y a du mal à ça. "

Kurt Loder  -  Pouvez-vous imaginer être forcé à faire quelque chose de semblable ?

George Michael  -  " Non, je n'ai jamais mimé. Je n'en voit pas la raison. Si j'étais un danseur fantastique, que je ne suis pas, et si cela était une des raisons de ma popularité, peut-être serais-je tenté de mimer sur des chansons avec une méga chorégraphie. "

Kurt Loder  -  Appréciez-vous toutes les étapes de la musique noire ? Apparemment vous êtes fan de la musique noire, mais êtes-vous aussi un grand fan de rap ?

George Michael  -  " Non, je ne suis pas un grand fan de rap. Pour moi c'est dérangeant. Le meilleur disque de rap pour moi est toujours le message. Cela résume bien ce que je ressens . "

Kurt Loder  -  Donc, vous ne ferez pas un disque de rap ?

George Michael  -  " Non, ce serait vraiment terrible, je peux vous l'assurer. "

Kurt Loder  -  Vous allez commencer une tournée. Vous allez remonter l'histoire de la pop musique des 30 dernières années. Pouvez-vous me dire ce qui vous plaît dans cette idée ?

George Michael  -  " Premièrement ce ne sera pas vraiment une tournée, ce ne sera que quelques dates. Probablement 6 ou 7 aux Etats-Unis et quelques autres. Peut-être le Japon et Londres. Ce qui me plaît c'est de rendre hommage aux auteurs interprètes. "

Kurt Loder  -  Ce sera des versions différentes des chansons des autres ?

George Michael  -  " Je ne pense pas, on verra, c'est ce qui sera intéressant pendant les répétitions. J'attend cela avec impatience. En tant que chanteur ça va être un vrai plaisir pour moi. Faire de la scène n'a jamais été plaisant pour moi. "

Kurt Loder  -  Jamais, vraiment ? Vous n'aimez pas vous produire sur scène ?

George Michael  -  " De temps en temps, dès fois il y a une soirée qui fonctionne tellement bien que cela paraît si facile. Mais parfois, il y a tellement de pression pour que tout aille bien que cela m'a gâché mon plaisir. Et puis cela va paraître étrange, mais je dois bien l'admettre je n'aime pas particulièrement chanter mes chansons. J'en ai un peu assez . "

Kurt Loder  -  Avez-vous réussi à trouver l'amour ? Y a-t-il quelqu'un qui compte ?

George Michael  -  " J'ai formé un couple. "

Kurt Loder  -  Toujours bien d'être deux.

George Michael  -  " Je ne voulais pas dire vraiment un couple. Je pense que c'est une partie de ma vie qui n'a pas été négligée, mais pour laquelle je n'ai pas donné assez de force. Sans doute parce que j'avais beaucoup d'autres choses en tête. Je crois que c'est une des choses qui changera . " 

 

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - ON LUI DOIT UN RESPECT ETERNEL !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - ON LUI DOIT UN RESPECT ETERNEL !!

J'ai voulu revenir sur une interview de la productrice  des spectacles de George Michael,   Jackie Lombard, qu'elle avait donné au journal Le Point.

George Michael occupait une place particulière dans la vie de Jackie Lombard, en effet, il l'a aidée à démarrer sa carrière en lui confiant  l'organisation des concerts français de sa tournée Faith, en 1988. George , par la suite a fait appel aux services de la femme d'affaires pour ses spectacles parisiens : " Il m'a fait le plus beau cadeau ", se souvient-elle...

Lors de son premier concert en solo à Paris, George Michael , doit expérimenté les aléas de la scène. Au Zénith, le chanteur rate totalement son entrée. " Enfermé dans une cage, il devait repousser les barreaux pour faire débarquer d'une manière fracassante et marquer les esprits des Parisiens, qui le découvraient pour la première fois. Sauf que la structure métallique ne s'est jamais ouverte. Celui qui avait conçu la cage a dû monter sur scène en plein show pour venir l'ouvrir. Il a finalement réussi à sortir. Le lendemain, on a eu beau montrer à George Michael que la cage était bien réparée, il n'a jamais voulu s'en servir à nouveau. J'étais furieuse, ça commençait bien! "   Jackie Lombard.

 

Réquisitionné pour agrafer une robe !!...

Avant le concert mythique à l'Opéra Garnier, George Michael avait fait un pari ." Il avait parié qu'exceptionnellement je mettrais une robe pour le spectacle, alors que d'habitude je suis toujours en pantalon. S'il gagnait, il avait décrété qu'il me l'agraferait lui même, il faisait tellement chaud ce jour là que j'ai effectivement mis une robe bustier. Du coup, je suis allée frapper à la porte de sa loge qui était gardée et j'ai dit que je voulais voir George Michael. Et c'est lui qui m'a fermé ma robe, en toute simplicité. J'aimais bien cette simplicité! ".    Jackie Lombard

Des anecdotes avec GeorgeJackie Lombard en a des dizaines comme cette fois où la productrice donnait une fête chez elle et lorsque George a bien failli traverser l'une de ses fenêtres, il n'avait pas vu la vitre... Elle se souvient aussi de son premier dîner en tête à tête avec lui, au Boeuf, sur le toit, restaurant mythique des Champs Elysées : " Il était d'une élégance fabuleuse. On lui doit un respect éternel, car c'était un artiste complet et magnifique."     Jackie Lombard.

Jackie Lombard regrette la disparition de ses amis, Prince, Michael Jackson, et George Michael : " Le jour où je monterai là-haut, je vais faire le plus beau concert de ma vie ."    Jackie Lombard.

Propos recueillis pour Le Point.fr.

 

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - JE SUIS COMME LES AUTRES !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - JE SUIS COMME LES AUTRES !!

Même s'il a crié ces quelques mots " Je suis comme les autres"George Michael n'était pas tout à fait semblable au commun des mortels. Et lorsque l'on a eu le loisir de le voir en concert, exceptionnel de cet artiste complet. Il était scénique, performant, vocalement aussi. Parfait, à la hauteur de ses ambitions. George Michael pouvait écrire son nom en lettres capitales....

En 1988, George Michael, répond à une interview pour Cool Magazine, je reviens sur cette interview avec  quelques morceaux choisis....

- * - Tu sembles avoir confiance en l'avenir, tu parais sûr de toi. Quelle est la chose qui pourrait déséquillibrer ces incertitudes ?

- * - C'est vrai que depuis quatre ou cinq ans professionnellement parlant j'ai confiance en moi. Mais en dehors de ma carrière, je suis comme les autres. J'ai les mêmes faiblesses, les mêmes sentiments d'insécurité...Je les dissimule bien !. Ma confiance peut s'ébranler pour les mêmes raisons que n'importe qui . "    George Michael

- * - Il y a donc deux George Michael bien distincts, l'artiste et l'homme privé.

- * - Je ne dirais pas qu'ils sont complètement différents. J'ai suffisamment confiance en moi pour savoir quand je dois être la star et quand je dois être moi-même, côté privé. C'est bizarre, mais il y a une contradiction dans ma carrière, c'est que les gens me croient toujours en position de force. Pourtant, quand on écoute vraiment ce que j'écris, on voit à quel point c'est tout le contraire. Je crois que George Michael la star n'est pas nécessairement celui qu'on écoute. C'est peut-être celui que l'on regarde. Mais quand on prête attention à ce que j'écris, il n'y a pas le désir d'être terriblement différent des autres. "    George Michael

- * - Lorsque tu dois interpréter une chanson pleine d'émotion, tu te prépares psychologiquement où tu te laisses guider par le texte, tu improvises ?

- * - Je crois que je n'ai jamais chanté sans une profonde conviction. Bien qu'étant le chanteur, j'écoute quand je chante. En d'autres termes, je ne chante pas comme un interprète mais comme un chanteur... Pour chaque titre je me mets dans la peau du morceau et j'essaie de restituer toute l'émotion. C'est le meilleur moyen de faire passer tout ce que j'ai à dire . "     George Michael

- * - La scène nécessite une préparation spéciale, un entraînement physique ? 

- * - Non, je n'ai pas vraiment besoin de m'y préparer intensément. Parce que lorsque tu sais que tu vas monter sur scène, tu es nerveux de toute façon. Tu es donc dans un état spécial. Il m'est arrivé une ou deux fois de ne pas avoir l'énergie suffisante pour jouer, ou d'avoir un problème tout à fait personnel. Dans ces cas là, il faut arriver à faire le vide dans mon esprit, à ne pas se poser de questions. Il faut donner toute son énergie. Personnellement, je crois que je deviens très nerveux avant de monter sur scène. Cette peur est déjà une préparation. "     George Michael

- * - As-tu beaucoup de concession à faire dans ce métier ?

- * - Pas tellement, l'avantage quand on a confiance en soi c'est justement qu'on peut se passer d'en faire. En tout cas, au niveau de la musique ça n'a jamais paru nécessaire, d'autant plus que mon style d'écriture est assez commercial. J'avoue que j'ai fait des concessions quelquefois, mais beaucoup moins que certains ont dû le faire tout au long de leur carrière. "    George Michael

- * - Je crois que " Hand to Mouth" a été écrite en Amérique et non en Angleterre. A-t-elle été influencé par un contexte précis .?

- * - Au départ je voulais écrire une chanson sur le contrôle des armes. Il y avait eu une période agitée au début de l'année aux Etats Unis quand j'y étais, une vague de tuerie. C'était fou. Les gens sortaient carrément de leur voiture et s'entretuaient. En premier, il y a eu un incident qui a crée beaucoup de remous dans l'opinion publique. Puis d'autres évènements ont suivi. Alors cela m'a fait réfléchir sur ces choses inévitables qui se passent aux USA. En Angleterre, notre police n'est pas armée, il y a une toute petite quantité d'armes à feu dans tout le pays. Je voulais parler de cette différence de mentalité et finalement j'ai dévié sur une illustration de ce type de meurtres qui pourraient se produire n'importe où. Je pense qu'il faudrait garder un oeil et un contrôle sur les armes qui circulent. "    George Michael

- * - Quand on écoute ton album, il y a une chanson qui s'en détache parce qu'elle est différente de tout ce que tu as fait jusqu'à présent , c'est " Father Figure ".

- * - Disons que la chanson la plus personnelle de l'album c'est de toute évidence celle là. Pour la plupart des gens, les deux ballades très douces de " Faith" sont mes points forts. Peut-être parce qu'il a des "Father Figure " et des " Hand to Mouth " beaucoup plus de moi-même que dans le reste de l'album. Ce ne sont pas pour autant mes deux morceaux préférés, même si " Father Figure " reste pour moi une chanson à part, un cas très particulier. "     George Michael

 

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - LE MINI-ALBUM FIVE LIVE !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - LE MINI-ALBUM FIVE LIVE !!

Five Live, un mini-album de 4 titres, album dont on ne parle pas souvent, et pourtant il reste à part dans la carrière de George Michael. Un don de soi pour une cause immense George Michael et les trois membres restant de Queen se sont transcendés ce soir là à Wembley.

Ce mini-album paru en avril 1993 s'est installé à la tête des charts outre-manche. Il est précisé d'entrée que tous les droits seront reversés à la fondation Mercury Phoenix Trust.

George Michael y interprète " Somebody To Love ", l'un des titres les plus difficiles du répertoire de Queen, ensuite un époustouflant medley de " Killer " une chanson de Seal et de " Papa was a rollin' stone " des temptations. La partie la plus sensible repose sur un joli duo avec Lisa Stansfield pour  " These Are The Days oF Our Lives ", puis en solo pour une version déchirante de " Calling You "..

Brian May (guitariste de Queen) salue la prestation magistrale de George Michael et déclare sa fierté d'avoir eu l'un des plus grands chanteurs du monde entier pour ce concert.

" Des gens comme Mr. George Michael, c'était stupéfiant de travailler avec des personnes de cette qualité. Je dois dire que j'ai pris beaucoup de plaisir a travailler avec George Michael. Sans mentir et en toute sincérité il a été une des plus grosses surprises de la soirée, pas pour moi, parce que je savais qu'il pouvait le faire. Je savais qu'il avait ça en lui, parce qu'en plus de la grande pudeur qu'il possède, il a un énorme contrôle, une grande dynamique, il a aussi un pouvoir énorme et à partir du moment où il est entré dans la salle de répétitions pour " Somebody To Love ", nous avons dit : " Waouh!... Et dans l'esprit des gens il s'est approché très près de Freddie. Toutes les personnes qui sont venues sur le projet ont dit . " Maintenant nous savons vraiment tout ce qu'il peut faire. Parce que personne d'autre ne pouvait le faire."     Brian May.

George Michael dédicace cet album en remerciant Freddie Mercury de lui avoir sauvé la vie en ne réalisant pas sa carrière de serveur. C'est son hommage personnel à l'une de ses idoles qui lorsqu'il était enfant, lui a donné l'envie de devenir chanteur...

" C'était probablement le moment dont je suis le plus fier de ma carrière. Je vivais un rêve d'enfant, je suppose. Chanter une chanson de Freddie Mercury devant 80.000 personnes, c'était un mélange très étrange de fierté incroyable et d'immense tristesse pour moi.... Je ne connaissais pas Freddie, je l'ai seulement rencontré 2 fois mais il m'a tellement ému quand j'étais enfant. J'étais totalement fidèle à sa musique. Quand je pense à Freddie je pense à tout ce qu'il m'a donné professionnellement.... Même lorsqu'ils m'ont présenté la version définitive de l'album " Five Live " avec le logo Queen et qu'il était indiqué George Michael & Queen, pour moi c'était une chose incroyable. Un immense honneur, mais je peux affirmer que cela a été la performance la plus agréable de ma carrière. "    George Michael 

 

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - INTERVIEW DE CHRIS CUFFARO !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - INTERVIEW DE CHRIS CUFFARO !!

Je pense que les fans de George Michael connaissent désormais Chris Cuffaro...Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, c'est un photographe américain. Principalement connu pour ses photos d'artistes. Il a photographié George Michael lors du Faith Tour en 1988. Une exposition a eu lieu en 2018 à la Black Eye Gallery de Sydney en Australie. Elle comprenait des photos de George de 1987 pour la vidéo de Faith jusqu'en 1988 avec le Faith Tour.

Chris Cuffaro a fait le tournage publicitaire pour le label et la photographie pour les vidéos de George Michael dont Faith, Monkey, One More Try, Father Figure, Kissing A Fool.

Il a accepté une petite interview pour mon blog, que je prend plaisir de partager avec vous.

- * Vous avez fêté cette année vos 30 ans de photographie musicale. Au cours desquelles vous avez photographié des artistes étonnants.

- * La vérité c'est que j'ai photographié des artistes musicaux pendant 40 ans. J'ai fais ma première tournée de concert en 1976. J'ai eu la chance de rencontrer et de phographier beaucoup de mes héros de la musique. J'ai vu et phographié plus que je n'imaginais. Aussi j'ai eu plus de plaisir que quiconque que je connais et j'ai les photos pour le prouver.

-* Que retenez-vous de ces années d'expérience ?

- * Je ne me souviens pas du tout. Je suis juste chanceux d'avoir les photos pour me souvenir des bons moments. La seule chose que je me souviens le plus, c'est toutes les personnes étonnantes que j'ai rencontré, les endroits que j'ai vu, le plaisir que j'ai eu. Très chanceux !.

- * Vous connaissiez George Michael en 1988 pour le Faith Tour. Aviez-vous entendu parlé de lui avant ou non ?

- * Vraiment ? Qui ne connaissait pas Wham! ? Je connaissais les chansons à succès de Wham!. Je n'étais pas le plus grand fan, mais j'aimais les chansons.

- * Comment était George lors des séances photos ?

- * George était facile à photographier, mais il était difficile quand il s'agissait de choisir des photos. Il savait ce qu'il aimait et il savait comment il voulait être vu. Nous nous sommes compris tous les deux. Je l'ai respecté ainsi que ses choix. Il était facile de le photographier parce qu'il l'avait fait plusieurs fois avant moi. Pendant les tournages, c'était toujours amusant parce que c'était comme une famille avec toux ceux qui travaillaient sur la tournée.

- * Après le Faith Tour avez-vous fait d'autres photos de George Michael ?

- * Après le Faith Tour en 1988, je n'ai plus fait de photos de George, tout ce que j'ai filmé et documenté était sur la seule année. Je l'ai vu une seule fois après ça.

- * Avez-vous eu l'occasion de pouvoir assister à un concert de George Michael ?

- * J'ai vu environ 12-15 concerts de la tournée Faith Tour en 1988. Puis j'ai vu 2 shows pendant le 25 Live Tour en 2008.

- * Pensez-vous faire une exposition de George Michael comme à Sydney mais en Europe ?

- * L'exposition de Sydney à la Black Eye Gallery était spéciale. Cela pour marquer mon 30e anniversaire d'être aller en Australie pour la première fois avec George et le Faith Tour. Je voulais commencer par là. Je travaille pour en faire d'autres. Si tout va bien, je viendrai en Europe et partout ailleurs où je peux aller. Je veux partager mes photos avec tous les fans de George Michael. Il y en a tellement d'autres que je n'ai pas montré.

Suivez-moi sur les réseaux sociaux.  @CuffaroPhoto ou allez sur mes sites Web : CuffaroPhoto.com et Cuffaro-hits.com pour les dernières news. Je vous remercie.

 

GEORGE MICHAEL - INTERVIEW DE CHRIS CUFFARO !!
GEORGE MICHAEL - INTERVIEW DE CHRIS CUFFARO !!
GEORGE MICHAEL - INTERVIEW DE CHRIS CUFFARO !!
 

Il existe un catalogue avec une collection de photographies de George Michael sur le Faith tour 1988 qui comporte 104 pages avec 85 photos. Vous pouvez l'acquérir avec le lien ci-dessous

http://cuffarophoto.com/george-michael-exhibition-catalog/

 

Je remercie beaucoup Chris Cuffaro pour m'avoir si gentiment accordé cette interview en exclusivité pour le blog.

 

 

Partager cet article

Repost0

GEORGE MICHAEL - JE CONTINUE A PENSER QUE LA POP EST PUISSANTE !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - JE CONTINUE A PENSER QUE LA POP EST PUISSANTE !!

Bien que George Michael n'aimait pas les interviews, le journal le "SOIR" avait cependant eu la chance de le rencontrer 2 fois, en 1988 et en 2004 à l'occasion de la sortie de l'album " Patience ".

Je reviens sur cet interview et vous livre quelques réponses de George aux questions posées, il aborde justement les sujets tels que " Freek" ainsi que " Shoot The Dog " encore un texte très hostile à l'attitude de Tony Blair envers George W.Bush et la guerre en Irak. D'ailleurs cette chanson fait l'effet d'un mini-scandale lors de sa sortie. Elle devient un vrai sujet d'actualité et de commentaires. George Michael passera pour un spécialiste de ces questions de politique internationale, parfois invité comme consultant dans des émissions de radio et de télévision sur le sujet.

Le clip a l'originalité d'être un dessin animé mettant en scène le chanteur à travers sa carrière.

 

- * Il y a dix sept ans, vous nous aviez déjà dit que vous vous sentiez prisonnier de votre image, que cela prendrait du temps pour devenir un artiste crédible.

" En ce moment, je ne suis plus obsédé par mon look, je ne tiens pas à ressembler à tout prix à une pop star cool. Il est vrai que j'ai été très naïf sur le niveau d'intérêt sexuel que j'ai pu susciter. J'aimais bien m'habiller sans imaginer les conséquences. On m'a pris quasiment pour un dieu à un moment donné. "  George Michael.

- * Vous vous êtes battu contre cela et, aujourd'hui, vous sortez du silence avec un album très personnel, intime, qui parle de votre famille, de vos proches...

" Les gens savent tellement de choses sur moi dorénavant. En tant qu'artiste, je pense que l'ingrédient essentiel de la pop que je défends est la beauté et la vérité. Etre un auteur et un chanteur, c'est exprimer le besoin de partager. A tous les niveaux. Plus vous pouvez partager sans vous faire du mal, plus proche vous pouvez être de la perfection musicale. C' est vrai que je révèle beaucoup de ma vie dans ce disque, mais je n'avais pas le choix. Ma vie a changé. Profondément. Il faut que cela se retrouve dans ma musique. Sinon ce que tu écris te satisfait moins. "   George Michael

 

- * "Older" qui était un album de deuil, est différent de celui-ci, même si la mort y est néanmoins très présente. Mais vous retrouvez, avec "Patience", le plaisir de la dance music.

" Si vous parlez dans vos chansons, de thèmes politiques ou sociaux qui, a priori, n'intéressent peut-être pas les gens, vous devez par ailleurs, avec la mélodie et le son être très accrocheur. Ils ne feront peut-être pas attention au message mais écouteront de toute façon la chanson. C'est le but. L'équilibre, pour moi, doit être représentatif de l'ensemble de ma carrière. Surtout que ceci est ma dernière publication commerciale. J'ai voulu englober tout ce qui représentait George Michael plutôt que d'explorer de nouvelles pistes."    George Michael

- * La chanson "Through" laisse de fait sous-entendre qu'il s'agit là d'une fin, que "Patience" sera votre dernier disque ?

" Maintenant, plus que jamais, je ne peux plus jouer les règles du jeu imposées par une industrie destructrice. Elle a perdu beaucoup d'argent ces derniers temps, et l'environnement qu'elle propose ne laisse plus de place à l'inspiration. On parle de business et plus de culture jeune. C'est complètement incompréhensible pour moi cette attention constante des gens pour la célébrité dont ils tirent ue jouissance négative. Vous devez vivre en permanence avec cette publicité et les commentaires désagréables... Je sais que je choisis une vois difficile, mais la voie facile pour moi serait un compromis insupportable... Je continue à penser que la pop est très puissante, mais avec ses limites. Je ne veux pas me prendre trop au sérieux, mais, mon travail, je veux le livrer au mieux de mes possibilités. "  George Michael

 

- * Vous évoqué le rôle joué par la télévision auprès des plus jeunes dans " Freek ". Ne trouvez-vous pas qu'aujourd'hui, on vend davantage de sexe que de musique, que ce soit dans les vidéos rap ou de chanteuses pop ?

" Absolument, c'est incroyable l'image que l'on donne de la femme. A voir ces clips, on pourrait croire que le monde n'est fait que de gangsters noirs et de filles légères et aguichantes. Cela me choque énormément. C'est une des choses qui m'incitent à dire à la communauté gay qu'elle ne doit pas être trop relax. Il y a danger, tout comme peuvent être dangereux, par ailleurs , les religieux américains ou un minorité de musulmans. Il faut être vigilant. "   George Michael

- * " Shoot The Dog ", qui s'en prend ouvertement à George W.Bush et Tony Blair, est sorti avant la guerre en Irak. Vous avez été un des premiers à prendre une position aussi claire contre Blair. En avez-vous souffert ?

" Que le disque ne soit pas passé en radio, qu'il ne soit pas devenu un hit n'est pas important. Qu'on m'ait attaqué ne m'a pas fait très plaisir, mais, au moins, cela a attiré l'attention sur le sujet. J'ai été choqué par le manque de soutien des artistes. Je pense que je suis mal vu de la communauté musicale car je vis en dehors de celle-ci. Cela m'a beaucoup plus déprimé que l'insuccès du disque. Je me senti très seul. Je ne souhaite pas bien sûr qu'il nous arrive ce qui s'est produit à Madrid, mais, si cela devait être le cas, il est clair que les jours de Blair seraient comptés. Je ne pense pas que, depuis les attentats de Madrid, le sommeil de Tony Blair soit si bon."   George Michael

- * Pourquoi évitez-vous ainsi les interviews ? Vous semblez y prendre plaisir, vous êtes très intéressant...

" Ce n'est pas toujours aussi intéressant pour moi. Vous posez de bonnes questions, donc ça m'intéresse, mais, croyez-moi, c'est rarement le cas. Et puis rien que d'entendre le son de ma voix, parlant de moi, ça me fait tout drôle. Je n'ai plus l'habitude. C'est mentalement épuisant...Là, je fais un effort, sans y être obligé. Non, je le fais parce que c'est mon disque le plus difficile. Je veux lui donner un petit coup de pouce avant de m'asseoir et ne rien faire. La seule obligation que prévoit mon nouveau contrat avec Sony, ce sont les trois vidéos, mais, ça, j'y tiens pour promouvoir le disque.... Je ne regrette que le retard de quatre ans de ce disque."  George Michael

  A lire ou relire.....

Partager cet article

Repost0

George Michael BBC 2 Interview Partie 2 ( suite et fin )

Publié le par Georgiafan

George Michael BBC 2 Interview Partie 2 ( suite et fin )

Lors de la première partie de l'interview que George Michael a accordé, nous avons pris conscience de l'amour qu'il avait pour Anselmo Feleppa, les sanglots dans la voix ne trompent pas, il était son grand amour, et apparemment George ne l'a jamais oublié, même si d'autres partenaires ont fait partie de sa vie par la suite....

En avril 1992, George rend hommage au leader du groupe Queen Freddie Mercury, il se souvient de l'expérience douloureuse de chanter " Somebody To Love ", alors qu'il savait que son partenaire Anselmo était malade.

" Mon subconscient savait que chanter une chanson de Freddie Mercury après son décès, était probablement la performance la plus importante de ma carrière, je l'ai chanté en pensant à mon amour qui était très malade. J'espère que cela ne se reproduira plus jamais. "   George Michael 

Après le décès de Anselmo , George a perdu sa passion pour la musique, et il était toujours en conflit avec Sony, mais pendant ces heures sombres, les idoles de sa jeunesse, Queen et Elton John,  l'ont sauvé. Nouvelle audience avec le concert de Freddie Mercury, et ensuite le duo en version live avec Elton John sur le titre  " Don't Let The Sun Go Down On Me " qui est devenu numéro 1 mondial.

" Ils m'ont sauvé, ils m'ont offert une passerelle, je pouvais aller d'un bout à l'autre de cet épisode, et j'avais ces grands morceaux, c'était miraculeux. "   George Michael.

 

George Michael BBC 2 Interview Partie 2 ( suite et fin )

George Michael avait senti qu'il était destiné à aimer, à être endeuillé et écrire sa douleur dans sa musique. Il était convaincu que de trouver Anselmo et de le perdre étaient intimement enveloppés dans son voyage musical...

" Si je n'avais pas travaillé après Faith, et n'avait pas rencontré, aimé et perdu Anselmo, qui sait si j'aurais écrit " Jésus To A Child ", " Fastlove ". Je devais ressentir cette douleur particulière afin que je puisse faire ma musique en termes de guérison."   George Michael.

George Michael BBC 2 Interview Partie 2 ( suite et fin )

Des quatre plus grandes pop stars des années 80, Michael Jackson, Prince, Madonna et lui même, George avait la conviction que Michael et Prince n'étaient particulièrement désireux de découvrir le monde...

" Je me souviens d'avoir dit à quelqu'un que les gens qui survivraient et qui auraient la plus longue carrière seraient Madonna et moi -même, pas parce que nous sommes les plus talentueux... Je crois que Michael Jackson et Prince étaient plus talentueux.. Mais parce que nous sommes sains.  Je ne sais à quel point les gens pensent que je le suis, mais ils étaient incroyablement vulnérables. "   George Michael

Merci à Kirsty Young, BBC 2, pour cette interview.

Publié dans George Michael, interviews, NEWS

Partager cet article

Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>