GEORGE MICHAEL - ENTRETIEN GEORGE MICHAEL ET JAMES O'BRIEN SUR LBC 2012 - 2eme PARTIE !!

Publié le par Georgiafan

GEORGE MICHAEL - ENTRETIEN GEORGE MICHAEL ET JAMES O'BRIEN SUR LBC 2012 - 2eme PARTIE !!

Et voici la 2eme partie de cet entretien avec quelques morceaux choisis !!

J-O - George Michael est avec moi, apparemment pour porter à votre attention la sortie de White Light. Etonnament c'est un single qui... c'est le 30e anniversaire de Wham!. Comment vous sentez-vous ?

GM  -  " Et bien, en fait, je me sens incroyablement privilégié. Trente ans plus tard les gens peuvent se moquer de moi, vous voyez ce que je veux dire. Je pense que c'est incroyable. "

J-O - Vous avez dit que l'une des raisons pour lesquelles vous pouviez faire des enregistrements, faire des déclarations publiques et même attirer l'attention sur vous-même pour des raisons en lesquelles vous croyez, c'est que vous n'avez pas d'enfants. Est-ce que c'est quelque chose que vous regrettez ou n'avez-vous jamais voulu ?

GM  -  " Et bien, c'était en fait sur mon radar. Je ne le regrette pas, je... je vous dis quoi...J'envie les bons parents. Parce que les bons parents, je pense, la joie des enfants et ensuite celle des petits-enfants est quelque chose que je saurai pas. "

J-O - Ce n'est pas trop tard. Je veux dire, évidemment, le nom qui frappe dans la tête des gens à ce stade, dans cette conversation est Elton John.

GM  -  " Oui, je pensais que tu allais dire Kate Moss (rire). "

J-O - Qui joue dans la vidéo, mais je pense qu'elle est moins surprenante qu'Elton John.

GM  -  " Oui, je pense que c'est... à mesure que j'approche de ma 50e année... j'ai eu 49 ans il y a quelques semaines..."

J-O - Félicitations.

GM  -  " Et oui, félicitations pour avoir réussi à atteindre le 49e!. Mais en fait j'envie les bons parents parce que je pense que la joie des enfants...si vous êtes un bon parent, c'est vraiment incomparable. Mais malheureusement, la plupart des gens ne sont pas de très bons parents, alors ce ne sont que des parents moyens et je n'envie pas leur expérience, car je pense que dans ces situations, la joie est contrebalancée par l'inquiétude et l'inquiétude est que l'on ne passe jamais une bonne nuit de sommeil tu sais. Et je n'envie pas ça. "

J-O - Vous avez eu de bons parents vous-même ?

GM  -  " Oui.. et bien... je l'ai exprimé de cette façon, quand les gens me demandent quelle est ma classe, la vérité est que, pour moi c'est une classe ouvrière.... j'ai eu une éducation de la classe ouvrière, pas seulement parce que nous n'avions pas d'argent, mais parce que mes parents étaient fatigués, épuisés et énervés la plupart du temps. Et puis, à mesure que la vie s'améliorait, ils s'amélioraient vous savez. Ma mère, nous n'avons pas eu de mauvaise parole à dire entre nous au cours des 20 dernières années de sa vie, vous savez, et mon Dieu, si elle avait pu être cette personne quand j'étais enfant, alors je ne pense pas que je serais une star aujourd'hui. "

 

J-O - Parce qu'ils étaient tellement....dirigeaient-ils un restaurant ?

GM  -  " Mon père dirigeait un restaurant, ma mère était téléphoniste pendant la journée. Nous vivions dans une maison qui coûtait quatre mille dollars, vous voyez ce que je veux dire. Ce n'était pas inhabituel à cette époque, mais nous n'avions pas d'argent. Mais mon père a travaillé assez dur pour nous faire entrer dans une zone de classe moyenne et je le remercierai toujours pour cela, parce que ma mère, que son coeur soit béni, était si désintéressée par l'argent qu'elle ne voulait même pas quitter cette maison. Vraiment, cela les a presque séparés. Elle était si contente de ses amis et de son expérience, de sa maison et de tout ce qui la concernait. Mon père, très typiquement émigrant de première génération, voulait juste que nous montions, vous savez. "

J-O - Constamment ?

GM  -  " Il voulait juste une existence ambitieuse, vous savez, une mobilité ascendante, et je le remercie pour cela. Parce que je suis comme ma mère, et je n'aurais jamais poursuivi ça. Mais la vérité était qu'il travaillait assez pour que je puisse véritablement rêver de ce que j'ai fait maintenant. "

J-O - Et vous les avez tous fait ?

GM  -  " Hmm, je pense que oui, mais je dois ensuite chercher de nouvelles choses. Mais ce n'est pas, ce n'est pas...ce qui est fantastique avec cette année et l'enregistrement , c'est que je sens totalement que je recommence. "

J-O - Je pense que cela se passe, vous savez... Je pense qu'il y a un sentiment de joie et de découverte, est-ce que c'est ?

GM  -  " Je pense...Je pense, j'espère que cela se voit dans le single. Je veux dire, j'ai commencé...quand je l'ai écrit pour la première fois, j'ai pensé, puis-je être ce ringard ? Pour y aller, je suis en vie, je suis en vie, je suis en vie! Mais vous savez comme... quand j'y ai pensé, il n'y avait rien de mal à cela. C'était absolument ce que je ressentais vous savez, c'était une joie absolue."

J-O - C'est le but, n'est-ce pas ? Cela ne peut pas être ringard si c'est complètement sincère, ce n'est pas comme si on le forçait...

GM  -  " Cela m'a vraiment surpris de voir combien de personnes pensaient que ce serait une ballade " J'ai failli mourir, j'ai failli mourir "....Mais ça ne l'était pas, vous savez vraiment... Je savais que quelque chose de positif allait sortir, je n'avais aucune idée avant de l'avoir écrit, que ce serait quelque chose de cette fête, vous savez. Et ensuite... Je pense que toute la motivation, vous pouvez la voir dans la vidéo, vous la voyez dans toutes les choses. Je suis un peu réénergisé, vous savez . "

 

J-O - Vous êtes heureux..... vous participez à la cérémonie de clôture des jeux olympiques ?

GM  -  " Oui, je ne suis pas censé le dire. "

J-O - Oh tu n'es pas désolé ?

GM  -  " Mais ils semblent être occupés à raconter ...."

J-O - Quelqu'un me l'a dit George, alors ça ne peut pas être le secret le mieux gardé du monde.

GM  -  " Ce n'est pas, ce n'est pas le secret le mieux gardé. C'est juste que pour être honnête avec vous, ils ont été si douloureux en termes de ...."

J-O - Vous participez actuellement à la cérémonie de clôture des jeux olympiques. Je ne sais pas ce que les deux prochaines minutes de dialogue pourraient faire à cette situation!

GM  -  " L'organisation actuelle a été si douloureuse. Si vous aviez vu le contrat qu'ils demandent aux gens de signer, il n'est en fait pas surprenant que certaines des personnes que je m'attendais à voir figurer sur la facture ne le soient pas. "

J-O - George Michael, ce sont probablement les 27 minutes les plus rapides que j'ai passées à la radio. Je n'exagère pas quand je...quand je vous dis que j'ai attendu 28 ans pour mener cette interview.

GM  -  " Vraiment ? "

J-O - Merci beaucoup

GM  -  " C'est un plaisir pour moi. "

J-O - Et le nouveau single White Light est-il sorti ? La vidéo est sortie aujourd'hui.

GM  -  " Ouais, le single sortira dans quelques semaines. Le soir de l'émission olympique. "

J-O - D'accord.

GM  -  " Mais jusqu'à cette date tout est en ligne sur Youtube et la vidéo est maintenant disponible ."

J-O - J'y ai jeté un coup d'oeil, juste avant notre arrivée sur les ondes, et c'est un cracker absolu.

GM  -  " Oh merci beaucoup "

J-O - Oh non, merci à vous George.

 

Commenter cet article

Flo 07/04/2019 20:20

Interview intéressante et révélatrice sur la façon dont George voyait les choses de la vie, conscient que la mort l’avait frôlée, avoir atteint ses 49 ans lui semblait tellement irréel. Il décrit sa vie avec ses parents, une vie, somme toute normale, je pense que cet aspect de lui a raisonné en partie auprès de nous tous, je dirais « vouloir ce qui suffit, c’est avoir ce que l’on veut ». La façon dont il parle de sa maman est très touchante et l’on remarque encore pendant cette interview le manque qu’elle lui a laissé. Il y a quelques années lorsqu’il avait évoqué le désir ou non d’avoir des enfants pour lui c’était non il avait dit qu’il serait devenu psychopathe tellement il aurait eu peur pour eux, pourtant il aurait été un excellent papa. Toujours un grain de sable dans le rouage dès que George veut entreprendre à sa façon, c’est vrai pour la clôture des Jeux Olympiques et pourtant il a eu le dernier mot puisqu’il a chanté White light (dédiée aux remerciements suite à sa pneumonie) avant Freedom tout comme il le voulait. Il répond toujours avec gentillesse avec l’importance d’être honnête dans ses propos, la résultante de son éducation.

Georgiafan 08/04/2019 06:36

Bonjour Flo, bien entendu, enfin c'est ce que nous pensons George aurait été un papa formidable, mais voilà, trop anxieux, je ne sais si il aurait pu vivre pleinement cette paternité, c'était son choix, ce qui ne l'empêchait pas de les adorer, d'ailleurs il a été parrain plusieurs fois.... Il a eu une enfance comme nous tous, avec des parents, surtout le père qui voulait y arriver, et plus tard je pense que George a reproduit le même schéma en voulant, être tout en haut, être une Star et être aimé.... C'est vrai que l'honnêteté faisait partie de la vie de George, c'est pour cette raison qu'il a toujours répondu aux interviews avec la franchise qu'on lui connaît, même sur des questions parfois très privées.....

Pascaline 07/04/2019 16:38

Re bonjour Christiane,
Je suis toujours aussi effarée par les questions posées à notre Cher George et à laquelle il avait toujours la gentillesse de répondre (avec humour souvent)...
que de questions indiscrètes si ce n'est pas sur son orientation sexuelle c'est sur le désir d'avoir des enfants ... c'est tellement intime ... comment faisait George pour garder un tel aplomb. Sa gentillesse permettait de faire face à cela mais franchement comme il devait saturer.
White Light... la renaissance de notre Idole si malmenée par cette maudite pneumonie. Il était heureux de s'en être sorti mais hélas il n'a pas pu ou pas su prendre soin de lui comme il aurait fallu. White Light est une vidéo "Spéciale" hélas annonciatrice des années à venir. Comme il nous manque.
Bonne fin de week end Christiane.

Georgiafan 07/04/2019 20:11

Bonsoir Pascaline, et oui parfois des questions indiscrètes, mais George dans toutes ses interviews, quelque soit les questions posées a toujours répondu avec beaucoup d'honnêteté, je pense que cela se savait, et les journalistes n'hésitaient pas. Niveau enfant, George n'a jamais caché qu'il ne voulait pas être père, trop anxieux, il n'aurait pas été selon lui un bon papa, même si nous pensons le contraire.... White Light, oh oui il était si heureux d'être en vie, un ange avait veillé sur lui lors de sa pneumonie, mais quelques années plus tard il nous a été enlevé, et nous sommes ses orphelins. Bonne fin de journée Pascaline...

Laurence 07/04/2019 15:28

Merci Christiane pour cette seconde partie! Nous apprenons un peu plus de l'enfance de George et de ce qui a pu contribuer à le pousser vers sa fantastique carrière. Comme quoi nous dépendons tous et toutes de notre enfance, puis c'est à nous de jouer... George l'a bien compris et surtout bien réalisé!

Georgiafan 07/04/2019 16:05

Bonjour Laurence, apparemment notre enfance contribue a faire plus tard notre vie d'adulte. George a très bien réussi puisqu'il est devenu la Star que nous avons connu et aimé, et que nous aimerons toujours....