Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

1 articles avec l'art

GEORGE MICHAEL - C'EST UN FAIT GEORGE MICHAEL ADORAIT L'ART , QU'Y AVAIT-IL DANS SA COLLECTION !!!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL -  C'EST UN FAIT GEORGE MICHAEL ADORAIT L'ART , QU'Y AVAIT-IL DANS SA COLLECTION !!!

Peut-être que certaines personnes ne savent pas, que George Michael en plus d'être un immense artiste auteur-compositeur interprète, était également un collectionneur d'oeuvres d'art. Nous avons pu voir, il a quelques jours les oeuvres qu'il possédait lors d'une exposition au Museum No Hero. C'est un fait George Michael adorait l'art.

Il possédait d'ailleurs une grande collection. 

Trois artistes parlent des oeuvres qu'il aimait. Et que disent-ils de lui. ?

En 2008, l'artiste Harland Miller, vérifiait une sculpture qu'il avait installée à Regent's Park, pour la Frieze Art. Sur la porte une pancarte " Ne pas entrer ", quand ce dernier à vu George Michael, la superstar de la pop, essayant de jeter un coup d'oeil.

-  "  Il était harcelé par la presse à l'époque, il utilisait les arbres pour se cacher, c'était assez drôle. Pas pour lui évidemment. Mais j'ai fini par y aller et nous avons regardé à travers les feuilles d'un arbre. C'était plus difficile pour lui de se présenter aux ouvertures comme les autres collectionneurs pour voir les choses. "    Harland Miller

La passion de George Michael pour l'art contemporain, en particulier pour les oeuvres de groupe connu sous le nom de Young British Artists qui comprenait Tracey Emin et Damien Hirst, est une facette peu connue de son personnage. L'une des premières choses que les visiteurs de sa maison londonienne verraient était un grand tableau de Harland Miller  représentant une couverture du livre imaginaire avec le titre " Incurable Romantic Seeks Dirty Filthy Whore "

 Kenny Goss a révélé un peu ce qui a motivé la passion de George pour l'art.

-  "  George et moi avons découvert notre amour de l'art lorsque nous nous sommes rencontrés. L'art que nous avons collectionné était basé sur notre intérêt et nos amis dans le mouvement YBA. Nous avons acheté ce que nous aimions à des artistes que nous connaissions et respections . "       Kenny Goss

Harland Miller -  "  Si vous avez une oeuvre sur votre mur qui contient du texte, je pense que cela en dit beaucoup plus sur vous qu'une simple image. C'est presque le portrait de quelqu'un. George a acheté quatre de mes fausses couvertures de livres. ( Love and Other Crimes ) - ( Incurable Romantic Seeks Dirty Filthy Whore ) - ( Gravity All Nonsense Now ) et ( Death, What In It For Me ? ).  Ce dernier semble tout à fait approprié maintenant, malheureusement. Il m'a dit que ce qu'il aimait, c'était l'humour en eux. Il adorait la légèreté et l'attitude irrévérencieuse envers le sexe et la mort dans mon travail. Je pense qu'il avait cela dans son propre travail. Je veux dire, pas la mort, sa musique était pleine d'énergie et de verve et d'instruction sur la façon de tirer le meilleur parti de la vie, mais certaines de ses paroles étaient vraiment irrévérencieuses. Ecoutez " Wham Rap! ". J'ai toujours pensé que je le rencontrerais davantage. Il avait cette salle à manger à l'ancienne à Londres, et j'avais discuté avec Kenny de la façon dont nous pourrions la rendre moins traditionnelle avec certains de mes travaux. Malheureusement cela ne s'est pas produit. "

 

Michael Craig-Martin -  "  Je ne sais pas comment Kenny Goss et George Michael ont pris conscience de mes portraits, mais ils ont été immédiatement excités. George n'a pas eu le temps de s'asseoir, mais il est venu au studio à un moment donné et j'ai été impressionné par lui. Il n'était pas du tout comme une " star ", juste une personne merveilleuse. Nous avons parlé du problème de la créativité soutenue, comment n'importe qui peut-être créatif pendant une courte période, mais la maintenir tout au long de sa vie est un grand défi. Nous avons parlé d'artiste à artiste. Il y avait clairement quelque chose dans l'art visuel auquel il pouvait s'identifier. C'était un vrai collectionneur des YBA : ( Damien Hirst et Sarah Lucas et Tracey Emin ). Il y avait un véritable esprit au sein de cette génération, et je pense que lui et Kenny ont vraiment aimé ça : L'excitation de ça, l'ambition de ça. Leur art a aussi un certain accent d'insectivité anglaise. Et George était très anglais. "

Sue Webster et Tim Noble , création des sculptures de style punk.

Sue Webster - "  Vous voulez voir l'amour de George pour l'art ? Regardez la pochette de Listen Without Préjudice, cet album solo. Il a cette belle photo de Weegee, le photographe. Il n'y a pas le visage de George. Il n'a même pas son nom. George s'est battu pour avoir cette couverture. Nous avons réalisé cette série de gravures sur la base de ( The Joy of Sex ), ce manuel sexuel sorti dans les années 70. C'était notre version punk, cheveux pointus et tatouages. Et je pense que cela a chatouillé sa fantaisie. Lui et Kenny, ont acheté l'ensemble. Ensuite, ils ont continué a ajouter à la collection. Un grand nombre d'oeuvres qu'il a achetées étaient de nature sexuelle. Mais tout cela a deux côtés, une obscurité et une lumière, et la musique de George a fonctionné à plusieurs niveaux comme ça, donc, je peux voir l'attraction. Il y avait des dîners et des fêtes chez lui, et après un concert il aimait se détendre et se servir un verre de bon vin. Ce qui m'a frappé, c'est qu'il était assez politique. Il était très préoccupé par l'actualité, et ce sont les longues conversations que nous avons eues avec lui. C'était vraiment un homme très gentil et généreux. Je lui demandais si je pouvais inviter des amis de ma soeur à des spectacles, (elle était amoureuse de lui), et il disait toujours oui et invitait tout le monde à rentrer chez lui par la suite. Je m'éloignais et je le voyais discuter avec elle sur le canapé. Je ne pense pas qu'ils parlaient d'art. "

-

Partager cet article

Repost0